Les tics de langage qui vous agacent

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par coco47 » 08 août 2013, 06:24

Porcile a écrit :
coco47 a écrit : Je viens de revoir à la télévision — avec toujours autant de plaisir — le délicieux film A nous les petites Anglaises. Eh bien, on y entend plusieurs personnages anglais (interprétés par des acteurs anglais) dire plusieurs fois le mot France en le prononçant Fra:ns (avec un a long et très ouvert) et non pas Frens (c'est-à-dire à peu près Frennce), comme le font la plupart des Français quand ils parlent anglais. Cela a encore accru mon plaisir…
Pour « À nous les petites Texanes », c’est par ici : http://fr.forvo.com/word/france/#en (l’antépénultième « France » prononcé en anglais).
C'est donc l'usage texan qui a entraîné la prononciation Lénce à propos d'Armstrong !
Merci, Porcile, de nous redonner ce lien déjà signalé par vous en page 12 de ce fil. Il en ressort clairement une nette différence entre les Britanniques (rejoints par une Australienne) et les Américains. Ce serait donc, une fois de plus, par imitation des us U.S. que les Français prononceraient Frénce et dénce. Je rappelle toutefois que Frank « the Voice »Sinatra, dans Strangers in the Night, disait bien chances, glance et dance et non chénces, glénce et dénce.
Porcile
Messages : 142
Inscription : 16 déc. 2005, 12:43
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par Porcile » 08 août 2013, 10:56

coco47 a écrit :Frank « the Voice »Sinatra, dans Strangers in the Night, disait bien chances, glance et dance et non chénces, glénce et dénce.
Se pourrait-il qu’il s’agisse d’une question de rime ? Ici, par exemple, l’a est nettement moins ouvert : http://www.youtube.com/watch?v=cGwcg4g-1Ik
CathyBerberian
Messages : 120
Inscription : 05 oct. 2011, 20:59
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par CathyBerberian » 08 août 2013, 20:24

Well, je vous renvoie vers cette page en haut de laquelle se trouvent les liens pour les prononciations anglaise et américaine.


Sinon, j'ai encore entendu cette semaine cette expression qui me hérisse le poil : "ça va être difficile". Elle est utilisé fréquemment par les vendeurs ou commerçants auxquels on demande quelque chose de moins cher : "Vous n'auriez pas un modèle à moins de X euros ? – Ça va être difficile." Traduction, non il n'y a pas. Mais ils doivent penser que c'est plus commercial que de répondre non.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par coco47 » 09 août 2013, 05:12

Porcile a écrit :
coco47 a écrit :Frank « the Voice »Sinatra, dans Strangers in the Night, disait bien chances, glance et dance et non chénces, glénce et dénce.
Se pourrait-il qu’il s’agisse d’une question de rime ? Ici, par exemple, l’a est nettement moins ouvert : http://www.youtube.com/watch?v=cGwcg4g-1Ik
Effectivement, ici, Sinatra prononce bien dæns, « à l'américaine » (merci Cathy Berbérian, pour le lien).
Dans Strangers, les rimes sont :
Strangers in the night exchanging glances
Wond'ring in the night what were the chances

et
Love was just a glance away,
A warm embracing dance away

Il me semble que si un Américain prononce dènce, il prononcera tout aussi bien glènce ou chènce. Donc la rime y sera toujours.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par coco47 » 05 nov. 2013, 05:19

Je suis bien triste. Parce que nous venons de perdre un mot. Avez-vous remarqué que désormais plus rien n'explose jamais ? Le mot explosion a bel et bien disparu de la langue française. On ne fait plus qu'imploser. Seules existent aujourd'hui les implosions.
Ainsi, il y a quelques mois, l'UMP avait bien failli imploser. Et je viens de lire qu'en 1999 c'est le Front national qui avait implosé avec le conflit entre Jean-Marie Le Pen et Bruno Mégret. Enfin, certains, devant l'arrondissement de François Hollande, craignent qu'il n'implose.
Pourtant, quand quelque chose éclate en plusieurs morceaux, il me semble qu'il s'agit d'une explosion (vers l'extérieur) et non d'une implosion (vers l'intérieur). Si Hollande éclate telle la grenouille, il n’implosera pas, il explosera. Et le FN a explosé en deux composantes, l’une d’elles formant un nouveau parti.
Alors pourquoi cet engouement pour un mot à qui l'on fait dire ce qu'il ne dit pas ? Pour faire nouveau ? Pour faire technique ? Toujours est-il que la mode semble avoir pris et que beaucoup pensent que s'ils disaient simplement explosion ils seraient ringards, pas dans le coup.
Du même tonneau, la mode qui consiste à remplacer le classique au minimum par le prétentieux a minima — qui existe, certes, mais dans le vocabulaire juridique, et avec un tout autre sens. Là, le ressort est évident. Il s'agit de montrer qu'on est cultivé, sur le mode : voyez comme je suis savant, comme je connais bien le latin. Ridicule !
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par cilou » 05 nov. 2013, 16:15

coco47 a écrit : Pourtant, quand quelque chose éclate en plusieurs morceaux, il me semble qu'il s'agit d'une explosion (vers l'extérieur) et non d'une implosion (vers l'intérieur).
Cela dépend. Lorsque la pression dans un objet devient trop forte, cet objet explose. Mais lorsque la pression à l'intérieur est très très faible, et que l'objet est fragilisé, il implose. C'est ce qui arrivait par exemple aux anciennes télévisions à tubes cathodiques, sous vide, ce qui n'empêchait pas de faire des dégâts !
Donc si l'UMP (ou Hollande) implosent, cela signifie juste qu'ils sont tout vides à l'intérieur :wink:
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par coco47 » 05 nov. 2013, 18:45

cilou a écrit :Donc si l'UMP (ou Hollande) implosent, cela signifie juste qu'ils sont tout vides à l'intérieur :wink:
Oui, mais Larousse nous apprend que dans ce cas le corps creux qui implose « tend à se concentrer en un volume réduit ». On aura donc un jour Hollande chez les Jivaros.
Et il n'y a pas que les tubes cathodiques qui implosent. Il y a aussi les sous-marins…
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par coco47 » 05 janv. 2014, 17:47

En recherchant un sujet sur ce fil, je tombe sur cette discussion de septembre 2012, qui est encore plus d'actualité aujourd'hui, car on entend à longueur de journée, à la télévision ou à la radio, cet horrible Un espèce de… :
ann65 a écrit :
Fripouille a écrit : Celui qui me dérange le plus en ce moment c'est... comment dire ?...
Un espèce de tic qui m'arrache l'oreille ! :lol:
grrrr je n'en peux plus de l'entendre celui-là :evil:
Et d'ailleurs, il m'est arrivé de me faire reprendre quand je dis "une espèce de tic"... On me dit que le tic est masculin, contrairement à la tique qui pique.
Bah oui, je sais, mais espèce est bel et bien du genre féminin quand même.
Les gens qui « corrigent » Ann considèrent que l'article indéfini doit s'accorder avec le complément de nom du mot espèce (ici, tic). En toute logique, ils doivent donc dire : Un sorte de tic et Une genre de tique :lol: .
D'ailleurs, le 23 septembre 2012, Prof avait répondu à Ann : « Bonjour ! Auriez-vous affaire à un sorte d'ignorant ? »
cargo06
Messages : 202
Inscription : 08 déc. 2011, 18:33
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par cargo06 » 05 janv. 2014, 20:42

ça n'a rien à voir, mais on a beaucoup entendu ces jours-ci, en parlant d'inondations en Bretagne et de cyclone à La Réunion, des "populations". Je trouve cela très énervant et lourd de sens…
On parlait il y a encore quelques années de "la population", qui représentait tout le monde indistinctement. Aujourd'hui, utiliser "les populations" induit un sens de multiplicité des groupes, ethnies, religions,etc. Il n'y aurait plus "une" catégorie de personnes inondées ou cyclonées, comme on dit là-bas, mais "des" groupes différents de victimes. Pour s'y retrouver, il va falloir préciser qui est qui sur les cartes d'identité…
DURAND adeline

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par DURAND adeline » 06 janv. 2014, 12:48

Non seulement les tics de langage mais le français mal parlé ou truffé de mots anglais : ces personnes parlent mal le français et si vous leur parlez en anglais ils sont perdus!
exemple : être dans la "mood" ou donwloader (au lieu de télécharger) ou encore podcaster, la play list, concert "live", etc...
verbes qui n'existent pas : j'hystérise, fuiter, acter (pourtant entendus souvent), candidater (alors qu'un simple postuler suffit)
substantifs qui n'existent pas : la prédécesseuse (entendu sur France 3)
je pourrais en citer des dizaines...
je trouve que notre langue "fout le camp" alors que nous avons le devoir de transmettre une langue correcte aux générations suivantes...

quelqu'un m'entendra -t-il?
Porcile
Messages : 142
Inscription : 16 déc. 2005, 12:43
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par Porcile » 07 janv. 2014, 00:17

DURAND adeline a écrit :Non seulement les tics de langage mais le français mal parlé ou truffé de mots anglais : ces personnes parlent mal le français et si vous leur parlez en anglais ils sont perdus!
exemple : être dans la "mood" ou donwloader (au lieu de télécharger) ou encore podcaster, la play list, concert "live", etc...
verbes qui n'existent pas : j'hystérise, fuiter, acter (pourtant entendus souvent), candidater (alors qu'un simple postuler suffit)
substantifs qui n'existent pas : la prédécesseuse (entendu sur France 3)
je pourrais en citer des dizaines...
je trouve que notre langue "fout le camp" alors que nous avons le devoir de transmettre une langue correcte aux générations suivantes...

quelqu'un m'entendra -t-il?
Ni Larousse ni Robert, semblerait-il, qui ont tous deux intégré live (depuis longtemps) et podcaster (bien plus récemment) et chez qui fuiter et acter sont des verbes qui existent bel et bien. Larousse, dans sa grande audace, admet également playlist (ou play-list) et même hystériser. Tout se perd, ma bonne dame… :D
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par coco47 » 07 janv. 2014, 04:30

DURAND adeline a écrit :Non seulement les tics de langage mais le français mal parlé ou truffé de mots anglais : ces personnes parlent mal le français et si vous leur parlez en anglais ils sont perdus!
exemple : être dans la "mood" ou donwloader (au lieu de télécharger) ou encore podcaster, la play list, concert "live", etc...
Pour ma part, l'emploi de mots anglais ne me gêne pas. (Il est vrai que, étant marin, je ne peux pas faire autrement, dans ma pratique maritime, qu'utiliser des dizaines de termes techniques anglais.) Comme, d'une manière générale, ne me dérangent pas — au contraire, j'y vois un échange fructueux — les migrations de mots d'une langue à l'autre. Et il y en a tant ! De l'anglais vers le français, et tout autant, juste retour des choses, du français vers l'anglais. Mais aussi de l'arabe vers le castillan et vers le français. De l'allemand vers le français et réciproquement. De l'italien vers le français. De plus savants que moi en ajouteront plein d'autres.
Ce que je déteste, et j'en ai déjà parlé ici, ce sont les gens qui, croyant connaître l'anglais, veulent être « plus anglais que les Anglais », et qui se plantent complètement. On a droit ainsi à swiit-sheurt, à dii-djii, au whisky dgii-bii, au Lancashaïeur, au Worcester et — la totale — à la worcestershaïeursauce !
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par coco47 » 07 janv. 2014, 04:35

En 1990, le Conseil supérieur de la langue française préconisait la suppression de l’accent circonflexe, notamment sur i et u. Ayant découvert sur le tard ces « recommandations », un auteur débutant rencontré sur le présent forum en 2009 et qui m’avait confié la correction de son premier roman exigea que je supprime tous les flexes de son texte. Notre collaboration s’arrêta là. Or, il semblerait qu’aujourdhui la tendance se soit inversée. On ne compte plus les accents circonflexes inventés dans toutes sortes d’écrits, y compris par des gens très bien.
Je rencontre tous les jours des dîtes (au présent de l’indicatif du verbe dire), des faîtes (à l’impératif du verbe faire) et des fût (au passé simple du verbe être). J’ai lu récemment un dégaîné. Et même, aujourd’hui encore, sur une colonne Morris, cet avis extrait du Parisien : « Une ôde à la vie ».
Mais le record est détenu par tâche au sens de salissure, qui est désormais plus fréquent que le simple tache. Il m’est arrivé de voir citer Philip Roth et son roman La Tâche. En ce moment, une publicité américaine que l’on voit à la télévision et qui a dû coûter très cher — puisqu’elle met en scène l’oscarisé Jean Dujardin — affiche fièrement en sous-titre le mot tâches au sens de souillures. Très logiquement, cette tâche déteint, si j’ose dire, sur les dérivés tâcher (et je ne parle pas ici de s’efforcer), faire tâche, entâcher. J'ai même utilisé aujourd'hui une colle dont on me dit qu'elle est « non tâchante » !
J’oserai à ce propos une tentative d’explication. Si l’on examine le sens de la plupart des mots qui le contiennent, le â n’est pas très engageant : marâtre, bellâtre (peu sympathiques personnes), les couleurs jaunâtre, verdâtre, blanchâtre (pas bien nettes, ces teintes). Et que dire de lâche, gâcher, renâcler, bâcler, mâcher, rabâcher ? Les mots avec â sont un peu crades. Ce â fait vraiment tache. La tentation de l’associer à l’idée de souillure, de salissure semble donc logique… Et on pourrait observer que la sonorité du â, traînante, relâchée, limite vulgaire, accentue cette impression de « pas net ».
Mais, justement, la prononciation ne suit pas la graphie ! Manquant de suite dans les idées, les gens qui écrivent tâche au lieu de tache ne prononcent pas tââche en traînant sur le a. Comme s’ils n’osaient pas aller jusqu’au bout de leur logique. De sorte que le â de tache est un tic purement orthographique, qui n’apparaît pas à l’oral.
Dernière modification par coco47 le 09 janv. 2014, 05:26, modifié 3 fois.
MaraDesBois
Messages : 89
Inscription : 04 sept. 2012, 15:18
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par MaraDesBois » 07 janv. 2014, 09:16

Ni Larousse ni Robert, semblerait-il, qui ont tous deux intégré live (depuis longtemps) et podcaster (bien plus récemment) et chez qui fuiter et acter sont des verbes qui existent bel et bien.
Diantre, ma baignoire fuite, j'hystérise ! Je vais devoir acter, et faire candidater plusieurs plombiers. :mrgreen:

Je trouve ces verbes particulièrement laids, Larousse ou pas.
Avatar de l’utilisateur
Ségaline
Messages : 49
Inscription : 22 nov. 2013, 11:03
Localisation : Teyssieu
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par Ségaline » 08 janv. 2014, 13:55

Dieu merci il nous reste encore la liberté de ne pas utiliser ces mots très "hype" mais complètement creux la plupart du temps, inutiles quand ils ne comblent aucun vide lexical de notre langue. Et on n'est pas obligé non plus de suivre les recommandations de 1990 sur l'orthographe, du moins tant qu'elles ne restent que des recommandations... Voilà plus de 20 ans que ces modifications sont entrées en vigueur et je ne peux toujours pas m'empêcher de remettre l'accent circonflexe sur "île". Sans doute suis-je incurable. Si tant est que tenter d'écrire comme on le fait correctement depuis si longtemps soit une maladie. Et ne me dites pas que je suis réfractaire au progrès: il m'arrive de podcaster, c'est dire...
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »