chômeurs volontaires

Appels à témoins : vous recherchez un témoignage pour vos articles et interviews ? Lancez votre appel ici et trouvez la perle rare..
anna123
Messages : 5
Inscription : 02 juin 2005, 11:47
Contact :

Et ou est l'objectivité concernant le chômage ?

Message non lu par anna123 » 20 janv. 2008, 00:51

Et pourquoi ne rechercheriez vous pas plutôt des chômeurs malheureux qui voudraient travailler et qui ne trouvent pas de travail après plus de 2000 CV envoyés ?

C'est révoltant de traiter le problème du chômage en France, qui est gigantesque, de la sorte. Savez-vous en abordant les choses comme cela, combien de personnes vous allez léser ? Et les plus malheureux encore. Je ne vous félicite pas.

Là, si ce n'est pas de la manipulation, je ne sais pas ce que c'est.

Je n'encourage personne à répondre à votre article.

Anna
starfrog
Messages : 159
Inscription : 28 mai 2006, 15:15
Contact :

Message non lu par starfrog » 20 janv. 2008, 09:30

Bien d'accord avec toi anna !
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 21 janv. 2008, 09:02

Un phénomène vous dérange, n'en parlons donc pas ! c'est ça votre conception de l'info, Anna et Starfrog ? S'il y a des chômeurs volontaires, je ne vois pas pourquoi il serait scandaleux d'en parler. C'est l'autocensures qui serait scandaleuse. Simplement, il est important dans l'article de remettre cela dans le contexte : combien de chômeurs volontaires par rapport aux chômeurs involontaires ? Et rappeler que l'immense majorité des chômeurs cherche activement du travail.
yakiniku
Messages : 9
Inscription : 09 août 2007, 16:59
Contact :

Message non lu par yakiniku » 21 janv. 2008, 10:38

Vois pas en quoi parler de chômeur volontaire est scandaleux. Si c'est un choix de vie ! Et puisqu'on vous dit, en fin de post, que c'est associé au mouvement de la décroissance...
En effet, pourquoi travailler-plus-pour-gagner-plus-pour-consommer-plus-pour-s'endetter-plus-pour-être-super-heureux ?
guillauma

Message non lu par guillauma » 21 janv. 2008, 12:28

Bonjour,
(c'est mon premier post, d'où cette petite politesse)
Je ne suis pas trop d'accord avec Starfrog & Anna.
Je ne sais pas si Michèle Colombel voulait opposer "chômeurs heureux" & "chômeurs malgré eux".
Mais dans tous les cas, ce n'est pas le phénomène qui doit être gênant, mais le traitement qui en est fait.
Effectivement, si c'est pour dire "regardez moi ces clanpins qui fichent rien & qui vivent des allocs sur le dos du brave travailleur", façon TF1, non merci.
En revanche, si on peut montrer qq'être chômeur PEUT ouvrir de nouvelles perspectives (avoir le temps de lire, par exemple), là, ça peut être intéressant.

Et à la rigueur, si l'on s'aperçoit qu'un chômeur gagne autant, voire plus que quelqu'un qui travaille (ca a été mon cas, mas allocs me permettaient de toucher la même somme qu'ua SMIC, car je n'avais pus de transports à payer pour me rendre au taf), alors on peut voir le pbme de deux manières:
1- Réac : "faut baisser les allocs pour les forcer à bosser"
2-Prgressiste : "Et si on augmentait les salaires ?

Ce post est un tantinet naïf et écrit à la va-vite. Mais c'était juste pour ne pas condamner un article avant même qu'il soit écrit...
vasyjulie
Messages : 2
Inscription : 21 mai 2007, 12:57
Contact :

Message non lu par vasyjulie » 22 janv. 2008, 13:04

Bonjour,

Michèle, je trouve que tu as le mérite de proposer un angle complètement différent de ceux que l'on nous sert habituellement, et c'est tant mieux !! Je ne pense pas que les chômeurs volontaires sont légion (bon courage, donc, pour dénicher des témoignages intéressants...) mais il en existe certainement. Et je suis d'accord avec cilou et Guillauma : c'est la manière de traiter le sujet qui le rendra percutant.
Pour répondre à Anna et Starfrog, je ne pense pas que le but de ce reportage est pas de faire l'apologie des "glandeurs". En revanche, je vous devine un peu aigris... Je suis moi-même en recherche d'emploi, et je sais donc que ce n'est pas facile tous les jours. Cela dit, envoyer des CV et répondre à des offres d'emploi n'est pas la seule façon de trouver un job. Et surtout pas le meilleur moyen. Il s'agit surtout de savoir se démarquer, de faire preuve d'un minimum de créativité, mais surtout de beaucoup de culot, je crois. Tout comme les chômeurs volontaires d'ailleurs. Et si ces gens sont heureux, comment leur en vouloir ? N'est-ce pas ce que nous recherchons tous ?
guillauma

Message non lu par guillauma » 22 janv. 2008, 14:12

En attendant, je vous conseille vivement la vision de Attention!Danger Travail & de Volem Rien Foutre Al Païs, de l'excellent Pierre Carles...

:arrow: http://www.homme-moderne.org/rienfoutre/
starfrog
Messages : 159
Inscription : 28 mai 2006, 15:15
Contact :

Message non lu par starfrog » 22 janv. 2008, 14:26

Il est vrai que j'aurais pu développer un peu ... alors je m'explique :
oui ça me dérange que l'on parle des chomeurs de cette façon là ! Je suis à la tête d'une association d'insertion (bénévolat) et j'en ai marre que depuis quelques temps on nous fasse faire du flicage auprès de notre public accueilli au sein de nos structures. Pire nous accueillons aussi des RMIstes !! Alors là c'est le bouquet, on entend de tout : des profiteurs, des bons à rien, des gens qui ne veulent rien faire de leur vie ! Comment peut-on aujourd'hui vivre avec quelques 300€ quand on voit les prix des denrées alimentaires, etc etc ...
Vous aurez donc je l'espère un peu mieux compris mon point de vue : j'en ai marre que l'on pointe du doigt ces chomeurs !
je pense qu'il serait bon de venir voir sur le terrain ces gens (qui souffrent) et qui veulent s'en sortir, ses mères de famille et bien trop souvent femmes seules avec enfants, ses pères de famille,des jeunes (de plus en plus) ses quinquas, etc, etc ...
J'ai peur dans le sujet proposé, que l'on généralise encore ce public en souffrance !
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 22 janv. 2008, 15:19

Starfrog, tout d'abord, bravo pour ton bénévolat dans l'association d'insertion. Je te tire mon chapeau.
Cela dit, je crois que tu préjuges du papier avant même qu'il ne soit écrit. Ce n'est pas parce qu'il y a eu des mauvais articles dénonçant des chômeurs qui ne cherchent pas du boulot qu'il faut croire que tout papier sur les chômeurs volontaires tape sur les chômeurs en général. D'autre part, ce n'est pas parce qu'un phénomène est dérangeant qu'il ne faut pas en parler. Bref, tout dépend comment ce papier sera écrit (et s'il est bon, il devra remettre les choses dans leur contexte), mais je reste persuadée qu'une autocensure sur quelque sujet que ce soit est néfaste.
Bon courage à toutes les personnes que tu aides.
vasyjulie
Messages : 2
Inscription : 21 mai 2007, 12:57
Contact :

Message non lu par vasyjulie » 22 janv. 2008, 15:28

Si michèle se tient bien à l'angle qu'elle a choisi, ce "public en souffrance" dont tu parles ne sera pas dénigré. Elle ne part visiblement pas avec l'a priori insupportable que tous les chômeurs sont des profiteurs : elle veut zoomer sur ceux qui ne cherchent pas d'emploi stable parce qu'ils n'ont vraiment pas envie de bosser et que les ressources qu'ils perçoivent suffisent à leur quotidien. On ne parle jamais de ceux-là, c'est vrai ! Et pourtant il doit y en avoir quelques uns, il faut savoir l'admettre. Même si je suis intimement persuadée que ces personnes ne représentent pas la majorité des chômeurs. Et Michèle pense probablement la même chose. Malgré tous ces reportages qui ont tendance à présenter les chômeurs de longue durée comme une armée de feignants. Mais tu ne pourras pas empêcher les gens d'avoir leur propre opinion. Ceux qui dénigrent les chômeurs sont généralement ceux qui n'ont jamais été au chômage, à qui la vie sourit depuis le berceau, mais aussi ceux qui n'aiment pas leur boulot et qui envient, à tort, ces gens qui "n'ont rien à faire de la journée", même s'ils sont complètement à côté de la plaque. Enfin, il me semble avoir remarqué une amélioration dans le traitement médiatique du phénomène du chômage. Les angles se multiplient. On pointe plus souvent du doigt l'ANPE et son fonctionnement que les chômeurs eux-mêmes (le reportage de l'équipe de Faites passer l'info, diffusé sur Canal la semaine dernière, était très bien fait soit dit en passant). Et je pense que ce n'est pas en s'indignant du discours des mauvais penseurs que l'on va réussir les convaincre qu'ils n'ont pas entièrement raison. Je ne dis pas qu'ils ont tout à fait tort car je sais, comme tout le monde, qu'il existe des profiteurs, des vrais. Mais la nuance est un art, voire un luxe pour certains. Faire des conclusions hâtives rend les choses moins complexes et la conscience bien plus tranquille. C'est malheureux, mais c'est comme ça et il faut faire avec. On peut, à l'inverse, rappeler que "la pédagogie est affaire de répétition, et la répétition fixe la notion". Pour faire changer les mentalités, il faut être déterminé, mais aussi patient. En tous les cas, nous, journalistes, sommes animés par la quête de la vérité : nous nous devons d'être objectifs, et donc de ne négliger aucune réalité, même si certaines ne correspondent pas à nos convivtions et à notre vision des choses, du monde. Cela fait aussi partie du métier!
Répondre

Revenir à « Appels à témoignages »