Pourquoi je défends l'EJT

Forum à propos de l'EJT Toulouse
Jesky31
Messages : 216
Inscription : 29 oct. 2008, 16:36
Contact :

Pourquoi je défends l'EJT

Message non lu par Jesky31 » 21 mai 2009, 01:01

Certains se demandent pourquoi je milite autant pour l'école de journalisme de Toulouse. J'avais envi de vous donner quelques petits arguments afin d'étayer mon propos et pour montrer que contrairement à ce que vous pensez c'est un concours que l'on peut laisser de coté.
J'avoue le prix rédhibitoire de la formation va en buter beaucoup d'entre vous. 10000 euros ça fait cher. Mais si on fait un calcul égal avec l'ESJ ou l'IPJ, vous en aurez pour 7 à 8000 euros pour deux ans. Donc si l'on transpose à 3 ans, cela revient plus cher. Les banques peuvent vous aider pour un prêt, car dans les deux cas vous serez pratiquement obligés d'y avoir recours. A moins d'avoir un compte bien rempli. Et j'avoue que les modalités de remboursement ne sont pas énormes. Pour 5000 euros, on m'a dit que je pouvais devoir 90 euros par mois. Ce qui fait peu si l'on travaille 10-15 heures par semaine. Car beaucoup d'écoles vous préconisent de ne pas avoir un job étudiant à côté, mais c'est oublier que le gouvernement français ne fait rien pour faciliter la vie des étudiants.
Le prix du concours est moins cher que ceux du Pemep et aussi cher que celui de Strasbourg, et pas hyper cher comparé à Bordeaux ou Marseille.
Pour ce concours on vous propose 2 ou 3 jours où vous avez l'impression que l'on vous considère et que l'on ne vous prend pas pour un portefeuille sur patte. Ecrits et oraux en même, et pour avoir passé les oraux vous pouvez discuter tranquillement avec l'encadrement qui vous met souvent à l'aise et en confiance. Petit plus, vous avez un reportage à faire au coeur de Toulouse. Et ça ce n'est pas négligeable quand on veut devenir journaliste. Largement plus instructif que de la théorie.
Pourquoi 3 ans? Parce que l'école de Toulouse considère que pour être bien formé au métier c'est le temps nécessaire. Après il faudrait demander à des spécialistes ce qu'ils en pensent mais j'avoue que ça fait plus en confiance que un an et demi dans les autres écoles. Car 6 mois sont réservés aux stages et après on vous lâche sur le marché du travail.
Pourquoi Toulouse et pas une autre ville?
Parce que le cadre de vie est idéale je pense et qu'il y a beaucoup de jeunes (2eme ville étudiante de France derrière Paris). J'y vis depuis plus de 6 ans et j'avoue que les prix sont abordables contrairement à la plupart des villes où vous passerez des concours. Demandez aussi des témoignages à des personnes qui ont vécu là-bas. Je ne pense pas que vous en trouviez beaucoup de négatif. Il y a une riche vie culturelle, un patrimoine exceptionnelle, la possibilité d'aller à la campagne le weekend pour se détendre, au ski l'hiver, à la mer le printemps et l'été, au Pas de la Case si vous avez besoin d'alcool ou de cigarettes (j'avoue ça sent le toxico lol) et vous avez plein de petites villes sympathiques à découvrir (comme la mienne, Castres lol). Si vous appréciez le sport, vous avez du foot, du rugby (impossible d'y échapper), du hand, du volley, pas mal d'associations locales sur tout et rien à la fois. Vous avez des musées contemporains, comme les Abattoirs, le théâtre du Capitole très réputé.
Et puis la chaleur des gens, l'ambiance est conviviale, familiale et puis y a tout plein d'endroits à découvrir.
D'ailleurs pour ce qui viennent aux concours, je veux bien leur servir de guide et vous proposer des sujets pour le reportage. Je commence en avoir quelques-uns en stock.

