And like that he was gone...

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
Leepstick

Message non lu par Leepstick » 14 août 2003, 10:03

L'HISTOIRE DE CATEGO EN IMAGES (III)

Bobby Chon, Le Cord' et Leepstick faisant le serment de ne plus poster Hors Sujet
Le détail d'arrière plan : une modératrice éplorée

Août 2003
Avatar de l’utilisateur
Melfrid
Messages : 156
Inscription : 26 nov. 2002, 19:02
Localisation : Paris ou presque
Contact :

Re: José Bové est-il populiste?

Message non lu par Melfrid » 17 août 2003, 22:44

Périclès via Epeire a écrit :Faire appel au peuple sur des sujets que celui-ci ne connaît pas, ou ne connaît qu'à travers les délires idéologiques de José Bové et consorts, ce n'est pas un "mérite". Ou alors un mérite de populiste.


Le truc drôle avec Bové, c'est qu'il est de bon ton ces jours-ci de le traiter de "poujadiste" ou "populiste" en se fondant sur l'image et les déclarations tronquées qui apparaissent de lui à la télé. On s'en prend à l'image de Bové plus qu'à Bové. C'est le revers de la médaille de son habitude d'associer les images à la parole. Si Périclès s'intéressait au débat ailleurs que sur TF1, il verrait que les arguments utilisés ne sont pas toujours aussi caricaturaux.


Périclès via Epeire a écrit : Ainsi José Bové ne souhaite pas que la science progresse dans la connaissance des OGM, et ce pour des raisons qui ont tout à voir avec l'idéologie, et rien avec l'esprit scientifique. Les OGM sont alors, par postulat, considérés comme dangereux, et ils ne peuvent selon cette même idéologie écologiste fondamentaliste, n'être que dangereux. En conséquence, l'expérimentation scientifique est déjà dangereuse.
Et pourquoi ne pourrait-on pas opposer une "idéologie", ou du moins des idées, à l’"esprit scientifique"? La science sait aussi être dogmatique, ou du moins à courte vue. La science ne sait pas faire de choix politique, c’est pourquoi elle est souvent instrumentalisée. En l'occurence, il ne s’agissait pas d’une recherche fondamentale qui aurait étudié la question des OGM dans sa globalité, en prenant en compte les implications économiques, naturelles, sociales, philosophiques... Cela, ça n'a pas été fait. Il s'agissait d’une recherche appliquée en vue d'une utilisation future des OGM. Là est le problème. Détruire les moyens de cette recherche, c'est une manière de refuser les OGM tels qu'ils arrivent avec leurs gros sabots. J'ai bien peur qu'il n'y en ait pas d'autres.
LeNonce

Message non lu par LeNonce » 18 août 2003, 15:57

Je ne suis pas sûr que populiste soit le qualificatif qui convienne le mieux à Bové. Histoire de faire des comparaisons, je n'ai pas l'impression que son discours ressemble aux populistes d'extrême droite ou d'extrême gauche, un discours facile qui cogne sur des boucs émissaires tout désignés, étrangers/riches, et s'en contente.

Bové, qui a ses racines dans le syndicalisme paysan, c'est pareil ? Il me semble qu'il y a autre chose dans le discours de Bové que l'image qu'on s'en prend sans arrêt dans la tête -- et même si je me méfie par principe des moustachus. Il me semble que les OGM, comme le dit justement Melfrid, sont déjà sorties du champ de la recherche fondamentale et du souci de l'intérêt général. Ceux qui consacrent le plus d'argent aux travaux théoriques sur ce sujet sont les groupes agrobiologiques privés. N'est-il pas évident que ces sociétés (Monsanto, mais y'a pas que Monsanto : Novartis, Bayer CropSciences et tant d'autres ne sont pas américains, mais font pareil) attendent un retour sur leur investissement ? Qui peut prétendre le contraire et se retrancher derrière la neutralité du scientifique dans un tel contexte ? L'arrivée d'énormes quantités de fric a forcément eu une influence.

Le savant Cosinus doit maintenant composer avec des gugusses scientifiques aux motivations douteuses, genre Antinori dans le domaine du clonage. La prestigieuse revue scientifique "Nature" n'exige-t-elle pas depuis peu une attestation sur l'honneur de la sincérité de ceux qui y publient, afin de "certifier" que leur écrit n'est pas orienté ? Nature demande cela car par le passé, certains chercheurs ont notablement favorisé les intérêts de leur laboratoire/sponsor contre un concurrent, au travers d'un papier qui était censé rendre compte de leurs travaux. Ce n'est pas rien. Non pas que les scientifiques soient tous pourris. Mais le mythe éternel du "bon savant" a vécu. Regardez un peu la collusion entre les "gradés" médecins et l'agence du médoc avec les labos pharmaceutiques, le tout sur le dos des malades. Dans la même veine, c'est tout aussi consternant...

Doit-on rappeler que Bush fait déjà campagne pour les OGM auprès de l'OMC, et avec des arguments violents ? Alors que ce que Bush fait de mieux, c'est de représenter les intérêts de ceux qui en ont le plus. Ne soyons pas catégoriques sur un sujet difficile, mais restons méfiants...

PS : selon le Canard, ce qui a braqué définitivement la Confédération paysanne contre les OGM, c'est quand un responsable de Novartis (je crois, ch'ais pu trop) a fini par leur lâcher que cette belle entreprise suisse n'avait pas poussé à fond ses recherches sur les nuisances potentielles des OGM... car cela lui coûterait trop cher. Dixit le Canard, mais ça me semble intéressant.
Avatar de l’utilisateur
jyl
Messages : 72
Inscription : 17 sept. 2002, 20:19
Localisation : paris, 75018.
Contact :

Message non lu par jyl » 18 août 2003, 19:40

Gérard Nicoud (pour les plus anciens) n'était-il pas populiste..?
Avatar de l’utilisateur
flute
Messages : 753
Inscription : 17 sept. 2002, 19:40
Localisation : Ici et là-bas
Contact :

Message non lu par flute » 19 août 2003, 23:19

Leepstick a écrit :L'HISTOIRE DE CATEGO EN IMAGES (III)

Bobby Chon, Le Cord' et Leepstick faisant le serment de ne plus poster Hors Sujet
Le détail d'arrière plan : une modératrice éplorée

Août 2003
:roll:
Eplorée ? Non, juste navrée de voir que deux autres conjurateur manquent à l'appel.

Bon, questions diverses :
1- Qui est Gérard Nicoud ?
2- Epeire, définissez moi ce que vous entendez par populiste, SVP ?
Sad story. You got a smoke?
Welcome to the human race!
Avatar de l’utilisateur
mickou
Messages : 591
Inscription : 17 sept. 2002, 21:31
Localisation : Hermosillo - Mexique
Contact :

Message non lu par mickou » 20 août 2003, 05:18

LOL shibia.. Et a cote de toi, c´est Greg ?!
Duc
Messages : 231
Inscription : 16 juin 2003, 18:03
Localisation : ailleurs, forcément
Contact :

José Bové

Message non lu par Duc » 20 août 2003, 10:19

Nicoud : commerçant agitateur, exemple type en son temps - fin des années 60 - du poujadiste opportuniste et auto-centré... ou l'inverse : auto-centré et opportuniste!
Avatar de l’utilisateur
jyl
Messages : 72
Inscription : 17 sept. 2002, 20:19
Localisation : paris, 75018.
Contact :

Message non lu par jyl » 20 août 2003, 13:02

Merci Duc,

Tu m'as devancé...

Qui est Gérard NICOUD ?

Gérard NICOUD né à Marseille, le 5 mars 1947, a 51 ans.
Niveau d'Etude : Certificat d'études primaires.

Engagé par devancement d'appel dans la marine Nationale en 1965, il profite

de cette période Militaire pour suivre une formation de Maître d'Hôtel, et en 1967 il retourne à la vie civile et travaille à Lyon. En décembre 1968, il ouvre un bar restaurant dans un petit village de l'Isère : (La Batie Montgascon ).

Janvier 1969, il est chargé par un groupe de Commerçants et d'Artisans mécontents de la nouvelle loi sur l'assurance maladie obligatoire de rédiger, de faire signer, et de porter une PETITION au sous préfet de la Tour du Pin.

En moins de trois mois, à raison d'une réunion d'information par jour avant un grand meeting à Grenoble qui a rassemblé 10.000 Personnes, il aura réussi à rassembler plus de 15.000 signatures et fondera le CID ( Comité d'Information et de Défense ) qui deviendra un peu plus tard : le CIDUNATI.

En Avril 1969, pour protester contre le silence des Pouvoirs Publics, Gérard NICOUD à la tête d'un " commando " de 300 Chefs d'Entreprises, enlève plus de TROIS TONNES DE DOSSIERS FISCAUX à la Perception de la Tour du Pin. Arrêté le lendemain, pour la première fois, son action syndicale l'amènera par la suite à être incarcéré 6 fois pour une période totale de près d'UN AN ET DEMI. Il se verra également condamné à plusieurs années de Prison avec sursis et ses droits civiques lui seront même retirés puis rendus un mois plus tard sous la pression de dizaines de milliers de manifestants. De ses longs mois de prison, Gérard NICOUD dira que ce furent " ses Universités pénitentiaires " puisqu'il mettra à profit sa privation de liberté pour étudier et écrire deux livres. En 1983, Gérard NICOUD annonce son intention d'abandonner le Secrétariat Général du CIDUNATI , un an plus tard, il tient promesse puisqu'il ne se représente pas lors du CONGRE D'AIX EN PROVENCE. Quelques mois plus tard, en désaccord avec ce qu'il estime une dérive politique et carriériste de la Direction, il quitte définitivement le CIDUNATI.
Avatar de l’utilisateur
Melfrid
Messages : 156
Inscription : 26 nov. 2002, 19:02
Localisation : Paris ou presque
Contact :

Message non lu par Melfrid » 20 août 2003, 14:09

jyl a écrit : Qui est Gérard NICOUD ?

.
:?: :?:
Ce rapprochement cherche-t-il à prouver que les militants qui vont en prison sont populistes / poujadistes ?
Duc
Messages : 231
Inscription : 16 juin 2003, 18:03
Localisation : ailleurs, forcément
Contact :

José Bové

Message non lu par Duc » 20 août 2003, 20:23

Melfrid,

Je goûte ta question, pleine de sens. Comment en vient-on à dériver sur l'apologie par Jyl d'un agitateur corporatiste d'il y a 35 ans alors qu'il est question au départ de l'action revendicatrice et politique d'un porte-parole syndical d'aujourd'hui ? On pourrait par exemple parler de détournement de débat, si jamais volonté de "débat" il y a eu de la part d'Epeire!

Jyl,

Je ne vois pas en quoi on pourrait qualifier l'action de Nicoud de "syndicale", puisque même d'après le CV orienté que tu nous as copieusement assené, il s'agissait en fait d'un agitateur embauché pour l'occasion par un groupe de commerçants. Un coup de sang, voilà ce qu'il a eu à l'époque, GN, né de la perte d'un avantage d'une catégorie professionnelle influente, nullemment d'une réflexion sur l'évolution de la société d'alors et de son mode de fonctionnement futur!
Avatar de l’utilisateur
jyl
Messages : 72
Inscription : 17 sept. 2002, 20:19
Localisation : paris, 75018.
Contact :

Message non lu par jyl » 21 août 2003, 02:47

bsr,

Il ne s'agissait nullement pour moi de prendre partie pour Nicoud ni de faire l'apologie de ce personnage et encore moins de son action.
D'ailleurs je me dois suite à la relecture de mon long et précédent post de rendre au C.N.D.E ("Le syndicat actif qui défend les entreprises face à l'administration et aux organismes") le portrait (orienté) qui est sien et dont vous pouvez trouvez l'intégralité à l'adresse suivante : http://www.cnde.fr/GerardNicoud.htm.
Je voulais simplement dire, et rien d'autre, que je trouvais certaines similitudes dans les formes d'actions (commando) menées par les deux hommes, dans l'utilisation et la manipulation faites des médias, l'égo et la mégalomanie de l'un et l'autre, etc...
Je n'ai aucune sympathie pour Nicoud, et, il est vrai, pas plus pour Bové.
C'est tout. Mais sans doute le raprochement n'était-il pas pertinent, voire maladroit. Je suis prêt à vous le concéder. jyl.
Répondre

Revenir à « Discussion générale »