correction d'une lettre écrite au ministre

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
Thermal
Messages : 0
Inscription : 02 juin 2010, 21:47
Contact :

correction d'une lettre écrite au ministre

Message non lu par Thermal » 02 juin 2010, 21:52

Bonjour,

Je souhaiterais une aide pour une lettre écrite au ministre, lui même ma demandé de lui écrire, ses pour cela que je souhaiterais que ma lettre sois revu et si possible d'autant plus soutenu, n'hésitez pas à proposer des phrases, merci énormément de votre future aide.


Monsieur le ministre,

Par la présente, j’aimerai attirer votre attention sur le fait que nous sommes des comédiens avec énormément de projets qui malheureusement dans les circonstances actuelles ne pourront jamais voir le jour.

En effet, nous avons tenté de sollicités l’aide de notre commune, mais aussi de nombreuses A.S.B.L, tous nous ont répondue négativement, nous avons décider alors d’épargner une somme qui nous permettra d’investir dans un matériel audiovisuel, mais lorsque nous avons pu au bout d’un an acheter ce matériel, il s’est avérée qu’il était défectueux et à malheureusement été brulé dès sa première utilisation.

Étant originaire de Charleroi, nous avons l’amère impression que la jeunesse de notre région est délaisser et ne peut envisager d’exercer s’est passion et ses rêves.

C’est dans ce sens que nous vous sollicitons, aidez-nous.

Aidez-nous à réaliser nos rêves en nous attribuant les subsides nécessaires à notre réussite qui, nous en sommes persuadés, arrivera.

Dans l'espoir que notre demande soit entendue, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à l'assurance de notre très haute considération.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: correction d'une lettre écrite au ministre

Message non lu par coco47 » 03 juin 2010, 03:17

Je me contenterai ici d'une correction orthographique et typographique (mais pas stylistique) de votre texte, et même de son préambule.

Bonjour,

Je souhaiterais une aide pour une lettre écrite au ministre, lui-même m'a demandé de lui écrire. C'est pour cela que je souhaiterais que ma lettre soit revue et, si possible, d'autant plus soutenue. N'hésitez pas à proposer des phrases. Merci énormément de votre future aide.

Monsieur le Ministre,

Par la présente, j’aimerais attirer votre attention sur le fait que nous sommes des comédiens avec énormément de projets qui, malheureusement, dans les circonstances actuelles, ne pourront jamais voir le jour.

En effet, nous avons tenté de solliciter l’aide de notre commune, mais aussi de nombreuses A.S.B.L. Tous nous ont répondu négativement. Nous avons décidé alors d’épargner une somme qui nous permettrait d’investir dans un matériel audiovisuel, mais lorsque nous avons pu, au bout d’un an, acheter ce matériel, il s’est avéré qu’il était défectueux, et il a malheureusement été brûlé dès sa première utilisation.

Étant originaires de Charleroi, nous avons l’amère impression que la jeunesse de notre région est délaissée et ne peut envisager d’exercer ses passions et ses rêves.

C’est dans ce sens que nous vous sollicitons. Aidez-nous.

Aidez-nous à réaliser nos rêves en nous attribuant les subsides nécessaires à notre réussite, qui, nous en sommes persuadés, arrivera.

Dans l'espoir que notre demande sera entendue, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à l'assurance de notre très haute considération.
Catherine_75
Messages : 699
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: correction d'une lettre écrite au ministre

Message non lu par Catherine_75 » 03 juin 2010, 15:08

Arwenia a écrit :Je propose une autre version d'un passage de la lettre corrigé par Coco47 :
coco47 a écrit : En effet, nous avons tenté de solliciter l’aide de notre commune, mais aussi de nombreuses ASBL. Toutes nous ont répondu par la négative. Nous avons alors décidé d’épargner une somme qui nous permettrait d’investir dans un matériel audiovisuel. Lorsque nous avons pu, au bout d’un an, acheter ce matériel, il s’est avéré défectueux, et il a malheureusement brûlé dès sa première utilisation.
Question quant à la façon dont a brûlé votre matériel :
A-t-il grillé, ou a-t-il été détruit de façon intentionnelle ?
Là est toute la nuance de la phrase.

Pourquoi vous adressez-vous directement au ministre ? Avez-vous demandé un financement auprès de votre Conseil général ? Généralement, les CG aident les projets dynamiques. Je le sais parce que notre association a reçu leur appui.
Il y aurait bien d'autres corrections à faire dans cette lettre, stylistiques surtout. Mais il me semble que Thermal devrait plancher un peu plus lui-même sur ce projet de lettre avant de demander à des correcteurs de la réécrire.

Sinon, sur le fond, je pense effectivement qu'il serait plus judicieux et plus efficace de s'adresser à une administration régionale qu'à un ministre.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: correction d'une lettre écrite au ministre

Message non lu par coco47 » 04 juin 2010, 01:52

N'oublions pas que notre ami est belge. Alors le conseil général…
Catherine_75
Messages : 699
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: correction d'une lettre écrite au ministre

Message non lu par Catherine_75 » 04 juin 2010, 02:54

coco47 a écrit :N'oublions pas que notre ami est belge. Alors le conseil général…
Oui… effectivement, vous avez raison. Mais il doit bien y avoir en Belgique des administrations régionales ? Quoi qu'il en soit, il semblerait que la Belgique ne soit pas mieux lotie que la France en matière d'aides à la culture.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: correction d'une lettre écrite au ministre

Message non lu par coco47 » 05 juin 2010, 02:53

Arwenia a écrit :Pour moi, tous les gens qui parlent en français sur Internet vivent en France. :roll: (Il faudrait que j'élargisse mon horizon virtuel !)
Tabernac', y va ben falloir ! Et présentement même.
Thermal
Messages : 0
Inscription : 02 juin 2010, 21:47
Contact :

Re: correction d'une lettre écrite au ministre

Message non lu par Thermal » 07 juin 2010, 21:04

Merci à tous pour vos réponse, j'ai retravaillé la lettre. En voici l'apperçus ci dessous. La belgique est vraiment nul en matière d'aide à la culture, s'adresser directement à un ministre est la meilleur des solutions(ministre de la culture) grâce au connaissance on avance plus vite.


Monsieur le ministre,




Par la présente, j’aimerai attirer votre attention sur le fait que nous sommes des comédiens ayant pour objectif, la réalisation de plusieurs projets, qui malheureusement dans les circonstances actuelles ne pourront jamais voir le jour.

En effet, nous avons tenté de sollicités l’aide de notre commune, mais aussi de nombreuses
A.S.B.L, tous nous ont répondue négativement, nous avons décidé alors d’épargner une somme qui nous permettrai d’investir dans un matériel audiovisuel, mais lorsque nous avons pu au bout d’un an acheter le nécessaire, il s’est avérée qu’il était défectueux et à malheureusement été endommagé dès sa première utilisation. Mais aucune épreuve ne peut anéantir notre enthousiasme et notre ambition d’ailleurs comme le disais Molière : Nous haïssons les cœurs pusillanimes qui, pour trop prévoir n’osent rien entreprendre, c’est la notre philosophie.


Pourtant, étant originaire de Charleroi, nous avons l’amère impression que la jeunesse de notre région est délaisser et ne peut envisager d’exercer s’est passion et ses rêves.

Mais Monsieur le Ministre, nous croyons en ce pays démocratique et la démocratie dont nous sommes partisans, c'est celle qui donne à tous les mêmes chances de réussite, et ensuite à chacun selon sa capacité. Un rêve ne se réalise que si l’on s’en donne les moyens et permettez-moi de vous rappeler que la réussite individuelle et la réussite nationale sont inséparables. C’est dans ce sens que nous vous sollicitons, aidez-nous.

Aidez-nous à réaliser nos rêves en nous attribuant les subsides nécessaires à notre réussite qui, nous en sommes persuadés, arrivera.

Dans l'espoir que notre demande soit entendue, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre à l'assurance de notre très haute considération.
Catherine_75
Messages : 699
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: correction d'une lettre écrite au ministre

Message non lu par Catherine_75 » 08 juin 2010, 02:20

Vous avez revu le texte, je pense qu'il y a du mieux, mais ça me désole de constater que vous n'avez absolument pas tenu compte des corrections orthographiques et grammaticales de Coco47 !

