résultats grenoble...

Forum à propos de l'ICM / Ecole de journalisme de Grenoble
LePape
Messages : 92
Inscription : 23 juin 2009, 14:52
Contact :

Message non lu par LePape » 26 juin 2009, 18:02

letibelim a écrit :
j'ai pris un témoignage sur le site de larecherche.fr, un truc pas si renommé que ça...
eeuh, un "truc pas si renommé" qui est quand même le site internet du magazine scientifique de référence en France, lu par tous les universitaires.

La Recherche est un journal tout à fait renommé, au contraire, et je pense qu'un témoignage de chercheur dans un magazine lu essentiellement par ses pairs, a forcément une forte crédibilité.

J'espère en tout cas que tu n'as pas dit que Larecherche.fr était un "truc pas si crédible que ça" !

A lire ça, je conseille à tous ceux qui passeront l'an prochain : renseignez-vous sur le paysage de la presse en France et ne sortez pas un article d'un site ou d'un journal que vous connaissez peu ou pas. Car le support est un moyen important (pas le seul, cependant) pour jauger de la crédibilité d'un article et de son contenu.

En l'occurence, un témoignage publié dans la recherche sur le monde universitaire EST crédible, à tout le moins.
C'est juste que ce n'est pas un média généraliste, il est très spécialisé et, sur ce sujet précis, il peut être soupçonné de corporatisme. (j'ai parlé de soupçons de corporatisme, pas affirmé ce corporatisme).

En dehors du cercle des universitaires, comparé au Nouvel Obs, à Rue 89, au Figaro.fr, il a moins de renommée. En même temps, je cherchais un témoignage.

Mais voilà, j'étais plutôt à la recherche d'un témoignage sélectionné par un journal généraliste. Pas par des journalistes spécialisés qu'on peut soupçonner d'avoir une démarche intéressée.

Sinon, niveau crédibilité, je n'ai pas eu le moindre doute sur ce site. Sinon j'aurais choisi un des articles regardés juste avant. C'est juste que sur ce sujet polémique...
LePape
Messages : 92
Inscription : 23 juin 2009, 14:52
Contact :

Message non lu par LePape » 26 juin 2009, 18:15

Alex le Lyonnais a écrit :Moi je n'ai toujours rien reçu. Par contre je vais faire une demande pour les résultats d'admission. Et pour l'inscription, tu as reçu quelque chose LePape?
Je suis actuellement en stage à 200 km de là où mes courriers sont adressés... Je n'en sais rien, mais mon voisin va vérifier bientôt pour moi.
letibelim
Messages : 245
Inscription : 13 oct. 2005, 09:18
Contact :

Message non lu par letibelim » 26 juin 2009, 18:29

Je comprends ce que tu veux dire. Effectivement, on peut estimer que La Recherche pourrait avoir tendance à caresser son lectorat dans le sens du poil. C'est un risque.

Mais je ne suis pas sûr que les risques ne soient pas encore plus importants dans le NouvelObs, Rue89 ou même Le Monde.
Quand on connaît un peu les rédactions, on peut se rendre compte qu'un témoignage ne sera diffusé que s'il est fort, marquant et, pour tout dire, outrancier, souvent. Pression de la rédaction en Chef et indirectement, du lecteur. Nous sommes tous pareils, nous lisons et retenons ce qui nous marque, c'est donc ce qui fait vendre de la copie.
En dehors du cercle des universitaires, comparé au Nouvel Obs, à Rue 89, au Figaro.fr, il a moins de renommée
Hmm, ne comparons que ce qui est comparable. Ici, je ne suis pas sûr qu'on puisse.
Mais quand même, ce que tu dis mérite une réflexion. Titre par titre, examinons un peu les risques de subjectivité sur ce sujet précis :

Rue89 n'a que quelques années d'existence, il n'est pas encore une institution, loin de là. Et en dehors des milieux médiatiques, il n'est pas bien connu, crois-moi. Ensuite, il est notoirement anti-gouvernemental. Dans un conflit dur comme celui qui a opposé les chercheurs et le gouvernement, tu ne crois pas que c'est un risque de subjectivité ?

LeFigaro.fr: Là, c'est le contraire, c'est un journal très pro-gouvernemental. Le risque de subjectivité existe également. Sauf si tu trouves un texte très critique... vis-à-vis du gouvernement ! Mais bon courage, je ne suis pas sûr que ça existe. Ou alors c'est pour torpiller un ministre en disgrâce.

Le NouvelObs.fr : aah le nouvel obs et sa crédibilité ! Ca te dit quelque chose, le SMS "si tu reviens, j'arrête tout" ? Un confidentiel écrit par Airy Routier, si je me souviens bien, et qui s'est avéré inexact. Donc la crédibilité du Nouvelobs n'est pas forcément au plus haut, aujourd'hui...

En l'occurrence, j'aurai porté mon choix sur le Le Monde. Une forte polémique a eu lieu entre les universitaires et le "journal de référence", comme on l'appelle de moins en moins, et qu'ils ont accusé de partialité. Je trouve que ça aurait pu donner une intéressante tournure à la discussion sur le sujet.
hankao
Messages : 116
Inscription : 12 juil. 2008, 05:00
Contact :

Message non lu par hankao » 26 juin 2009, 18:44

En l'occurrence, j'aurai porté mon choix sur le Le Monde. Une forte polémique a eu lieu entre les universitaires et le "journal de référence", comme on l'appelle de moins en moins, et qu'ils ont accusé de partialité. Je trouve que ça aurait pu donner une intéressante tournure à la discussion sur le sujet.[/quote]

Sujet très intéressant, certains profs ont lancé une camapgne contre le journal...ça a fait pas mal de bruit sur les facs et les boites mails ont chauffé... :)
letibelim
Messages : 245
Inscription : 13 oct. 2005, 09:18
Contact :

Message non lu par letibelim » 26 juin 2009, 19:40

Sujet très intéressant, certains profs ont lancé une camapgne contre le journal...ça a fait pas mal de bruit sur les facs et les boites mails ont chauffé... Smile
`

Indeed, campagne de boycott, explications par blogs et tribunes interposés et au final, un journal qui a, il faut le dire, un peu mangé son chapeau, en refaisant un dossier complet bien plus favorable aux universitaires que les premiers articles sur le sujet. Il y avait de quoi discuter !
LePape
Messages : 92
Inscription : 23 juin 2009, 14:52
Contact :

Message non lu par LePape » 27 juin 2009, 14:00

Tous ces journaux et sites ont une ligne éditoriale politisée, je n'ai jamais dit le contraire. Mais elle est cohérente.

Personnellement, je pense qu'un journal ne doit pas sa crédibilité à son objectivité... Parce qu'aucun journal n'est objectif.

Dans le monde se produisent une multitude de faits, et ces faits, il faut non seulement les sélectionner, mais aussi en donner une vision. Prétendre qu'on en donne une vision objective, c'est mentir. Je préfère savoir d'où on me parle quand je lis un journal ou que je regarde une vidéo.
Par exemple, un anti-sarkozyste devrait plus se méfier du JDD que du Figaro.

Quand je me retrouve devant un choix éditorial, la sélection d'un témoignage par exemple, je préfère qu'il soit politique que corporatiste. Un choix politique est plus noble.
letibelim
Messages : 245
Inscription : 13 oct. 2005, 09:18
Contact :

Message non lu par letibelim » 28 juin 2009, 17:40

Personnellement, je pense qu'un journal ne doit pas sa crédibilité à son objectivité... Parce qu'aucun journal n'est objectif
Bien sûr, re-bien sûr, je suis d'accord avec ça. L'objectivité n'est pas atteignable. On peut cependant essayer de tendre vers la neutralité dans son travail de journaliste... Ce qui n'empêche pas d'avoir des opinions à soi. Mais là, c'est l'agencier qui parle.
En tout cas, l'impossibilité de l'objectivité ne doit pas tout autoriser non plus. Ce ne doit pas être un blanc seing pour le journaliste ou le journal. Et je trouve que la France manque cruellement de journaux neutres.

Pour tout dire, je trouve qu'on est passé d'un extrême à l'autre, par un mouvement de balancier, qui n'est pas nouveau.
Au début était le journaliste littéraire, engagé, le Zola de "J'accuse".
Puis tout le monde portaient aux nues "l'objectivité". C'était l'époque du grand reportage, de la description, du néo-journalisme. Joseph Kessel, Albert Londres, Riszard Kapuscinski et consorts.
Et aujourd'hui, l'objectivité est devenu un vilain mot. La nature du journalisme "à la française" reprend le dessus. Un journalisme d'opinion, qui n'est pas mon favori. Une tendance favorisée par le low cost : un édito, c'est rapide et cheap. Un reportage, ça coûte du temps et l'argent.
Quand je me retrouve devant un choix éditorial, la sélection d'un témoignage par exemple, je préfère qu'il soit politique que corporatiste. Un choix politique est plus noble.
Là, je suis moins d'accord. En tout cas, je veux en savoir plus. Pourquoi un choix politique serait plus noble qu'un choix corporatiste ?

En plus, on est ici dans le domaine de la morale : "noble", c'est le code de la chevalerie, c'est, finalement, la justification par le rang, par le sang.

Personnellement, je ne suis pas sûr de vouloir me placer sur le domaine de la moralité, et encore moins sur la "noblesse" d'un choix... Je suis un indécrottable républicain, c'est ma subjectivité à moi.

Discussion intéressante, en tout cas.
LePape
Messages : 92
Inscription : 23 juin 2009, 14:52
Contact :

Message non lu par LePape » 28 juin 2009, 19:06

Un choix corporatiste est plus égoïste qu'un choix politique.
C'est pour ça que je le trouve moins noble.

Sinon, pour le débat sur l'objectivité des médias, tu parles surtout de la presse quotidienne. Tu oublies que l'essentiel de l'information qu'ingurgite notre population ne provient pas des quotidiens, mais de la télévision, où l'opinion n'apparait qu'en débats.

Lire l'huma ou le figaro, politis ou valeurs actuelles, j'aime bien personnellement.

(enfin, j'ai menti pour valeurs actuelles... Même en me forçant j'ai du mal).
LePape
Messages : 92
Inscription : 23 juin 2009, 14:52
Contact :

Message non lu par LePape » 28 juin 2009, 19:15

Et je pense qu'un reportage peut-être engagé.
Répondre

Revenir à « ICM / Ecole de journalisme de Grenoble »