Auto-entrepreneur enceinte

Discussions générales à propos du journalisme, des journalistes, de la presse et de l'actualité des médias : salaires, techniques de reportage ...
ann65
Messages : 1179
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Auto-entrepreneur enceinte

Message non lu par ann65 » 28 févr. 2011, 17:19

Si tu es en mesure de poursuivre cette collaboration (ce que nous espérons toutes) et si tu t'entends bien avec ces deux clients réguliers, explique-leur que tu leur factureras tes prestations après ta période de congé mater.
C'est le moyen le plus sûr de ne pas être embêtée par la CPAM qui indemnisera ton congé mater.
A ta place, c'est ce que je ferais. Tu seras ainsi sûre à 100% de ne pas avoir de déconvenues.
Dernière modification par ann65 le 28 févr. 2011, 18:07, modifié 2 fois.
fanelia
Messages : 28
Inscription : 18 janv. 2011, 16:15
Contact :

Re: Auto-entrepreneur enceinte

Message non lu par fanelia » 28 févr. 2011, 17:21

Oui effectivement je pense que c'est la meilleure solution afin d'éviter les ennuis... Je pense que cela ne posera pas de problèmes avec mes clients, je collabore avec eux depuis un certain temps déjà...

Merci pour tous ces conseils !
Climousse
Messages : 334
Inscription : 01 oct. 2004, 12:01
Contact :

Re: Auto-entrepreneur enceinte

Message non lu par Climousse » 01 mars 2011, 11:19

ann65 a écrit :Bah Climousse, si Fanelia a une ou deux missions en AE auxquelles elle tient et si elle se sent capable de les assumer, pourquoi pas ?
D'accord dans le principe, Ann, mais comme on l'a toutes rappelé, il est impossible d'être sûre qu'elle sera effectivement capable de les assumer.
ann65 a écrit :Je pense qu'il a besoin de son père aussi.
Bon, ce n'est pas vraiment le lieu pour discuter de ça alors je m'en tiendrai à un soft : l'un n'exclut pas l'autre. Ce n'est pas parce que le père est présent qu'un nouveau-né peut se passer de sa mère (et Fanelia, je n'ai pas dit que c'était ton intention !)
ann65 a écrit :Quand ma fille ainée est née, je bossais et j'ai donc bénéficié du congé mat. Et après 6 semaines à couver et 10 à biberonner 24h/24, je m'ennuyais ferme chez moi... Je l'avoue, j'avais envie de reprendre le boulot. Je dois être un mère indigne... En tous cas, mère au foyer à temps plein, ce n'était pas mon trip...
En même temps, avoir un nouveau-né n'oblige pas à rester cloîtrée chez soi !
fanelia a écrit :J'adorerais m'arrêter complètement, mais ce n'est pas évident quand on choisit le statut d'indépendant !
Fanelia, je suis pigiste donc bien placée pour le savoir. C'est justement pour ça que j'ai BEAUCOUP travaillé pendant ma grossesse, le plus possible, pour mettre de l'argent de côté que j'ai été bien contente de pouvoir utiliser quand j'ai eu fini mon congé mat et aucun mode de garde satisfaisant (situation qui perdure aujourd'hui).
fanelia a écrit :Ca ne fait pas de moi une mère indigne, et j'assume complètement mes choix, si je me sens en état de travailler un peu (je rappelle quand même que j'aurai un rythme sacrément réduit, et que bébé passera toujours en premier !).
Malheureusement tu vas devoir te faire une raison : nous sommes TOUTES des mères indignes. Moi, je suis indigne parce que j'estime que ma fille est mieux à la maison, qu'à la crèche au milieu d'autres tout petits déposés là à contre-coeur par des parents pressés d'attraper leur train. Je suis indigne parce que je ne crois pas au mythe du bébé vachement plus heureux parce que sa mère n'est jamais là mais hyper épanouie au boulot. Et tout ça, alors que de nos jours, on pousse les parents à se séparer très vite de leur enfant, même s'il n'y est pas prêt et eux non plus, et que c'est cette attitude-là que valorise la société. A l'inverse, ma meilleure copine est indigne parce que quand son bébé a eu la bronchiolite à 8 mois, elle a demandé au pédiatre si elle pouvait quand même le mettre à la crèche. Donc, quoi que tu fasses... ça n'ira jamais.
fanelia a écrit :Climousse, je trouve un peu facile de juger les mères qui veulent travailler un peu durant leur congé maternité.
Je ne te juge pas, je te préviens juste que ça me paraît très improbable que tu y parviennes comme tu l'imagines. Je te juge d'autant moins que j'avais exactement la même intention que toi : j'ai entamé une nouvelle collaboration en mai (j'ai accouché en juillet), histoire d'être sûre de pouvoir la récupérer après, et je comptais bien reprendre dès septembre pour cette lettre mensuelle. Quand le moment est venu, j'étais à mille lieues de ça. On a du mal à imaginer le maëlstrom que représente l'arrivée d'un bébé.