Exemples, dès le début :
« Monsieur le ministre,
Par la présente, j’aimerai attirer votre attention… »

Alors que Coco avait corrigé :
« Monsieur le Ministre,
Par la présente, j’aimerais attirer votre attention… »

Revoyez votre copie, faites au moins l'effort de reprendre les corrections de Coco et de les intégrer dans votre nouveau texte.
Thermal
Messages : 0
Inscription : 02 juin 2010, 21:47
Contact :

Re: correction d'une lettre écrite au ministre

Message non lu par Thermal » 08 juin 2010, 23:04

merci encore de votre réponse, c'est vrai je n'ai pas fait attention j'ai fait confiance au correcteur ANTIDOTE mais il ne sera jamais fiable à 100%. J'espère qu'il n'y à plus de faute car je la donne en main propre jeudi au ministre de la culture.

Monsieur le Ministre,


Par la présente, j’aimerais attirer votre attention sur le fait que nous sommes des comédiens ayant pour objectif, la réalisation de plusieurs projets, qui malheureusement dans les circonstances actuelles ne pourront jamais voir le jour.

En effet, nous avons tenté de sollicités l’aide de notre commune, mais aussi de nombreuses
A.S.B.L, tous nous ont répondue négativement, nous avons décidé alors d’épargner une somme qui nous permettrai d’investir dans un matériel audiovisuel, mais lorsque nous avons pu au bout d’un an acheter ce matériel, il s’est avérée qu’il était défectueux et à malheureusement été brulé dès sa première utilisation. Mais aucune épreuve ne peut anéantir notre enthousiasme et notre ambition d’ailleurs comme le disais Molière : Nous haïssons les cœurs pusillanimes qui, pour trop prévoir n’osent rien entreprendre, c’est la notre philosophie.


Pourtant, étant originaire de Charleroi, nous avons l’amère impression que la jeunesse de notre région est délaisser et ne peut envisager d’exercer s’est passion et ses rêves.

Mais Monsieur le Ministre, nous croyons en ce pays démocratique et la démocratie dont nous sommes partisans, c'est celle qui donne à tous les mêmes chances de réussite, et ensuite à chacun selon sa capacité. Un rêve ne se réalise que si l’on s’en donne les moyens et permettez-moi de vous rappeler que la réussite individuelle et la réussite nationale sont inséparables. C’est dans ce sens que nous vous sollicitons, aidez-nous.

Aidez-nous à réaliser nos rêves en nous attribuant les subsides nécessaires à notre réussite qui, nous en sommes persuadés, arrivera.

Dans l'espoir que notre demande soit entendue, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre à l'assurance de notre très haute considération.
Catherine_75
Messages : 699
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: correction d'une lettre écrite au ministre

Message non lu par Catherine_75 » 09 juin 2010, 00:40

Antidote a été utilisé pour corriger cette lettre ?! Je suis sceptique… Il n'est pas parfait, mais il n'aurait pas laissé passer certaines fautes comme, par exemple : « nous avons tenté de sollicités ».

Vous n'avez toujours pas reporté les corrections apportées par Coco47. Est-ce si difficile de comparer deux textes ?! Quelque chose m'échappe.

Certaines de vos phrases sont trop longues, trop de virgules. Il est préférable et plus clair de faire des phrases courtes et percutantes, surtout dans un courrier tel que celui-ci.

Voici une proposition. Si vous la retenez, par pitié, faites un copié-collé, sans y ajouter de fautes !

Et bonne chance dans vos projets.

Monsieur le Ministre,

Par la présente, j’aimerais attirer votre attention sur notre groupe de comédiens. Nous avons de nombreux projets qui nous tiennent à cœur, mais qui ne pourront sans doute jamais voir le jour pour des raisons financières.

Nous avons sollicité l’aide de notre commune, ainsi que celle de nombreuses A.S.B.L. Toutes les réponses ont été négatives. Nous avons donc décidé d’économiser le montant nécessaire à l'acquisition de matériel audiovisuel. Quand, un an plus tard, nous avons enfin pu l'acheter, il s’est avéré qu’il était défectueux, et il a brûlé dès sa première utilisation.

Cette épreuve n'a pas pour autant altéré notre enthousiasme ni notre ambition. Molière disait : « Je hais les cœurs pusillanimes qui, pour trop prévoir, n'osent rien entreprendre », et c’est là notre philosophie.

Nous sommes originaires de Charleroi et avons l’amère impression que la jeunesse de notre région est délaissée et n'a pas les moyens de réaliser ses passions et ses rêves.

Monsieur le Ministre, nous croyons en ce pays démocratique, nous croyons que la démocratie donne à tous les mêmes chances de réussite. La réalisation d'un rêve nécessite, non seulement ferveur et enthousiasme, mais aussi des moyens financiers. Ne pensez-vous pas, comme nous, que la réussite individuelle et la réussite nationale sont indissociables ?

C’est la raison pour laquelle nous nous permettons de vous solliciter. Si vous nous attribuez les subsides nécessaires, nous sommes persuadés que notre passion nous mènera à la réussite.

Dans l'espoir que notre demande soit entendue, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à l'assurance de notre très haute considération.
Catherine_75
Messages : 699
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: correction d'une lettre écrite au ministre

Message non lu par Catherine_75 » 09 juin 2010, 12:46

Arwenia a écrit :
Catherine_75 a écrit :Antidote a été utilisé pour corriger cette lettre ?! Je suis sceptique… Il n'est pas parfait, mais il n'aurait pas laissé passer certaines fautes comme, par exemple : « nous avons tenté de sollicités ».

Vous n'avez toujours pas reporté les corrections apportées par Coco47. Est-ce si difficile de comparer deux textes ?! Quelque chose m'échappe.
Je partage votre étonnement, Catherine.
Et je trouve que vous avez été bien gentille de lui proposer une version impeccable de sa lettre, malgré tout.
Quand je vois qu'une personne ne fait même pas l'effort de reprendre les corrections apportées, suite à sa demande, sur son texte, elle ne mérite pas qu'on lui mâche encore plus le travail. :roll:

Thermal, bon courage dans vos projets. Accrochez-vous.
J'avoue que j'ai longuement hésité à corriger sa lettre. Mais j'ai finalement eu pitié de ce jeune homme (je présume que c'est un jeune homme, j'ai toujours tendance à croire que les filles écrivent mieux que les garçons) qui doit remettre sa lettre au ministre demain… S'il l'avait laissée en l'état, je crains que ses chances de recevoir une réponse positive étaient minces… Cela pourrait d'ailleurs peut-être expliquer les précédents refus. Je sais bien que le métier de comédien n'implique pas une excellente orthographe, de bonnes qualités rédactionnelles, mais quand les jeunes gens comprendront-ils que la maîtrise de leur langue est indispensable dans la vie professionnelle, même si on ne se destine pas à un métier littéraire ?
À ce propos, une anecdote : un de mes amis, qui dirige une petite société d'informatique, cherchait une nouvelle recrue il y a quelques mois. Parmi les CV reçus, un candidat avait l'exact profil recherché… mais il avait écrit sa lettre de motivation en style texto ! Et il a été immédiatement écarté. Mon ami s'est payé le luxe de lui retourner sa lettre en la réécrivant en français.
Cela dit, je repense à Thermal. Un comédien est tout de même censé avoir lu un certain nombre de textes de théâtre. D'ailleurs, il cite Molière ! Je me demande sincèrement ce qu'il connaît de Molière à part cette phrase trouvée certainement sur Internet. De plus, il a trouvé moyen de paraphraser l'auteur au lieu de le citer. Il n'est pas interdit de paraphraser, à condition de le dire.

Bonne journée,

Catherine

PS : vous voyez, je ne suis pas aussi « méchante » que certains le pensent sur ce forum ! :lol:
azul47

Re: correction d'une lettre écrite au ministre

Message non lu par azul47 » 09 juin 2010, 14:07

PS : vous voyez, je ne suis pas aussi « méchante » que certains le pensent sur ce forum !
:lol: Ça sent son rattrapage sur le fil tout ça ! :lol:

Catherine, je voudrais poser une question au sujet de la citation de Molière :
Molière disait : « Je hais les cœurs pusillanimes qui, pour trop prévoir, n'osent rien entreprendre », et c’est là notre philosophie.
Elle est introduite par deux points, guillemet ouvrant, guillemet fermant, puis elle est suivie d'une virgule pour poursuivre la phrase.
Étant donné que la citation est complète, ne devrait-elle pas comporter un point à l'intérieur du guillemet fermant ?

Il me semble que c'est différent de : Molière disait haïr (ou qu'il haïssait) « les cœurs pusillanimes qui, pour trop prévoir, n'osent rien entreprendre », et c'est là notre philosophie.

Non ?
Thermal
Messages : 0
Inscription : 02 juin 2010, 21:47
Contact :

Re: correction d'une lettre écrite au ministre

Message non lu par Thermal » 09 juin 2010, 16:48

je ne suis pas comédien de théâtre, je suis comédien dans le milieu du cinéma, ce qui est totalement différent. Le théâtre c'est joué un rôle, le cinéma c'est vivre le rôle. Un acteur ne s'est pas forcément écrire une lettre et encore moins quand on à 17 ans, ensuite j'ai caché que j'étais d'origine maghrébine sinon on ne m'aurais sûrement pas répondue. La citation de Molière j'ai bien dis que s'était Molière, je n'ai fait aucun plagia. Il faut arrêter les préjugées! Pour info c'est la première lettre que j'écris.

Cependant, merci pour le coup de main qui ma été d'une grande aide.
Catherine_75
Messages : 699
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: correction d'une lettre écrite au ministre

Message non lu par Catherine_75 » 09 juin 2010, 17:30

azul47 a écrit :Catherine, je voudrais poser une question au sujet de la citation de Molière :
Molière disait : « Je hais les cœurs pusillanimes qui, pour trop prévoir, n'osent rien entreprendre », et c’est là notre philosophie.
Elle est introduite par deux points, guillemet ouvrant, guillemet fermant, puis elle est suivie d'une virgule pour poursuivre la phrase.
Étant donné que la citation est complète, ne devrait-elle pas comporter un point à l'intérieur du guillemet fermant ?

Il me semble que c'est différent de : Molière disait haïr (ou qu'il haïssait) « les cœurs pusillanimes qui, pour trop prévoir, n'osent rien entreprendre », et c'est là notre philosophie.

Non ?
Non, car la phrase n'est pas terminée et le guillemet fermant est suivi d'une virgule.
Mais j'aurais pu écrire Molière disait : « Je hais les cœurs pusillanimes qui, pour trop prévoir, n'osent rien entreprendre. » C’est là notre philosophie.
Dans ce cas, le point est à l'intérieur des guillemets, car effectivement la citation est une phrase complète.
Thermal a écrit :je ne suis pas comédien de théâtre, je suis comédien dans le milieu du cinéma, ce qui est totalement différent. Le théâtre c'est jouer un rôle, le cinéma c'est vivre le rôle. Un acteur ne sait pas forcément écrire une lettre et encore moins quand on a 17 ans. Ensuite j'ai caché que j'étais d'origine maghrébine sinon on ne m'aurait sûrement pas répondu. La citation de Molière, j'ai bien dit que c'était Molière, je n'ai fait aucun plagiat. Il faut arrêter les préjugés! Pour info c'est la première lettre que j'écris.

Cependant, merci pour le coup de main qui m'a été d'une grande aide.
J'ai quelques amis acteurs, cinéma et/ou théâtre, et je ne pense pas que les deux domaines soient aussi différents que vous le dites. Ne croyez surtout pas qu'un acteur de théâtre n'entre pas dans la peau de son personnage !

Pourquoi ne saurait-on pas écrire correctement quand on a 17 ans ?! Et pourquoi n'aurait-on pas un minimum de culture littéraire quand on est comédien de cinéma ? C'est un plus non négligeable, loin de là.
Et vous n'avez pas répondu à la question que je posais dans mon précédent message : n'êtes-vous pas capable de comparer deux textes, et d'intégrer des corrections ? Ou êtes-vous trop paresseux pour vous donner cette peine ?
Le fait d'être d'origine maghrébine n'a rien à voir ici, j'en connais qui parlent et écrivent un français plus correct que bien des français pure souche. Par ailleurs, je me fiche totalement de votre origine, c'est vous qui avez des préjugés en présumant que personne ne vous aurait répondu si vous aviez annoncé votre origine.
Quant à la citation de Molière, je n'ai pas dit que vous aviez fait un plagiat, mais que vous l'aviez transformé en disant « nous » et quelqu'un qui ne connaît pas la citation pouvait penser que Molière avait effectivement dit « nous ». Il est important de ne jamais modifier d'un iota une citation. Vous auriez pu écrire, par exemple : Comme le disait Molière, nous haïssons « …les cœurs pusillanimes qui, pour trop prévoir, n'osent rien entreprendre ».
Pour votre gouverne, sachez qu'on met une citation entre parenthèses, mais uniquement l'exacte citation.

C'est la première lettre que vous écrivez ? Ah bon… Alors comment avez-vous fait pour demander des subventions à votre commune et à des associations ?

Bonne chance dans vos démarches.
Thermal
Messages : 0
Inscription : 02 juin 2010, 21:47
Contact :

Re: correction d'une lettre écrite au ministre

Message non lu par Thermal » 09 juin 2010, 19:12

J'AI QUELQUES AMIS ACTEURS, CINEMA ET/OU THEATRE, ET JE NE PENSE PAS QUE LES DEUX DOMAINES SOIENT AUSSI DIFFERENTS QUE VOUS LE DITES. NE CROYEZ SURTOUT PAS QU'UN ACTEUR DE THEATRE N'ENTRE PAS DANS LA PEAU DE SON PERSONNAGE !

En vérité, le théâtre est l'ennemi du cinéma. Le théâtre n'a rien de réel(surjouement). Sur-joué sur un film est une catastrophe, quelqu'un qui à fait minimum 5 ans de théâtre, aura de grosses complications à interpréter un rôle sur un film. Je ne vous ai jamais dit qu'un comédien de théâtre ne rentrait pas dans son personnage, je vous ai dit qu'un comédien de théâtre jouai son rôle, au cinéma l'acteur le vie, par exemple nombreux acteur tombe en dépression après avoir interpréter un rôle de forte personnalité (ex: interpréter hitler). Au U.S.A, les acteurs sont suivis par des psychologues pour revenir à leurs personnalités !

POURQUOI NE SAURAIT-ON PAS ECRIRE CORRECTEMENT QUAND ON A 17 ANS ?
Tout simplement parce qu'on peut tous faire des erreurs et c'est pour sa qu'il y a des gommes au bout des crayons.

ET POURQUOI N'AURAIT-ON PAS UN MINIMUM DE CULTURE LITTERAIRE QUAND ON EST COMEDIEN DE CINEMA ?

J'en ai un minimum je pense, sinon je n'aurai même pas eu la capacité de faire des tournures de phrase, en plus de cela elle est adressée à un ministre en l'occurrence elle doit être soutenu.

ET VOUS N'AVEZ PAS REPONDU A LA QUESTION QUE JE POSAIS DANS MON PRECEDENT MESSAGE : N'ETES-VOUS PAS CAPABLE DE COMPARER DEUX TEXTES, ET D'INTEGRER DES CORRECTIONS ? OU ETES-VOUS TROP PARESSEUX POUR VOUS DONNER CETTE PEINE ?

Comme je vous l'ai déjà dit, j'ai utilisé le logiciel antidote, celui-ci prend ceci comme une faute "Monsieur le (M)inistre" il me le remet en lettre minuscule automatiquement, en postant, je n'y est pas prêté attention.



QUANT A LA CITATION DE MOLIERE, JE N'AI PAS DIT QUE VOUS AVIEZ FAIT UN PLAGIAT, MAIS QUE VOUS L'AVIEZ TRANSFORME EN DISANT « NOUS » ET QUELQU'UN QUI NE CONNAIT PAS LA CITATION POUVAIT PENSER QUE MOLIERE AVAIT EFFECTIVEMENT DIT « NOUS ». IL EST IMPORTANT DE NE JAMAIS MODIFIER D'UN IOTA UNE CITATION.

Je viens de m'apercevoir du "nous", je suis passé par d'autres forums de correction, à la base je n'avais pas touché d'un iota la citation, cependant je ne savais pas qu'il fallait mettre des parenthèses, à présent je le sais.

C'EST LA PREMIERE LETTRE QUE VOUS ECRIVEZ ? AH BON… ALORS COMMENT AVEZ-VOUS FAIT POUR DEMANDER DES SUBVENTIONS A VOTRE COMMUNE ET A DES ASSOCIATIONS ?

La démarche est totalement différente, il y a des formulaires à remplir. En plus de cela il faut être majeur. Comme je vous l'ai dit, la Belgique n'est pas la France, ici au niveau d'aide à la culture ils sont nuls, rien qu'en regardant l'équipe nationale de football... il y a de quoi se poser des questions.
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »