Les intermittents au JT de France 2 !

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
Bianca
Messages : 748
Inscription : 17 sept. 2002, 20:12
Localisation : 44 (L.A.)
Contact :

Message non lu par Bianca » 12 nov. 2003, 17:20

Ouais, c'est ça, qu'ils prennent des conseillers en com les intermittents, merde à la fin !!! :evil: C'est rien que des gros nuls d'abord et rien que des méchants aussi ! Et pis y savent pas parler au peuple, ah non, vraiment, y sont cons mais y sont cons !!!
Avatar de l’utilisateur
Kitano
Messages : 546
Inscription : 18 oct. 2002, 19:05
Localisation : Le nez sur l'écran
Contact :

Message non lu par Kitano » 13 nov. 2003, 15:40

Tiens, pour en finir avec les charmants propos d'Aïe Un Con, une petite citation qui vaut son pesant de cacahuètes :
"On ne peut pas imaginer que, demain, les rédacteurs travaillent avec un pistolet sur la tempe et que chacun fasse entendre le message qu'il entendra faire entendre (...) Il est de la responsabilité de la direction de France Télévisions d'assurer la sérénité et l'équité de l'information".

Autrement-dit, laissez le service officiel de propagande de l'Etat faire son boulot tranquille, leur désinformation est la seule information légitime.

Au fait, quelqu'un a-t-il vu le pistolet qu'Aïe Un Con a fantasmé ? Parce qu'à part l'oreillette, il n'avait rien sur lui, le Pujadas. Et ça, c'est une arme autorisée, puisque maniée par la direction de Radio Paris.
Quand la femme du torero dort sur ses deux oreilles, à qui appartiennent les oreilles ?
paimprenelle
Messages : 6
Inscription : 13 févr. 2003, 10:42
Contact :

Message non lu par paimprenelle » 13 nov. 2003, 17:47

Leepstick a écrit :Me souviens du 24h sur David Pujadas, passé sur Canal +. Ils l'avaient suivi toute une journée dans la préparation du jité, au resto, etc. Bref, le reportage s'annonçait plan-plan. Mais, gros coup de chance, au retour de la pause, un sous-fifre hèle Pujadas dans les couloirs : "hé ! t'as vu ce qui se passe aux Etats-Unis ?" Le présentateur entre dans un pièce sous l'oeil de la caméra de Canal +. Sur un écran de télé, une tour du world trade center est en flamme. Nous sommes le 11/09/01. Première réaction spontanée de David Pujadas : "Putain ! C'est gé-nial !"
Sourire aux lèvres, il se tourne vers ses collaborateurs : "c'est le JT de l'année..."

Au moins on ne peut pas lui reprocher son manque de professionnalisme. :roll:
Les bras m'en tombent. Je sais que JAMAIS je ne réagirais comme Pujadas, et que c'est d'ailleurs pour ça que je ne présenterais jamais le journal télé. Ni devenir une grande journaliste j'imagine. :roll:
Avatar de l’utilisateur
Kitano
Messages : 546
Inscription : 18 oct. 2002, 19:05
Localisation : Le nez sur l'écran
Contact :

Message non lu par Kitano » 14 nov. 2003, 00:35

Il est évident que si être un(e) "grand(e) journaliste" revient à ressembler aux présentateurs de JT et autres petits camelots du quotidien vespéral des marchés... il est recommandé de ne jamais entrer dans ce cercle. Et d'être fier de ne pas y être.

Mais bon, le JT contient-il encore du journalisme ? Parce qu'hormis les flatteries envers les puissants et les micro-trottoirs, on n'y voit pas grand-chose.
Quand la femme du torero dort sur ses deux oreilles, à qui appartiennent les oreilles ?
Dexter

Message non lu par Dexter » 14 déc. 2003, 18:57

Bah dîtes donc, j'aurai pas cru que ma petite intervention aurait soulevé autant d'indignation...
Désolé, je n'ai lu tout cela qu'aujourd'hui, et juste pour ne pas qu'il y ait de méprise, je viens préciser ma pensée.

Vous trouvez dans la majorité des cas que je n'ai pas à reprocher à l'intermittente, sa façon de s'exprimer et son émotion ressentie lors du direct.
L'idée n'était pas là, loin s'en faut. Vous vous gourrez même complètement de combat !

Que la nana soit ce qu'elle est, qu'elle ait du mal à s'exprimer devant une caméra, je m'en tape royalement ! Elle fait ce qu'elle peut...On a tous nos limites.

Mon reproche est uniquement celui-ci : quand on décide de prendre d'assaut une télé, on s'arrange pour prendre quelqu'un qui justement ait un minimum d'aisance pour s'exprimer et pas seulement quelqu'un qui va te lire maladroitement un communiqué, surtout dans un JT du soir !!
Ca me paraît même évident, c'est une question de crédibilité pour la corporation qu'elle représente.

Désolé de vous décevoir, mais il faut regarder la réalité en face msieurs-dames : quand on s'engage dans une course (et à plus forte raison quand elle est médiatique), on s'arrange pour y placer son meilleur cheval ! C'est pas discriminatoire pour les autres de l'écurie, c'est juste la meilleure façon de la faire gagner. Faut savoir ce qu'on veut, et puis la télé a beaucoup évolué, ce n'est plus l'Ortf. Sans un minimum d'habileté en communication radio-télé aujourd'hui, c'est l'échec assuré.
Il ne vous a pas échappé d'ailleurs que l'on aura plus retenu l'envahissement du plateau de France 2 et les savons de la nana, que le fond de son discours. CQFD.

Maintenant, que vous pensiez de moi que je ne suis qu'un "écrase petit" me gêne.
Quand je réalise un reportage, j'essaie toujours de donner la parole à ceux qui l'ont le moins. Ca ne m'empêche pas de choisir parmi mes interlocuteurs, celui qui fera le mieux passer son message. En effet, je ne diffuserai pas un son qui ne soit pas "propre", "qui ne tienne pas tout seul" comme on dit dans le jargon. C'est forcément discriminatoire, mais c'est le métier qui veut ça.
Si vous ne vous en sentez pas capable, changer de boulot ou écrivez pour la presse caritative !
Répondre

Revenir à « Discussion générale »