Mon futur employeur ne sait pas quel contrat me faire !

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
Negreanu
Messages : 2
Inscription : 05 nov. 2007, 10:11
Contact :

Mon futur employeur ne sait pas quel contrat me faire !

Message non lu par Negreanu » 06 janv. 2009, 14:45

Bonjour !

Pendant longtemps j'ai fait des piges dans la PQR (+ permanences à l'agence et secrétariat de rédaction... pour un salaire de misère) tout en sachant qu'il s'agissait de correspondance et que j'avais pas vraiment d'avenir en continuant cette voie... un sujet sur le forum à ce propos m'a bien fait réagir...

Récemment j'ai rencontré le patron d'une boîte de com qui se propose de m'embaucher pour que je lui fournisse tout ou une partie du contenu de plusieurs magazines professionnels. Mon taf sera sensiblement le même que celui de journaliste mais il s'agira donc de papiers de commande qui seront relus et approuvés par le client avant publication comme peut l'écrire un journaliste à la com d'une municipalité.

Mon employeur se demande sous quelle contrat de travail m'embaucher étant donné que la masse de travail sera très irrégulière et qu'avant il s'en est jamais occupé. Moi, journaliste confirmé (trois ans de correspondance en couteau suisse...) mais débutant peu calé en négoces et prêt à se vendre à presque n'importe quel prix, je suis dans le flou...

Il me propose Xeuros la pige, mais est-ce que le journalisme de com relève du même statut que pigiste ?

Il est pas contre un cdi à mi temps et veut que je lui indique mon prix mais j'en sais pas grand chose... je pense pas pouvoir lui demander 15 ou 20 heures si une semaine il y a rien a faire...

Sur quelle convention collective se base-t-on ? Pige ou cdi ? Quelqu'un pour m'éclairer ?
archaud
Messages : 660
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Message non lu par archaud » 06 janv. 2009, 17:08

Journalisme de communication ? :D Je ne le connaissais pas cet oxymore ! :o
cilou
Messages : 1588
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 06 janv. 2009, 19:05

Je ne pense pas que les piges soient accessibles à des entreprises hors presse.
Il reste donc le CDI à temps partiel (peu importe que la masse de travail soit irrégulière d'une semaine à l'autre, s'il sait en moyenne combien il y en aura par mois), ou les honoraires avec boîte de portage salarial. Dans ce dernier cas, tu calcules combien de temps prendra chaque texte (attention, il faut compter les relectures et corrections avec des clients parfois chiants), combien tu veux être payé à l'heure, et tu doubles pour prendre en compte les charges sociales et le pourcentage de la boîte de portage.
ann65
Messages : 1179
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Mon futur employeur ne sait pas quel contrat me faire !

Message non lu par ann65 » 07 janv. 2009, 13:44

Negreanu a écrit :Bonjour !

Pendant longtemps j'ai fait des piges dans la PQR (+ permanences à l'agence et secrétariat de rédaction... pour un salaire de misère) tout en sachant qu'il s'agissait de correspondance et que j'avais pas vraiment d'avenir en continuant cette voie... un sujet sur le forum à ce propos m'a bien fait réagir...

Récemment j'ai rencontré le patron d'une boîte de com qui se propose de m'embaucher pour que je lui fournisse tout ou une partie du contenu de plusieurs magazines professionnels. Mon taf sera sensiblement le même que celui de journaliste mais il s'agira donc de papiers de commande qui seront relus et approuvés par le client avant publication comme peut l'écrire un journaliste à la com d'une municipalité.

Mon employeur se demande sous quelle contrat de travail m'embaucher étant donné que la masse de travail sera très irrégulière et qu'avant il s'en est jamais occupé. Moi, journaliste confirmé (trois ans de correspondance en couteau suisse...) mais débutant peu calé en négoces et prêt à se vendre à presque n'importe quel prix, je suis dans le flou...

Il me propose Xeuros la pige, mais est-ce que le journalisme de com relève du même statut que pigiste ?

Il est pas contre un cdi à mi temps et veut que je lui indique mon prix mais j'en sais pas grand chose... je pense pas pouvoir lui demander 15 ou 20 heures si une semaine il y a rien a faire...

Sur quelle convention collective se base-t-on ? Pige ou cdi ? Quelqu'un pour m'éclairer ?
Bonjour

La convention collective qui te sera nécessairement appliquée sera celle de agences de pub... puisque ton futur patron dirige une agence de com/pub. Il devrait quand même savoir quelle est la convention applicable à ses salariés ou futurs salariés.

Pour ton salaire, .. soit vous vous entendez sur un forfait mensuel en évaluant grosso modo le nombre de feuillets qu'il a dû commander l'an dernier pour ses clients, en multipliant ce nombre par un prix au feuillet (PAS en dessous de 70 euros / feuillet, c'est un minimum) et en divisant le tout par 12...

Soit il te paie chaque mois en fonction des feuillets réalisés en te faisant des "CDD d'usage"... Mais les CDD à répétition sans délai de carence entre deux contrat, c'est moyen moyen...
ann65
Messages : 1179
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Message non lu par ann65 » 07 janv. 2009, 14:01

archaud a écrit :Journalisme de communication ? :D Je ne le connaissais pas cet oxymore ! :o
Le jeune homme n'a pas écrit "journalisme de communication" mais "journaliste à la com d'une municipalité.
Donc journaliste employé par le service communication d'une municipalité.
c'est peut-être un oxymore mais... c'est surtout une réalité. Les collectivités locales emploient un tripotée de journalistes pour leurs magazines. Les entreprises aussi... on parle alors de journalistes d'entreprise... mais plus de carte de presse of course !
BenPerdu
Messages : 113
Inscription : 24 mars 2005, 15:58
Localisation : par GPS
Contact :

Re: Mon futur employeur ne sait pas quel contrat me faire !

Message non lu par BenPerdu » 07 janv. 2009, 15:09

Negreanu a écrit :...il s'agira donc de papiers de commande qui seront relus et approuvés par le client avant publication comme peut l'écrire un journaliste à la com d'une municipalité.
Je te rassure, ça existe aussi dans des références de la PQN et PHN... Pendant un temps, certains avaient l'honnêteté de dire que les itw avaient été relues... et puis la mode est passée...

Tu peux toujours demander des bulletins de salaire de "journaliste pigiste" avec une convention collective des métiers de l'édition ou de la pub. Mais ça ne plaira pas à la commission de la carte...
ann65
Messages : 1179
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Mon futur employeur ne sait pas quel contrat me faire !

Message non lu par ann65 » 07 janv. 2009, 18:54

BenPerdu a écrit :Tu peux toujours demander des bulletins de salaire de "journaliste pigiste" avec une convention collective des métiers de l'édition ou de la pub. Mais ça ne plaira pas à la commission de la carte...
Je crois me souvenir que ce qui compte pour la fameuse commission, c'est l'existence ou non d'un numéro de commission paritaire pour le titre qui t'emploie... pas la profession inscrite sur le bulletin de salaire.
Si tu veux conserver (ou obtenir) ta carte de presse il faut que 51% des tes revenus t'aient été versés par une entreprise de presse (ou radio ou télé avec numéro de commission paritaire ad hoc).
Negreanu
Messages : 2
Inscription : 05 nov. 2007, 10:11
Contact :

Ca sera portage salarial!

Message non lu par Negreanu » 09 janv. 2009, 16:21

Merci pour vos réponses !

En recoupant les infos que j'ai pu voir ailleurs, il me semble que la meilleure solution est le portage salarial. J'aime bien l'idée d'Ann65,
Pour ton salaire, .. soit vous vous entendez sur un forfait mensuel en évaluant grosso modo le nombre de feuillets qu'il a dû commander l'an dernier pour ses clients, en multipliant ce nombre par un prix au feuillet (PAS en dessous de 70 euros / feuillet, c'est un minimum) et en divisant le tout par 12...
Mais comme je n'ai aucune idée de la masse de travail, je vais écarter cette solution.

Quelqu'un connaît une bonne boîte de portage ?

Archaud, la distinction "Journalisme de com" est voulue, c'est pas moi qui la fait mais les statuts eux mêmes... Même si on bosse selon les mêmes méthodes on est pas éligibles à la carte de presse, dans la com... trop de liens et de contrôle avec les clients je crois (pour résumer grossièrement).

D'un côté je trouve ça normal, ça me ferait un peu mal aux fesses qu'on délivre la carte à des sites internet people spécialisés dans le rewriting... de l'autre quelque fois la frontière est tenue entre le "bon" journaliste de com et le "mauvais" journaliste encarté...

Quand je vois les liens du canard où je pige - pardon, où je corresponds - avec la mairie + les notes internes demandant de faire relire par un chef les papiers liés à un annonceur...

Enfin. Vaste débat.

Benperdu :
Je te rassure, ça existe aussi dans des références de la PQN et PHN... Pendant un temps, certains avaient l'honnêteté de dire que les itw avaient été relues... et puis la mode est passée...
Ola oui, j'en ai fait l'expérience le mois dernier encore, ça a fait bondir mon chef d'agence. Et quand je bossais pour un site d'infos sur produits culturels (boite sans n°paritaire) un artiste m'a demandé de lui renvoyer la transcription de son interview et l'a intégralement reprise... Plus pour régler des tournures de phrases et ajouter des détails que pour couper, cependant :)

Je vous tiens au courant de ma petite affaire, et je répète, si quelqu'un connait une bonne boite de portage...
Gilles_

Message non lu par Gilles_ » 11 mars 2009, 14:52

Si tu veux conserver (ou obtenir) ta carte de presse il faut que 51% des tes revenus t'aient été versés par une entreprise de presse (ou radio ou télé avec numéro de commission paritaire ad hoc)
C'est tout de même un peu plus souple que ça dans les faits.

Je connais au moins un exemple d'une personne, rédacteur d'une newsletter, qui a pu avoir la carte de presse. Pas de tour de passe (ou alors bien vicieux), le gars est sous la convention collective "Bureau d'étude technique" et l'entreprise qui l'emploie n'a pas de numéro de commission paritaire.

En revanche, pour le cas de Negreanu il me semble que ça ne passerait pas car les articles sont du publi-rédactionne.
eowyn316
Messages : 67
Inscription : 08 juil. 2008, 09:24
Contact :

Message non lu par eowyn316 » 11 mars 2009, 15:52

J'ai un ami qui bosse dans une agence de com du même type (font des journaux de CCI de banques etc.) et son agence a un numéro paritaire et lui une carte de presse. Je me demande si ce n'est pas considéré comme agence d'informations générales (pas sûre de chez pas sûre, à vérifier maintes fois)

http://www.snj.fr/article.php3?id_article=708
chrys
Messages : 29
Inscription : 27 avr. 2007, 08:06
Contact :

portage

Message non lu par chrys » 12 mars 2009, 12:24

N'oublie pas qu'avec le portage, tu dois calculer aussi tes charges (genre urssaf, sécu, etc.) en plus de pourcentage de l'agence de portage. Mais c'est eux qui se tapent l'administratif à ta place.
Donc, 70 euros de l'heure me semble un peu juste : je ne sais pas s'il y a d'autres dispositions pour le portage, mais pour un employeur normal, pour toucher 41 euros brut de piges, ça coûte environ 70 euros. Pour toucher 70, compter 120 euros.
Tu peux aussi voir pour monter une micro-entreprise si tu ne dépasses pas 32000 euros de chiffre d'affaire. Les charges sont moindres, mais tu fais ton administratif tout seul.
Enfin, c'est une piste éventuelle.
Perso, je ne connais pas de boîtes de portage en particulier. Désolée...
Bonne chance
Warlog
Messages : 10
Inscription : 14 nov. 2008, 21:03
Contact :

Message non lu par Warlog » 18 mars 2009, 13:29

Pas convaincu par le portage salarial.
Tu sais avec qui tu vas travailler, alors pourquoi faire gérer par d'autres ce que tu peux gérer toi même sans intermédiaires.
Un CDI me semblerait bien plus profitable pour toi. Tu saurais ou tu mets les pieds en ayant des revenus fixes que tu percevrais à 100% plutôt que d'en laisser une partie à une boîte de portage.

Bon courage.
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »