Préparation des oraux

Discussions générales sur les écoles et les formations en journalisme et en communication (préparations écoles, choix d'une formation, hésitation entre plusieurs écoles, ...)
Jesky31
Messages : 216
Inscription : 29 oct. 2008, 16:36
Contact :

Préparation des oraux

Message non lu par Jesky31 » 25 févr. 2009, 20:14

Voilà j'ai une question qui me trotte dans la tête depuis quelques minutes:
Imaginons un instant que nous soyons admissibles, il nous reste l'étape cruciale à passer: l'oral d'admission.
Quels sont les pièges à éviter? Quels sont les petits trucs qui font la différence?
En gros comment réussir ces oraux? Si certains pouvaient apporter leur témoignage, j'avoue que ça aiderait pas mal de monde. Car tout le monde connaît les écrits grâce aux nombreux messages laissés sur le forum. Mais pas grand chose sur les oraux.
citizen
Messages : 113
Inscription : 26 janv. 2007, 11:08
Contact :

Message non lu par citizen » 25 févr. 2009, 20:39

Je crois que c'est un mélange de plusieurs ingrédients :
_ montrer que tu es motivé pour être journaliste : expériences jusque-là (stages, piges, blog spécialisé, journal du lycée, ...), connaissances du milieu (histoire des médias, état actuel de la presse, ...), envies éventuelles de telle spécialisation dans un sujet ou un média (sans être fermé à autre chose : même si tu es plutôt presse écrite tu as bien sûr trèèès envie qu'ils te donnent des cours de vidéo... bon en + c'est intéressant)...
_ montrer que tu t'es renseigné sur l'école et ses profs (points forts), et que tu as envie d'en faire partie pour telle raison
_ être sérieux mais avec un peu d'humour
_ répondre aux questions, sans trop en faire (s'ils ont l'air intéressés continuer, mais s'ils décrochent s'arrêter), s'adapter aux interlocuteurs...
_ on peut venir avec un petit book des articles écrits en stage ou autre, et pouvoir en parler, dire ce qui nous a intéressé, ce qui était difficile, ce qu'on a appris au fil du temps et de l'expérience...
_ montrer qu'on a quelque chose d'original par rapport aux autres (il y a souvent la question : pourquoi on vous prendrait vous et pas quelqu'un d'autre ?)

Pas tout ça n'est important ni ne sera abordé, mais il faut s'y préparer...
Bon c'était quelques idées comme ça, il doit y avoir quelques différences selon les écoles et les personnes en face, et sans doute d'autres choses auxquelles on peut penser...
padishad
Messages : 53
Inscription : 15 juin 2008, 14:12
Contact :

Message non lu par padishad » 27 févr. 2009, 00:25

Montrer que tu as une vision rationnelle et non-idéalisée du journalisme, que tu viens dans une école pour une formation aussi technique que déontologique, qui te servira à pratiquer ton métier en toute efficacité et fiabilité, ça peut aider aussi...
Pour le coup, avoir fait un stage qui te renseigne sur les réalités du métier et qui t'as montré l'importance de la maitrise technique (matériel audio ou vidéo, logiciels de montage etc...) est un plus indéniable.
Aussi, il faut avoir un avis professionnel et lucide sur les médias français, avoir du recul sur les différents moyens d'être journaliste (TV, radio, presse écrite) sans tomber dans la critique facile: "ouais, je ne regarde pas la télé et les JT, c'est pas mon truc", "ouais je n'ai jamais lu la presse régionale, ça ne m'intéresse pas" ne passeront pas du tout...
En gros, il faut montrer que t'es conscient et au courant de ce qu'est être un journaliste aujourd'hui. Et que t'es motivé pour le devenir dans ces conditions!
Jesky31
Messages : 216
Inscription : 29 oct. 2008, 16:36
Contact :

Message non lu par Jesky31 » 27 févr. 2009, 03:10

Oui je me doute bien qu'il ne faut pas dire cela.
Mais bon j'ai du mal à croire que des personnes puissent sortir des phrases de ce style lors des oraux d'admission. Ou alors c'est du "parisianisme" (arrogance envers quelque chose, quelqu'un). Je sais qu'on l'emploie souvent dans le sud ce mot donc je traduis au cas où.
Et puis pour en revenir au propos, j'ai toujours été quelqu'un d'ouvert sur le monde qui m'entoure, donc je ne méprise rien. J'ai fait un stage dans la PQR, dans une ville de 50 000 habitants en septembre et je me suis régalé. Tu vois l'importance des journalistes et l'image qu'ils ont dans la ville. En général positif. Du moins à la période à laquelle j'ai fait mon stage (cf événements du 8eme RPIMA de Castres pour expliciter mon propos). Le fait de faire de l'actu et non du voyeurisme a été largement apprécié dans la population.
padishad
Messages : 53
Inscription : 15 juin 2008, 14:12
Contact :

Message non lu par padishad » 27 févr. 2009, 10:17

Et bien Jesky, raconte tout ça et ça devrait aller, sauf peut-être dans les écoles trop "parisiennes" :') et pense aussi à être précis, sûr de toi tout en acceptant la remise en cause, si tu dis une grosse connerie devant le jury ne t'entête pas... Ils n'aiment pas les gens bornés.

Enfin, je ne peux rien te promettre hein, je ne suis pas un jury, et puis il y'a toujours une grosse part d'imprévus pour les résultats des oraux, ne serait-ce que pour les sujets à préparer comme au PEMEP.

Mes conseils valent surtout pour l'état d'esprit lors de l'entretien de motivation, qui reste super important: c'est un recrutement, et c'est à ce moment là que les jurys décident qui ils veulent voir dans l'école pendant deux ans, avec qui ils veulent travailler et obtenir des résultats lors de la formation.

Ils se doutent déjà que tu as une certaine culture G et rigueur d'esprit puisque tu as réussi les écrits, donc n'en rajoute pas, l'humilité dosée raisonnablement (pas trop craintif/pas trop frimeur) est un point positif.

Et puis sois concret, raconte, fais vivre ton stage et tes expériences, tes galères de matos ou tes moments forts: intéresse les! Avec tes histoires à Castres, tu auras des trucs à dire! Sauf si tu tombes sur un jury à la con qui veut te piéger et te rendre nerveux, et là c'est plus une épreuve de maîtrise de soi et de réactivité (montrer que tu ne te laisses pas déborder par les événements)
Répondre

Revenir à « Forum général »