fbpx
Categorynet.com • Freelance n'est pas journaliste
Page 1 sur 1

Freelance n'est pas journaliste

Publié : 30 nov. 2009, 16:34
par pdb
En réponse à diverses demandes sur d'autres fils, je dis ceci

Pour les gens qui veulent se lancer en rédaction freelance hors presse, perso je recommande de vous immatriculer en Entreprise individuelle :

- compta à peine plus compliquée qu'Autoentrepreneur, très simple sur excel ou avec un logiciel genre Ciel
- vous pouvez déduire les frais pros de votre bénéfice imposable (timbres, ordi, loyer des bureaux, abonnement france télécom, etc etc), chose que vous ne pouvez pas faire avec AUtoentrepreneur !
- pas de plafond de ca
- immatriculation auprès de l'URSSAF (administration ultra compétente, pas de queue, gentils et pros, pas comme les bras cassés et dépressives du Pôle emploi par exemple...)
- adhésion à une Association gestion agrée : 300 euros par an, c'est pas cher pour être imposé comme un salarié !

la bible pour se lancer, qui m'a bien servie :

http://livre.fnac.com/a1614079/Michel-P ... mpte?PID=1


PS : ATTENTION : être entrepreneur individuel et vendre des prestations de rédaction aux entreprises c'est pas être journaliste. Pas de carte de presse ni rien. Si vous voulez rester journaliste avec carte, reconnu comme tel etc, faut que PAR AILLEURS vous fassiez des piges salaires auprès d'entreprise de presse, pour plus de 50% de vos revenus !

Re: Freelance n'est pas journaliste

Publié : 30 nov. 2009, 16:47
par ann65
pdb a écrit :En réponse à diverses demandes sur d'autres fils, je dis ceci

Pour les gens qui veulent se lancer en rédaction freelance hors presse, perso je recommande de vous immatriculer en Entreprise individuelle :

- compta à peine plus compliquée qu'Autoentrepreneur, très simple sur excel ou avec un logiciel genre Ciel
- vous pouvez déduire les frais pros de votre bénéfice imposable (timbres, ordi, loyer des bureaux, abonnement france télécom, etc etc), chose que vous ne pouvez pas faire avec AUtoentrepreneur !
- pas de plafond de ca
- immatriculation auprès de l'URSSAF (administration ultra compétente, pas de queue, gentils et pros, pas comme les bras cassés et dépressives du Pôle emploi par exemple...)
- adhésion à une Association gestion agrée : 300 euros par an, c'est pas cher pour être imposé comme un salarié !

la bible pour se lancer, qui m'a bien servie :

http://livre.fnac.com/a1614079/Michel-P ... mpte?PID=1


PS : ATTENTION : être entrepreneur individuel et vendre des prestations de rédaction aux entreprises c'est pas être journaliste. Pas de carte de presse ni rien. Si vous voulez rester journaliste avec carte, reconnu comme tel etc, faut que PAR AILLEURS vous fassiez des piges salaires auprès d'entreprise de presse, pour plus de 50% de vos revenus !
Je trouve ça un chouillat compliqué quand même.
A mois d'être vraiment très très à l'aise avec les chiffres et les paperasses.
Je préfère payer les services d'un comptable qui pour 1000 euros (HT) par an se charge de TOUT à ma place : calcul et déclaration de mes bénéfices non commerciaux, déclaration de mes revenus aux organismes sociaux, rapprochement bancaire, calcul des la TVA, etc.
Je n'ai qu'à lui fournir, en février, une boite à archives dans laquelle j'ai entassé tous les justificatifs de mes frais, mes relevés de compte pro et un classeur dans lequel j'ai classé mes factures.

Re: Freelance n'est pas journaliste

Publié : 01 déc. 2009, 11:00
par pdb
ca dépend des appétences de chacun. Moi l'adminstratif ne me dérange pas, et je calcule ma TVA tous les mois, ca fait un point comptable et on sait où on en est en temps réel.

Re: Freelance n'est pas journaliste

Publié : 01 déc. 2009, 12:51
par Invité
pdb a écrit :ca dépend des appétences de chacun. Moi l'adminstratif ne me dérange pas, et je calcule ma TVA tous les mois, ca fait un point comptable et on sait où on en est en temps réel.
Oui, ça dépend vraiment des l'appétence et de l'intérêt de chacun pour le boulot administratif, du mode d'organisation aussi et de la rigueur dont on fait preuve ou non.
C'est peut être très simple et élémentaire pour toi parce que tu sembles à l'aise avec les chiffres, mais pour moi, c'est un véritable casse-tête.
Dire que la compta du travailleur indépendant est un jeu d'enfant, qu'un bouquin et un logiciel suffisent, peut donner une fausse impression et de faux espoirs. Certains s'y sont cassés les dents et se sont retrouvés dans des m*** noires...
Chacun son métier.

Re: Freelance n'est pas journaliste

Publié : 01 déc. 2009, 15:02
par Invité
"l'URSSAF administration ultra compétente, pas de queue, gentils et pros"

C'était ironique ???
Un peu manichéen comme appréciation de ces administrations : je pense qu'on ne peut pas généraliser par rapport à sa seule expérience, car personnellement (et je suis loin d'être le seul), j'ai eu le sentiment à certaines occasions d'être confronté à des bureaucrates purs et durs, n'ayant aucune notion des réalités et difficultés de terrain (ou ne souhaitant pas en tenir compte), avec dans certains cas une pointe d'amateurisme dans leur gestion et leur communication.
A contrario, je pense également que la généralisation de pdb sur les personnels du Pôle Emploi est abusive et correspond à une mauvaise expérience personnelle. Cela dit, mon expérience avec le Pôle emploi est également assez mitigée.

En ce qui concerne la comptabilité d'une entreprise individuelle, je suis d'accord que celle d'une entreprise individuelle est relativement simple (c'est le "relativement" qui peut faire une grosse différence !).
Faire appel à un expert comptable peut donc être utile et est parfois indispensable, car certaines associations de gestions agréées (AGA) exigent que la comptabilité ait été visée par un expert comptable. Cela dit, cette dépense est déductible du bénéfice imposable (ou c'est peut-être même une réduction d'impôt si on est dans une AGA, mais sans crédit d'impôt : à vérifier)
A noter que l'adhésion à une AGA est plus que conseillée, car dans le cas contraire, le fisc majore votre bénéfice imposable de 25 % : cela signifie qu'on paie des impôts sur 25% de revenus qui n'existent pas (et sur la tranche marginale, forcément) !
Sauf à avoir réalisé un chiffre d'affaire très très bas (auquel cas, on a plus intérêt à avoir le statut d'auto-entrepreneur), le coût d'adhésion à l'AGA et les frais de comptabilité sont assez facilement compensés par l'économie d'impôt réalisée.

Re: Freelance n'est pas journaliste

Publié : 01 déc. 2009, 15:32
par Invité
Invité a écrit :"l'URSSAF administration ultra compétente, pas de queue, gentils et pros".
J'ai trouvé les formalités d'inscription au guichet unique simplissimes. J'ai rempli un formulaire donné ma CNI et basta. Et la personne en face de moi était sympa et accueillante.
Quand j'ai demandé à l'Urssaf un étalement de mes cotisation çà la suite d'un rattrapage cossu, je n'ai eu aucun problème pour l'obtenir. Il suffit de ne pas faire l'autruche.

Mais c'est mon expérience. J'ai peut être eu beaucoup de chance (et pas de preoblème insolubles)

En ce qui concerne la comptabilité d'une entreprise individuelle, je suis d'accord que celle d'une entreprise individuelle est relativement simple (c'est le "relativement" qui peut faire une grosse différence !).
Faire appel à un expert comptable peut donc être utile et est parfois indispensable, car certaines associations de gestions agréées (AGA) exigent que la comptabilité ait été visée par un expert comptable. Cela dit, cette dépense est déductible du bénéfice imposable (ou c'est peut-être même une réduction d'impôt si on est dans une AGA, mais sans crédit d'impôt : à vérifier)
A noter que l'adhésion à une AGA est plus que conseillée, car dans le cas contraire, le fisc majore votre bénéfice imposable de 25 % : cela signifie qu'on paie des impôts sur 25% de revenus qui n'existent pas (et sur la tranche marginale, forcément) !
Sauf à avoir réalisé un chiffre d'affaire très très bas (auquel cas, on a plus intérêt à avoir le statut d'auto-entrepreneur), le coût d'adhésion à l'AGA et les frais de comptabilité sont assez facilement compensés par l'économie d'impôt réalisée
Parfaitement d'accord. Ca nous dégage du temps pour faire autre chose et en cas de problème avec les impots/l'Urssaf etc., il suffit de dire à l'expert comptable : "j'ai reçu telle lettre, pouvez-vous y répondre".
Le service (comptabilité fin d'année, déclarations fiscale, sociales et TVA et gestion de emmerdouilleries) me coûte 1000 euros HT par an. Ce n'est pas énorme (et c'est déductible effectivement !)

Re: Freelance n'est pas journaliste

Publié : 01 déc. 2009, 15:48
par ann65
Invité a écrit :
Invité a écrit :"l'URSSAF administration ultra compétente, pas de queue, gentils et pros".
J'ai trouvé les formalités d'inscription au guichet unique simplissimes. J'ai rempli un formulaire donné ma CNI et basta. Et la personne en face de moi était sympa et accueillante.
Quand j'ai demandé à l'Urssaf un étalement de mes cotisation çà la suite d'un rattrapage cossu, je n'ai eu aucun problème pour l'obtenir. Il suffit de ne pas faire l'autruche.

Mais c'est mon expérience. J'ai peut être eu beaucoup de chance (et pas de preoblème insolubles)

En ce qui concerne la comptabilité d'une entreprise individuelle, je suis d'accord que celle d'une entreprise individuelle est relativement simple (c'est le "relativement" qui peut faire une grosse différence !).
Faire appel à un expert comptable peut donc être utile et est parfois indispensable, car certaines associations de gestions agréées (AGA) exigent que la comptabilité ait été visée par un expert comptable. Cela dit, cette dépense est déductible du bénéfice imposable (ou c'est peut-être même une réduction d'impôt si on est dans une AGA, mais sans crédit d'impôt : à vérifier)
A noter que l'adhésion à une AGA est plus que conseillée, car dans le cas contraire, le fisc majore votre bénéfice imposable de 25 % : cela signifie qu'on paie des impôts sur 25% de revenus qui n'existent pas (et sur la tranche marginale, forcément) !
Sauf à avoir réalisé un chiffre d'affaire très très bas (auquel cas, on a plus intérêt à avoir le statut d'auto-entrepreneur), le coût d'adhésion à l'AGA et les frais de comptabilité sont assez facilement compensés par l'économie d'impôt réalisée
Parfaitement d'accord. Ca nous dégage du temps pour faire autre chose et en cas de problème avec les impots/l'Urssaf etc., il suffit de dire à l'expert comptable : "j'ai reçu telle lettre, pouvez-vous y répondre".
Le service (comptabilité fin d'année, déclarations fiscale, sociales et TVA et gestion de emmerdouilleries) me coûte 1000 euros HT par an. Ce n'est pas énorme (et c'est déductible effectivement !)
Juste une précision. L'invité c'est moi...

Re: Freelance n'est pas journaliste

Publié : 02 déc. 2009, 14:29
par pdb
Mon AGA je peux lui poser toutes les questions que je veux, elle me calcule même l'amortissement des achats de plus de 500 euros... Et bien sûr certifie le BNC à la fin de l'année.

ca fait une sorte de comptable à 300 euros par an.