Pigistes et "structure juridique"

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
soph33
Messages : 1
Inscription : 09 oct. 2008, 14:51
Contact :

Pigistes et "structure juridique"

Message non lu par soph33 » 04 févr. 2010, 14:41

Bonjour les amis,

Une petite question urgente... Voilà, une mairie me propose des piges pour le prochain numéro de leur revue municipale mais la dir com me demande si j'ai une "structure juridique pour facturer (mes) prestations de rédaction". Ce que je n'ai pas, bien sûr. :?

Comme c'est la première fois que je bosse pour une collectivité, je ne sais pas trop quoi répondre. Dois-je m'inscrire en urgence au statut d'auto-entrepreneur ou prendre le risque de négocier une feuille de paye, quitte à ce que ces piges me passent sous le nez (comme je le sens au ton de leur mail) ?

Je réfléchis d'ailleurs de plus en plus à ce statut d'auto-entrepreneur pour vendre mes services de rédactrice indépendante et varier les sources de revenus à côté de "vraies" piges journalistiques. Qu'en pensez-vous ?
soph33
Messages : 1
Inscription : 09 oct. 2008, 14:51
Contact :

Re: Pigistes et "structure juridique"

Message non lu par soph33 » 04 févr. 2010, 14:55

Arf, je viens de voir le sujet de ludovika qui correspond plus ou moins à mon cas (je dois vraiment fatiguer ou bien le topic viens juste de remonter...). Le statut d'auto entrepreneur semble effectivement le plus logique pour un futur rédacteur indépendant. Je ne sais pas encore s'il y a un chiffre d'affaire minimal ni même comment le concilier avec une activité de journaliste mais je ne vois guère comment y échapper. Désolée du doublon.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Pigistes et "structure juridique"

Message non lu par ann65 » 04 févr. 2010, 19:14

Si même les collectivités locales se mettent à payer les pigistes de leurs canards en honoraires, on n'est pas rendu ! :?

Tu peux effectivement t'inscrire en tant qu'AE pour facuturer tes prestations rédactionnelles à cette ville. Il n'y a pas de chiffre d'affaires minimal mais un chiffre d'affaires annuel maximal (29 000 euros) pour pouvoir bénéficier des "avantages" consentis aux auto entrepreneurs.

Avez-vous parlé prix du feuillet ?
Sache que sur 100 euros facturés il t'en restera un peu moins de 80.
soph33
Messages : 1
Inscription : 09 oct. 2008, 14:51
Contact :

Re: Pigistes et "structure juridique"

Message non lu par soph33 » 04 févr. 2010, 22:14

Merci beaucoup, Ann.

On n'a pas encore parlé du prix du feuillet car, apparemment, ils raisonnent en termes de pages mag à rédiger et je ne sais pas encore combien seront à ma charge. Ce sera à moi de proposer un devis ('tain, j'ai l'impression d'être devenue plombière-chauffagiste, maintenant :roll: ). Je ne sais pas ce qui se pratique mais j'ai pu avoir quelques tarifs pratiqués par de précédents "pigistes" (très variables) donc je ferai une moyenne.

J'ai trouvé un modèle de facture sur le site AE : http://www.lautoentrepreneur.fr/images/5_Facturier.pdf
Par contre, d'après ce que je vois, il n'y a pas de TVA et même pas d'emplacement prévu pour le net/brut... :shock: Est-ce que quelqu'un saurait où trouver un exemple de facture complète applicable à une pige com avec le mode de calcul pour passer du brut au net ?? Une vraie facture pour les Nuls où y'aurait plus qu'à écrire dans les trous... :P

Bah oui pfff on entre dans une dimension comptablo-businesso-vrpo-caporalo pas du tout journalistique, qui m'est totalement étrangère. Mais je veux que ça fasse pro quand même...
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Pigistes et "structure juridique"

Message non lu par ann65 » 05 févr. 2010, 09:41

soph33 a écrit :Merci beaucoup, Ann.

On n'a pas encore parlé du prix du feuillet car, apparemment, ils raisonnent en termes de pages mag à rédiger et je ne sais pas encore combien seront à ma charge. Ce sera à moi de proposer un devis ('tain, j'ai l'impression d'être devenue plombière-chauffagiste, maintenant :roll: ). Je ne sais pas ce qui se pratique mais j'ai pu avoir quelques tarifs pratiqués par de précédents "pigistes" (très variables) donc je ferai une moyenne.

J'ai trouvé un modèle de facture sur le site AE : http://www.lautoentrepreneur.fr/images/5_Facturier.pdf
Par contre, d'après ce que je vois, il n'y a pas de TVA et même pas d'emplacement prévu pour le net/brut... :shock: Est-ce que quelqu'un saurait où trouver un exemple de facture complète applicable à une pige com avec le mode de calcul pour passer du brut au net ?? Une vraie facture pour les Nuls où y'aurait plus qu'à écrire dans les trous... :P

Bah oui pfff on entre dans une dimension comptablo-businesso-vrpo-caporalo pas du tout journalistique, qui m'est totalement étrangère. Mais je veux que ça fasse pro quand même...
A partir du moment où tu as une activité de "pigiste", tu es amenée à négocier tes tarifs, qu'il s'agisse de salaires ou d'honoraires. Cela n'a rien de "déshonorant". Il faudra t'y faire.
Et même quand on cherche du boulot à temps, on négocie son salaire et on affiche ses "prétentions".

Le prix du feuillet varie. Certains pigistes acceptent de bosser pour 20 euros le feuillet (1 500 signes)! Le tarif raisonnable est 70 à 75 euros NET (ce qu'il te restera dans la poche).
Il te suffit donc demander quel est le nombre approximatif de signes par page pour faire une cote la mieux taillée possible.

Ta facture doit obligatoirement comporter
- Ton nom et ton adresse
- Ton numéro de siret
- Le nom et l'adresse de ton client
- La date de facturation
- Un numéro de facture
Ex la première facture que tu établiras en 2010 portera le numéro 1-2010-Soph33 (le deuxième 2-20010-Soph33, etc).
- L'objet de ta prestation
ex : Rédaction de X feuillets pour le mag NOTRE VILLE N°45 de janvier 2010 -Rubriques Actu, Portrait, Dossier, etc.
- Le montant de ta facture : XXXX euros.

En tant qu'AE tu n'es pas assujettie à la TVA.
Il faut donc que tu inscrives la mention
"TVA non applicable, article 293 B du code général des impôts"

Et enfin, s'agissant d'honoraires il n'y a évidemment ni "brut" ni "net" apparaissant sur la facture (ce n'est pas du salaire !!!!)...
Tu devras déclarer le montant de tes factures payées chaque mois (= chiffre d'affaires) et tu recevras un "appel de cotisations" calculées en fonction de ce CA. Puis tu devras régler directement ces cotisations à la caisse qui te les réclameras (en gros 20% de ce que tu as perçu). C'est donc ta "salade" et non celle de ton client.

Les mêmes mentions (sauf le numéro de facture) doivent apparaître sur ton devis précédé de la mention :
"Suite à votre demande veuillez trouver ma proposition tarifaire pour la rédaction de XXXX"
mode de calcul pour passer du brut au net
En gros, comme je te l'ai écrit, tu peux considérer que le "net" (ce qui restera dans ta poche une fois tes cotisations sociales payées) correspondra à un peu plus de 75% du montant de ta facture.
soph33
Messages : 1
Inscription : 09 oct. 2008, 14:51
Contact :

Re: Pigistes et "structure juridique"

Message non lu par soph33 » 05 févr. 2010, 12:13

Ça c'est de la réponse :) ! Merci ann...

Je complète un peu sur le mode paperasserie AE pour les Nuls, en fonction de ce que j'ai trouvé sur le web :
- Le devis doit être évidemment signé par le client, deux exemplaires (on garde l'original).
- Il est conseillé de lui attribuer un numéro, dans le même genre que la facture.
- La plupart des modèles de devis précisent les modalités du règlement voire son échéance. Qu'en pensent nos routards de l'AE ?
- D'autre part, prenez-vous en compte les frais de déplacement dans vos devis, même lorsqu'il s'agit de trajets internes à une ville ? Si oui, sur quelle base ?
- Enfin, j'ai vu aussi qu'il est d'usage d'anticiper toute demande de boulot supplémentaire par une phrase du style "toute demande rédactionnelle supplémentaire fera l'objet d'un avenant au présent devis".

Bon, je chipotte mais, dans le cas de collectivités locales, la forme des devis/factures doit être particulièrement béton. Il ne s'agit pas non plus de leur faire peur ni de jouer les chieurs mais d'avoir l'air carré.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Pigistes et "structure juridique"

Message non lu par ann65 » 05 févr. 2010, 12:40

soph33 a écrit :- Le devis doit être évidemment signé par le client, deux exemplaires (on garde l'original). .
Cela va de soit.
Sinon, le devis est inutile, mais ça va mieux en l'écrivant.
- Il est conseillé de lui attribuer un numéro, dans le même genre que la facture.
C'est effectivement conseillé ne serait-ce que pour pouvoir "classer" tes devis et t'y retrouver.
Mais ce n'est pas obligatoire.
- La plupart des modèles de devis précisent les modalités du règlement voire son échéance. Qu'en pensent nos routards de l'AE ?
Je pense que c'est mieux.
Il est même préférable d'inscrire, sur le devis, la mention "Les travaux seront facturés au moment de leur livraison. Le paiement s'effectuera à réception de la facture.[/b]"
C'est ce que je fais.

Et tu ajoutes aussi la mention "Paiement à réception de la facture par chèque ou par virement bancaire" sur ta facture.

Personnellement, chacune de mes factures contient les éléments de ma domiciliation bancaire (éléments figurant sur le RIB).
Ce n'est pas obligatoire, mais ça évite à tes clients de les rechercher à chaque fois...

D'autre part, prenez-vous en compte les frais de déplacement dans vos devis, même lorsqu'il s'agit de trajets internes à une ville ? Si oui, sur quelle base ?

C'est à négocier au préalable avec ton client. Pour des courts trajets, cela me semble inutile ment lourd à gérer.
Pour des déplacements plus long (train ou voiture), tu ajoutes sur ta facture "Frais de déplacements" et leur montant, sur une base de frais kilométriques (voir calcul sur le site iti.fr) et de péages éventuels (justifs à fournir) ou tu joins tes billets de train.

Et là encore, tu dois aussi ajouter sur ton devis la mention "Les frais éventuels de déplacements seront facturés en sus, sur justificatifs (train et péage) ou sur la base de frais kilométriques."

- Enfin, j'ai vu aussi qu'il est d'usage d'anticiper toute demande de boulot supplémentaire par une phrase du style "toute demande rédactionnelle supplémentaire fera l'objet d'un avenant au présent devis".
Oui, cela est évident et évite de mauvaises surprises...
Bon, je chipotte mais, dans le cas de collectivités locales, la forme des devis/factures doit être particulièrement béton. Il ne s'agit pas non plus de leur faire peur ni de jouer les chieurs mais d'avoir l'air carré

Il faut effectivement être carré. Mieux vaut être chipoteur et PRÉCIS, qu'évasif.

Enfin, je te conseille d'ouvrir un compte professionnel. Tu piocheras dans ce compte pro pour alimenter ton compte perso.
soph33
Messages : 1
Inscription : 09 oct. 2008, 14:51
Contact :

Re: Pigistes et "structure juridique"

Message non lu par soph33 » 05 févr. 2010, 13:27

Merci encore, ann. De quoi devenir des killers de l'AE... :twisted:
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Pigistes et "structure juridique"

Message non lu par ann65 » 05 févr. 2010, 13:37

soph33 a écrit :Merci encore, ann. De quoi devenir des killers de l'AE... :twisted:
Attention quand même aux lendemains qui déchantent.

Ce régime des AE est très loin d'être une panacée.

La protection sociale des AE est très faible : pas d'indemnités journalières en cas de maladie (même longue), des droits à la retraite plus que légers, pas d'ouverture de droits aux assedic, des indemnités journalières maternité qui ne te permettront pas de partir couver ton petit aux Bahamas.

Pour moi, ce régime est plutôt adapté aux personnes ayant déjà une activité salariée leur apportant une protection sociale correcte et qui souhaitent pouvoir facturer ponctuellement qq prestations en toute légalité. Surtout dans les métiers de la "com".

Certains AE risquent de se réveiller avec la gueule de bois. :?
soph33
Messages : 1
Inscription : 09 oct. 2008, 14:51
Contact :

Re: Pigistes et "structure juridique"

Message non lu par soph33 » 06 févr. 2010, 12:57

Super... On vit vraiment une époque formidable... :?

Ann, si tu es toujours dans les parages (et si bosses pour nous autres, le week-end :mrgreen: ), tu conseillerais quoi à des personnes comme moi qui n'ont que quelques piges journalistiques mais souhaitent ratisser plus large dans la com : on fait le forcing pour avoir des piges com payées en salaire (quitte à les voir nous passer sous le nez) et donc conserver un statut social assez sécurisant ou on la joue banzaï (tout dans la com) en visant la multinationale cotée au CAC pour que ça en vaille la peine ?
archaud
Messages : 706
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Re: Pigistes et "structure juridique"

Message non lu par archaud » 06 févr. 2010, 14:25

Intéressante, l'idée de l'AE ; mais, en effet, comme déjà souligné plus haut, aux seules fins de donner à une activité professionnelle secondaire un cadre juridique.

Cependant, un aspect qui, sauf erreur, n'a pas été abordé : quid des factures non payées ? Hélas ! je crains que des lendemains difficiles guettent beaucoup d'auto-entrepreneurs. Quand on voit que des structures d'importance ont toutes des services spécialisés qui bataillent comme des beaux Diables pour recouvrir leurs créances, ça ne rend pas très optimiste...Ne l'oubliez pas : les ardoises, c'est un sport national ! :mrgreen:
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Pigistes et "structure juridique"

Message non lu par ann65 » 06 févr. 2010, 14:55

soph33 a écrit :Super... On vit vraiment une époque formidable... :?

Ann, si tu es toujours dans les parages (et si bosses pour nous autres, le week-end :mrgreen: ), tu conseillerais quoi à des personnes comme moi qui n'ont que quelques piges journalistiques mais souhaitent ratisser plus large dans la com : on fait le forcing pour avoir des piges com payées en salaire (quitte à les voir nous passer sous le nez) et donc conserver un statut social assez sécurisant ou on la joue banzaï (tout dans la com) en visant la multinationale cotée au CAC pour que ça en vaille la peine ?
T'inscrire en tant qu'AE ne COUTE RIEN. Donc je ne vois pas de raison de te priver de cette inscription, surtout si tu as déjà un "client" potentiel. Tu ne paieras de charge que sur les factures qui auront été honorées. Donc le risque est 0.
En revanche, je te déconseille d'annoncer tout de go à tes potentiels employeurs que tu peux faire des factures. Demande d'abord d'être payée en CDD. Si vraiment ça coince, alors sors l'arme l'AE. Mais en dernier recours.

Inutile de la jouer Banzai donc. Continue à faire feu de tout bois, tant en com qu'en journalisme.
soph33
Messages : 1
Inscription : 09 oct. 2008, 14:51
Contact :

Re: Pigistes et "structure juridique"

Message non lu par soph33 » 06 févr. 2010, 17:29

Ann qui fait des heures sup le week-end... ça me plaît... :P

Bon, je vais essayer le coup du CDD à leur bon coeur. Ce qui me faisait "juste" flipper avec le statut AE, c'est le changement de régime de Sécu où on est plus à poils comme tu l'as décrit. En gros, on a intérêt à faire du chiffre, c'est une fuite en avant, sinon, ça n'a pas grand intérêt à part appâter des clients potentiels. Tu vas me dire, c'est déjà pas mal...
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Pigistes et "structure juridique"

Message non lu par ann65 » 06 févr. 2010, 19:55

soph33 a écrit :Ann qui fait des heures sup le week-end... ça me plaît... :P

Bon, je vais essayer le coup du CDD à leur bon coeur. Ce qui me faisait "juste" flipper avec le statut AE, c'est le changement de régime de Sécu où on est plus à poils comme tu l'as décrit. En gros, on a intérêt à faire du chiffre, c'est une fuite en avant, sinon, ça n'a pas grand intérêt à part appâter des clients potentiels. Tu vas me dire, c'est déjà pas mal...
Si "tu fais du chiffre", ton activité AE deviendra logiquement ton activité principale et tu te retrouveras affiliée au RSI.

Et si tu "fais trop de chiffre" - on peut rêver :? - tu risques de dépasser le plafond et basculer vers le régime des travailleurs non salariés, plus complexe à gérer et surtout avec des cotisations sociales plus importantes (+ de 45% de ton CA duquel tu soustrait tes charges pro). Et tu auras du mal à faire comprendre à tes clients que tu dois augmenter tes tarifs de 20% pour pouvoir payer ces charges supplémentaires !...

Si tu as un boulot (ou des boulots) qui t'assure(nt) un (ou des) salaire(s) fixe(s) ou à peu près régulier(s), ne les lache SURTOUT pas !

Si tu n'en as pas et si tu t'inscris en tant qu'AE, ton activité principale sera d'être de facto celle d'AE... et tu seras logiquement affilée au RSI.
Dernière modification par ann65 le 06 févr. 2010, 20:04, modifié 1 fois.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Pigistes et "structure juridique"

Message non lu par ann65 » 06 févr. 2010, 20:02

archaud a écrit : Cependant, un aspect qui, sauf erreur, n'a pas été abordé : quid des factures non payées ? Hélas ! je crains que des lendemains difficiles guettent beaucoup d'auto-entrepreneurs. Quand on voit que des structures d'importance ont toutes des services spécialisés qui bataillent comme des beaux Diables pour recouvrir leurs créances, ça ne rend pas très optimiste...Ne l'oubliez pas : les ardoises, c'est un sport national ! :mrgreen:
Exact.
Un salarié non payé peut déposer un référé au prud'hommes. Un libéral a surtout ses yeux pour pleurer quand son client ne paie pas sa facture et reste aux abonnés absents...
Il existe bien sûr des possibilités de recours... mais qui sont lourdes et coûteuses à mettre en oeuvre, surtout pour des "petites" factures d'AE.
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »