Vincent Humbert, et après...

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
Clo
Messages : 161
Inscription : 20 sept. 2002, 19:06
Contact :

Vincent Humbert, et après...

Message non lu par Clo » 25 sept. 2003, 16:25

A moins d'une erreur de ma part, il me semble que le sujet de l'euthanasie n'a jamais été abordé sur ce forum.

Le "cas" de Vincent Humbert, avec la mise en garde à vue de sa mère (terminée), me bouleverse profondément. C'est l'occasion pour moi de jeter aux orties, pour une fois mais pour de bon, la distance journaliste-sujet.
Je m'interroge sur le fait d'avoir des convictions illégales. C'est mon cas, je suis notamment pour la légalisation de l'euthanasie et la dépénalisation du cannabis (mais ça n'a rien à voir). Des coups à devenir schizophrène quand on est chroniqueur judiciaire, ce qui a été mon cas pendant un certain temps.
Mais surtout, je suis scandalisée par l'hypocrisie latente qui entoure des sujets de cet ordre, et celui de l'euthanasie en particulier.
Avatar de l’utilisateur
BARA
Messages : 394
Inscription : 25 mars 2003, 11:48
Localisation : Cherchez...

Message non lu par BARA » 25 sept. 2003, 16:47

Bienvenue en France, Candide...
Rigueur catho, mépris de l'individu, infantilisation du citoyen, que l'on veut responsable quand il s'agit d'aller trimer pour le PIB, mais dont on dicte et édicte la conduite dans des domaines relevant uniquement de son libre-arbitre (sa mort ou ses polytoxicomanies).
Voulez-vous ? Voulez-vous ? Voulez-vous ?
Leepstick

Message non lu par Leepstick » 25 sept. 2003, 17:33

Résumé super impactant qui claque comme une tape sur les fesses d'une secrétaire harcelée. Que dire de plus, sinon que c'est un problème que ne rencontrent pas les journalistes informatiques...

---------
Tout post utilisant des messages subliminaux pour doper l'audience d'autres posts sera strictement sanctionné.
Dernière modification par Leepstick le 26 sept. 2003, 10:37, modifié 2 fois.
Leepstick

Message non lu par Leepstick » 25 sept. 2003, 17:39

Bon, allez, un petit sondage-qui-veut-rien-dire : Qui est pour la légalisation de l'euthanasie sur ce forum ?
Moi, j'dis pour.
LeNonce

Message non lu par LeNonce » 25 sept. 2003, 17:42

Moi aussi, je suis pour, mais pas sur ce forum, y'a trop de monde.

(Désolé. J'avais envie).

:roll:
Phil

Message non lu par Phil » 25 sept. 2003, 20:57

Pour aussi, mais je crains les dérives
pach

Message non lu par pach » 25 sept. 2003, 22:31

pour le choix de mourir dignement et selon son envie.
On ne va quand-même pas embastiller un mec qui a fait une tentative de suicide!!!! Et ben alors....Vous suivez mon raisonnement???
Avatar de l’utilisateur
Olivier T
Messages : 853
Inscription : 17 sept. 2002, 22:42
Localisation : l'outre-tombe
Contact :

Message non lu par Olivier T » 25 sept. 2003, 23:11

Je ne suis pas vraiment pour la légalisation.

'tendez, je m'esplique !

Je ne suis pas non plus pour la pénalisation de l'euthanasie.

Je pense que cet acte appartient à cette très rare catégorie où toute législation est absurde, dans un sens ou dans un autre.

Comme si une loi était nécessaire pour autoriser un être humain à naître.




(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Avatar de l’utilisateur
BARA
Messages : 394
Inscription : 25 mars 2003, 11:48
Localisation : Cherchez...

Message non lu par BARA » 26 sept. 2003, 08:53

Pas mieux.
De fait, l'euthanasie est déjà + ou - pratiquée à l'hôpital (augmentation, progressive et massive à la fois, des doses de morphine sur des patients en phase terminale). Il faut pour cela qu'aucune rémission ne soit envisagée et que la famille montre des signes d'essoufflement, ce qui est plus que fréquent dans ce genre de cas. Ca ne se dit pas comme ça, ça se fait dans le cadre d'un accord tacite entre le médecin qui préconise l'augmentation des doses et l'infirmière qui sait qu'elle risque d'injecter la dose léthale. De toutes façons, l'accoutumance aidant, les douleurs intolérables de ces malades en phase terminale rendent cette administration nécessaire; à force, c'est l'OD.
Voulez-vous ? Voulez-vous ? Voulez-vous ?
Leepstick

Message non lu par Leepstick » 26 sept. 2003, 09:34

Je n'avais pas trop suivi la petite histoire des Lambert... Mais si on résume :
Dimanche : annonce sur TF1 qu'elle (la mère) va tenter qq chose
Début de semaine : publication des 'bonnes feuilles' du livre dans la presse. L'attaché de presse prévient "je sens qu'il va se passer qq chose..."
Fin de semaine : la mère tente en effet de mettre fin à la vie de son fils.

C'est un média planning en béton armé ou je rêve ? Qu'est-ce que c'est que ce cirque...
Avatar de l’utilisateur
BARA
Messages : 394
Inscription : 25 mars 2003, 11:48
Localisation : Cherchez...

Message non lu par BARA » 26 sept. 2003, 09:53

Oui, c'est effectivement gros. En même temps, peut-être la mère a-t-elle voulu placer son acte dans le champs public pour se protéger des éventuelles poursuites ? Quant à la sortie du bouquin, puisqu'il constitue une justification de ce qu'elle a fait et marque la volonté de Vincent HUMBERT de dédouaner sa mère, on peut estimer que le timing a été réglé en conséquence. N'y vois pas forcément autre chose. D'autres choisissent de partir discrètement, mais ce Vincent-là a toujours choisi la voix la plus officielle (lettres au Président, etc.) et publique. Parce qu'il est parfois insupportable de souffrir sans prendre à parti ou pour témoin le monde entier.
Dans le même temps, les médecins s'appuient sur ce battage médiatique pour justifier leur acharnement thérapeutique. Arguant notamment du fait que, s'ils l'avaient laissé partir en sachant aussi bien que 70 millions de personnes ce qui se jouait, ils se rendaient complices de cet assassinat.

Ecrire un bouquin le dessert également dans le sens où il fait la preuve de ce que son esprit fonctionne. L'effet Stephen Hawking aidant, Superman également au tapis mais vivant, tout cela ne joue pas en sa faveur. Sans compter la fascination qu'a suscitée, de tous temps, l'histoire d'Helen Keller, aveugle, sourde et muette à la suite d'une congestion cérébrale à deux ans.

Y a peut-être de la thune à faire en montant une agence de tueurs à gages d'autistes et de handicapés sévères...
Voulez-vous ? Voulez-vous ? Voulez-vous ?
LeNonce

Message non lu par LeNonce » 26 sept. 2003, 10:16

[Pas suivi de près cette histoire médiatisée, donc je passe].
Olivier T a écrit :Je ne suis pas vraiment pour la légalisation.

'tendez, je m'esplique !

Je ne suis pas non plus pour la pénalisation de l'euthanasie.

Je pense que cet acte appartient à cette très rare catégorie où toute législation est absurde, dans un sens ou dans un autre.

Comme si une loi était nécessaire pour autoriser un être humain à naître.
J'entends bien. En effet, l'euthanasie est déjà pratiquée à l'hôpital par de très nombreux médecins, en dehors (et surtout à l'encontre) de tout cadre légal.

Ceci dit, il me semble que dans un Etat de droit, la moindre des choses est de codifier un tant soit peu une pratique de ce type ; que ce soit par le droit général, ou via la déontologie médicale, peut-être plus adaptée.

Il s'agit quand même de donner la mort à une personne, même si les circonstances en sont très particulières. Des responsabilités sont engagées.

En l'absence de règles, l'égalité de traitement des malades n'est pas garantie du tout (y'a aussi des Dr Lejeune, parmi les médecins), et des dérapages sordides tout à fait possibles. Et puis... pourquoi ne pas dire les choses comme elles sont ?

OK, je raisonne comme un code civil...

Le Nonce
Attaché administratif de deuxième classe
Troisième échelon et septième bureau au fond à gauche
Avatar de l’utilisateur
BARA
Messages : 394
Inscription : 25 mars 2003, 11:48
Localisation : Cherchez...

Message non lu par BARA » 26 sept. 2003, 14:52

Ils l'ont laissé partir. C''est maintenant que l'instrumentalisation va commencer. Fillon a déjà fait une OPA sur la détresse de la mère.
Voulez-vous ? Voulez-vous ? Voulez-vous ?
Clo
Messages : 161
Inscription : 20 sept. 2002, 19:06
Contact :

Message non lu par Clo » 26 sept. 2003, 16:33

Quand je vous parle d'hypocrisie latente, c'est aussi aux réactions de type fillonesque que je fais allusion.
Bizarrement, je vous ai trouvé un peu light sur le sujet dans les premiers posts, mais de moins en moins au fil du fil...
Et je ne partage pas l'avis de ne pouvoir aborder ce sujet sous prétexte qu'il y a trop de monde. Au contraire.
"L'espoir a deux filles de toute beauté : la colère et la bravoure. La colère face aux choses telles qu'elles sont, et la bravoure nécessaire pour les changer. " St A.
Mozaik

Message non lu par Mozaik » 07 oct. 2003, 14:26

Je vais être à contre courant de tout le monde et verser dans le politiquement correct, mais bon, je suis contre, tout comme je suis contre l'acharnement thérapeutique.

J'ai un peu peur qu'une dépénalisation n'entraine une derive façon "soleil vert" (pour ceux qui se souviennent de ce terrifiant film).

Les juges français disposent quand même d'une assez bonne législations et peuvent tenir compte de circonstances atténuantes dans ce genre de cas, pour adapter les peines aux prejudices réels.
Répondre

Revenir à « Discussion générale »