fbpx
Categorynet.com • Perles de journalistes - Page 73
Page 73 sur 79

Re: Perles de journalistes

Publié : 30 mars 2013, 10:40
par loony
Merci pour ces exemples Coco ! C'est toujours très utile, pour moi ou pour d'autres. Effectivement tout me paraît maintenant limpide et je n'ai plus aucun doute, mais c'est bizarre comme parfois on peut douter d'une phrase, croire quelque chose, et le lendemain non, tout va bien, on est sûr, on "ressent" la phrase beaucoup mieux et tout semble clair. C'est fou !

Merci aussi pour le c'est qui qu'a pété qui m'a bien fait rire, une fois de plus. Vos exemples sont assez efficaces et permettent de bien "sentir" la phrase si j'ose dire ! :mrgreen:

J'aime bien quand on rit sur ce forum, ça fait du bien ! :wink:

Re: Perles de journalistes

Publié : 31 mars 2013, 15:19
par PascalSR
Image

Re: Perles de journalistes

Publié : 01 avr. 2013, 06:13
par coco47
PascalSR a écrit :Image
Ah ! s'il avait lu la Princesse de Clèves, comme son papa !

Re: Perles de journalistes

Publié : 02 avr. 2013, 02:01
par coco47
Pour en revenir aux perles de vrais journalistes, en voici une, pêchée sur France 3 cette nuit dans un documentaire sur Bokassa. Parlant du sacre fastueux de Son Altesse Impériale Bokassa Ier*, le tout jeune Patrick Poivre d'Arvor déclare en 1977 : « On peut en penser ce qu'on en veut. » Ce qui prouve que trente-cinq ans avant de postuler à l'Académie française « Poivre » parlait déjà mal le français.

* Je ne sais pas faire les supérieures sur ce forum.

Re: Perles de journalistes

Publié : 04 avr. 2013, 16:04
par d.leatur
Bonjour à tous,

Voici une perle trouvée dans le dossier de presse du prix HSBC pour la photographie. Les mots (rédigés tels quels ou transcrits ?) sont ceux de la conseillère artistique de l’événement à propos de l’une des deux lauréates du concours 2013 :

« Noémie Goudal construit des installations dans des lieux ouverts ou clos, mais toujours privés de perspective, à l’aide de matériaux industriels (plastique, papier, cartons, tissus) ou de photographies imprimées sur des laies et suspendues dans l’espace. »

L’histoire ne dit pas qui a pris soin des marcassins pendant la délicate étape d’impression…

Re: Perles de journalistes

Publié : 05 avr. 2013, 08:19
par coco47
d.leatur a écrit :« Noémie Goudal construit des installations dans des lieux ouverts ou clos, mais toujours privés de perspective, à l’aide de matériaux industriels (plastique, papier, cartons, tissus) ou de photographies imprimées sur des laies et suspendues dans l’espace. »
L’histoire ne dit pas qui a pris soin des marcassins pendant la délicate étape d’impression…
Délicieux !
Mais si la photo est suspendue, alors la laie l'est aussi. A un croc de boucher ? On peut craindre la vengeance du sanglier…

Re: Perles de journalistes

Publié : 16 mai 2013, 12:43
par CathyBerberian
PascalSR a écrit :Issu d'un site d'information « notoirement innommable », ce qui a néanmoins l'avantage de le rendre drôle à défaut de le rendre crédible :

« Mesdames vous pouvez vous pavoiser ! Vous faites beaucoup plus jeunes que vous ne paraissez. »
Merci PascalSR ! Elle m'a bien fait rire celle-ci.

Re: Perles de journalistes

Publié : 28 mai 2013, 09:26
par CathyBerberian
Trouvé sur Ladépêche.fr : « La startup "Medinbox" équipent des blocs opératoires new-yorkais »

Re: Perles de journalistes

Publié : 28 mai 2013, 13:05
par duplex
L'Est républicain de dimanche s'est quelque peu mélangé les pinceaux en voulant mettre à l'honneur une maman : « Avec une amie d’enfance, on s’était promis de faire des enfants jusqu’à ce que l’on ait des jumeaux. » Résultat : 17 enfants et une ascendance forte de 93 garçons et filles.

Re: Perles de journalistes

Publié : 02 juin 2013, 12:20
par cargo06
En voilà une pas mal dans le Nouvel Obs du 30 mai :
la journaliste écrit : "... Plusieurs écrous de ses pneus avaient été enlevés."
Elle doit rouler sur les jantes !

Re: Perles de journalistes

Publié : 12 juin 2013, 02:11
par PascalSR
L'« ÉNORME » retour du Poivrot… chez nos amis de La Montagne :

Image

Re: Perles de journalistes

Publié : 18 juin 2013, 03:00
par coco47
Le « web journalisme » est en général assez calamiteux à tous points de vue, mais la plus grande calamité est quand même l’inénarrable Gentside. Voici un bel enfilage de perles vérifiable ici : http://www.gentside.com/avion/l-039-aer ... 50806.html

Oublions le style lourdingue qu'affectionne Gentside, oublions les erreurs vénielles (anecdotiques, voire anodines, pour parler moderne) que sont St Martin, …., l’absence d’espace avant le ! ou à 2180, et concentrons-nous sur l’essentiel. Tiens, en cette période d’examens, si on demandait aux jeunes correcteurs ou aux apprentis correcteurs qui fréquentent ce forum de dénicher dans ce texte (je vous donne même l'ordre de leur apparition) :
— une grossière erreur de fait,
— une formulation très maladroite,
— un mot et une expression inappropriés,
— une expression mal rédigée (avec un barbarisme),
— trois grosses fautes d’orthographe ?
Attention (là, je vous aide) : une formule ou un mot peuvent à eux seuls répondre à deux, voire trois questions !

Collectivité d'outre-mer française située dans les Antilles, St Martin est pour beaucoup une destination de choix pour passer des vacances au soleil. Un endroit où détente rime en règle générale avec calme et repos si l’on fait toutefois fi d’un petit désagrément qui est pourtant loin d'être des plus banals....
Un aéroport situé en bord de plage
Située tout près de l’aéroport Princess Juliana International Airport (à 2180 mètres pour être précis), Maho Beach, une des plages réputées de St Martin, voit en effet chaque jour des dizaines d’avions décoller et atterrir sur le tarmac en n’oubliant pas de passer très près de la tête des touristes! Une véritable attraction aussi spectaculaire que bruyante qui transforme tout à coup le repos des plagistes en vacarme de tous les diables. Difficile en effet d’imaginer bronzer tranquille lorsque de puissants Airbus font rugir chaque jour à plusieurs reprises leurs moteurs en survolant les touristes qu’ils caressent presque de leurs ailes. Si certains pourront s’effrayer d’un tel spectacle, beaucoup semblent adorer voir ainsi passer au-dessus de leurs têtes les avions qui relient cette île du bout du monde avec le reste de la planète. C'est en effet pour palier à une piste très courte, que les pilotes des avions qui choisissent d’atterrir au Princess Juliana International Airport, se doivent de voler à basse altitude en frôlant alors de très près la plage de Maho Beach.
Les conversations des pilotes retransmissent depuis le bar de la plage
Destination plébiscitée par les touristes du monde entier, la plage de Maho Beach a vu ces dernières années se développer tout autour d'elle nombre d’infrastructures et de résidences hôtelières en raison de sa proximité immédiate avec l’aéroport. Véritable attraction à lui tout seul, le passage intempestif des avions en direction de l’aéroport Princess Juliana fait chaque année se déplacer quantité de touristes qui se pressent pour venir assister à l’atterrissage et au décollage des avions de ligne. L’activité est devenue si populaire et florissante que le bar de la plage a même envisagé depuis quelques années de permettre à ses clients d’entendre les communications radio passées entre les pilotes et la tour de contrôle...

Re: Perles de journalistes

Publié : 18 juin 2013, 09:36
par cargo06
"pour venir assister à l’atterrissage et au décollage des avions de ligne"
En plus des erreurs que tu as repérées, celle-ci est factuelle : de Maho Beach, surnommée "Kerosene Beach", on devine pourquoi, on ne voit pas les avions décoller, ils le font à l'autre extrémité de la piste !

Re: Perles de journalistes

Publié : 18 juin 2013, 10:33
par MaraDesBois
On doit quand même les voir immédiatement après le décollage, ces avions ;) ?

Et je pense avoir repéré toutes les fautes dont parle Coco47. Je ne les cite pas pour ne pas gâcher le plaisir de ceux qui voudraient essayer eux aussi, mais nous pourrons peut-être comparer nos trouvailles plus tard !

Re: Perles de journalistes

Publié : 18 juin 2013, 11:43
par cargo06
Non non, Fraise des bois, on les voit pas ! La plage est en contrebas, et les avions décollent à l'autre extrémité de la piste, à 2 km de là, et s'en vont de l'autre côté. Mais c'est pas important, c'était juste pour dire.