L'anpe et son professionnalisme

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
Shinji

Message non lu par Shinji » 30 janv. 2006, 18:54

Faut arrêter avec l'ANPE ! l'ANPE ne sert plus à rien sous sa forme actuelle. Leurs annonces sont souvent nazes, mal qualifiés (on dirait que c'est fait au petit bonheur la chance) pas tenues à jour, leurs agents ne connaissent rien du panel métier, leurs horaires sont hallucinants, leurs prcédures ancestrales !
ben ouais, c'est sûr, parce que toi tu ne trouves pas, faudrait que tous les autres chômeurs, tu sais, les "gens", ceux qui ne sont pas toi, qui n'ont pas ta culture ta formation tes diplômes, ben eux, ils peuvent toujours aller se faire voir ailleurs...
tu sais qui rédigent les annonces ? les employeurs !
tu as ta petite vision bien étroite, qui te concerne, le reste du monde, ben.. tu t'en fiches, pas vrai ??
peut-être que tu devrais faire un reportage sur l'Anpe, ça t'ouvrirait les yeux. Tu sais, tu es journaliste, ça serait une bonne idée... ah non, j'imagine que tu es trop pris par des sujets autrement plus importants.
Avatar de l’utilisateur
Hesperide
Messages : 51
Inscription : 23 janv. 2006, 20:00
Contact :

Message non lu par Hesperide » 30 janv. 2006, 22:52

Je suis peut être une vilaine bourgeoise débordant de prétention intellectuelle crasse (on ne me l'a jamais dit mais allez savoir), mais je ne vois pas en quoi réformer une institution pour la rendre appréciable aux gens porteurs de hauts diplomes la rendrait moins efficace pour ceux qui n'en ont pas.
Heureusement que le monde n'est pas si binaire, j'ai failli avoir peur.
Lorsque le bûcheron pénétra dans la forêt avec sa hache, les arbres se dirent : "Ne nous inquiétons pas, le manche est des notres".
Avatar de l’utilisateur
Fennek
Messages : 275
Inscription : 11 mai 2004, 19:12
Contact :

...

Message non lu par Fennek » 31 janv. 2006, 11:57

Même sur un modeste forum Internet, il est dangereux de s'enflammer devant son écran. Perquisition à domicile, quarante-huit heures de garde à vue et mise en examen pour incitation à jouer les pyromanes. Voilà ce qu'a vécu ce week-end un salarié de l'ANPE de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), syndicaliste CGT. Dans un message diffusé sur le site actuchomage.org, qui évoquait les récents incendies qui ont ciblé six agences ANPE en France, Christophe X., 36 ans, avait indiqué aux «énervés qui crament les ANPE» l'adresse de sa propre agence (lire ci-contre).

A l'autre bout de la France, un internaute féru d'ordre l'a dénoncé à la gendarmerie du Haut-Rhin. Citée dans le message, l'agence ANPE nazairienne a identifié l'auteur du message, mais n'a pas déposé plainte. Seul le parquet a lancé les poursuites dans le contexte enfiévré de la demi-douzaine d'agences ANPE incendiées ces dernières semaines. Le SRPJ de Caen, qui enquête sur l'incendie de l'ANPE de la même ville, a même pensé que c'était ce salarié syndicaliste qui avait mis le feu à Caen. Des policiers sont venus l'interroger dimanche lors de sa garde à vue. Pour découvrir que ce n'était pas lui l'incendiaire. Reste les mots...

200 inscrits. La justice a voulu refroidir «Radiateur», tel qu'il s'est nommé. Ecoeuré de voir sa mission désormais centrée sur les efforts de radiation des chômeurs sans rien à leur proposer, ce conseiller ANPE s'est choisi ce pseudo pour ses contributions sur le site actuchomage.org, dont le forum n'est guère fréquenté que par 200 inscrits, selon les animateurs du site. Radiateur n'a pas vraiment cherché à se cacher, signant de son vrai prénom ­ mais pas de son nom ­ et s'enregistrant avec son adresse mail professionnelle, terminaison en anpe.fr à la clé.

Posté vendredi, son message est certes un peu rageur, sans précautions oratoires, mais très banal selon les habitués des forums et conforme à ce type de discussions en ligne où chacun y va de ses propos véhéments. Comme au comptoir d'un bistrot où personne ne prendrait les reparties un peu tranchées pour des pousse-au-crime au premier degré.

Le parquet de Saint-Nazaire a, au contraire, opté pour les grands moyens. Là où une simple citation directe aurait suffi, la justice a choisi d'ouvrir une information judiciaire contre Radiateur, interpellé à son domicile samedi matin et placé en garde à vue durant le week-end. Présenté à un juge d'instruction hier matin, il a été relâché, placé sous contrôle judiciaire et mis en examen pour «provocation publique à la commission d'un délit de destruction volontaire de bien public», passible d'une peine allant jusqu'à cinq ans d'emprisonnement.

Syndicaliste. «La garde à vue lui a fait prendre conscience de ce qui était peut-être une bêtise, note le vice-procureur de Saint-Nazaire, Jacques Noguellou. Mais on s'interroge sur la santé mentale de cette personne qui est conseiller ANPE depuis quinze ans et a des responsabilités syndicales. Il reste des investigations à faire à ce sujet.» L'ANPE se garde de toute communication. La CGT nazairienne reste sur la réserve, tenant juste à faire savoir que la CGT n'est pas derrière ce message.

«Le dossier a été anormalement grossi par la justice, dit Me André Tinière, l'avocat de la CGT chargé de la défense de Radiateur. C'est un cri d'impuissance, de désarroi, de quelqu'un qui n'a jamais voulu inciter à quoi que soit, même s'il y a maladresse de texte.» «Nous dénonçons de longue date les conséquences prévisibles de la montée des radiations, de la contrainte et de la normalisation sociale qui sont à l'oeuvre dans ces politiques publiques, plaide de son côté Margot Undriener, permanente nationale de la CGT-ANPE. On est dans un Etat sécuritaire qui stigmatise un mouvement d'humeur, en niant par ailleurs toute la violence sociale exercée au quotidien.»

Arrêt maladie. Sur actuchomage.org, un contributeur anonyme a réagi hier à la mise en examen de Christophe X. : «Je croyais qu'une démocratie signifiait que la parole de chacun était respectée», s'indigne celui qui signe «cybcoco». Et qui tempère aussitôt : «Internet n'est pas une sphère privée. On ne peut pas tout dire et n'importe comment. Il faut le savoir. On pense presque s'adresser à des "amis", "connaissances", "relations proches". Ce n'est plus vrai. Poster un message sur un forum est différent d'envoyer un e-mail à des amis, des proches ou de la famille.»

Depuis sa sortie du palais de justice, hier matin, Radiateur se cache. En arrêt maladie, il n'est pas retourné travailler.

(Source: Libération)
bird
Messages : 58
Inscription : 07 mars 2005, 14:49
Contact :

Message non lu par bird » 31 janv. 2006, 13:15

Hesperide a écrit :Je suis peut être une vilaine bourgeoise débordant de prétention intellectuelle crasse (on ne me l'a jamais dit mais allez savoir), mais je ne vois pas en quoi réformer une institution pour la rendre appréciable aux gens porteurs de hauts diplomes la rendrait moins efficace pour ceux qui n'en ont pas.
Heureusement que le monde n'est pas si binaire, j'ai failli avoir peur.
Tout à fait d'accord. Les révolutions sont d'ailleurs rarement "populaires", en tout cas ceux qui les conduisent sont plutôt issues des classes supérieures.
Alors, oui, moi la bourgeoise prétentieuse, j'ai envie de changer l'ANPE, et tout le monde en profitera.
Tu imagines, Sinji, le moral de ceux qui n'ont pas notre culture, notre entregent, toutes ces facilités dont tu veux nous parer, quand ils rencontrent les employés de l'anpe ?
Déjà que pour des dossiers a priori faciles, ils n'ont rien à offrir, je n'ose imaginer comment ça se passe pour quelqu'un sans qualification, dépressif, gros et noir.
Je préviens toute accusation de racisme, voire de discrimination pondérale.
Comme disait Coluche, certains sont plus égaux que d'autres, quand même.
Shinji

Message non lu par Shinji » 31 janv. 2006, 17:49

C'est marrant que vous vous accusiez toutes seules comme des grandes d'être des vilaines "bourgeoises".
Si l'anpe n'a pas de boulot à offrir, c'est de sa faute. Bien entendu. Heureusement, avec le gouvernement de merde qu'on a, on va bientôt pouvoir tous trouver du travail. Précaire, mais bon... Quoi ? ah, je manque de flexibilité...
Avatar de l’utilisateur
Hesperide
Messages : 51
Inscription : 23 janv. 2006, 20:00
Contact :

Message non lu par Hesperide » 01 févr. 2006, 00:19

T'as du mal avec l'ironie Shinji :D
Bon, pour être claire : je me foutais de tes idées préconçues en me traitant de bourgeoise (moi, bourgeoise, huhu) ;)

Bon alors on va laisser tomber les figures de style : Tu t'énerves toute seule parce que tu ne sais pas quoi répondre à nos arguments (ou du moins autre chose que des idées toutes faites, toujours les mêmes, à chaque fois répétées à l'identique quel que soit ce qu'on te raconte). Ce n'est pas très intéressant. Tant pis. J'ai vraiment essayé de te comprendre mais il est difficile de discuter avec quelqu'un qui ne cherche pas à interagir. Dommage mais pas grave :roll:

Bon les gars, demain j'appelle l'anpe pour régler un problème : j'ai un entretien d'embauche à l'autre bout de Paris en même temps que le rendez-vous qu'ils m'ont fixé. Ils refusent de me repousser le rendez-vous et menacent de me radier si je ne me présente pas. Je vais leur expliquer que je ne souhaite pas rater une perspective d'emploi pour le plaisir de rester chômeuse.
Shinji va dire que je m'acharne mais faut avouer... :lol:
(j'avoue : c'est la première fois qu'ils me font un coup pareil)
Lorsque le bûcheron pénétra dans la forêt avec sa hache, les arbres se dirent : "Ne nous inquiétons pas, le manche est des notres".
Avatar de l’utilisateur
dani l
Messages : 2716
Inscription : 24 sept. 2003, 12:36
Localisation : France-(59)-62-92-94-
Contact :

- @.N.P.E. -

Message non lu par dani l » 01 févr. 2006, 01:29

_ Bonsoir Hesperide,

tu peux te rendre à ton entretien d'embauche, demander à ton interlocuteur un justificatif, gage de ta bonne foi, et le produire ensuite à l'ANPE.

@ +
dani l
"Chaque employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence." Peter et Hull
Avatar de l’utilisateur
Hesperide
Messages : 51
Inscription : 23 janv. 2006, 20:00
Contact :

Message non lu par Hesperide » 01 févr. 2006, 12:25

Hello :)

Effectivement, c'est ce que j'ai réussi à me faire confirmer après avoir tenté pendant 20 minutes (20 minutes d'attente au téléphone, entrecoupées de "Mademoiselle B ? Jacqueline, ANPE Vitry. Veuillez patienter", de "ANPE Vitry bonjour" quand elle ne se rappelait même plus que j'étais là, et d'un raccrochage au nez en bonne et due forme !!!).
Une espèce de pouf..... méprisante et impolie, la même qui hier, après que je lui aie dit que j'avais un entretien, a eu le culot de me répondre "ah non mais vous n'avez pas le droit de ne pas vous présenter, sinon vous êtes radiée". Je ne suis pas violente d'habitude mais, pour le coup, j'étais bien contente d'avoir 2 combinés téléphoniques et 10km entre mon poing et sa face. Comme si je n'étais pas déjà assez dans la merde ! :evil:

Bref, c'était la petite gueulante du jour, et ça fait du bien. Ensuite j'ai enfin pu parler à MON conseiller qui est une personne TRES compétente et m'a rassurée.

Merci dani en tout cas pour ta réponse :)
Lorsque le bûcheron pénétra dans la forêt avec sa hache, les arbres se dirent : "Ne nous inquiétons pas, le manche est des notres".
Avatar de l’utilisateur
dani l
Messages : 2716
Inscription : 24 sept. 2003, 12:36
Localisation : France-(59)-62-92-94-
Contact :

Re: - @.N.P.E. -

Message non lu par dani l » 01 févr. 2006, 13:27

_ désormais, défendre ses droits devient un métier ...


@u plaisir, Hesperide
& @ +
dani l
"Chaque employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence." Peter et Hull
SacriPanard

Message non lu par SacriPanard » 01 févr. 2006, 19:03

Après 10 mn d’ANPE vous ressortez le cul merdeux, une acné juvénile, et de l’EMT (Education Manuelle et Technique) à faire pour la semaine prochaine, accessoirement des plaintes en diffamations, gare qu'ils ne convoquent vos grand-mères pour vous justifier.
Le renouvellement administratif, est un mythe social : Plus difficile d’y accéder que d’entrer chaussé dans une mosquée.
Ils ne s’en rendent pas compte, ils doivent plaider la folie passagère permanente collective.
nanie9

in design ?

Message non lu par nanie9 » 02 févr. 2006, 12:01

salut bird
alors comme ça ils t'ont laissé pensé que tu aurais une formation in design ? ça m'intéresse, cela fait 6 mois que je la demande, j'ai même une attestation d'un cabinet de recrutement ou j'ai passé un entretien récemment, avec test professionnel sur indesign, ou il spécifie que je me suis plantée.... mais non l'anpe continue son discours : "trouvez qqn qui vous embauche, signez le contrat et là on vous forme à tout ce que vous voulez"... non sans blague ! ils connaissent les réalités de notre métier et savent que le red chef qui cherche pour hier un journaliste dans le speed est bien sur prêt à signer le contrat avec un mec pas opérationnel et attendre encore un peu que le candidat se forme....
enfin si t'as des tuyaux pour les formations, annonce !
be positive
bird
Messages : 58
Inscription : 07 mars 2005, 14:49
Contact :

Message non lu par bird » 02 févr. 2006, 14:09

Désolée d'avoir déclenché trop d'espoir.
En fait ma conseillère m'a dit "peut-être", renseignez-vous auprès de... j'ai oublié les noms, je te retrouve ça si tu veux.

On m'a aussi fait cette proposition :
"Quand vous allez à l'entretien, qu'on vous dit, non, pas possible, vous ne maîtrisez pas in-design -c'est déjà surréaliste comme situation, le recruteur qui convoque des incompétents-, vous lui dites : attendez, vous me recrutez, et ensuite je fais ma formation -on rêve profondément de cet employeur qui nous attendrait quelques mois !-, vous recevez une prime de 1 000 euros."
C'est sûr, ce rêve va se produire, il faut y croire.
Ce que j'ai appris par l'asfored, c'est que l'Anpe ne finance pas les formations courtes, cad moins d'un mois.
Donc les pressés de se former, de travailler, passez votre chemin.
Il y a décidément du boulot avec l'ANPE.
35 postes de directeurs d'agences sont à pourvoir, reconvertissons-nous, on a déjà un bilan fourni.
Avatar de l’utilisateur
Fennek
Messages : 275
Inscription : 11 mai 2004, 19:12
Contact :

...

Message non lu par Fennek » 02 févr. 2006, 15:53

Bonne blague numéron 45108 de l'anpe: Ils conventionnent même pas, ou alors pour 15 jours, et sur promesse d'embauche...

Si c'est pas des tocards...
well I'm sorry but I'm not interested in gold mines, oil wells, shipping or real estate...
What would I liked to have been?
everything you hate!
damdams

Message non lu par damdams » 02 févr. 2006, 17:10

Coucou! :lol:
J'y vais moi aussi de mes tites histoires avec l'anpe et consorts...

1ere inscription, le conseiller : "on n'est pas là pour vous aider à trouver du travail."
:shock: :shock: moi : "euh... vous êtes là pour quoi, alors ?"
lui : "vous permettre de consulter et postuler à des offres d'emplois."

C'est celâââ, oui, oui, oui...

Examen de mon dossier : "la presse, c'est un peu sinistré en ce moment (nous sommes alors en 2003)... Vous parlez anglais, ça vous intéresse pas la restauration ? Non ? ( :oops: euh, pas trop, je veux faire du journalisme à la base, moi) Vous pouvez aller voir à CNPJ rue Blanche, c'est l'Anpe des journalistes."

Ok, merci, j'y vais.

Rue Blanche, ej me fais toiser: comment ose-je, moi jeune demandeur d'emploi, déranger la fonctionnaire à l'abri des aléas de la précarité ? C'est vraiment aller tirer les moustaches du tigre pendant son sommeil : "Nos annonces sont exclusivement réservées à des journalistes professionnels. Vous avez une carte de presse ?"

Ben non, connasse, paske si j'en avais une, cela voudrait dire que 70% de mes revenus proviennent du journalisme, donc, que je serais actif et que je n'aurais pas besoin de venir te voir!


Quelque temps plus tard, je fomente un projet de documentaire vidéo, et je repense à la rue Blanche, en me disant : "donne-leur une nouvelle chance, t'as un projet, ils vont pouvoir t'aider concrètement : conseils, contacts, astuces..." Donc je me pointe là-bas, (tiens, ce n'est plus une tigresse acariâtre mais une tortue mâle mal réveillée) et consulte la liste des ateliers professionnels proposés. Coup de bol, j'en trouve un dont l'intitulé (vous avez un projet mais vous ne savez pas comment le mettre en valeur ou un truc du genre) s'apparente mas o menos à mon cas, bellou! Je m'inscris, ok, pour la semaine prochaine, la session durera 4h comme au bac. J'avoue avoir été impressionné en bien par la durée de l'atelier sur la feuille.

Arrive le grand jour de l'atelier. Mon projet dans le sac, plein d'espoir et de bonne volonté, je vais y arriver je le sais, à nous deux musashi!!!Animateur de l'atelier : la vieille tortue mâle, toujours pas réveillée. ous sommes dans la petite salle du dessous. A 13h, nous sommes 2, la tortue et moi :? . A 13h30... ben, nous sommes toujours 2! :shock: :shock: :? :? et la tortue lance l'atelier en me disant que je suis en fait la seule personne à m'être inscrite... Et là, je me dis "tant mieux, je vais pouvoir le cuisiner à donf, je vais tous les niquer, yeah!!"

(Notez bien mon optimisme e ma foi dans les institutions étatiques, je vous prie.)

Hélaaaaas, une amère désillusion m'attend : oui, breben, moi aussi j'ai reçu les cahiers dont tu parles avec Martine qui a un BTS gestion et qui envisage de se reconvertir dans la danse professionnelle! (sans déc) et des questionnaires psycho à se taper la tête contre les murs. Putain, 4 heures à tenir, ça va être dur, aaaarrgh. Y'avait même un cahier de corrigés que je ne pouvais feuilleter qu'après avoir conscencieusement rempli le premier.............................................................................
Affreux. Une solution : jouer au con : j'ai pris mon temps pour tout lire, oui, tout lire du cahier d'exercice. Ca m'a pris 10 minutes grand maximum, en m'extasiant sur la police et la casse. J'ai rempli leur truc, mais même en allant le plus lentement possible, ça a duré un quart d'heure. J'étais affligé. Et j'attends... Longtemps.
Tortue tourne la tête vers moi : "vous avez terminé ?"
Oui.
"Vous avez des remarques à faire à l'issue de cet exercice ?"
(Je me suis lâché)Ce n'était pas du tout ce à quoi je m'attendais, votre truc de devoir de vacances, là, c'est à destination de personnes qui n'ont pas d'éducation ou qi ne savent pas se débrouiller. C'est complètement infantilisant!
Tortue essaie de sauver la face en sortant un argument massue : "Vous savez, ce n'est pas nous qui élaborons ces cahiers... (j'attends la suite et heureusement que je suis assis, les amis) C'est fait par des Canadiens." Tatatiiiinnnn.
:shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock:
Et alors ? les Canadiens n'ont rien à voir. je suis venu car j'avais un projet concret que je souhaite mettre sur pied, j'espérais des conseils concrets, blablabla mes études de journalisme et la volonté d'en vivre... je lui tends mon dossier de doc et mon CV :
"Oui, c'est clair que cet atelier n'est pas adapté pour vous." Il m' apprend ensuite que tous les autres proposés sont du même acabit. Ah, d'accord. Super la rue Blanche! j'ensuis sorti il devait être 14h30 à tout péter.


Quelques mois plus tard (et toujours au chomdu) à la Cité des métiers, je recherche une formation de jri :
"C'est cher une foramtion tout seul, vous savez, monsieur, vous devriez en chercher une qui soit prise en charge par le crif."
Ben oui, c'est pour ça que je viens vous voir, madame. Moi, no thunes.
"On voir ce que l'on peut trouver" Elle est gentille et croit en son taf. Honnêtement. On arrive à récupérer plusieurs numéros de formations possible dans les métiers de la presse et de l'image. On y croit, on y croit!

Ben, non, paske voilà comment ça marche :
1) la formation que vous voulez faire doit exister. Dans les classeurs anpe, s'entend.
2) ces mêmes classeurs ne sont pas tous à jours (dixit la conseillère).
3)bref, vous avez le numéro de formation, il faut maintenant se reporter à la grille de répartition : c'est à dire le degré de priorité de demande de la formation et ses possiblités de financements. Financement par le crif et institutions, vous-même, ou les deux.
5) Les 3 degrés sont : prioritaire, indéfini et exclu.
6) toutes celles qui m'intéressaient étaient classées indéfinies ou exclu, donc tout aurait été pour ma pomme.


OPI et objectif emploi individuel : j'ai testé aussi... Une ancienne journaliste reconvertie dans la formation, dans le 12e... Très sympa, mais même moi je sentais qu'elle galérait pour elle dans ce qu'elle me racontait de ses projets (20 ans d'absence, la fraîcheur des contacts, hum....) alors, redonner confiance en soi pour qu'il fasse une lettre de motivation béton...

Ce qui m'amène à vous poser une question : vous savez écrire une lettre de motivation ? Vous savez vous vendre VOUS et pas votre produit ? Moi non, je peux faire l'article den'importe quoi mais ma personne, je sais pas, ça passe pas. Si vous voulez, j'en posterai une qu'on la discute ensemble...

Les rdv anpe : à mon dernier, je me suis retrouvée face à une personne en CDD, eh oui! Qui vivait dans une situation pire que la mienne....

Je ne vous parlerai pas des regards noirs des employés quand je leur demande de mettre du papier dans la photocopieuse pour photocopier mes fiches rome.

Pourtant, je continue à chercher, et archiver mes candidatures et mes trop rares réponses (1 sur 40 en gros, pour dire non, of course) même si je suis de plus en plus désabusé avec le temps. Je reste un farouche partisan du service public, enfin je crois. Je cherche dans la comm maintenant, (le journalisme, j'ai fait une croix dessus, puis j'ai pratiquement pas de traces de mes reportages passés, en plus). Et mes droits vont arriver à leur fin, m copine aussi, et on a bébé à s'occupper. Je commence à me dire que caissier à monop a un certain charme, et au moins, ça fait des sous pour payer le loyer et la nounou...
Alors oui, moi aussi, je suis d'accord pour réformer l'anpe, qu'il y ait une véritable adéquation entre les employés et les demandeurs d'emplois. Mais bon...
Avatar de l’utilisateur
Hesperide
Messages : 51
Inscription : 23 janv. 2006, 20:00
Contact :

Message non lu par Hesperide » 02 févr. 2006, 17:23

Eh bé damdam tu as eu la totale :(
damdams a écrit :Ce qui m'amène à vous poser une question : vous savez écrire une lettre de motivation ? Vous savez vous vendre VOUS et pas votre produit ? Moi non, je peux faire l'article den'importe quoi mais ma personne, je sais pas, ça passe pas. Si vous voulez, j'en posterai une qu'on la discute ensemble...
Moi je veux bien que tu en postes une. On m'a toujours dit que je faisais de très bonnes lettres de motivation "Oui, vous êtes très motivée et votre lettre le montre bien. On aurait été ravis de vous embaucher si on avait eu du fric". Hum.

Bref, je viens de décrocher un job d'attachée de presse dans un centre de recherche, si tu veux je peux te montrer la lettre qui m'a fait avoir un entretien ?

Je pense que la clé, outre être conscient de ses points forts et savoir les mettre en valeur, est, du moins dans notre domaine, de rester soi-même et d'éviter les lettres trop formatées. Etre calme, posé, clair, direct et poli... Mais ne pas ressembler à tout le monde.
Peut-être que je ne pourrais pas t'aider... Peut-être aussi que j'ai simplement eu un cul monstrueux. Mais si je peux t'aider...

Note : si vus avez une formation scientifique, l'INRA cherche en ce moment un attaché de presse pour 5 mois, et l'INSERM offre des missions de rédacteur à mi-temps.
Lorsque le bûcheron pénétra dans la forêt avec sa hache, les arbres se dirent : "Ne nous inquiétons pas, le manche est des notres".
Répondre

Revenir à « Discussion générale »