Ah oui j'oubliais, vous avez jusqu'au 30 MAI pour envoyer vos candidatures. Pensez y ça vaut toujours le coup. Et le prix des billets n'est pas cher. Je pense qu'on trouve des Prem's à 17-20 euros. Et je veux bien héberger un voire deux candidats.
Phix
Messages : 92
Inscription : 17 mai 2009, 17:34
Contact :

Message non lu par Phix » 21 mai 2009, 01:21

si ça c'est pas une super pub!

nan mais y a pas à tortiller sur le fait que Toulouse c'est une super ville, il fait tjs beau et ça bouge.. enfin moi j'aime bcp :)

mais je suis en M1 alors me faire rentrer en L3 comme un vulgaire L2 *blague*, ça le fait moyen. et puis je tente pas les PEMEP parce qu'ils sont trop chers, alors Toulouse...!

bon ça c'était mon avis rien qu'à moi, parce que le mieux ça serait le CUEJ mais dans Toulouse... c'est pour ça que l'IJBA me semble un compromis efficace (même si Bordeaux bouge moins et que le CUEJ est un ptit peu plus côté que l'IJBA, fin bref...)


May the Public Schools be with me!
Jesky31
Messages : 216
Inscription : 29 oct. 2008, 16:36
Contact :

Message non lu par Jesky31 » 21 mai 2009, 01:26

Ben Bordeaux pour tout dire, je trouve ça petit et un peu bourgeois.
Après ce n'est qu'une impression.
Le beau temps à Toulouse ça se discute. :)
Non mais je vois ce que tu veux dire après. Mais pour situer le niveau je dirais que c'est un compromis entre l'IJBA, Grenoble et le Pemep.
Bruno974

Message non lu par Bruno974 » 21 mai 2009, 01:44

Jesky31 arrête ta pub. Tu vas attirer de nouveaux candidats si tu continues...
hankao
Messages : 116
Inscription : 12 juil. 2008, 05:00
Contact :

Message non lu par hankao » 21 mai 2009, 02:18

Bruno a dit ce que je voulais dire! Stop, tu vas faire venir trop de concurrents! :D

Je plaisante! La seule chose que je peux dire c'est que je partage certaines analyses de Jesky. Le principal point positif: c'est un concours plus "ouvert" que les autres.

Je l'ai tenté l'an passé, c'était ma première tentative aux concours et après le PEMEP, j'ai VRAIMENT apprécié de ne pas être prise pour une oie gavé de bachotage bête et méchant...Devoir écrire un article comme ça émergé dans une ville que je ne connaissais pas (je n'avais pas fait de stage cette année là) m'a bien plus et m'a valu une bonne note. Et devoir rendre un article dans la cadre d'un concours de journalisme me semble normal, bien plus que des questionnaires de 3000km sur des trucs qu'on aura oublié de tout façon après les concours!

Etre curieux quand on veut être journaliste oui c'est nécessaire mais de la à nous faire croire que l'on doit connaitre des tas de trucs pour faire ce métier...je dis ya de l'abus! :x oui je sais que c'est une façon de faire le tri (mais elle est bien drôle !)

Donc oui l'école est très chère mais je la passe quand même et si je suis admise là je me poserai la question d'y aller ou pas...

Après si vous n'êtes pas convaincus, no problem, ça fera plus de chances pour nous autres! :lol: :wink:
Dernière modification par hankao le 21 mai 2009, 02:45, modifié 1 fois.
hankao
Messages : 116
Inscription : 12 juil. 2008, 05:00
Contact :

Message non lu par hankao » 21 mai 2009, 02:43

Jesky, tu ne serai pas fils de banquier toi??? Tu fais trop la pub des prêts étudiants. :D C'est risqué quand on se lance dans le journalisme surtout si à la sortie on est pigiste (ce qui est très probable)! Et puis 90euros c'est beaucoup : bosser 10 à 15heures par semaine ça rapporte pas des millions...
Jesky31
Messages : 216
Inscription : 29 oct. 2008, 16:36
Contact :

Message non lu par Jesky31 » 21 mai 2009, 03:35

Nan mais ça te permet de gagner 250-300 euros c'est pas négligeable pour le fameux prêt et pour payer sa bouffe. Par contre je me posais une question: a-t-on le droit de toucher le RMI (futur RSA) en étant étudiant?
Phix
Messages : 92
Inscription : 17 mai 2009, 17:34
Contact :

Message non lu par Phix » 21 mai 2009, 13:03

nope, les conditions pour le RMI c'est avoir plus de 25 ans et avoir bossé un certain nombre de mois/d'années... bon je suis pas super précis :D mais en tout cas c'est pas ouvert aux étudiants..
citizen
Messages : 113
Inscription : 26 janv. 2007, 11:08
Contact :

Message non lu par citizen » 21 mai 2009, 19:03

En fait il faut faire une distinction entre l'allocation chômage et le RMI.
Le chômage tu l'as quand tu as bossé plusieurs mois (6 mois avant, mais depuis peu il me semble que c'est 4), et tu as un certain pourcentage de ton ancien salaire.
Le RMI, peu importe si tu as travaillé, il faut que tu aies plus de 25 ans (sauf si tu as un enfant je crois, ça peut être avant), et tu as environ 400€. Je ne suis pas sure que tu puisses être étudiant en même temps, faut voir (il me semble qu'il faut s'engager, au bout de 3 mois, à faire un contrat d'insertion).
kaeak
Messages : 234
Inscription : 10 juin 2008, 15:06
Contact :

Re: Pourquoi je défends l'EJT

Message non lu par kaeak » 21 mai 2009, 19:40

Jesky31 a écrit :J'avoue le prix rédhibitoire de la formation va en buter beaucoup d'entre vous. 10000 euros ça fait cher. Mais si on fait un calcul égal avec l'ESJ ou l'IPJ, vous en aurez pour 7 à 8000 euros pour deux ans. Donc si l'on transpose à 3 ans, cela revient plus cher.
Aucun intérêt, ton calcul qui rapporte le prix de l'ESJ ou de l'IPJ sur trois ans, puisque leurs formations ne durent que deux ans et qu'au bout de ces deux ans, tu as le même diplôme et les même compétences que l'EJT souhaite te délivrer en trois ans.
Les banques peuvent vous aider pour un prêt, car dans les deux cas vous serez pratiquement obligés d'y avoir recours. A moins d'avoir un compte bien rempli. Et j'avoue que les modalités de remboursement ne sont pas énormes. Pour 5000 euros, on m'a dit que je pouvais devoir 90 euros par mois. Ce qui fait peu si l'on travaille 10-15 heures par semaine. Car beaucoup d'écoles vous préconisent de ne pas avoir un job étudiant à côté, mais c'est oublier que le gouvernement français ne fait rien pour faciliter la vie des étudiants.
Si ton emploi du temps est correctement rempli, tu n'auras pas le temps, matériellement, de bosser 10 ou 15 heures par semaine. A moins que la stratégie de l'EJT soit de diluer les deux années en trois pour alléger vos semaines ?
Et puis, encore une fois, s'endetter pour une formation qui mène à un boulot où les débuts (voire plus) sont ultra-précaires, je comprends pas l'intérêt.
Le prix du concours est moins cher que ceux du Pemep et aussi cher que celui de Strasbourg, et pas hyper cher comparé à Bordeaux ou Marseille.
Le CUEJ, c'est public, donc pas comparable pour les frais qui suivront si admission il y a.
Pour ce concours on vous propose 2 ou 3 jours où vous avez l'impression que l'on vous considère et que l'on ne vous prend pas pour un portefeuille sur patte. Ecrits et oraux en même, et pour avoir passé les oraux vous pouvez discuter tranquillement avec l'encadrement qui vous met souvent à l'aise et en confiance. Petit plus, vous avez un reportage à faire au coeur de Toulouse. Et ça ce n'est pas négligeable quand on veut devenir journaliste. Largement plus instructif que de la théorie.
Les candidats de Toulouse sortent généralement avec cette bonne impression, oui. Mais la meilleure impression qui soit, pour ce concours (et que l'on retrouve aussi pas mal à l'IPJ), c'est que la liste complémentaire est très utilisée, donc il y a pas mal de chances d'être reçu.
Pourquoi 3 ans? Parce que l'école de Toulouse considère que pour être bien formé au métier c'est le temps nécessaire. Après il faudrait demander à des spécialistes ce qu'ils en pensent mais j'avoue que ça fait plus en confiance que un an et demi dans les autres écoles. Car 6 mois sont réservés aux stages et après on vous lâche sur le marché du travail.
Eh bien, il y a un moment où il faut cesser de se conforter dans le statut étudiant et où il faut se frotter au vrai monde du travail. Trois ans, pour faire quoi de plus qu'en deux, si ce n'est retarder le plus longtemps possible la recherche d'un vrai travail (et les galères qui vont avec) et aligner les stages sous ou pas payés ?
Peu importe ce qu'en pensent les "spécialistes", il y a des gens qui se sentent suffisamment matures pour bosser très jeunes et d'autres qui préfèrent se sentir en sécurité le plus longtemps possible. L'EJT joue certainement un peu là-dessus. C'est un choix personnel, les "spécialistes" (qui ?) n'ont rien à voir là-dedans. Apprendre le métier de journaliste, ça se fait sur le terrain, pas sur les bancs de l'école... que ce soit une école en un, deux ou trois ans.
Pourquoi Toulouse et pas une autre ville?
Parce que le cadre de vie est idéale je pense et qu'il y a beaucoup de jeunes (2eme ville étudiante de France derrière Paris). J'y vis depuis plus de 6 ans et j'avoue que les prix sont abordables contrairement à la plupart des villes où vous passerez des concours. Demandez aussi des témoignages à des personnes qui ont vécu là-bas. Je ne pense pas que vous en trouviez beaucoup de négatif. Il y a une riche vie culturelle, un patrimoine exceptionnelle, la possibilité d'aller à la campagne le weekend pour se détendre, au ski l'hiver, à la mer le printemps et l'été, au Pas de la Case si vous avez besoin d'alcool ou de cigarettes (j'avoue ça sent le toxico lol) et vous avez plein de petites villes sympathiques à découvrir (comme la mienne, Castres lol). Si vous appréciez le sport, vous avez du foot, du rugby (impossible d'y échapper), du hand, du volley, pas mal d'associations locales sur tout et rien à la fois. Vous avez des musées contemporains, comme les Abattoirs, le théâtre du Capitole très réputé.
Et puis la chaleur des gens, l'ambiance est conviviale, familiale et puis y a tout plein d'endroits à découvrir.
Si tu veux travailler en PQR, il va falloir t'habituer à autre chose... :lol:

Cela dit, bon courage pour le concours Toulouse, tu y tiens visiblement plus qu'aux autres.
Dernière modification par kaeak le 23 mai 2009, 00:04, modifié 1 fois.
carophenix
Messages : 98
Inscription : 15 mai 2008, 17:42
Contact :

Message non lu par carophenix » 22 mai 2009, 19:25

Pourquoi 3 ans? Parce que l'école de Toulouse considère que pour être bien formé au métier c'est le temps nécessaire. Après il faudrait demander à des spécialistes ce qu'ils en pensent mais j'avoue que ça fait plus en confiance que un an et demi dans les autres écoles. Car 6 mois sont réservés aux stages et après on vous lâche sur le marché du travail.
Hello,

juste un petit point de détail... A Toulouse aussi tu as des stages, donc si tu déduis les mois de stage pour les autres écoles il faudrait en faire autant pour l'EJT (question d'objectivité ^^)

De plus pour avoir des potes dans un peu toutes les écoles, pour réaliser un véritable comparatif il faudrait également prendre en compte les vacances.

Par exemple à l'IFP on rentre en cours la 3ème semaine de septembre et on n'a ni les vacances de novembre, ni février, ni avril (à l'exception des M1 cette année mais ils rattrapent cette semaine en juin). Ah et la semaine qui sert normalement de révisions est mise à profit pour un séminaire politique... Bref autant dire qu'au final je pense qu'il y a quasiment le même nombres d'heures à l'EJT et à l'IFP...

Autant dire que le calcul est hasardeux, lol
Jesky31
Messages : 216
Inscription : 29 oct. 2008, 16:36
Contact :

Message non lu par Jesky31 » 22 mai 2009, 19:50

Si tu veux travailler en PQR, il va falloir t'habituer à autre chose...
Je comprends tes objections Kaeak, mais celle-ci à vrai dire non. Cela fait quelques années que je vis à Toulouse et j'avais juste envi de vanter les charmes de l'endroit où je me trouve. J'en aurais fait de même que ce soit Cherbourg, Grenoble ou Mulhouse.
Il faut que tu m'expliques ta réaction, parce que dans mon propos, il n'y a absolument rien qui affirme que je ne souhaite pas découvrir d'autres horizons.
kaeak
Messages : 234
Inscription : 10 juin 2008, 15:06
Contact :

Message non lu par kaeak » 22 mai 2009, 20:08

Tu as oublié le smiley, je plaisantais. :wink:
Je ne doute pas de ta volonté de vouloir découvrir d'autres villes, j'imagine que c'est aussi ça qui t'attire dans la PQR. Et tu as bien raison, c'est l'un des gros avantages de cette presse : tu bouges, tu découvres plein de communes, plein de monde.

Le fait que l'école soit située à Toulouse lui procure comme avantage d'habituer ses étudiants à la vie en province (pour ceux qui n'en sont pas issus), mais ce n'est pas un argument qui lui donne un plus par rapport aux autres écoles de province, puisque l'amour pour une ville ou pour une autre est très subjectif. Tout ce que tu cites comme avantages de ta ville, ça fait plaisir à lire, mais ce n'est pas ça qui change le contenu et la qualité (que je ne remets pas en cause, pour avoir croisé des stagiaires de chez eux) des enseignements de l'EJT.
nass24
Messages : 29
Inscription : 30 juil. 2008, 22:06
Contact :

Re: Pourquoi je défends l'EJT

Message non lu par nass24 » 22 mai 2009, 23:08

Jesky31 a écrit :Certains se demandent pourquoi je milite autant pour l'école de journalisme de Toulouse. J'avais envi de vous donner quelques petits arguments afin d'étayer mon propos et pour montrer que contrairement à ce que vous pensez c'est un concours que l'on peut laisser de coté.
J'avoue le prix rédhibitoire de la formation va en buter beaucoup d'entre vous. 10000 euros ça fait cher. Mais si on fait un calcul égal avec l'ESJ ou l'IPJ, vous en aurez pour 7 à 8000 euros pour deux ans. Donc si l'on transpose à 3 ans, cela revient plus cher. Les banques peuvent vous aider pour un prêt, car dans les deux cas vous serez pratiquement obligés d'y avoir recours. A moins d'avoir un compte bien rempli. Et j'avoue que les modalités de remboursement ne sont pas énormes. Pour 5000 euros, on m'a dit que je pouvais devoir 90 euros par mois. Ce qui fait peu si l'on travaille 10-15 heures par semaine. Car beaucoup d'écoles vous préconisent de ne pas avoir un job étudiant à côté, mais c'est oublier que le gouvernement français ne fait rien pour faciliter la vie des étudiants.
Le prix du concours est moins cher que ceux du Pemep et aussi cher que celui de Strasbourg, et pas hyper cher comparé à Bordeaux ou Marseille.
Pour ce concours on vous propose 2 ou 3 jours où vous avez l'impression que l'on vous considère et que l'on ne vous prend pas pour un portefeuille sur patte. Ecrits et oraux en même, et pour avoir passé les oraux vous pouvez discuter tranquillement avec l'encadrement qui vous met souvent à l'aise et en confiance. Petit plus, vous avez un reportage à faire au coeur de Toulouse. Et ça ce n'est pas négligeable quand on veut devenir journaliste. Largement plus instructif que de la théorie.
Pourquoi 3 ans? Parce que l'école de Toulouse considère que pour être bien formé au métier c'est le temps nécessaire. Après il faudrait demander à des spécialistes ce qu'ils en pensent mais j'avoue que ça fait plus en confiance que un an et demi dans les autres écoles. Car 6 mois sont réservés aux stages et après on vous lâche sur le marché du travail.
Pourquoi Toulouse et pas une autre ville?
Parce que le cadre de vie est idéale je pense et qu'il y a beaucoup de jeunes (2eme ville étudiante de France derrière Paris). J'y vis depuis plus de 6 ans et j'avoue que les prix sont abordables contrairement à la plupart des villes où vous passerez des concours. Demandez aussi des témoignages à des personnes qui ont vécu là-bas. Je ne pense pas que vous en trouviez beaucoup de négatif. Il y a une riche vie culturelle, un patrimoine exceptionnelle, la possibilité d'aller à la campagne le weekend pour se détendre, au ski l'hiver, à la mer le printemps et l'été, au Pas de la Case si vous avez besoin d'alcool ou de cigarettes (j'avoue ça sent le toxico lol) et vous avez plein de petites villes sympathiques à découvrir (comme la mienne, Castres lol). Si vous appréciez le sport, vous avez du foot, du rugby (impossible d'y échapper), du hand, du volley, pas mal d'associations locales sur tout et rien à la fois. Vous avez des musées contemporains, comme les Abattoirs, le théâtre du Capitole très réputé.
Et puis la chaleur des gens, l'ambiance est conviviale, familiale et puis y a tout plein d'endroits à découvrir.
D'ailleurs pour ce qui viennent aux concours, je veux bien leur servir de guide et vous proposer des sujets pour le reportage. Je commence en avoir quelques-uns en stock.

Ah oui j'oubliais, vous avez jusqu'au 30 MAI pour envoyer vos candidatures. Pensez y ça vaut toujours le coup. Et le prix des billets n'est pas cher. Je pense qu'on trouve des Prem's à 17-20 euros. Et je veux bien héberger un voire deux candidats.
Perso, je trouve que t'en fais beaucoup beaucoup trop sur l'EJT. Et j'ai tenté l'école l'année dernière et je partage plutôt ton point de vue mais quel intérêt d'essayer de convaincre les autres... Personne ne remet en doute la formation dispensée par l'EJT seulement elle est un peu plus chère que les autres et tout le monde ne roule pas sur l'or pour l'envisager et prêt ou pas, car ce n'est jamais un choix facile que d'envisager de débuter sa vie avec un fardeau ici le prêt. Bref à te lire j'ai plus l'impression que tu essaies de te convaincre toi-même que les autres... Alors vas-y fonce et arrête d'être dans la surenchère car ça en devient ennuyeux à lire.
Phix
Messages : 92
Inscription : 17 mai 2009, 17:34
Contact :

Message non lu par Phix » 22 mai 2009, 23:51

ola pas la peine de jouer l'agressivité nass... jesky te force pas à le lire!

c'est quoi l'intérêt d'un commentaire "c'que tu dis c'est même pas intéressant" ?

jesky avait juste envie d'argumenter en faveur de l'ejt, et surtout de Toulouse je crois :) , ça a été l'occasion d'un débat intéressant entre lui et kaeak, je vois pas qu'est ce que tu viens faire là? tu fais souvent le tour des forums en demandant aux gens de fermer leur gueule?
Répondre

Revenir à « EJT »