Trop de communicants !

Forum Relations Presse & Communication : comment rentrer en agence RP ? Quid des relations entre les attaché(e)s de presse et les journalistes ?
Avatar de l’utilisateur
dani l
Messages : 2814
Inscription : 24 sept. 2003, 12:36
Localisation : France-(59)-62-92-94-
Contact :

- Re: Trop de communic@nts ? -

Message non lu par dani l » 22 juin 2007, 13:30

louloute, le 13 mars 2006, a écrit :Moi je ne pense pas qu'il y ait trop de bons communicants...
Il y a aujourd'hui en France 4 fois plus de jeunes en formation "métiers de la com" diverses que de professionnels en exercice dans le métier.
Et moi par exemple, j'y suis rentrée plus par hasard qu'autre chose ! c'est pour dire !

Je crois qu'il y a surtout trop de com insipide et mauvaise qui ne sert à rien et que ce milieu s'auto-enorgueillit de n'exister que par et pour du relationnel...
Exemple : pourquoi ce doublon quasi systématique annonceur / agence : genre une attachée de presse en interne chez l'annonceur + une agence de RP ? ben oui quoi ! si l'attachée de presse connaissait bien son secteur, elle n'aurait pas besoin d'un bureau de RP !
des exemples comme ça j'en passe et des meilleurs.

Moi je crois vraiment qu'on est déjà trop nombreux dans ce secteur. Personnellement j'aime mon boulot mais je suis à peu près sûre aujourdhui que je changerai de voie un jour pour faire des choses plus concrètes, plus utiles aussi peut-être.

_ Toujours d'@ctualité ...

_ Par ailleurs, trop de "communication" tue la Communication.

_ Le processus reste toujours le même, s'affirmant chaque fois davantage.

_ Je l'ai résumé plusieurs fois sur ce forum, de la f@çon suivante: -> INFORMATION -> SURINFORMATION -> DESINFORMATION -> PROPAGANDE -> MANIPULATION ...
"Chaque employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence." Peter et Hull
corsaire
Messages : 766
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 23 juin 2007, 20:55

Sur le marché il y a trop de communicants,de journalistes, de rp, de marketers, de docteurs, de chercheurs, de pharmaciens, de webdesigners, de webmasters, de professeurs, de psys... Il y a trop de jeunes qui cherchent du boulot et qui osent râler quand on leur dit qu'ils n'ont aucune expérience et que par les temps qui courent, c'est risqué sauf en CNE voire en CDD ou en stage presse citron... Et puis en fin de compte il y a trop de chômeurs et un trop gros trou de la sécu. Mais nos économistes n'ont toujours pas pensé au fait que si on réduisait le nombre de chômeurs on diminuerait aussi le trou de la sécu puisque les salariés contribuent automatiquement à la sécurité sociale. Ce raisonnement doit être... trop con pour eux. Il y a déjà trop de vieux en France et pas assez de jeunes travailleurs pour payer leur retraite longue durée. Alors question : qu'attendez-vous jeunes prometteurs pour aller aux Etats-Unis, Canada, Australie, Irlande, Afrique, Chine etc etc pour proposer vos compétences. Faites comme Johnny si vous le faites, demandez à payer l'impôt sur le revenu dans le pays qui vous accueille...
pdb
Messages : 37
Inscription : 16 mars 2007, 12:07
Contact :

Message non lu par pdb » 26 juin 2007, 23:40

Pourquoi ya trop de communiquants, de RP, de journalistes ?

Parce qu'il ya trop d'étudiants qui végètent dans les filières universitaires qui ne mènent à rien (socio psycho lettres) sauf prof ou recherche, et comme les postes ne sont pas extensibles et que tout le monde ne veut pas faire prof, les littéraires se rabattent vers "les métiers de la communication", seul endroit où ils ont un peu de chances d'intéresser les entreprises.

Il faut un véritable service public de l'orientation dès le collège. Faire des études pour faire des études ne sert à rien. Jeunes gens, ne choisissez pas des études qui ont l'air intéressantes, choisissez des études QUI MENENT A un métier intéressant....
corsaire
Messages : 766
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 27 juin 2007, 08:45

Et dire qu'il manque des artisans en France, les littéraires pourraient quand même se dévouer ! N'y aurait-il pas trop de médecins et d'informaticiens ?
pdb
Messages : 37
Inscription : 16 mars 2007, 12:07
Contact :

Message non lu par pdb » 27 juin 2007, 10:18

corsaire a écrit :Et dire qu'il manque des artisans en France, les littéraires pourraient quand même se dévouer ! N'y aurait-il pas trop de médecins et d'informaticiens ?
médecins, y en a trop à Paris et dans les villes, pas assez en campagne

informaticiens :je sais pas. Il fut un temps où on en faisait venir. Des pays en regorgent (Inde...) j'avais entendu que le Maroc et la Tunisie se plaignaient queb eaucoup de leurs ingénieurs et informaticiens , formés à grand frais partaient bosser ... Au Canada.
pdb
Messages : 37
Inscription : 16 mars 2007, 12:07
Contact :

Message non lu par pdb » 27 juin 2007, 12:45

La grande économie planétaire impose qu'on délocalise la production y compris la production des idées
Je crois au contraire que la production des idées est peu délocalisable. Je vois mal une agence de Pub faire appel à un concepteur rédacteur Polonais pour penser la campagne d'un de ses clients français en france.

Je vois mal mes clients parisiens sous-traiter l'écriture de leurs journaux internes à des gens non francophones à 10 000 km.
corsaire
Messages : 766
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 27 juin 2007, 13:42

ah mais en tant que concepteur rédacteur francophone, je peux faire de la conception rédaction pour des Belges, Suisses, monégasques, montréalais, mauriciens etc etc. La distance n'est plus un souci avec la net économie. Vive Skype, aim etc !
pdb
Messages : 37
Inscription : 16 mars 2007, 12:07
Contact :

Message non lu par pdb » 27 juin 2007, 14:29

corsaire a écrit :ah mais en tant que concepteur rédacteur francophone, je peux faire de la conception rédaction pour des Belges, Suisses, monégasques, montréalais, mauriciens etc etc. La distance n'est plus un souci avec la net économie. Vive Skype, aim etc !
oui mais dans ce cas-là peut-on parler de délocalisation ?
corsaire
Messages : 766
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 27 juin 2007, 14:33

oui puisqu'aujourd'hui de l'ile maurice je peux faire de la conception rédaction pour un client en France .Tout comme un imprimeur de l'océan indien peut imprimer pour des grandes entreprises de France ou d'Allemagne et les livrer dans les délais !
Erika
Messages : 1
Inscription : 27 juin 2007, 18:56
Contact :

Reconversion des communicants?

Message non lu par Erika » 27 juin 2007, 19:15

Bonjour,
Je débarque sur ce forum. En parcourant ce sujet que le hasard a mis sous mes mirettes brumeuses, je me pose une question. Connaissez vous des personnes qui ont fait une reconversion après un bac +5 en communication? Je commence a désespérer tout doucement, car, je n'arrive pas a obtenir un poste correct, en CDI, depuis que j'ai quitté l'université en 2003. La saturation arrive peu à peu, et je me demande bien ce que je suis allée faire dans une filière, certes, très attirante, mais très peu offreuse d'emploi. Avez-vous des témoignages de changement de voie? Merci
corsaire
Messages : 766
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 29 juin 2007, 11:39

Tu peux faire instit en réussissant l'entrée à l'iufm, passer le concours pour devenir conseiller à l'anpe, préparer un CAPES (il n'en existe pas en communication) ou une agrégation pour devenir prof, faire de la recherche en communication pour devenir prof de fac chercheur... Ou être mobile. Ici, au Québec et dans d'auters pays francophones, le secteur hôtelier de certaines îles tropicales en quête de compétences et qui maîtrisent une, deux voire trois langues étrangères... :wink:
ZAELLE
Messages : 2
Inscription : 13 août 2007, 01:52
Contact :

Zaelle conseil: communication, conseil et rédaction presse

Message non lu par ZAELLE » 13 août 2007, 02:09

De la com, toujours de la com! :)
Forte d'un Master en Communication, médias et société (Bac+5) et de diverses expériences professionnelles passionnantes, je me lance dans l'aventure de la création de mon entreprise individuelle Zaelle Conseil et propose mes services en conseil en communication :D
Pierre Dumas
Messages : 33
Inscription : 30 juil. 2007, 16:18
Contact :

Message non lu par Pierre Dumas » 13 août 2007, 02:17

Beaucoup de jeunes sont en effet charmés par les sirènes de la com.

Mais une fois les études ad hoc bien entammées ou effectués, ces chiffres baissent considérablement. Sur ma promo de BTS com (25 environ en début de première année), 7 ont abandonné au cours ou à la fin de leur première année, et sur l'ensemble des lauréats, seuls 3 bossent aujourd'hui en agence ou service com, et ils ne sont pas plus nombreux à avoir poursuivi leurs études dans le domaine. Les autres ont pratiquement tous changé de voie : journalisme, vente, éco... non pas par surabondance des demandes d'emploi, mais par décéption.
nfaget
Messages : 2
Inscription : 27 avr. 2007, 12:15
Contact :

Allez, tous plombier

Message non lu par nfaget » 17 août 2007, 15:03

Effectivement, la com a un marché de l'emploi catastrophique. Trop de main d'oeuvre, pas assez de boulot. Toutefois, il y a des embauches (j'en suis la preuve). Certains secteurs sont en plein boom (métiers du conseils, services, Collectivités...). Des bons stages, une volonté de fer et une bonne étoile vous permettrons de faire le métier qui vous plaît ou au moins en prendre le chemin. Il ne faut pas espérer le job de rêve à la sortie des études, surtout à Bac+2.
La génération Baby Boom va partir à la retraite. Ce n'est peut-être pas le moment de se reconvertir (sauf si vous n'êtes pas fait pour la com). Nous avons une chance : nous avons été formés à la com, profité des années d'existance de la profession des expériences de professionnels. Si vous voulez travailler dans ce bouillonnant et aliénant secteur de la com, en perdez pas espoir. Les agences et les annonceurs vous attendent pour remplacer les vieux briscards formés sur la tas qui pompent leurs idées et font taper leur mail aux jeunes ;-)
Sinon, le batiment et le génie climatique embauchent à tour de bras, pour des salaires très corrects.
corsaire
Messages : 766
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 04 sept. 2007, 14:18

Le secteur des ENR aussi est un bon filon...
Répondre

Revenir à « Communication - RP »