Avertissement car je parle aux pigistes…

Discussions générales à propos du journalisme, des journalistes, de la presse et de l'actualité des médias : salaires, techniques de reportage ...
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Avertissement car je parle aux pigistes…

Message non lu par ann65 » 07 déc. 2010, 13:16

ludovika a écrit :Un secrétaire de rédaction est bien un journaliste à part entière. Et ceux qui en doutent n'ont manifestement qu'une connaissance toute relative de ce métier. Pour s'en convaincre, il suffit de jeter un œil à la copie brut de certains rédacteurs qui, sans l'intervention des SR, serait impubliable. Je ne compte plus le nombre de textes que j'ai dû reécrire entièrement. On est loin de la simple lourdeur de style ou répétition à corriger.
Journaliste depuis 26 ans, j'ai donc exercé cette fonction durant la première partie de ma carrière, avant de renouer avec l'écriture. Et j'ai été rapidement confrontée au même problème que toi. Je n'avais pas à écrire, dixit un beau jour mon directeur de publication... J'ai finalement profité de la revente du titre pour faire jouer la clause de cession quelques mois plus tard. Depuis quinze ans, je suis donc rédactrice pigiste pour la presse et rédactrice indépendante pour la communication. Pas toujours facile financièrement mais je suis libre d'écrire. Je fais aussi à l'occasion du SR, du rewriting, de la photo, de la mise en page. Bref, j'ai choisi la carte de la polyvalence qui me semble indispensable aujourd'hui pour s'adapter aux fluctuations de notre métier. Il serait même plus juste de parler de profonde mutation. Je suis ainsi restée fidèle à ma motivation première. Pourquoi avoir choisi de devenir journaliste ? Pour ne pas m'enfermer. Dans une fonction, un rôle, un bureau, un vase clos quel qu'il soit... Je revendique donc pleinement ce parcours, même s'il peut déplaire aux adeptes des petites étiquettes bien définies, des chemins tracés d'avance. Bonne route à toi.
je suis d'accord avec tout ce que tu as écrit. J'ai le même parcours que toi...
Il n'en reste pas moins que le rédacteur en chef (et le directeur de publication) restent décisionnaires de ce qui doit paraitre ou non dans le canard

Aussi ce rédac'chef avait-il parfaitement le droit de ne pas publier les articles proposés par Mahanoro.
Mahonoro n'avait pas à se "mettre d'accord" avec un pigiste pour décider des articles à paraître.

Et je comprends aussi que le pigiste attitré à qui cette rubrique revenait "naturellement" l'ait mauvaise s'il risque de perdre des piges parce que le SR a décidé d'écrire des articles (si bons soient-ils).
Invité

Re: Avertissement car je parle aux pigistes…

Message non lu par Invité » 15 déc. 2010, 01:19

Excusez moi mais ce n'est pas parce que vous détenez la carte de presse que cela fait justement de vous un journaliste rédacteur ! Pour obtenir ladite carte, il faut simplement justifier un revenu dont au moins la moitié provient d'une activité dépendante de la presse. Tous les SR sont donc (a priori) titulaires de la carte de presse mais cela ne fait pas d'eux des journalistes rédacteurs ! De toute façon, tant que vous envoyez chaque année vos 40€ et quelque de cotisation, vous avez votre carte donc ce n'est franchement pas un gage de rigueur et de qualité ! Maintenant, concernant votre problème, il y a deux aspects à cerner :
1) vous avez outre-passé votre statut de "simple" SR en court-circuitant la prise habituelle de décision. Un peu susceptible et pensant détenir toute la vérité (comme tous les rédacs chefs), votre RC a ensuite usé de mauvaise fois à votre égard. Mais intégrez bien une chose : les tords sont à l'origine de votre côté...
2) le pigiste n'a peut-être pas voulu vous contrarier ou entrer en conflit avec un salarié (vous) à part entière de la publication et donc a accepté (malgré lui) vos propositions de faire les sujets à sa place avant, au final, de se plaindre de la situation à votre boss commun. Même si sa méthode n'est pas très correcte, je comprends parfaitement sa situation. Il n'y a déjà pas beaucoup de boulot pour les pigistes alors si en plus des SR se mettent à le faire à leur place...


Voilà, bonne continuation à vous
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: Avertissement car je parle aux pigistes…

Message non lu par cilou » 15 déc. 2010, 10:23

-Détenir la carte de presse fait de quelqu'un un journaliste. Parmi les journalistes, il y a plein de métiers (rédacteur, SR, photographe, JRI...) mais aucun n'a l'obligation d'être cantonné à ce métier.
- "simple SR", ça veut dire quoi ? SR tout court, c'est mieux. Ou alors, ajoute aussi "simple rédacteur". Le mépris n'a pas sa place ici.
- il ne suffit pas d'envoyer ses 40 euros pour avoir la carte. De nombreux candidats à la carte se font bouler chaque année.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Avertissement car je parle aux pigistes…

Message non lu par ann65 » 15 déc. 2010, 10:45

cilou a écrit :-Détenir la carte de presse fait de quelqu'un un journaliste. Parmi les journalistes, il y a plein de métiers (rédacteur, SR, photographe, JRI...) mais aucun n'a l'obligation d'être cantonné à ce métier.
- "simple SR", ça veut dire quoi ? SR tout court, c'est mieux. Ou alors, ajoute aussi "simple rédacteur". Le mépris n'a pas sa place ici.
- il ne suffit pas d'envoyer ses 40 euros pour avoir la carte. De nombreux candidats à la carte se font bouler chaque année.
Le message d'Invité est un peu abrupt, mais je rejoins ce qu'il a écrit.

Il a écrit : "Excusez moi mais ce n'est pas parce que vous détenez la carte de presse que cela fait justement de vous un journaliste rédacteur !"
Ce qui correspond strictement à la réalité. Un rédacteur est recruté comme tel, un SR est recruté comme tel, un rédacteur graphiste également, etc.

Si on ne se sent plus à l'aise dans son poste de SR (ce que je comprends parfaitement), on demande à changer de poste ou on cherche un autre poste ailleurs.
On ne va pas piquer dans la gamelle des pigistes pour se faire mousser auprès de son rédac chef.

Lorsque j'étais SR, si un rédacteur était venu me donner des leçons de SR et avait, d'autorité, fait mon boulot, j'aurais très moyennement apprécié la démarche. Et j'en aurais parlé à mon rédac'chef.
De la même façon, je ne vais pas aller dire à un photographe de rester chez lui parce que je me prends pour une pro du Leica. Que je sois titulaire ou non de la carte de presse.

Et donc, s'attribuer d'autorité telle ou telle rubrique sous prétexte que l'on a voyagé et que l'on "connaît bien" le Cap vert, sans en avoir obtenu l'accord express de son rédac chef pour cet article et lui donner la page finalisée, ça ne se fait pas.

Et piquer le boulot des pigistes qui ont déjà bien du mal à en trouver, ça ne se fait pas carrément non plus.

Et quand n'est pas tout à fait réglo, il ne faut pas s'étonner si l'on se prend une volée de bois vert, si on se fait taper sur les doigts et si on se fait remettre vertement "à sa place".
BOUSSICOT
Messages : 369
Inscription : 09 avr. 2004, 23:42
Contact :

Re: Avertissement car je parle aux pigistes…

Message non lu par BOUSSICOT » 16 déc. 2010, 01:51

tu dis "Pour mon agence de com"

tu es dans la presse ou dans la comm?

Il y a aussi des attachées de presse qui se prennent pour des journalistes.

On ne peut avoir plusieurs casquettes. Un jour ou l'autre, il faut choisir...
Répondre

Revenir à « Général / divers »