Changement de carrière

Discussions générales sur les écoles et les formations en journalisme et en communication (préparations écoles, choix d'une formation, hésitation entre plusieurs écoles, ...)
Clafe
Messages : 7
Inscription : 07 mai 2009, 18:08
Contact :

Changement de carrière

Message non lu par Clafe » 07 mai 2009, 18:12

Bonjour à tous,

je travaille dans le conseil depuis 5 ans et je me sens frustré (j'ai 29 ans et un diplome d'ecole de commerce en poche)
J'ai donc envie de tout claquer et enfin essayer de faire ce dont j'ai envie : journaliste (sportif de préférence)
Il me faut donc passer par la case mastere II

Je fais donc appel à vos connaissances
D'une part, cela vous semble t'il risqué comme pari ?

D'autre part, je suis decu de constater qu'au final, tres peu d'ecoles (reconnues ou pas) offrent des masteres II ouverts aux non etudiants

Je m'oriente donc vers l'ESJ Paris
J'ai lu tout et son contraire sur cette ecole mais bon, c'est la seule qui offre un mastere de journalisme sportif et en plus j'habite paris...

Est-ce une ecole de qualité et comment sentez-vous ce nouveau mastere de journalisme sportif (il vient d'etre crée) ?
Toute info est la bienvenue !
Merci
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: Changement de carrière

Message non lu par cilou » 07 mai 2009, 18:39

Quelques réflexions en vrac pour t'aider :
- d'abord, sache que le journalisme va mal : les journaux se vendent de moins en moins bien, les sites web ont de l'audience mais n'en tirent pas d'argent, et il y a de plus en plus de journalistes en concurrence pour de moins en moins de poste. C'est un métier souvent précaire et mal payé. En plus, le journaliste sportif bosse très souvent le week-end (jours de compétition maximum), donc a peu de vie de famille.
- un master II n'est pas indispensable. Ni une école de journalisme. Pour info, plus de la moitié des journalistes n'ont pas de diplôme de journaliste
- le journalisme sportif est parmi les plus demandés, donc parmi ceux qui offrent le moins de débouchés, à ma connaissance. En revanche, tu as un diplôme et une expérience ailleurs. Pourquoi ne pas tenter plutôt le journalisme économique ? Certes, ça te branche peut-être un peu moins, mais les débouchés me semblent plus larges, et surtout tu as une certaine "légitimité" à parler de ces sujets, tu te distingues des débutants. Alors qu'en journalisme sportif, tu vas être en concurrence avec des centaines de p'tits jeunes qui auront fait des stages...
- pourquoi ne pas essayer, avant tout, de faire un stage d'observation (même à titre officieux) dans un journal ? Entre l'idée qu'on se fait d'un métier et sa réalité, il y a parfois un gouffre. Et avant de tout abandonner pour réaliser son rêve, mieux vaut être sûr de son rêve.
kerenskaiev
Messages : 52
Inscription : 17 juin 2008, 15:00
Contact :

Message non lu par kerenskaiev » 08 mai 2009, 18:27

Je suis assez d'accord. En plus faire l'esj Paris, c'est de l'argent jeté par les fenêtres. Pourquoi ne pas créer un site de journalisme sportif, tu verra avec le temps si tu as des fidèles, si ça te plait vraiment.
Clafe
Messages : 7
Inscription : 07 mai 2009, 18:08
Contact :

Message non lu par Clafe » 08 mai 2009, 22:56

Bonjour à vous deux,

merci pour vos réponses
Elles ont le mérite d'etre claires !

Même si c'est dur à entendre, je pense que vous êtes pas loin de la vérité
Et si on peut devenir journaliste sans diplome, autant mieux tenter sa chance "en solo"
D'ailleurs j'ecris des articles pour certains sites

je vais continuer mes reflexions

merci encore pour vos eclaircissements !
letibelim
Messages : 245
Inscription : 13 oct. 2005, 09:18
Contact :

Re: Changement de carrière

Message non lu par letibelim » 09 mai 2009, 23:03

Hmm hhmm, pour la première fois depuis que je suis sur ce forum, je crois que je vais être en désaccord (très partiellement) avec Cilou.
cilou a écrit : - le journalisme sportif est parmi les plus demandés, donc parmi ceux qui offrent le moins de débouchés, à ma connaissance.
Oui et non. Oui, le journalisme sportif est parmi les plus demandé, non il n'est pas parmi ceux qui offrent le moins de débouchés, en tout cas à mon avis.

A cela, plusieurs raisons:

D'abord, parce que comme tu l'as dit un peu plus tôt, Cilou, il faut souvent travailler le week-end et les soirs. Et ça, ça va un moment, mais passé disons 35 ans, eh ben on trouve de moins en moins de monde qui accepte de faire ça, ce qui fait qu'il y a besoin de sang neuf assez souvent.

Ensuite, il y a parmi les journalistes beaucoup de réfractaires au sport. Il y a les passionnés, certes, mais à côté d'eux pas grand monde. D'autant que parmi les jeunes journalistes, il y a beaucoup plus de filles et ne nous voilons pas la face, il y a proportionnellement moins de filles que de garçons intéressé(e)s par le sport (mais il y en a de très compétentes, j'en connais).

Enfin parce qu'il y a c'est vrai et malgré tout pas mal de demande, mais il y a aussi beaucoup d'offre : Le sport, ça draine du public, ça draine de l'argent, surtout le foot, et donc dans le journalisme, ça fait partie des trucs qui marchent le mieux. Et en plus, il faut beaucoup de monde pour faire du journalisme sportif, il faut être dans chaque stade, etc.

Quand j'ai commencé m'intéresser au journalisme, beaucoup de gens m'ont dit que le journalisme sportif était bouché. Or j'ai pu constater que moi qui n'est pas une attirance particulière pour ça, mais qui connaît malgré tout le sujet (modestement, je suis très loin d'être un expert, mais disons que je connais très bien les règles de la plupart des sports collectifs et de pas mal de sports individuels), eh bien on m'a souvent demandé de couvrir du sport. Et partout où je suis passé (locales de France bleu, PQR, agence de presse...), on cherchait toujours des personnes capables et volontaires pour couvrir des événements sportifs, régulièrement ou occasionnellement. Je n'ai jamais poussé dans ce sens là, mais si j'avais voulu, j'aurais pu devenir journalisme sportif sans aucun problème.

Tout ça pour dire, le journalisme sportif est une porte d'entrée courante dans le journalisme, c'était vrai avant, d'après ce que je vois, c'est encore vrai. Mais in fine, c'est la compétence qui fera la différence.
Clafe
Messages : 7
Inscription : 07 mai 2009, 18:08
Contact :

Message non lu par Clafe » 10 mai 2009, 11:15

Merci pour cette réponse
Est-ce que ca vaut le coup tout le même de se lancer dans un mastere de journalisme sportif, notamment celui de l'ESJ Paris ?
Ce que je vois en avantages :
- Un mastere specialisé en journalisme sportif (il n'y en a pas beaucoup)
- 20 places, ce qui est peu et donc offre plus de débouchés que si on etait 150
- Un nouveau mastere avec Roger Zabel. On peut ne pas l'aimer mais il doit avoir de sacrés contacts dans le milieu

Ce que je vois en inconvénients :
- Le prix
- Le diplome non reconnu par la profession
- Les infos contradictoires à propos de l'ecole
- Le fait qu'il n'y a pas forcément besoin de faire une ecole pour devenir journaliste

Si quelqu'un a des infos sur ce mastere ou l'ecole en general, qu'il n'hesite pas !

Merci
letibelim
Messages : 245
Inscription : 13 oct. 2005, 09:18
Contact :

Message non lu par letibelim » 10 mai 2009, 11:51

Franchement, je suis sceptique. Tu sais, beaucoup d'écoles privées te balancent des noms connus, qui sont en général plus des étendards, voire des cache-misère qu'autre chose... Alors Roger Zabel ! En plus, il est complètement hors-jeu maintenant.

Etant donnée ta formation supérieure, il te faut surtout apprendre les techniques de base du journalisme et ça , tu peux le trouver dans n'importe quel bouquin. En tout cas pour l'écrit.

Après pour l'audiovisuel, le mieux restant la pratique, il faut faire des stages.

Une école non reconnue ne vaut pas franchement mieux que pas d'école du tout. Le seul truc intéressant étant la possibilité de faire des stages, justement. Mais payer aussi cher pour avoir la possibilité d'aller en stage, je ne crois pas que ce soit une bonne idée... Enfin, plus tu auras d'avis différents, mieux ce sera pour te déterminer.
archaud
Messages : 706
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Message non lu par archaud » 10 mai 2009, 14:35

Quoique le sport ne soit pas du tout la branche du journalisme sur laquelle je sois assis, je tiens à préciser que, par journaliste sportif, l'on entend surtout journaliste spécialisé dans le foot. Pour s'en convaincre, il suffit de voir le nouveau management de L'Equipe, constitué des seuls footeux. Business is business, comme on dit... Si vous vous intéressez, je ne sais pas, aux arts martiaux ou au tennis de table, hélas, vos chances d'intéresser une rédaction sont plutôt réduites.
Clafe
Messages : 7
Inscription : 07 mai 2009, 18:08
Contact :

Message non lu par Clafe » 10 mai 2009, 15:17

C'est vraiment sympa de pouvoir discuter de tout ca avec des "spécialistes"
Cela m'aide beaucoup et je vous en remercie
Pour info, je cherche surtout à bosser dans le football, sport que je suis avec assiduité
Je comprend en tout cas que rien ne vaut pas la pratique et que je pourrais me débrouiller sans école (en plus, à 7000 Euros l'année)
Difficile choix car l'école a au moins une vertue : elle permet de se focaliser sur un objectif
Si je ne reprend pas mes études, je sens que je vais continuer à bosser tout en essayant en parallèle de me faire connaître du milieu
Mais courir deux lièvres a la foix est risqué
En plus, mon travail est prenant en termes d'horaires
Bref, ma reflexion continue même si je suis beaucoup moins enthousiasmé à l'idée de suivre le mastere de l'ESJ Paris
yenamar

Poursuivons la discussion...

Message non lu par yenamar » 10 mai 2009, 20:03

Salut!

J'ai bossé en tant que pigiste dans une rédaction spotive parisienne, Orange sports - Sporever.

Je confirme les propos de cilou, il y a énormément de concurrence, même si tu es passionné, les horaires de travail décalées et surtout les nouvelles voies de ce métier sont un peu contraignantes et mal rémunérées.

Si tu es diplômé(e) d'une école de presse, il semble qu'on y ouvre la porte plus facilement, ce que j'ai pu constater et même si je suis encarté sans avoir fait d'école...

Effectivement la moyenne d'âge dans ces rédactions dépassent rarement 30 ans pour les journalistes.

En gros, sauf si ton talent est remarquable, il y a des chances que tu piges pour arriver entre 500 et 600 euros de piges moyennes par mois.

Mais bon il y a différents tarifs de piges et de piges en elles-mêmes.

L'idéal, serait d'être JRI, pour pouvoir présenter une grande polyvalence, même si là aussi à Paris, la concurrence est rude.

Bref bon courage, sinon informes-toi aussi sur cet autre topic de categorynet :
http://www.categorynet.com/v2/boards/vi ... hp?t=14928

Les conditions du journalisme sportif " de masse" sont durement mais justement présentées, à mon humble avis.
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 10 mai 2009, 21:13

Concernant l'aspect "bouché", je ne répétais que ce que j'avais entendu plusieurs fois, je ne connais pas le journalisme sportif de l'intérieur. Donc écoute plutôt ceux qui y sont.
Sinon, t'es-tu renseigné sur tes droits à la formation et/ou sur des possibilités de congé sabbatique ? Ca te permettrait de tenter cette voie sans prendre trop de risques.
Clafe
Messages : 7
Inscription : 07 mai 2009, 18:08
Contact :

Message non lu par Clafe » 11 mai 2009, 09:04

Malheureusement, j'ai changé de boite y'a tres peu de temps donc je ne pense pas qu'ils me laisseront repartir pour un an sabbatique
J'aurais du y penser avant mais c'est le fait de changer d'entreprise pour la enieme fois qui m'a convaincu de bouger

500 / 600 Euros de piges par mois, ca fait froid dans le dos effectivemment et il est certain que je n'aurai plus le meme niveau de vie

Dur choix de vie en tout cas :
- Faire un metier chiant qui permette de bien gagner sa vie
- Faire un metier passionnant ou on boucle plus difficilement les fins de mois
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 11 mai 2009, 11:16

Peut-être auras-tu plus de chances du côté de tes droits à la formation. Ca se garde même en changeant de boîte, non ?
Sinon, tu peux essayer de proposer à des journaux de couvrir en pige quelques matchs de foot le week-end. Ca risque d'être dur point de vue rythme de vie, mais au moins, tu peux te tester sans prendre de risques professionnels.

Sinon, rassure-toi, 500 à 600 euros par mois, ce n'est pas la moyenne des revenus des pigistes. D'autres pigistes gagnent correctement leur vie. Mais 600 euros par mois pendant quelques années, ce n'est pas rare.
Clafe
Messages : 7
Inscription : 07 mai 2009, 18:08
Contact :

Message non lu par Clafe » 11 mai 2009, 11:57

Mon idée maintenant est effectivemment de me faire la main dans un premier temps en contribuant à des sites, blogs, etc...
Puis de proposer des piges à des journaux en espérant me faire connaitre
Ca me permettra de garder mon travail actuel
Certes, comme tu dis Cilou, le rythme de vie sera difficile mais on a rien sans rien !
yenamar

rassures-toi

Message non lu par yenamar » 11 mai 2009, 13:29

tu peux aussi faire entre 800 et 1500 e/mois en bossant pour d'autres boites, bien sur...

Ce qui est plutôt rare.
Répondre

Revenir à « Forum général »