L'AVENIR DE LA PRESSE ECRITE EST BIEN TERNE

Discussions générales à propos du journalisme, des journalistes, de la presse et de l'actualité des médias : salaires, techniques de reportage ...
PYLG
Messages : 50
Inscription : 17 avr. 2005, 01:26
Contact :

L'AVENIR DE LA PRESSE ECRITE EST BIEN TERNE

Message non lu par PYLG » 19 mars 2015, 00:54

Je viens de découvrir les conditions de "travail" des journalistes en ligne.
C'est pas très folichon...

Par le paiement du prix d’achat, l’auteur cède au client sans restriction, temporelle ou spatiale, les droits exclusifs d’utilisation du contenu délivré. L’auteur s’engage à délivrer un contenu sans signature, ou noms qui lui sont propres. Le client décide de quand et sur quel média il placera les contenus obtenus sur la plateforme greatcontent.

Il est également possible pour le client d’utiliser le contenu acheté à sa seule discrétion, de le modifier, le copier, le publier une ou plusieurs fois. L’auteur accorde également son consentement à l’octroi de droits supplémentaires au client. Le client n’a cependant aucune obligation de publier un détail de l’utilisation du contenu qu’il a acheté.

5.4
Les demandes de révision doivent être formulées de manière aussi précise que possible, pour permettre à l’auteur de corriger rapidement le texte et éviter au mieux les questions inutiles. Les corrections à apporter sont obligatoire pour l’auteur tant qu’elles sont nécessaires et restent en accord avec les instructions ou toute spécificité de la commande préalablement inclue lors de la création de la commande. La demande de révision doit donc se faire partant du postulat que l’auteur n’a pas suivi les indications préalablement établies. Aucun ajout ou modification des instructions par le client n’est permis.

L’auteur bénéficie de deux jours pour corriger le texte ou autre type de contenu et le soumettre au client à compter de la réception de la demande de révision. Dans le cas où l’auteur ne respecterait pas ce délai, la commande sera alors renouvelée et mise à disposition de tous les autres auteurs (Open Order) ou tous les autres auteurs du groupe (Group Order). Un client peut utiliser jusqu’à trois fois maximum la fonction de demande de correction. Si le texte correspond aux instructions décrites lors de la création de la commande, le client est obligé de l’accepter. Tout refus d’une commande par le client doit être obligatoirement accompagné d’une justification écrite. Dans ce cas, greatcontent aura la responsabilité de relire le texte d’une part, le descriptif de la commande d’autre part, et la communication entre le client et l’auteur, pour donner raison de façon impartiale à l’une ou l’autre des deux parties. En particulier pour les refus non justifiés ou très peu détaillés, greatcontent se réserve le droit de ne pas en tenir compte. La demande de rejet sera alors considérée comme nulle et le texte sera automatiquement accepté. Le montant de la commande sera débité au client et reversé à l’auteur.

etc etc
Avatar de l’utilisateur
Ségaline
Messages : 49
Inscription : 22 nov. 2013, 11:03
Localisation : Teyssieu
Contact :

Re: L'AVENIR DE LA PRESSE ECRITE EST BIEN TERNE

Message non lu par Ségaline » 19 mars 2015, 08:53

Hélas, ou heureusement pour les journalistes, la plateforme Greatcontent n'a rien à voir avec le journalisme, c'est une plateforme de rédaction, c'est différent. Lorsque l'on est rédacteur web on s'efface derrière son texte et on n'a aucun droit dessus, c'est ainsi. Les conditions et le travail en lui-même ne sont pas non plus les mêmes que dans le cadre du journalisme: un article web, même assez travaillé (le moins possible pour être en rapport avec la rémunération ridicule!) ne sera jamais digne d'un dossier réalisé par un journaliste avec les recherches et le point de vue qui vont avec. Les textes de ce type de plateforme sont essentiellement destinés à des sites de e-commerce, des blogs, bref rien de comparable avec de vrais médias numériques.
Zybe
Messages : 34
Inscription : 13 août 2009, 08:14
Localisation : Jura
Contact :

Re: L'AVENIR DE LA PRESSE ECRITE EST BIEN TERNE

Message non lu par Zybe » 26 mars 2015, 06:40

Tout à fait d'accord Ségaline et PYLG. Et en plus, on est "noté" par "étoile", payé à des prix dérisoires. Le seul échappatoire : "pondre" encore et encore, à toute vitesse. Donc, qualité surfaite.
Il existe pour autant quelques sites sécurisés qui reconnaissent les droits des journalistes-rédacteurs signataires de leurs articles. Ils fixent eux-mêmes leurs tarifs avec une réduction de seulement 10%.
Répondre

Revenir à « Général / divers »