Je trouve enfin que tes clients prennent quand même un peu de risques, car on ne sait jamais comment vont se dérouler une grossesse, un accouchement et le début de la vie d'un bébé.
fanelia a écrit :Les textes dont je parle pour mon congé mat' doivent représenter à tout casser 1 h 30 ou 2 h de temps de travail étalés sur toute la semaine.
Dans ce cas, c'est peut-être jouable, en tout cas je te souhaite de tout coeur d'y arriver si tu y tiens vraiment, ou si tu en as besoin. J'espère que tu nous diras, le moment venu, comment tu t'en sors. Je serai la première à applaudir des deux mains !

Reste la question initiale :
fanelia a écrit :La question posée sur ce forum n'avait pour but que de savoir si je peux travailler durant mon congé mat' si je me sens de le faire.
Le mieux pour être sûre est encore d'aller te renseigner directement auprès de la CPAM et du RSI. (Et pour obtenir une réponse sobre et non circonstanciée, certainement pas de passer par Catego ! :lol:)
Dernière modification par Climousse le 15 mars 2011, 10:14, modifié 3 fois.
ann65
Messages : 1179
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Auto-entrepreneur enceinte

Message non lu par ann65 » 01 mars 2011, 14:38

Pour poursuivre un peu dans le HS.

Chacune doit pouvoir vivre sa maternité comme elle l'entend. En allaitant, sans allaiter, à la Dati ou à la Climousse.

Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise manière d'être mère. Chacun cherche et trouve sa propre façon de vivre cette aventure

Climousse, sache je n'ai JAMAIS "déposé" ma fille à "contre coeur" à la crèche. Bien au contraire ! Je la confiais, le coeur léger, à des professionnelles de la petite enfance, en étant convaincue qu'elle était mieux là que partout ailleurs. Et je recommencerais de la même façon si c'était à refaire.
de nos jours, on pousse les parents à se séparer très vite de leur enfant, même s'il n'y est pas prêt et eux non plus, et que c'est cette attitude-là que valorise la société
:shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock:
Tu plaisantes j'espère Climousse ?
"De nos jours", "on" pousse les femmes à rester à la maison le plus longtemps possible !!!
En les culpabilisant si elles donnent des petits pots industriels et non des purées maison faites avec des légumes bio à leur bébé, si elles utilisent des couches jetables qui polluent la planète au lieu de couches lavables, si elles ne veulent pas allaiter évidemment, c'est si bon pour les bébé le lait maternel. Si elles réclament une place en crèche aussi. Et j'en passe !

La mère qui est valorisée aujourd'hui est celle qui reste à la maison ! pas celle qui reprend le boulot au bout de 2 mois. Exceptée si l'on est ministre.

Je suis bien contente d'avoir été enceinte il y a 20 ans. J'ai même eu le droit de boire un coup de temps en temps et de fumer pendant ma grossesse, sans être montrée du doigt et vouée aux flammes de l'enfer.

Je vous conseille l'excellent livre d'Elisabeth Badinter à ce sujet.
Dernière modification par ann65 le 01 mars 2011, 15:50, modifié 4 fois.
fanelia
Messages : 28
Inscription : 18 janv. 2011, 16:15
Contact :

Re: Auto-entrepreneur enceinte

Message non lu par fanelia » 01 mars 2011, 14:50

Climousse, comme je l'ai dis sur ce post, je comprend parfaitement ton point de vue, et j'ai clairement expliqué que je posais cette question au cas où je serais en état de continuer à travailler. Je précise également que contrairement à ce qui a été dis, ce n'est pas une histoire de finance (je précise cela car vous me dites toutes de cravacher avant l'arrivée de bébé^^), mais plus une histoire de continuer un partenariat avec des clients réguliers que j'apprécie.
Même si je suis convaincue du fait que l'arrivée du bébé va me prendre énormément de temps, je continue à penser que travailler environ 1h30 par semaine pendant mon congé mat', alors que le papa sera là, ne me paraît pas des plus hallucinants ^^, surtout que ce travail peut s'étaler sur toute la semaine et pas sur 1h30 consécutive ! Comme je l'ai dis, je mettrai en stand-by le reste des missions potentielles ! Je ne considèrerai pas comme une mère indigne, comme je ne considère pas comme indignes toutes les mères qui travaillent et qui ne peuvent pas passer 24 h/24 avec leur enfant. Ma mère travaillait énormément mais elle a toujours trouvé le temps de prendre soin de nous lol, l'un n'empèche pas l'autre ! Sans parler du côté financier et donc la nécessité de travailler, toutes les femmes n'apprécient pas de passer leur temps au foyer à prendre soin des enfants (pour ça, Anne, je te comprends parfaitement), et il n'y a pas à culpabiliser ces femmes lol. Je pense qu'on peut aujourd'hui trouver un bon moyen d'allier l'éducation de son enfant et l'épanouissement personnel.
Je te remercie Climousse de tes mises en garde, et encore une fois, je parle dans l'hypothèse où tout se passe bien pour moi lol. Tu as peut-être raison, peut-être que je n'arriverai pas à bosser pendant mon congé mat' et que je serai complètement dépassée, mais j'ose croire qu'on peut réussir à faire un peu des deux, je ne serais pas la première à le faire ^^ !
Dans tous les cas, je vous tiendrai au courant quand bébé sera là ! Et encore merci pour tous vos conseils, c'est toujours bien d'apprendre de personnes qui se sont retrouvées dans la même situation :-).
Climousse
Messages : 334
Inscription : 01 oct. 2004, 12:01
Contact :

Re: Auto-entrepreneur enceinte

Message non lu par Climousse » 01 mars 2011, 15:50

fanelia a écrit :Je ne considèrerai pas comme une mère indigne, comme je ne considère pas comme indignes toutes les mères qui travaillent et qui ne peuvent pas passer 24 h/24 avec leur enfant. Ma mère travaillait énormément mais elle a toujours trouvé le temps de prendre soin de nous lol, l'un n'empèche pas l'autre ! Sans parler du côté financier et donc la nécessité de travailler, toutes les femmes n'apprécient pas de passer leur temps au foyer à prendre soin des enfants (pour ça, Anne, je te comprends parfaitement), et il n'y a pas à culpabiliser ces femmes lol. Je pense qu'on peut aujourd'hui trouver un bon moyen d'allier l'éducation de son enfant et l'épanouissement personnel.
ann65 a écrit :je n'ai JAMAIS "déposé" ma fille à "contre coeur" à la crèche. Bien au contraire ! Je la connais, le coeur léger, à des pro en étant convaincue qu'elle était mieux là que partout ailleurs.
Je finis sur le HS : concevez-vous comme ce discours-là aussi peut être culpabilisant ? Comme si faire le choix de mettre son activité entre parenthèses pour un temps était réservé à une petite portion de gens qui peuvent se le permettre financièrement ? Et comme si s'occuper d'un enfant pendant sa première année était nécessairement l'anti-thèse de l'épanouissement, ou alors un épanouissement suranné, bon pour des nanas un peu gentillettes et dénuées d'ambition ? Comme si le monde se partageait entre celles qui s'ennuient avec leur enfant (actives, brillantes, modernes) et celles qui se passionnent pour les recettes de liniment maison (bobonnes et pas très intéressantes) ? Comme si confier son enfant à des inconnus, fussent-ils professionnels, était naturel et évident pour tout le monde et traîner les pieds pour le faire même si on sait qu'on s'y habituera et que son bébé y sera bien, le signe d'une méfiance et d'une possessivité exagérées ? Mais alors pourquoi tant de parents pleurent-ils les premiers jours ? La même copine qui m'a dit un jour que pour elle, les femmes au foyer étaient "des loques" a fini par admettre qu'elle était beaucoup plus crevée quand elle veillait sur son fils une journée entière qu'après une journée de reportage. Enfin bref, je propose que nous brisions là et que nous achevions à l'occasion cette discussion sur Aufeminin.com :arrow: :lol:

Et Fanelia, bonne chance et belle grossesse à toi !

PS : J'ai peut-être pas l'air comme ça, entre mes purées bio et l'allaitement longue durée, mais j'adore Elisabeth Badinter et son dernier bouquin était aussi juste que passionnant.
Dernière modification par Climousse le 02 mars 2011, 09:39, modifié 1 fois.
ann65
Messages : 1179
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Auto-entrepreneur enceinte

Message non lu par ann65 » 01 mars 2011, 16:01

Climousse a écrit :
Et comme si s'occuper d'un enfant pendant sa première année était nécessairement l'anti-thèse de l'épanouissement.
Comme si confier son enfant à des inconnus, fussent-ils professionnels, était naturel et évident pour tout le monde .
Pour MOI ça l'aurait été Climousse !
Ca peut s'entendre, non ?
Je comprends que ce ne le soit pas pour toutes les femmes, mais pour moi, il en fut ainsi.
Et 10 semaines au rythme de ma fille bébé et de mon fils à récupérer à 16h30 à l'école, c'était beaucoup et j'étais contente de reprendre le boulot.

PS : Et ne crois pas que je divise la "planète femmes" en deux catégories : les femmes qui restent à la maison, qui allaitent longtemps et qui font leurs purée maison d'un et "les autres" qui lisent Elisabeth Badinter de l'autre côté. :wink:

J'ai allaité mon fils ainé (mais pas exclusivement il est vrai) pendant 10 mois ! Et j'y ai pris autant de plaisir que lui.
Dernière modification par ann65 le 01 mars 2011, 17:23, modifié 2 fois.
Climousse
Messages : 334
Inscription : 01 oct. 2004, 12:01
Contact :

Re: Auto-entrepreneur enceinte

Message non lu par Climousse » 01 mars 2011, 16:10

ann65 a écrit :Ca peut s'entendre, non ?
Absolument ! Je voulais simplement dire qu'on peut être une intello de terrain qui adore bosser et ne pas se reconnaître dans ce que je vis comme un diktat de la mère moderne. Allez, je sors, j'ai une purée de céleri sur le feu et un bébé qui s'éveille doucement de sa sieste et attend son câlin. :arrow:
fanelia
Messages : 28
Inscription : 18 janv. 2011, 16:15
Contact :

Re: Auto-entrepreneur enceinte

Message non lu par fanelia » 01 mars 2011, 16:21

Climousse, je suis désolée si tu t'es sentie visée par ce que j'ai dis sur l'épanouissement. Je pense simplement que toute les femmes ne trouvent pas leur épanouissement de la même manière. En ce qui me concerne je ne me vois pas femme au foyer (j'ai d'ailleurs pris mon mi-temps entre autre pour voir du monde et avoir des collègues^^). Cependant je ne juge pas celles qui font ce choix, l'important reste de choisir ce qui nous plait, et je considère que tu as raison de faire ce qui te rend heureuse.
En plus, je pense que je serai comme bp, super perturbée à l'idée de laisser mon enfant la première fois chez la nourrice quand je reprendrai le travail ^^. C'est simplement que je ne veux pas arrêter une activité qui me rend heureuse et m'épanouis, je ne veux pas le regretter plus tard, et peut-être en vouloir à mon enfant. Je souhaite concilier les deux afin d'être au mieux dans ma peau, tout en sachant que mon enfant (et mon mari ^^) passeront toujours en premier pour moi !

Vive les femmes épanouies ^^
ann65
Messages : 1179
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Auto-entrepreneur enceinte

Message non lu par ann65 » 01 mars 2011, 16:22

Climousse a écrit :
ann65 a écrit :Ca peut s'entendre, non ?
Absolument ! Je voulais simplement dire qu'on peut être une intello de terrain qui adore bosser et ne pas se reconnaître dans ce que je vis comme un diktat de la mère moderne. Allez, je sors, j'ai une purée de céleri sur le feu et un bébé qui s'éveille doucement de sa sieste et attend son câlin. :arrow:
Mais personne ici n'en a douté.
Chacune vit bien sa maternité comme elle l'entend...
Et il n'y a aucune raison à culpabiliser celle qui prépare sa purée de céleri bio, pas plus que celle qui achète les petits pots (même pas bio) au supermarché du coin.
Pourtant... il ne fait pas bon être dans la seconde catégorie "de nos jours"... Et ça m'énerve. :evil: :evil: :evil: :evil:
fanelia
Messages : 28
Inscription : 18 janv. 2011, 16:15
Contact :

Re: Auto-entrepreneur enceinte

Message non lu par fanelia » 01 mars 2011, 16:26

Pourtant... il ne fait pas bon être dans la seconde catégorie "de nos jours"... Et ça m'énerve. :evil: :evil: :evil: :evil:
Je te comprends Anne, c'est vrai qu'on a un peu l'impression aujourd'hui qu'on fait tout pour culpabiliser les mères qui travaillent, et en plus rien n'est fait pour leur faciliter la vie! Il est dommage de voir qu'on arrive peu à peu dans une société qui demande aux femmes de choisir :-/.
ann65
Messages : 1179
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Auto-entrepreneur enceinte

Message non lu par ann65 » 01 mars 2011, 16:35

fanelia a écrit :
Pourtant... il ne fait pas bon être dans la seconde catégorie "de nos jours"... Et ça m'énerve. :evil: :evil: :evil: :evil:
Je te comprends Anne, c'est vrai qu'on a un peu l'impression aujourd'hui qu'on fait tout pour culpabiliser les mères qui travaillent, et en plus rien n'est fait pour leur faciliter la vie! Il est dommage de voir qu'on arrive peu à peu dans une société qui demande aux femmes de choisir :-/.
Parce qu'avec 6 millions de sans-emploi, si les femmes pouvaient laisser leur place au boulot ou bosser moins, "on" s'imagine que ça arrangerait les choses.. :roll: :roll: :roll: :roll:
Dernière modification par ann65 le 01 mars 2011, 17:23, modifié 1 fois.
fanelia
Messages : 28
Inscription : 18 janv. 2011, 16:15
Contact :

Re: Auto-entrepreneur enceinte

Message non lu par fanelia » 01 mars 2011, 16:46

Lol oui c'est bien ce que j'avais compris ^^. C'est certes une théorie comme une autre, on en a entendu dire la même chose avec les "étrangers" ! Que c'est beau un monde rempli de discrimination, ça me donne vraiment envie ! lol
Climousse
Messages : 334
Inscription : 01 oct. 2004, 12:01
Contact :

Re: Auto-entrepreneur enceinte

Message non lu par Climousse » 02 mars 2011, 09:54

ann65 a écrit :Tu plaisantes j'espère Climousse ? "De nos jours", "on" pousse les femmes à rester à la maison le plus longtemps possible ! (...) La mère qui est valorisée aujourd'hui est celle qui reste à la maison ! pas celle qui reprend le boulot au bout de 2 mois.
Je ne suis pas vraiment d'accord. Si "on" voulait que les femmes restent à la maison, le congé mat ne serait pas aussi ridiculement court, les indemnités de congé parental pas aussi proches de l'aumône, les mags féminins pas remplis de dossiers sur le thème "comment concilier job et vie privée", les journaux pas friands de portraits de femmes (avocates, ministres, chefs d'entreprise) qui racontent comment elles tiennent fermement à passer au moins une demi-heure par jour et un WE de temps en temps avec leur enfant et qui sont considérées comme des modèles de réussite, les nanas entre elles ne s'affirmeraient pas aussi vivement incapables de rester à la maison (sous-entendu : comme de grosses paresseuses sans envergure), les conseils généraux ne pousseraient pas à l'installation d'ass mat (qui coûtent beaucoup moins cher que les crèches, et c'est peut-être pour ça qu'il n'y a jamais de place en accueil collectif), les employeurs ne râleraient pas quand leur salariée évoque un congé plus long... Je veux bien admettre que les mères qui travaillent se sentent culpabilisées. Mais pensez, aussi, que celles qui restent à la maison, même pour une période donnée, sont culpabilisées en tant que femmes. Franchement, parfois, j'ai l'impression de faire insulte à mes copines en différant une reprise d'activité plus intense ! De poignarder en même temps les suffragettes, Gisèle Halimi et Louise Michel ! Peut-être, finalement, ne fait-il bon être dans AUCUNE catégorie, parce que quoi qu'il arrive, on donne toujours l'impression aux femmes qu'elles ne font pas ce qu'il faut (et nous sommes championnes pour entretenir cette impression, chacune pour soi ou entre nous).

(Cela dit, je suis assez d'accord sur la théorie du repli des femmes -- forcé ou choisi -- vers le foyer en temps de crise.)
ann65
Messages : 1179
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Auto-entrepreneur enceinte

Message non lu par ann65 » 02 mars 2011, 10:37

Climousse a écrit :
ann65 a écrit :Tu plaisantes j'espère Climousse ? "De nos jours", "on" pousse les femmes à rester à la maison le plus longtemps possible ! (...) La mère qui est valorisée aujourd'hui est celle qui reste à la maison ! pas celle qui reprend le boulot au bout de 2 mois.
Je ne suis pas vraiment d'accord. Si "on" voulait que les femmes restent à la maison, le congé mat ne serait pas aussi ridiculement court, les indemnités de congé parental pas aussi proches de l'aumône, les mags féminins pas remplis de dossiers sur le thème "comment concilier job et vie privée", les journaux pas friands de portraits de femmes (avocates, ministres, chefs d'entreprise) qui racontent comment elles tiennent fermement à passer au moins une demi-heure par jour et un WE de temps en temps avec leur enfant et qui sont considérées comme des modèles de réussite, les nanas entre elles ne s'affirmeraient pas aussi vivement incapables de rester à la maison (sous-entendu : comme de grosses paresseuses sans envergure), les conseils généraux ne pousseraient pas à l'installation d'ass mat (qui coûtent beaucoup moins cher que les crèches, et c'est peut-être pour ça qu'il n'y a jamais de place en accueil collectif), les employeurs ne râleraient pas quand leur salariée évoque un congé plus long... Je veux bien admettre que les mères qui travaillent se sentent culpabilisées. Mais pensez, aussi, que celles qui restent à la maison, même pour une période donnée, sont culpabilisées en tant que femmes. Franchement, parfois, j'ai l'impression de faire insulte à mes copines en différant une reprise d'activité plus intense ! De poignarder en même temps les suffragettes, Gisèle Halimi et Louise Michel ! Peut-être, finalement, ne fait-il bon être dans AUCUNE catégorie, parce que quoi qu'il arrive, on donne toujours l'impression aux femmes qu'elles ne font pas ce qu'il faut (et nous sommes championnes pour entretenir cette impression, chacune pour soi ou entre nous).

(Cela dit, je suis assez d'accord sur la théorie du repli des femmes -- forcé ou choisi -- vers le foyer en temps de crise.)
Je suis tout à fait d'accord avec ce que j'ai mis en gras.
Que les femmes se sentent coupables quoi qu'elle fassent ou ne fassent pas, ce n'est pas nouveau.
Mais pas d'accord avec le reste.
Certes les mags féminins exaltent encore le superwomanisme.

Pour autant, on ne peut pas nier une tendance forte au retour aux bonnes vieilles valeurs : allaiter le plus longtemps possible, porter son enfant contre soi dans la fameuse écharpe de portage, renoncer à la cuisine rapide au profit des bons petits plats faits maison et nécessairement longs à mijoter. Préparer un boeuf bourguignon pour le dîner quand on quitte le boulot à 18 h et qu'on est à 19 h chez soi, c'est impossible....
Autant de pratiques finalement inconciliables avec une reprise de travail. C'est ce qu'explique très bien (et beaucoup mieux que moi) Elisabeth Badinter dans son dernier bouquin.
Répondre

Revenir à « Général / divers »