auto entrepreneur, l'avantage ?

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
LUCSAINT
Messages : 48
Inscription : 25 mars 2005, 10:40
Contact :

Message non lu par LUCSAINT » 29 janv. 2009, 19:53

gerald75015 a écrit :Bonjour, j'ai ouvert spécialement un compte pour intervenir dans ce débat et vous poser une question : l'un d'entre vous a-t-il pris ce fameux statut d'auto-entrepeneur ? Pour ma part, très intéressé par ce nouveau statut (pour proposer des travaux de rédaction à des entreprises, notamment), je me suis adressé à l'URSAFF... et il m'a été indiqué que je ne pouvais pas exercer aujourd'hui ce genre d'activité sous le statut d'auto-entrepreneur. Du moins, ce ne serait possible, a priori, qu'après le vote d'une loi (ou la publication d'un décret ?) qui interviendrait courant février. En attendant, l'URSAFF me conseille d'opter pour le régime de l'entreprise individuelle, qui comporte bien moins d'avantages que le statut d'auto-entrepreneur ! Alors, je suis un peu étonné en parcourant ce forum : je crois comprendre que certains d'entre vous ont déjà opté pour ce statut ou sont sur le point de l'adopter ? Mon interlocuteur à l'URSAFF était pourtant formel : pas de statut d'auto-entrepreneur, aujourd'hui, pour les rédacteurs ! Point barre... Alors ?...
Non mais Gérald t'arrives de la planète Mars ou quoi ? A l'URSAFF les mecs ils bennent keud sur nos statuts, tout comme les bureaucrates des Chambres de Commerce, à l'ANPE, partout... Si tu les attends, t'es pas arrivé.
T'as pas le droit ? Tu prends le gauche ! Tu te déclares auto-entrepreneur, et tu factures de la vente de photos, du consulting que sais-je... faut juste pas dépasser un certain plafond (si c'est 32000 euros/an c'est déjà pas mal). Si tu vois que tu vas dépasser alors fais-toi payer le reliquat en salaires, piges, frais, ou droits d'auteurs...
L'Ursaff te conseille l'entreprise individuelle ? Paradoxal. car là non plus d'après les textes, ce n'est pas possible pour nous ! Mais il faut juste ruser un peu, tu te déclares en photographe (style artisan) et le tour est joué, ça passe pour le mag qui t'emploie. OK ce statut coûte cher en taxes et impôts, il a d'autres inconvénients (tu ne récupères pas la TVA en micro-entreprise), mais il a des avantages aussi : par exemple le "congé maladie/accident" ; je me suis tapé un mois 1/2 d'hosto suite accident de moto, ben ils m'ont payé chaque jour immobilisé (en fonction de mes déclarations l'année précédente). Cool, d'autant que pendant ce temps-là je préparais mes prochains articles...
Bref c'est normal que le journalisme possède son statut (fiches de salaires blabla) et que certains le défendent... mais ça correspond de moins en moins au marché qui s'atomise, à la réalité du terrain. Beaucoup d'entre nous sont des "omnijournalistes" :) capables de vendre des relectures/corrections/réécritures, traductions, adaptations, reportages clé en main, de pondre un bouquin ou un scénario, de monter un dossier de com, de réaliser un lancement presse, d'aider à imposer un titre, ou bien même pour certains de faire de la PAO ou des photos que sais-je... avec souvent des employeurs différents. Alors il faut s'adapter, en attendant que la législation suive...
Miew

inscription

Message non lu par Miew » 02 févr. 2009, 13:42

Quelqu'un s'est-il déjà inscrit? En démarrant l'inscription en ligne sur le site lautoentrepreneur.fr, je viens de m'apercevoir que ce n'était pas encore ouvert aux professions de type journaliste indépendant (relevant de la CIPAV).... :(
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 02 févr. 2009, 15:03

euh, as-tu lu le reste de la dicussion avant de poster ton message ? Tu y aurais trouvé ta réponse. Voir par exemple le message de Misty du 25 janvier :
A priori, avec la derniere liste en vigueur, journaliste, journaliste indépendant et pigiste N'ENTRENT PAS dans le statut d'auto entrepreneur
[/quote]
archaud
Messages : 706
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Re: inscription

Message non lu par archaud » 02 févr. 2009, 15:44

Miew a écrit :fr, je viens de m'apercevoir que ce n'était pas encore ouvert aux professions de type journaliste indépendant (relevant de la CIPAV).... :(
En espérant que cela ne le soit jamais ! Journaliste, intégré, indépendant, free-lance, etc., est un salarié, donc fiches de paie ! et, donc, le statut de profession libérale serait en contravention avec la loi existante, quoique l'on puisse lire de-ci, de-là... :twisted:

Aucun journaliste ne relève de la CIPAV :twisted:
Miew

Message non lu par Miew » 02 févr. 2009, 15:48

Oui, j'avais vu. Cependant cela contredisait le document PDF officiel décrivant le statut d'autoentrepreneur, qui ne précise évidemment pas que le dispositif n'est pas complètement prêt pour début 2009 (ouverture aux professions relevant de la CIPAV décalée). J'ai donc quand même tenté le coup.
Si on ne peut plus se fier les documents officiels, alors :P
moon
Messages : 1
Inscription : 24 mars 2005, 14:29
Contact :

et les assedic dans tout ça?

Message non lu par moon » 02 févr. 2009, 15:52

Bonjour à tous
Je suis bien contente de trouver un fil de discussion sur ce sujet, et me permets de vous exposer ma situation, si vous avez des solutions à me proposer...
Je suis pigiste en presse écrite depuis 2 ans. Je suis inscrite aux Assedic pour toucher un semblant de rémunération (470 euros) pour les mois où je ne touche pas de salaire. Comme beaucoup de pigistes, certaines des entreprises pour lesquelles je travaille refusent de me payer en salaire, préférant les droits d'auteur via les Agessa. Le problème, c'est que les Agessa viennent justement de constater que je passe par eux pour toucher des DA alors que j'exerce une activité de journaliste (mais l'entreprise n'est pas considérée comme entreprise de presse). Ils m'expliquent que mon employeur leur a reversé à tort des cotisations sociales. Donc, c'est un peu la panique. J'ai donc plusieurs questions :
- indépendamment de la solution que je pourrais trouver pour l'avenir, que va-t-il se passer pour les DA que j'ai déjà touché ?
- je dois trouver une solution en urgence, car j'allais justement être payée prochainement. Si j'ai bien compris les discussions, quand bien même j'opterais pour le statut d'autoentrepreneur, ce n'est pas encore possible ?
- si je fais ça, qu'advient-il des assedic que je touche actuellement ?
J'attends vos réponses avec impatience, merci d'avance.
Et bon courage à tous !
BEGET
Messages : 52
Inscription : 25 oct. 2007, 14:59
Contact :

CIPAV

Message non lu par BEGET » 02 févr. 2009, 16:01

Les signatures sont en cours.
Ci-dessous un texte extrait du site de l'APCE.

Etat d'avancement des discussions sur l'application du régime de l'auto-entrepreneur aux professionnels libéraux relevant de la CIPAV

La mesure permettant l'application du régime de l'auto-entrepreneur aux professionnels libéraux relevant de la CIPAV, a été adoptée par le Sénat.
Elle prévoit pour les travailleurs indépendants relevant de cette caisse la faculté d'opter pour le régime micro-social et de bénéficier des droits correspondants dès leur affiliation au régime social des indépendants (RSI).
Rappel : l'Urssaf serait chargée de calculer et d'encaisser les cotisations d'assurance vieillesse de base et de retraite complémentaire, ainsi que les cotisations d'invalidité-décès.
Attention ! Cette mesure n'est pas encore définitive, le projet de loi devant encore être discuté en commission mixte paritaire. Si cette mesure est maintenue dans le texte, elle sera applicable à compter de la publication de la loi au Journal officiel.
Source : article 9 (nouveau) du projet de loi n°41
roxxane

Message non lu par roxxane » 02 févr. 2009, 16:58

Bonjour à tous,

Je profite de cette discussion pour vous demander vos conseils sur les différents statuts d’indépendants.

A la recherche d’un nouveau job, on me propose une mission, une étude d’une durée de 2,3 semaines.

Est-ce que ça vaut le coup de me lancer là-dedans dpdv bureaucratie et autre sachant qu’à la base c’est une mission ponctuelle ?

Quel type de statut me conseillez vous (portage et autre), sachant que je cherche un job salarié et que je ne souhaite pas m’installer en free-lance à terme.


Merci de votre aide.
GirardStephanie
Messages : 1
Inscription : 10 avr. 2007, 23:17
Contact :

statut de micro entreprise

Message non lu par GirardStephanie » 03 févr. 2009, 09:15

Bonjour,
Je suis journaliste pigiste en micro entreprise depuis 2004. Pour moi c'est adapté, il n'y a pas de souci, c'est le statut de profession libérale. Je paye mes charges sociales, la taxe professionnelle et tutti quanti, soit environ 40% de mes recettes. Le seul hic ne pas dépasser le seuil de 27000 € de CA HT par an.
Sur le statut d'auto-entrepreneur, je ne me suis pas renseigné encore. Mais ce que je sais c'est que les piges en DA sont à proscrire...
Bon courage
Stéphanie
GABB
Messages : 5
Inscription : 02 oct. 2007, 14:42
Contact :

Message non lu par GABB » 03 févr. 2009, 09:34

Bonjour à tous,

Et la mention du métier de rédacteur, plutôt que journaliste, ça marche pas pour établir un statut d'auto-entrepreneur ? (Pour des activités de com, toujours, je précise...)

Pour Moon, Roxxane, désolée, j'ai pas de réponse à vous apporter. Bon courage en tous les cas, surtout pour toi Moon car ça m'a l'air bien compliqué ta situation... :roll:
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 03 févr. 2009, 09:40

Stéphanie, cela signifie que tu ne peux pas dépasser un revenu de 16200 euros par an ! (60 % de 27 000). C'est vraiment peu.
Miew

Message non lu par Miew » 03 févr. 2009, 10:51

@Roxxane
à mon humble avis, le portage salarial est plus adapté pour une mission ponctuelle que le statut d'autoentrepreneur, qui, pour moi, s'envisage comme une activité complémentaire mais régulière d'une activité de journaliste-pigiste.
ludovika
Messages : 7
Inscription : 19 juil. 2007, 11:47
Contact :

auto-entrepreneur : liste des professions acceptées

Message non lu par ludovika » 03 févr. 2009, 19:29

Bonjour,

Suite aux messages de Lucsaint ou de Miew notamment, je me suis rendue sur le site http://www.auto-entrepreneur.fr. De fait, pour l'instant, contrairement à ce que pouvait laisser penser certains documents d'information très prometteurs, les professions pouvant être exercées hors presse en libéral (conseil en communication, rédacteur, infographiste, maquettiste) dépendent de la Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d'assurance vieillesse (CIPAV). Et mauvaise pioche, sont par conséquent sur la liste des professions ne pouvant bénéficier du statut d'auto-entrepreneur pour l'instant.

Citation : "Aujourd'hui, le statut d'auto-entrepreneur n'est pas ouvert aux professions libérales sauf celles relevant du Régime Social des Indépendants pour leur assurance vieillesse. Toutefois, un texte est actuellement en discussion au Parlement visant à ouvrir en février 2009 ce statut aux professions libérales relevant de la Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d'Assurance Vieillesse (CIPAV)."

Voici le lien pour la liste des professions dépendant du CIPAV :
http://www.auto-entrepreneur.fr/affiliation-CIPAV-2.php

Pour reprendre l'expression de LucSaint, les "omnijournalistes" que nous sommes devenus, vont devoir encore patienter pour jouer sereinement la carte de la polyvalence.
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 03 févr. 2009, 21:36

De toute façon, vu le gros bordel qu'a l'air d'être la mise en place de ce statut, je conseille aux gens intéressés d'attendre quelques mois et de voir comment ça se passe. Dans certains cas, il vaut mieux ne pas se précipiter et regarder les autres défricher le terrain.
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 13 févr. 2009, 08:59

Une table ronde sur ce sujet au Club de la presse Nord-Pas de Calais :
www.clubdelapressenpdc.org/spip.php?article7775
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »