L'IUP de Grenoble et l'IUT de Lannion reconnus...

Discussions générales sur les écoles et les formations en journalisme et en communication (préparations écoles, choix d'une formation, hésitation entre plusieurs écoles, ...)
Martin K

Message non lu par Martin K » 11 juin 2004, 16:00

Oh non non, Gwen, ne fuis pas !

Si tu as des illusions, ou ce que tu appelles ainsi, c'est que tu as aussi de la motivation. C'est essentiel pour ce métier - et pour tous les autres, d'ailleurs.

Personnellement, je sais pertinemment que les temps sont durs, mais je reste convaincu qu'on peut tout à fait faire sa place dans ce métier, en étant bon, acharné et peut-être aussi un peu chanceux. Rien d'impossible quand on s'accroche !

Courage.
gwen

Message non lu par gwen » 11 juin 2004, 16:35

Ben en fait, j'apl ça "mes illusions" et je vais tenter d'expliquer ça. Après un parcours plus qu'atypique (Bac pro secrétariat, 1ère année LEA, CAP sérigraphie, DE assistanat en odonto-stomato!), j'ai enfin pu faire ce dont j'avais envie depuis tte petite: journaliste.

Je suis entrée par la petite porte des corres, puis remplacement d'été et enfin CDD (multiples. Le CDI n'est plus qu'un rêve, une utopie ).
Mes fonctions: localière et de la culture. hé bien durant cette dernière période, j'ai eu recours au piston (Dassault, c'est qd mm pas mal): ça m'a désservie. On m'a mm proposé la promo canapé (ça va pas la tête ?) .

Résultat, je suis retournée à l'école et je me disant qu'avec mon expérience + stages diverses+ diplôme = un poste (?), peut-être...

Le souci, c'est le mot CHANCE. ça c'est un problème....et ces 6 lettres me font frémir d'avance.
Martin K

Message non lu par Martin K » 11 juin 2004, 16:46

Parcours tout à fait respectable, Gwen. Je me répète: courage.

Sinon, j'aimerai bien votre avis à tous sur l'influence que l'émergence de nouvelles écoles reconnues va avoir sur le marché de l'emploi. Histoire de revenir au plus près du sujet initial.
gwen

Message non lu par gwen » 11 juin 2004, 17:03

Sincèrement, les écoles reconnues n'ont pas toutes la même position. Grenoble et Lannion les deux nouvelles doivent faire leurs preuves, (comme ils disent à l'IUT).

Un ex: T. était sur liste d'attente à Tours, il est venu à lannion. Au bout de qq jours, Tours l'a apl en lui disant qu'une place s'était libérée. Il a pas cherché son reste et y est allé. Tours et Bx ont une plus forte notoriété. Mais, ce n'est qu'un petit plus de sortir de Lannion ou de Grenoble.

Comme je l'ai déjà dit, seulement 12% des jlistes sortent des écoles. ça laisse une place pour les autres et c'est tant mieux.
Tout le monde cherche à rentrer dans ces écoles. Certes, c 'est honorable mais bcp se voilent la face: le monde réel est impitoyable (et les recrutements aussi).

Moi, je pense qu'il y a d'autres chemins.
Dans mon cas, je passe par Lannion, car c'est la seule école reconnue qui accepte les vieux et vielles (comme moi!).
gwen

Message non lu par gwen » 11 juin 2004, 17:05

vieilles. Pardon.

En résumé, il a bcp trop de jeunes qui pensent qu'à ces écoles. Il y a d'autres façons d'y arriver.

Par contre, pour l'encartement, il est évident que cela doit être plus facile pour ceux qui sortent d'une école reconnue. ça c'est pas vraiment normal, cette histoire de deux ans...
renelor

du bienfait d'être reconnu sur le tard

Message non lu par renelor » 11 juin 2004, 19:38

Gwen, je me permets de te répondre suite à ta dernière intervention concernant le fait que Lannion et Grenoble ont un déficit de notoriété. C'est évident. En même temps, (je ne peux que parler de Lannion, puisque je n'ai pas suivi les cours de Grenoble), ayant eu l'occasion de traîner mes guêtres du côté de Bdx, je me dis que ce n'est si mal d'être dans une structure "jeune". Exemples concrets avec le matos : un mac par étudiant à Lannion, moyens vidéo et radio récents voire au top (possibilité de numérique) et surtout une ambiance des familles qui permet encore une mixité sociale, ce qui n'est peut-être plus le cas des écoles reconnues depuis longtemps. Et aussi une vraie réalité du terrain avec des journaux à réaliser dans les conditions du réel, ce permet d'assurer ensuite en PQR, (c'était la cible première de l'IUT qd il a été créé, d'ailleurs). C'est justement ce qu'elles risquent de perdre au fil du temps, au risque de preendre le chou.
gwen

Nous sommes privilégiés à Lannion

Message non lu par gwen » 14 juin 2004, 12:57

Renelor,

je suis entièrement de ton avis. A Lannion, c cool, on a plein de matériel (mais il commence parfois à être un peu usé !) et des sessions vidéo.
La mentalité reste bien non élitiste (quoique...) mais à terme avec la reconnaissance, je crains que celle-ci ne soit plus d'actualité.
abray

Message non lu par abray » 14 juin 2004, 21:10

moi aussi j'ai fait cet IUP en 2000/2003, l'enseignement y est de très bon niveau et l'équipe pédagogique toujours à l'écoute, mantion spéciale à philîppe Descamps et Michel Garcin. L'IUP sera reconnu pour la rentrée prochaine et cette reconnaissance ne sera pas retrospective. Notre promo a bien les boules sachant que la commission s'est essentiellement basée sur notre travail pour accorder sa confiance mais bon, en journalisme le travail est rarement reconnu à sa juste valeur. Pour ce qui est des débouchés, je suis en ce moment en DEA mais de nombreux collègues ont trouver du boulot à la sortie. Il vaut mieux bien choisir ses stages, la complicité créée avec l'employeur peut déboucher sur d'honnêtes propositions. Mention spéciale au progrès et à France Bleu
Avatar de l’utilisateur
Koincoin
Messages : 186
Inscription : 22 nov. 2002, 10:41
Localisation : BZH
Contact :

Message non lu par Koincoin » 16 juin 2004, 00:02

Surveille ton orthographe qd même mon coco :?
Sinon oui je suis d'accord avec toi.

Proferssor K.
"Bien sûr que je suis de gauche ! Je mange de la choucroute et je bois de la bière." [Jacques Chirac - Extrait du journal Libération - 17 Février 1995]
Yann.TantPisPourVous
Messages : 3
Inscription : 06 mai 2004, 15:43
Contact :

Message non lu par Yann.TantPisPourVous » 16 juin 2004, 18:32

La reconnaissance de l'école de Grenoble elle change quand même pas mal de choses.
J'y suis actuellement, entre reconnaissance et simple diplome, puisque la nouvelle formation arrivera l'année prochaine.
Et c'est là qu'est le changement : on pouvait rentrer à l'IUP à bac+1, alors que maintenant ce sera à bac+3... et ça rajoute une année de plus au cursus. Réforme LMD oblige, bien sûr, mais pour une école qui se voulait différente des autres ça change beaucoup de choses, à mon avis, au niveau de sa fréquentation... parce qu'il va falloir faire 3 ans de fac pour arriver à faire ce qu'on aime vraiment. C'est sur que niveau culture générale c'est beaucoup mieux, parce que je suis obligé de constater qu'on à d'énormes lacunes de ce côté là dans notre promo...
Avatar de l’utilisateur
Koincoin
Messages : 186
Inscription : 22 nov. 2002, 10:41
Localisation : BZH
Contact :

Message non lu par Koincoin » 17 juin 2004, 00:55

Je suis un des seuls qui connaisse les deux écoles...
Et je peux vous dire que pour les nouvelles promos, la reconnaissance est une chance. Seulement ce système est mauvais et met des oeillères aux employeurs qui fonctionnent TOUOURS avec les réflexes d'antan.
Qu'ils se mettent à la page et qu'il ne se basent pas que sur la renomée de telle ou telle école mais de la maturité et des compétences des journalistes. Ce que j'ai appris de mieux dans ces écoles c'est ce que j'ai appris par moi-même. Plus on laissera de l'autonomie aux étudiants et liberté dans leur travail, meilleurs ils seront. L'IUT de Lannion (Mac G4, appareils photos numériques, caméra...) a cet avantage d'avoir beaucoup plus de moyens que l'IUP de Grenoble (caméras en carton, ordinateurs en papier-mâché). Mais quand même qqes profs qui nous ont fait aimer la radio. Jean-Louis alibert, le prof le plus cool... Michel Garcin : le plus honnête "c'est de la merde". Pierre Frappat : le plus catho de gauche. Philippe "trop sérieux" Descamps : "c'est pas mal ton enquête". Si j'avais une école à vous conseiller : l'IUT de Lannion. J'ai noté quand même une baisse de forme dans le levé de coude à la dernière fête... J'étais content de revoir certains profs (Yvon Rochard entre autres). Y'a une vraie ambiance là bas. Mais mine de rien, bcp d'étudiants se font pas mal d'ilusions, illusions entretenues par certains profs. Il faudrait avoir un cour spécial sur "comment être meilleur que ses concurrents". Ce serait utile. parce qu'une fois sur le marché du travail, à concurrence des Science-po Paris, il va falloir lutter les amis...
Pour revenir à l'IUT de Lannion, je suis très content de l'avoir fait.
L'IUP, j'ai pas eu l'impression d'apprendre grand chose de neuf, sauf en radio, en PAO et dans les stages. Il faudrait bcp plus de concret dans les cours. Sortir un journal, diffuser les émissions, partir sur des projets, être à l'écoute des étudiants, se remettre en question...

Ouala.

K.
"Bien sûr que je suis de gauche ! Je mange de la choucroute et je bois de la bière." [Jacques Chirac - Extrait du journal Libération - 17 Février 1995]
no_escape
Messages : 10
Inscription : 11 juin 2007, 22:59
Contact :

Message non lu par no_escape » 12 juin 2007, 19:36

Le topic est vieux, mais comme il y a apparemment pas mal d'anciens élèves de l'IUT de Lannion, je voudrais savoir s'il s'agit d'une bonne formation (une seule heure d'anglais uniquement d'après les élèves avec qui j'ai discuté en attendant de passer l'entretien) et quels sont les débouchés. Peut-on poursuivre après ? IEP, licence, autres écoles de journalisme ?
Merci d'avance pour vos réponses !
Répondre

Revenir à « Forum général »