fbpx
Categorynet.com • A vous de Juger, Banque !
Page 1 sur 1

A vous de Juger, Banque !

Publié : 06 oct. 2020, 15:01
par SacriPanard
*** *** BNP PARIBAS
* Rue de *** 7 Rue Louis *
le 6 octobre 2020


Objet : Clôture de livret de développement durable, N°*******************


Monsieur,

Suite à votre courrier du 30/10/2020 « loi eckert ».

Il vous a été signifié à trois reprises dans les 10 dernières années, la demande de clôture de ce compte inactif, non approvisionné et crédité avec moins de 2 euros.

Une fois par courrier et deux demandes au guichet, « en ce personne » avec remise de RIB du nouveau compte à fin de clôture.

Compte qui, à la troisième demande, cordialement demandée en personne, a été initialement clôturé (courrier reçu de la BNP), puis « ré-ouvert » sans aucune autre forme.

Je ne sais pas ni ne peut justifier ce que votre agence peut escompter d’obtenir au regard d’une pareille insulte commerciale, inqualifiable et relevant du harcèlement Privé, et dans la droite ligne de ce genre d’attitude.

Je n’ai pas plus que vous, sans doute, à gagner quelque chose financièrement à répondre à ce chiatisme de conflit personnel encore une fois incompréhensible, ni la nécessité de cette crétinerie pour me faire valoir, ou non valoir.

Si vous trouvez cela extraordinaire, commercialement ou socialement intéressant, il faut aller vous torcher le cul ailleurs que dans votre agence locale.

Pour la quatrième fois en dix ans, veuillez trouver ci-joint une copie de RIB à fin de clôture du compte mentionné livret de développement durable, approvisionné avec moins de deux euros, N° ******************************

« Pour faire valoir ce que de droit ‘commercial’ » et ne pas vous saluer.



**** ****

Re: A vous de Juger, Banque !

Publié : 06 oct. 2020, 17:14
par SacriPanard
« en ce personne » ça ce dit dans le monde juridique ?? ou c'est moi qui invente ?

Re: A vous de Juger, Banque !

Publié : 08 oct. 2020, 09:44
par SacriPanard
On peut remarquer, pour ceux qui ont un peu lu mes propos, que l’incident précèdent dans la continuité du temps c’est-à-dire qui est en lui-même un objet purement factuel, est un condensé d’exemples comportementaux scociaux-culturels, représentatif de l’ambiguïté d’un cocktail insuffisance – ‘acquisition culturelle’ – intention.

Le ‘pingouin’ qui attend sa législation comme unique action dans la collectivité ordinaire (évidence contraire dans l’action collective), péjoratif en soi de l’insuffisance, celui qui l’attend dans le ‘complot’ de la prétendue intelligence, celui qui émet une agression d’injure « d’otage » par le fait d’une mise en exergue (racismes sociaux ‘tolérés’), et d’autres intentions ‘locales’ comme méthodologies coercitives.

J’ai pu le dire, l’intention particulière est celle malheureusement de la généralité identique comportementale, c’est-à-dire qu’elle semble être une imprégnation culturelle de l’acquis comme addiction et une ‘volonté en conséquence’ de prétention ordinaire, identique et répétée.

Si vous avez la chance d’avoir un spécimen pathologique dans votre entourage (avec humour), et l’incertitude entre une volonté comme intention, et une volonté comme réaction acquise, vous pourrez constater que le phénomène dans l’insuffisance (constatés par des faits absolument contracditoires, défiant toutes les logiques ordinaires, matérielles ou sociales), a les mêmes prétentions et affirmations, autorités et répliques verbales de ‘cultures ou de communications’, qu’une méthodologie d’agression intentionnelle.

Un crétin pathologique possède la maladie d’une méthode de l’intelligence de l’agression, l’acquisition d’une culture dans l’insuffsance ressemble à l’intelligence dans l’agression et sa certitude. La certitude bornée, la conscience très limité, sans façon de parler, sont des aspects de cette collectivité.