contrat de correcteur

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
csivault
Messages : 2
Inscription : 18 mars 2005, 13:19
Contact :

contrat de correcteur

Message non lu par csivault » 29 nov. 2005, 13:01

bonjour,

Débutante dans le domaine de la correction, j'ai une question par rapport au contrat. Celui que je vais signer comprend un article qui stipule que je serais responsable de toute faute ou incorrection présente dans le manuscrit final. Ca met un peu la pression, même en étant très rigoureuse, je ne suis pas infaillible...De quelle façon cette responsabilité peut elle se traduire ? Ce type d'indication figure toujours dans les contrats ? Merci de m'éclairer !!
twinkle7
Messages : 3
Inscription : 15 avr. 2005, 22:11
Contact :

Message non lu par twinkle7 » 30 nov. 2005, 11:40

Je ne peux pas te répondre, mais je te conseille d'aller voir le site :
http://www.correcteurs.org/
qui est le site du syndicat des correcteurs.
La clause de ton contrat me paraît un peu douteuse. Tu fais bien de te renseigner. Bon courage.
twinkle7
Messages : 3
Inscription : 15 avr. 2005, 22:11
Contact :

Message non lu par twinkle7 » 01 déc. 2005, 14:07

Bonjour,
j'ai posé votre question sur la liste de discussion des correcteurs de yahoo, et j'ai eu ces réponses.

Date : Wed, 30 Nov 2005
Objet : Re : Clause de responsabilité dans un contrat

Jamais rencontré ce type de clause !
Je me méfierais, mais en même temps, j'imagine que la personne n'est
pas en position de demander de la supprimer.
Tout dépend en plus du contenu de ce qu'elle corrige. S'il s'agit de
littérature, je doute qu'une faute quelconque puisse avoir une incidence grave. En revanche, s'il s'agit de droit, de finance, de médecine, enfin de
contenus plus techniques contenant des conseils que les lecteurs pourraient appliquer, c'est déjà plus embêtant.
Le mieux est peut-être de demander directement à l'éditeur qui a rédigé
le contrat.

Jeanne


____________________________________________________________ Date : Wed, 30 Nov 2005 11:43:30 -0000
Objet : Re : Clause de responsabilité dans un contrat

Je n'ai jamais vu cette clause écrite nulle part, moi non plus.
Il faudrait aussi connaître les mesures de rétorsion prises par l'éditeur, s'il est employeur.
L'erreur professionnelle étant toujours possible, dans n'importe quel travail, un employeur n'a pas tous les droits, et la "punition" doit répondre aux contraintes du code du travail.
Je crois que cette clause est soit illégale, soit superfétatoire.
Et un correcteur, même le meilleur, ne pourra jamais
être responsable des erreurs écrites par l'auteur.
Si je corrige un texte médical et que l'auteur écrit
une ânerie sur une pathologie, c'est de sa responsabilité.

Germaine
Avatar de l’utilisateur
PascalSR
Messages : 514
Inscription : 09 déc. 2005, 23:17
Localisation : Paris XV

Message non lu par PascalSR » 20 déc. 2005, 15:08

Du point de vue de la responsabilité intellectuelle, cette clause est légitime, puisque le travail de correcteur est d'éradiquer toutes les formes de dysorthographie, barbarisme, solécisme, incohérence, etc. ; mais du point de vue juridique, faut pas laisser s'emballer la carriole : en aucun cas un correcteur (ou une correctrice) ne doit être sanctionné(e) professionnellement ni pénalement pour avoir laissé passer une erreur, et ce, même si l'erreur porte à conséquence : les auteurs signent bien leurs papiers, non ? Ils savent très bien se manifester (pour les plus enquiquinants ou les plus imbus) lorsqu'il a été effectué un changement indû, à leur yeux, dans leur prose rédactionnelle.
Pour l'illustration, si vous allez naviguer dans une barque pourrie, le propriétaire de la barque pourra difficilement vous faire tenir pour seul responsable de votre noyade arguant que vous n'avez pas ramé assez vite pour revenir à bon port. Sinon, le monde tout entier irait à vau-l'eau !
Donc, faudrait voir ce que sous-entend cette clause auprès de qui de droit… Si ça se trouve, la personne qui a en charge de faire signer ce contrat n'a elle-même pas, en conscience, pris connaissance de l'ensemble du texte contractuel.
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »