Morale mobile

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
SacriPanard
Messages : 136
Inscription : 26 oct. 2012, 16:31
Contact :

Morale mobile

Message non lu par SacriPanard » 23 août 2018, 11:04

La nature se dirige là où l’échappatoire du possible la conduit. Ceci est miraculeusement vrai dans la forme de la vie en général, mais également dans l’agir de la vie. L’échappatoire du possible la plus nombreuse est une Morale en général. La perversion d’une morale est qu’elle soit la seule échappatoire, qui serait ainsi le non sens de la morale, morale de ceci du plus grand nombre et de ce qui lui est possible.

La perfidie de la morale est son intelligence comme de sa règle, d’autant plus qu’elle ne soit que la conséquence d’une nature morale, c’est-à-dire, un ordre, un agencement, un état, de la nature, et ainsi l’absurdité ou le non sens d’une règle comme unique morale ou inversement comme immoralité.
Le succès culturel et social d’un nombre majoritaire, Moral, par rapport à un autre, qui ne peut être que celui-ci, agencement de la nature du plus grand nombre, et non un autre, est une représentation partielle infondée d’une globalité morale, qui est et n’est pas concrètement une chose ou une autre, en particulier comme « objet de la nature ».

Elle est absolument précisément morale ici, de fait de n’être pas cette morale là ailleurs à plus forte raison pour ce qui est Une forme de quelque chose, que ce soit comme organisation ou comme apparence de quelque chose.

Il y a un décalage de morale éducative au regard d’une collectivité, entre ce qui est l’aspect d’une forme et ce qui est ce qui régit similairement des formes.

L’interdit comme de l’obligation, ou la morale de la nature et son immoralité, sont une logistique de la nature particulière, ou une logistique communautaire particulière, qu’elle soit consentie, ou de fait, c’est-à-dire l’état ou son agencement par conséquence.

S’il est celui du contradictoire manifeste par rapport au communautaire il ne peut être que dans la latence culturelle, ou leurs identités propres, et leurs logistiques, de fait, contradictoires.
L’aberration de l’intelligence d’une collectivité est bien celle d’autre chose que ce qui est la collectivité. Intelligence à juste titre, d’en apercevoir la contradiction manifeste au fait de n’être culturellement qu’une forme de collectivité, en ce qu’elle est un usage restrictif à dessein, dans son intention logistique mise en œuvre.

Un exemple particulier, la morale du « travail », est une valeur partagée pour soi, en ce qu’elle est l’effort d’une évolution de quelque chose.
« Si vous voulez votre maison il faut la bâtir » au sens propre, littéral, sans interprétation ni intelligence collective, est une valeur de « travail ».

« Moi, je m’occuperai d’autre chose… moi je la bâti en faisant autre chose.. moi je suis le autre…», « Il faut que lui… » « Nous voulons que.. » , « Oui, mais si on fait… » « Moi, Je consacrerai à la philo, à la culture de l’histoire Heuu, .. à la communication… » est un ‘décalage’, valeur d’exploitation, une ‘péjorative intelligence’…

Il est manifeste, très marqué, que l’intelligence collective au regard « d’une communication », « d’un management », est celle d’un chantage de moyen, de psychologie, de contrainte, qui n’a rien à voir avec une « valeur de travail ».

A cet égard, et à l’instar d’autres morales, elle est une logistique revendicative concrète et mise en oeuvre, intelligence réelle de quelque chose, dans ce contradictoire, et il faut intelligemment y voir le médaillon de ce qu’elle n’a pas pu être ailleurs, de ce qu’elle n’est pas ou ne peut pas être par ailleurs, ou est absolument autre chose dans le contradictoire du similaire collectif. (« Il vous ‘en’ faut combien… ? »)

La partialité extraite de l’ensemble est sans doute une représentation de quelque chose, objets de l’état, objets sociaux, objets culturels, objets commerciaux, objets d’acquis culturel, objets de communication….

‘Féliciter’ est un objet de communication… (et une félicité de ‘gros souliers’… il « vaut » mieux ‘ceci’ que ‘cela’… ) …

Toutefois, l’essentiel du propos, est une distinction à opérer entre une forme morale apparence d’une nature dans son absurdité par définition et une morale de l’objet de quelque chose de régi, aussi forme morale, et son absurdité de fait contradictoire.

L’ensemble de ceci étant, pour-ce-qu’il-doit-être, « Une concrétude de logistiques », mise en oeuvre, et mise en œuvre différée, étapes de mise en œuvre, étalement culturel sans apparent retour, regard, de compréhension, d’évolution, sur Soi, sans un « donner acte de », à dessein (‘chapeau’) ou non.

Maintenant, effectivement, Ceci EST cela…
Répondre

Revenir vers « Discussion générale »