Ecole or not Ecole

Discussions générales sur les écoles et les formations en journalisme et en communication (préparations écoles, choix d'une formation, hésitation entre plusieurs écoles, ...)
juni
Messages : 3
Inscription : 14 mai 2005, 00:32
Contact :

Message non lu par juni » 17 juin 2005, 16:52

Le problème Audrey c'est que les taux d'admission dans les concours d'écoles reconnues sont vraiment tres faibles. On fait quoi alors quand on rate une fois, deux fois...quand on a tout simplement pas le niveau. On ne peut pas être journaliste ?
clemencehoud
Messages : 59
Inscription : 25 août 2004, 17:16
Contact :

Message non lu par clemencehoud » 17 juin 2005, 19:22

Je suis d'accord avec toi, Juni. Dans l'absolu, on rêve tous le l'ESJ de Lille. Dans les faits...
J'ai fait une école pas (encore) reconnue, l'IFJ (anciennement Faco), et je ne le regrette pas. Ce n'était pas une boite de fils à papa, et je n'avais ni de temps ni d'argent à perdre. J'ai emprunté (comme beaucoup), mais l'avantage de cette école est qu'elle se fait en un an (après un bac plus 3). J'y ai suivi des cours aussi bien pratiques que théoriques. J'ai eu un CDD dès ma sortie d'école, il y a un an (CDD trouvé par l'école). J'ai enchaîné avec plusieurs contrats du même type avant d'obtenir enfin un CDI. J'ai lu sur d'autres forum des anciens élèves de l'ESJ-Lille galèraient encore 2 ou 3 ans après leur sortie d'école. Je m'estime bien lotie par rapport à eux!
Quant aux quelques a priori négatifs que j'ai pu percevoir dans les rédactions, ils venaient plus du fait que je venais d'une "école" plutôt que d'une "école non-reconnue". C'étaient des a priori qui émanaient de vieux de la vieille ayant tout appris sur le tas et qui ne comprenaient pas qu'on puisse apprendre quelque chose ailleurs qu'en buvant un verre avec les flics au cours de la tournée quotidienne de faits divers...
bernardeau
Messages : 10
Inscription : 03 janv. 2003, 15:42
Localisation : angers
Contact :

Message non lu par bernardeau » 17 juin 2005, 23:42

Vaut mieux faire une école. Juste pour les relations et la reconnaissance de nos chers employeurs. Après les techniques (notamment pour la presse écrite) cela s'apprend vite. et c'est à force d'écrire que cela devient pertinent.
Moi je suis arrivé sur le tas après un Dess, un peu par hasard. Et pendant plus de cinq ans j'ai vadrouillé la France courant après chaque contrat de PQR. Je me suis fait lourdé en mars dernier de l'Est républicain. Il faut dire que c'est un peu la panique chez eux en ce moment. Papa Taribo, le rédac en chef va se casser à la fin de l'année. Ils viennent de fermer deux agences, une autre est prévue prochainement. Le service reportage des IG qui avaient jusqu'ici une bonne réputation va également disparaître poutr laisser place aux dépêches AFP... Après cinq ans dans la PQR et PHR, l'amertume prenait le pas. Alors je me casse, en chine. Et déjà quelques commandes... Ouf.
Y a beaucoup de mondes en ce moment. Et même sortie des écoles, c'est partie pour galérer.
Conseil N°1 : bouger, même dans les trous du cul du monde (sous-entendre les CCD de 1 à 3 mois dans une petite agence). Je sais parfois c'est pas marrant de se faire la main sur les fêtes de la Saint-Jean. Mais bon, cela peut-être marrant à la buvette.
COnseil N°2 : spécialisez-vous. Attention la culture est le number 1 des tops 50 des bouchons.
Conseil N°3 : bien soigné son alcoolisme pour durer.
Conseil N°4 : confort et qualité de vie à oublier. Pour moi, c'est auberge de jeunesse, foyer jeune travailleur, squat chez un collègue, appart pourri, chambres de bonnes, hôtel (formule 1)...
Conseil N°5 : garder votre originalité. Un point d'orgue à trouver des angles et problématiques plus originales. Et oui dans la PQR, parfois il y a du bon boulot.
Conseil N°6 : initiatives
Conseil N°7 : ne jamais croire le rédac en chef....
La patience est la science de toutes les vertus
Isidore
Messages : 7
Inscription : 06 juin 2005, 19:34
Contact :

Re: Et Sciences-Po

Message non lu par Isidore » 20 juin 2005, 11:23

asddew a écrit :Quitte à faire une école de journalisme à Paris, pourquoi ne tenterais-tu pas celle de Sciences-Po ? Elle a l'air vraiment pro, t'ouvrira certainement pas mal de portes dans la profession, et (à vérifier) il me semble qu'elle offre pas mal de bourses et de réduction de frais de scolarité pour ceux qui ne sont pas trop argentés. Voilà, bon courage.
Certes, pourquoi pas... Mais quand je vois le programme des cours sur le site de Sciences Po (que des cours théoriques, mais où est la pratique ?) ainsi que les intervenants (Mougeotte, Cotta, Genestar, Beytout...), c'en est complètement caricatural d'une école de "formatage" à la "pensée unique".

http://www.sciences-po.fr/
Invité

Message non lu par Invité » 23 juin 2005, 14:25

Bonjour !
Ce topic est super intéressant !

Alors voilà ma petite histoire.
J'ai une licence d'Histoire, j'ai fait un stage d'un mois et demi dans une radio (Alpes 1 Grenoble), je bosse depuis quasiment un an comme correspondant au Dauphiné libéré. Cette année je m'étais mis en tête de passer les concours du CUEJ, de l'Ecole de journalisme de Toulouse, et du master de journalisme de Grenoble. pas eu Grenoble, après avoir été pris à la présélection. Je pense qu'il en sera de même pour le CUEJ, et Toulouse.
Alors je me demande ce que je vais faire l'année prochaine :
soit je me lance et cherche des piges dans ma spécialité : les trains
soit je retente les concours... en faisant à côté une maîtrise sur l'histoire des transports. Bof.
soit j'essaie d'intégrer dès maintenant une école non reconnue. Ici deux question subsidaires : que pensez-vous de l'ESJ Paris, et de One-school (école pour les métiers de la radio) ?
soit je fais carrément autre chose.
D'après vous que dois-je faire ?
cilou
Messages : 1725
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 24 juin 2005, 12:00

Salut,

Si tu te sens suffisamment passionné par les trains et s'il est possible d'en vivre, je te conseille la pige.
Colin
Messages : 8
Inscription : 10 mars 2005, 01:03
Contact :

Message non lu par Colin » 24 juin 2005, 13:16

Hello à toi Ericae2002...comment t'es-tu retrouvé correspondant pour le Dauphiné Libéré? quelle a été ta démarche? merci de m'éclairer un peu, moi qui navigue dans le brouillard actuellement...lol...
Invité

Message non lu par Invité » 24 juin 2005, 13:58

Tout simple... Alpes 1 Grenoble a eu quelques soucis de personnel suite à son rachat par Espace Group. On est tous partis sous forme de licenciement à l'amiable (en faisant jouer la clause de la politique éditoriale). Du coup une collègue m'a proposé de venir bosser comme correspondant... parce que je cherchais quelque chose à faire après ce stage avorté après un mois et demi !

Cilou, je ne suis pas sûr de pouvoir vivre de la pige juste en étant spécialisé dans les trains. C'est vrai que j'ai deux autres cordes à mon arc : l'urbanisme, et tout ce qui est insolite... T'en penses quoi ?
cilou
Messages : 1725
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 24 juin 2005, 14:40

ericae2002 a écrit :Cilou, je ne suis pas sûr de pouvoir vivre de la pige juste en étant spécialisé dans les trains. C'est vrai que j'ai deux autres cordes à mon arc : l'urbanisme, et tout ce qui est insolite... T'en penses quoi ?
Ca me paraît jouable : rien que sur le train, tu peux proposer aux revues spécialisées dans le train (aspect technique, rétro), aux revues d'environnement (aspect ferroutage, infrastructures), aux revues d'ingénieurs (la dernière innovation) dans les revues de voyage, etc. L'urbanisme me paraît assez porteur aussi à condition de bien s'y connaître : je lis et je remarque que les rédacteurs en chef aiment bien les gens assez spécialisés (tout en restant lisibles). Pour l'insolite, je connais moins. J'imagine que ça doit être assez encombré.
Invité

Message non lu par Invité » 28 juin 2005, 21:33

Merci à toi !

Bon ben je crois que je vais me lancer... De toute façon pris ni à Grenoble ni à Strasbourg... Donc il n'y a que de maigres chances d'être pris à Toulouse. Pour l'ESJ on verra.

Je crois que je vais commencer à proposer des articles... Et si je suis pris à l'ESJ Paris, j'irai tout en continuant mes piges !!!

En moyenne combien coûte une pige (article de 3000 signes) dans ces revues de train ?
cilou
Messages : 1725
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 29 juin 2005, 23:42

Pour faire "pro", commence par parler en feuillets plutôt qu'en article de 3000 signes. Le feuillet est l'unité de base du journaliste, c'est 1500 signes espaces compris. D'après une enquête du SNJ que j'avais lue, il me semble que le tarif moyen est autour de 55 euros du feuillet, mais ça varie entre très peu (10 ou 20... l'arnaque) et beaucoup :D . JE n'ai aucune idée quant aux tarifs dans les mags de train. Dis toi qu'en dessous de 40 - 50 euros, ça commence à sentir l'exploitation.
JeromeDDM

Constat

Message non lu par JeromeDDM » 02 sept. 2005, 18:17

Non il n'est a priori pas indispensable de faire une école pour etre journaliste. Surtout partant du principe que tu apprendras ton métier sur le tas meme apres ta formation.
Pour autant, il faut quand meme savoir qu'à l'heure actuelle, la tendance n'est pas vraiment à l'embauche massive (je parle de la presse écrite, c'est la que je bosse mais je crois savoir que ca vaut en général). Et la l'équation est assez simple. Ceux qui n'ont pas fait d'école, aussi diplomés soient-ils, se voient offrir royalement des stages non rémunérés à rallonge dont ils espèrent qu'ils déboucheront sur un CDD et plus si affinités. Là, pour etre concret on parle de mois de galère, voire d'années.
Et comme rien n'est rose décidemment, meme en ayant fat une école, la promesse d'une embauche n'est pas évidente. En revanche, c'est dans les frais diplomés que les canards piochent leurs CDD corvéables à merci certes mais payés quand meme.
Moralité: par les temps qui courent, si journaliste tu veux être et pour un job décrocher, mieux vaut par une école passer!
free

Re: Ecole or not Ecole

Message non lu par free » 20 janv. 2010, 11:32

Bonjour!
je voulais juste savoir s'il y en avait parmi vous qui aurait des annales de l'ESJ Paris. Etant donné que je suis autodidacte, cela m'aiderait beaucoup!
merci merci ^^
koolashaker
Messages : 17
Inscription : 10 juin 2005, 11:29
Contact :

JOURNALISME R.I.P

Message non lu par koolashaker » 21 janv. 2010, 20:37

Vu ça et là...

"L’animateur vedette de TF1, a décidé d’ouvrir avec Pape Diouf une école de journalisme… à Marseille !

Et oui, Jean-Pierre Foucault aime sa ville et veut y avoir sa propre école.

C’est avec le groupe European Communication School et l’Institut Européen de Journalisme que les deux hommes vont s’associer.

Dans une récente interview, l’homme à qui on donne son dernier mot à confié :
“Je suis attaché à ma ville. Or, pour travailler, je n’ai eu d’autre choix que de la quitter. Qu’une école de cette renommée s’installe à Marseille est donc d’autant plus remarquable puisque certains élèves dans le journalisme et la communication vont pouvoir rester à Marseille.”

Alors si le journalisme vous tente, plus besoin de monter sur Paris.

Plutôt cool, le Jean-Pierre." (source starwizz.com)

+

Morandini ! Academy : Devenez le nouveau talent de la télévision !
Télé 7 jours, Endemol et Direct 8 jours lancent un nouveau concours afin de trouver l'animateur télé de demain. Intitulé Morandini ! Academy, ce concours permettra à l'heureux gagnant de remporter un contrat sur Direct 8.

Appel à toutes les futures stars de la télévision ! Vous vous sentez l'âme d'un chroniqueur, vous possédez le charisme nécessaire et souhaitez devenir le nouveau complice de Jean-Marc Morandini ?

Le concours Morandini! Academy est fait pour vous !
Organisé par Direct 8, Endemol et Télé 7 jours, ce 1er concours national part à la recherche des nouveaux talents de demain.

A partir du 11 janvier 2010, vous pouvez vous inscrire sur le site de Télé 7 jours .

Un jury composé de Thierry Moreau , directeur de la rédaction de Télé 7 jours, François Barré , directeur des programmes de Direct 8 et Jean-Marc Morandini sélectionneront les 25 meilleurs candidats.

Les heureux élus auront droit à une épreuve en direct dans l'émission Morandini ! diffusée tous les jours à 18h40 sur Direct 8.
Les 5 candidats qui auront le plus séduit le jury et le public disputeront la grande finale en avril 2010.

C'est le public qui élira lors de l'émission Morandini ! le grand vainqueur du concours Morandini ! Academy.
Celui-ci se verra remettre un contrat d'animateur sur Direct 8 et aura la chance de tenir une rubrique régulière dans l'émission de Jean-Marc Morandini.
Vous êtes la nouvelle star de la télé alors n'hésitez plus et inscrivez-vous !

La "Morandini ! Academy"(Source : Première.fr)‏
Avatar de l’utilisateur
CarltonJacquier
Messages : 9
Inscription : 17 juil. 2009, 17:04
Contact :

Re: Ecole or not Ecole

Message non lu par CarltonJacquier » 22 janv. 2010, 23:35

Je suis actuellement au CFJ et j'adore ça. On passe très peu de temps assis à prendre des notes, on part très régulièrement en reportage et c'est juste tripant.

Pour les prix, les formations en fac sont imbattables, mais pour les boursiers, le CFJ n'est "que" à 1 200 euros au lieu de 3 500. C'est quand même une belle réduction.

Et sinon, le truc des fils à papa, je vois pas de quoi il retourne. Dans ma promo en tout cas. Oui, certains ont plus de moyens que d'autres, mais on n'entre pas dans l'école sur ce critère. Je ne connais pas un seul d'entre nous qui regarde la province de haut en ne rêvant que du JT. Enfin, si, il y a moi, mais c'est par parigotisme exacerbé, pas par bourgeoisie trop bien ancrée.

Je crois qu'en fait, le principal avantage des écoles, c'est de distiller l'esprit de rédaction. Le fait de travailler ensemble huit heures par jour, ça crée des liens de solidarité, de complicité. On apprend les uns des autres, on se critique, on produit quoi.

On n'est pas des petits soldats à la pensée unique, on tombe difficilement d'accord tous ensemble et on a souvent des discussions avec la direction sur les cours, leur contenu et leur apport pour essayer d'avoir une position critique sur ce qu'on nous inculque.

Bref, ce qu'il faut retenir de tout ça, c'est qu'on ne mesure pas un journaliste à l'aune de ce qu'il a reçu mais de ce qu'il produit. Si vous êtes capable d'écrire des trucs anglés, solides, construits et fluides, pourquoi s'embêter à apprendre ça à l'école ? Dans le cas contraire, ça peut aider.
Répondre

Revenir à « Forum général »