Avis aux Iscpiens !

Forum à propos de l'ISCPA
kas

pas de taf sur un plateau d'argent

Message non lu par kas » 17 mars 2004, 21:13

Tu crois que ton école va te former et te trouvé du taf en suivant? Tu reve!!!
T'es sure que tu veux vraiment devenir journaliste???
Il faudrait peut-etre sortir des jupons à sa mémére...
Et ça veut devenir journaliste...
Remarque l'info, t'ira pas la chercher, tu l'as pompera sur un communiqué...
Dali

Les emplois fictifs de l'ISCPA

Message non lu par Dali » 17 mars 2004, 21:55

Je suis étudiante en 3J à Paris. Je dois dire que l'administration de cette école n'est pas très efficace en matière de stages et dans beaucoup d'autres domaines... Heureusement que les profs sont là. Ils sont très professionnels et m'ont appris les bases du métier.
Quand je vous lis, je ne m'étonne pas des galères que vous subissez en tant qu'anciens. Pour tout vous dire, je m'apprête à quitter cette école et j'ai appris par hasard, il y a 1 semaine, qu'une association d'anciens élèves existait depuis 1an. Et le pire dans cette histoire, c'est qu'il y a 1 mois, quand on en a parlé à la directrice des études, elle a affirmé qu'il n'y en avait pas.... PATHETIQUE.

Franchement, je ne recommande pas cette école.

D'autre part, cette école est privée. Nous payons. Nous sommes donc des clients ( oui, oui, c'est bien le mot, à plus de 90000 fr pour trois ans, je pense que le terme est bien choisi!!!). Nous méritons que notre établissement scolaire se mobilise pour notre avenir. Et notre avenir, notre diplôme n'étant pas reconnu par la profession, dépend des stages...
[/b]
petit moi

Message non lu par petit moi » 18 mars 2004, 15:53

oui, je gagne le smic et quelques euros de plus. Je ne m'en plains pas, mais par rapport à un quotidien, le bareme est moins élevé. Je savais qu'en bossant en PHR, je gagnerais moins qu'en quotidien. quand je dis trois francs six sous, c'est donc comparativement aux quotidiens et aux autres média.
+, je ne travaille pas (hélas) ni aux antilles, ni à la réunion. je suis en métropole, dans une région calme. C'est un peu comme à la campagne. On n'est pas embetté par la pollution, les camions, les bouchons. le problème, parfois c'est de trouver les sujets. ce n'est pas toujours évident de trouver la matière pour remplir les pages... mais bon, c'est la vie ! et je suis contente de faire ce que je fais. aujourd'hui, le journal vient de paraitre et je suis plutot satisfaite de ce que l'on a tous fait.
voilà !!! :wink:
didou

l'iscpa n'est pas si nulle que ça...

Message non lu par didou » 20 mars 2004, 16:00

Bon j 'ai lu en gros tout ce que vous disiez sur l 'ISCPA et ya du vrai et ya du faux.
Déjà je crois que ceux qui se permettent de critiquer l école après en être sorti diplômé abusent un peu.
Si l'école ne vous satisfaisaient pas, il fallait arrêter après la 1ere ou 2eme année. Personne ne vous a forcé à y entrer et vous étiez libre de la quitter en fin d'année.
Moi aussi j 'ai pas mal critiqué cette école mais j'y ai appris aussi beaucoup de choses positives comme négatives. Evidemment le prix à payer est un peu élevé mais encore une fois on ne vous a pas obligé à y entrer. Il existe d'autres écoles moins chères masi peut être n'étiez vous pas assez bons pour y entrer...
En tout cas il ne faut pas désigner l école comme responsable du chômage de certains aujourd'hui. Comme le dit la demoiselle qui travaille dans un journal au fin fond de la France: Si on veut trouver du travail, même minime dans le domaine du journalisme: on trouve.
C'est sur que parfois il faut quitter sa ville ou accepter un petit salaire mais c'est en commençant bas qu'on arrive haut. Celui qui a la prétention de croire que l'on doit commencer chez Libé ou France deux ou RTL est bien utopiste...
Voila. Aujourd'hui je suis pigiste dans une radio lyonnaise. Ce n'est pas grand chose mais c'est mieux que d'attendre patiemment qu'Europe 1 m'appelle pour le 6-9!!!
Allez, bonne chance à tous. :lol:
Invité

Message non lu par Invité » 20 mars 2004, 16:57

J'ai lu "religieusement" l'ensemble des messages de ce fil. Autant vous le dire tout de suite : je ne connais pas cette école, mais je vais essayer de voir clair dans tout ce qui a été dit.

L'un d'entre vous - plusieurs, sans doute - a souligné le côté fric. Cela me semble évident : le but est de gagner de l'argent, pas de vous trouver du boulot :cry: :cry: . C'est vrai de toute école supérieure privée.
D'autre part, le fort turnover de la direction de cet établissement, je le trouve suspect, trop suspect, pour que, si je devais le faire - je suis un trentenaire -, je m'y inscrive. Cela me paraît tellement évident !
Invité (surprise)

Message non lu par Invité (surprise) » 22 mars 2004, 21:25

Je ne comprends pas pourquoi on peut répondre dans certains sujets sans avoir de connexion, et dans d'autres pas...

Toujours est-il qu'à la suite des griefs du dénommé "Dominici" contre l'ISCOM, je suis allé trouver leur Directrice de la Communication au Salon de l'Etudiant qui se tenait encore ce week-end porte de Versailles.

Cette Directrice est parfaitement au courant de ce qui se passe sur ce forum, puisqu'elle a dit "Categorynet" avant même que j'ai eu le temps d'esquisser un geste.

Bilan : Dominici est ENCORE à l'ISCOM, en 4ème année (la Directrice sait exactement de qui il s'agit), et il n'AURA PAS son diplôme de fin d'études.

Il se plaint qu'il n'y a pas assez d'heures de cours, mais il oublie de dire qu'il a eu une quarantaine d'absence, et qu'il s'est fait pistonner pour son dernier stage, dans une entreprise qui ne traitait même pas de communication, tout cela dixit la Directrice.

La Directrice m'a dit que leur plus grosse erreur, ça a été d'accepter l'inscription de Dominici, qui n'a aucune motivation, et n'aurait jamais dû entrer dans l'école. Cela dit il faut croire qu'il a retenu quelque chose des rares cours auquel il a assisté; en effet ouvrez les yeux : il est en train d'appliquer un plan de communication. Floodage des forums (sous plusieurs pseudos différents, mais ça s'est vu), contact avec "20 minutes" et témoignage anonyme, envoi systématique par email dudit article à ceux qui le contact puis "désolé vous êtes (soit disant) très nombreux et je n'ai pas le temps de faire une réponse personnalisée à chacun", ce qui peut aussi se traduire par "je n'ai aucun argument sérieux et je suis juste un aigri", qui soit dit en passant est en train de descendre sa propre école ce qui ne va pas arranger ses espoirs d'embauche.

A la question : pourquoi la 4ème année coûte aussi cher que les autres alors qu'il y a six mois de stages et seulement 4 mois de cours? Sa réponse est : parce que le coût des 3ème et 4ème années est équilibré sur les deux ans d'une part (vu que théoriquement les étudiants sont supposés aller jusqu'au bout du cycle), et que d'autre part les profs de 4ème année nous coûtent plus cher. Personnellement je trouve que c'est un peu léger comme réponse, mais c'est tout de même à prendre en considération.

Sur les stands des différentes écoles de com' au Salon de l'Etudiant, j'ai toujours commencé par demander si les étudiants étaient rémunérés par leur école pour venir nous en faire la pub. Evidemment la réponse est oui, mais tous m'ont dit qu'à l'ISCOM ou ailleurs, je pouvais venir quand je le souhaitais et rencontrer sur place n'importe quel étudiant pour lui demander son avis entre quatre yeux.

Cela fait un mois que j'enquête sur les différentes écoles afin de ne pas me tromper dans mon choix. Dans toutes les écoles le bureau des stages fait un boulot médiocre (sauf peut-être à l'EFAP Com' où on m'a assuré qu'il y avait plusieurs panneaux couverts en permanence de propositions de stages), mais de toute façon c'est à VOUS de vous bouger le cul pour trouver quelque chose d'intéressant, correspondant à votre objectif professionnel. Et puis hey! Réveillez-vous! Ce sont des écoles de COMMUNICATION! A votre avis que vont penser les entreprises si elles découvrent que vous n'êtes qu'une bande d'ASSISTES incapables de passer un coup de téléphone?

Sinon un étudiant du stand de l'ISCOM m'a dit d'éviter la filière ACOM, car l'école n'est spécialisée ni dans l'audiovisuel ni dans le journalisme, mais plutôt dans la com' pure. Comme quoi rémunéré ou non, ils savent aussi être honnêtes.

Personnellement je suis toujours inscrit pour passer les examens d'entrée de l'ISCOM, et j'ai déjà passé ceux de l'EFAP dont j'attends les résultats sous peu.

Conclusion : si vous êtes une tête, c'est encore au CELSA qu'il faut aller (mais il y a 20 places par département pour 400 candidats). Sinon l'EFAP Com' de Levallois a toujours bonne réputation, l'ISCOM est (comme on le voit ici) un peu décriée mais si vous êtes motivé ça semble un choix valabe (mais pas en ACOM), et d'après ce qu'on m'a dit, l'ISCPA vient de changer de direction, et a recruté une ancienne de l'équipe dirigeant de l'ISCOM, Mme Pallarès, qui serait très efficace. Je sais peu de choses des autres écoles.

On m'a aussi souvent dit que les entreprises de communication recrutait beaucoup d'étudiants d'écoles de commerce.

De toute façon il n'y a pas d'illusions à se faire, à moins de vouloir mettre le souk comme Dominici, si vous payez votre diplôme vous l'aurez. Mais si vous ne glandez rien, vous aurez eu une formation pourrie, un carnet d'adresses microscopique, et des appréciations en stage lamentables (genre : "très doué pour servir le café le matin"). Et vous espérez trouver un job avec ça? Quelque soit l'école ce sont toujours les battants qui ont les meilleures places.

Et pour finir, à propos de la réputation "fil(le)s à papa". Faux. Partout on m'a dit que c'était "très mélangé", et nombreux sont les étudiants qui se financent eux-mêmes. Peut-être que ce sont eux, les plus motivés...
émilou

Tu sors de l'ISCPA, débrouilles-toi!!!

Message non lu par émilou » 24 mars 2004, 13:55

:twisted: C'est un peu la maxime que chaque étudiant qui sort de cette école pourrait adopter...
Cela fait maintenant 3 ans que je suis sortie de l'iscpa et je suis encore pigiste...je vous l'accorde, cela n'est pas forcèment péjoratif mais tout de même au bout d'un moment, lorsqu'on veut changer de statut , c'est à ce moment que l'école ISCPA devient un problème...
Moi non plus, je connaissais personne de la profession pour me pistonner mais honnêtement, je ne crois pas que ce soit nécessairement la bonne méthode pour apprendre ce métier...apprendre, oui, parce que ce n'est pas à l'école qu'on vous l'apprendra...à mon époque, nous étions 60 élèves, environ et nous n'avions que 4 caméras DV...alors voilà!!
je suis sortie de ce "truc" le plus vite possible pour apprendre mon métier sur le terrain et aujourd'hui certes, je suis pigiste (un statut précaire) mais pigiste 4 à 5 jours par semaine dans une locale de Radio France et j'ai ma carte de presse...cette expérience, il faudra, c'est sûr pour les sortants, vous la forger tout seul...
Prenez" ce que vous pouvez où vous le pouvez sans ambition mal placée parce que quand vous sortez de cette école, vous avez certes un diplôme reconnu par l'état mais pas du tout par la profession et c'est là que commencent les problèmes...car pour entrer dans les grands médias français et en particulier publics, il faut sortir d'une des 8 écoles reconnues par la profession, avoir un Bac+4 et parler 2 langues étrangères,...ce qui ne correspond pas l'enseignement de l'école....
Alors si vous soulez absolument à France2-3, TF1, radio France et tous les gros bonnets, oubliez, sauf piston, parce que l'école ne rentre pas dans les conventions signées avec les grands groupes de médias français...

Sinon, dites vous bien, que de toute manière, ce n'est pas l'école qui fait le journaliste...

Sur ce , bon courage et si jamais vous vous tâtez pour entrer à l'ISCPA, OUBLIEZ!!!
les_maitres_de_l'univers
Messages : 6
Inscription : 21 oct. 2004, 10:22
Contact :

Message non lu par les_maitres_de_l'univers » 21 oct. 2004, 13:44

Juste un petit mot. Si vous voulez que la profession reconnaissent votre diplôme venant de l'ISCPA, il n'y a qu'un seul moyen, être performant lors de vos stages ou de vos différents emplois ou piges. A l'heure de la méritocratie, le diplôme aura la valeur que vous lui donnerez. Que vous sortiez du CFJ ou de l'Iscpa, si vous êtes une buse vous êtes une buse. J'en veux pour preuve, un stage que j'ai fait il y a quelques temps sur une grosse chaîne du satellite. En effet, sur une période de stage estivale, dans les domaines de la rédaction ou de la production, nous étions deux stagiaires de l'Iscpa. Au bout d'un moment nous étions cinq ou six. Des gens de cette boîte venaient me voir me demandant si je connaissais telle ou telle personne de l'Iscpa car ils comptaient les prendre en stage.
Je ne dis pas par là que c'est facile de trouver du taf, j'en cherche toujours un stable d'ailleurs. Mais bon,
A bon entendeur...
just
Messages : 4
Inscription : 30 oct. 2004, 16:32
Contact :

ISCPA

Message non lu par just » 30 oct. 2004, 16:55

Je sais pas si beaucoup de personnes liront ce message mais vu ce que je viens de lire je l'espère.
Je suis actuellement étudiante en communication à l'ISCPA Paris et j'aimerais rectifier plusieurs choses qui m'ont "choquées"
Premièrement, remarque générale: tous les élèves qui choisissent les métiers comme la communication, la production et le journalisme savent que ce n'est ni un métier facil ni une partie de plaisir au début. Et cela concerne aussi la recherche de travail, dès la première année les profs nous avertissent : " qu'est ce que vous foutez là ce sont des métiers bouchés"!
En rapport à l'administration, Nous avons un nouveau directeur : Pierre Emmanuel Richard qui a une formation de journaliste et de commincant et qui suit de près la production, il est là depuis six mois, a lance la reconnaissance par le métier pour les journalistes, il a lancé pour la communication la reconnaissance de l'état. Deux masters vont être créer l'un en communication des entreprises, le deuxième n'a pas été dévoilé... Tout est lancé pour que cette école soit reconnu à sa juste valeur par les professions vu la qualité des enseignements.
Certe certains diront que je dis ça, car je suis encore étudiante etc etc... Je comprends la déception de certains car il est vrai que tout n'a pas été rose administrativement parlant, maintenant ce n'est en aucun cas un raison pr dénigrer à tel l'éecole et à encourager les gens à ne pas y aller. Cela s'appelle de la frustration, connaissant bcp d'anciens je peux vous dire que bcp reussissent bien evidemment il faut ramer, en chier mais cela fait partie des "joies" de ces métiers que l'on choisi. Je trouve ca dommage que vous anciens rejettez l'école à ce point là sans savoir comment elle évolue. Qui plus l'association des anciens est vraiement en train de faire son maximum pr générer un esprit et une inter-activité avec les étudiants, L'open iscpa va exploser cette année, les élèves en communication font tout pr que cet évènement devienne incontournable ds le monde journalistique, ce qui permettra aux journalistes de mieux connaitre notre école et d'embaucher des élèves. Le BDE cette année aussi est actif et essaie vraiment de faire participer les anciens. Et pour finir la J.E a même été reprise.
Tout ca pr dire que tout est mis en oeuvre pr rectifier les soucis qu'il y a pu avoir que je ne nie pas, puisque j'en ai fait les frais aussi, je peux même dire l'école n'a pas été tres clair avec des éléves actuels de l'ISCPA mais en aucun cas je la critiquerais, rien n'est jms facil : les métiers que vous avez choisis, le leur non plus, vs n'êtes pas parfaits ils ne le sont pas non plus, et moi encore moins.
Je veux vraiment pas braquer certains anciens avec ce message mais je veux juste leur dire que ca s'améliore et que même si l'école ne le dit pas et consciente de tous les problèmes qu'il y a pu avoir.

Voilà bon courage a tous , j'espère vraiment que tous ceux qui galères trouveront de quoi satisfaire leur ambition ....
parakiss
Messages : 2
Inscription : 27 juil. 2007, 16:26
Contact :

Message non lu par parakiss » 27 juil. 2007, 16:37

Bonjour !

J'ai lu beaucoup de sujet à propos de l'ISCPA. Perso, je m'interresse sérieusement à cette école et je compte bien essayer d'y entrer. Le sujet est tendu mais je pense que c'est mieux que l'école ne nous aide pas trop à trouver du boulot après. Il faut apprendre à être autonome et de se débrouiller tout seul. L'école ne sera pas derrière nous toute notre vie. Je pense que certainont raison. Il faut avoir sa propre expérience, même si j'avoue que c'est difficile detrouver un job tout de suite, ceux qui se démène arrive à trouver un CDI plus tard.
Il ne faut pas dire que ce soit décevant de la part de l'école, moi pers je trouve sa bien.
Sa permet de s'inititer soi-même dans la vie professionnel.

c'est mon avis ^^
Esco
Messages : 4
Inscription : 13 juin 2006, 11:38
Contact :

Message non lu par Esco » 27 juil. 2007, 21:26

Bonjour tout le monde,
je me permets juste de rappeler aux Anciens, qui ont eu l'intelligence de laisser leurs contacts auprès de l'école, que l'association 2AISCPA (Anciens de l'ISCPA) a un nouveau comité directeur depuis avril 2006. De nombreux événements ont été organisés, et de nouveaux sont à venir. Pour rappel, voici notre site officiel : http://www.2aiscpa.com
Le meilleur moyen pour rester en contact entre nous.

Nous avons également crée un hub des Anciens sur Viadeo. Pour ceux que ça intéresse, voici le lien : Le lien posté par cet utilisateur a été supprimé par les modérateurs car il est obsolète
Bon courage à tous
Répondre

Revenir vers « ISCPA »