Avis aux Iscpiens !

Forum à propos de l'ISCPA
magnolia
Messages : 31
Inscription : 20 oct. 2003, 18:12
Contact :

Avis aux Iscpiens !

Message non lu par magnolia » 21 oct. 2003, 14:33

Bonjour !

Oui je suis une ex-Iscpienne. J'ai eu mon diplôme il y a deux ans. Franchement niveau enseignement, c'était bien. Pas de problème, des profs très pro et malgré quelques problèmes de matériel, les élèves pouvaient toucher à toute sorte de médias.
Mais je sais pas si des anciens de l'ISCPA ou des étudiants actuels liront ce message, la situation en ce qui concerne la recherche de stage et l'après étude est nulle... Aucune aide, aucun piston... Pour entrer dans la vie professionnelle.
Tu arrives à 20 ans dans cette école sans avoir jamais travaillé et bien, t'es un peu perdu quand il faut chercher un stage dans un média quelqu'il soit. Et après le diplôme, ça manque de propositions. L'école devrait aider ses anciens élèves qui ont quand même payé pour rentrer rapidement dans la vie active. Beaucoup d'anciens Iscpiens galèrent encore aujourd'hui ! (Moi aussi j'avoue) et personne de l'école ne s'en intéresse. Pourtant ils ont des statistiques à tenir pour leur réputation...
y a un début à tout...

Message non lu par y a un début à tout... » 29 oct. 2003, 16:00

Je suis tout à fait d'accord avec toi!!! Je suis de la nouvelle promo sortante de l'ISCPA Lyon, et niveau suivi, y a rien, le néant total!!!! Pourtant, ils ont changé la secrétaire responsable du suivi des stages et de l'insertion professionnelle, mais pour moi, c'est kif-kif bourricot!!! Cependant, je dois dire que selon les étudiants, cette nouvelle secrétaire a l'air de faire du bon boulot pour eux, elle leur trouve des stages rémunérés!!!! C'est fou!!!
A part ça, l'école s'améliore d'années en années, sauf côté matériel radio, là y a encore du boulot!!! Le numérique ça existe!!! En télé, par contre, rien à redire, du matériel neuf, de plus en plus de caméras... Cool!!!
Mais vraiment, pour trouver du boulot à la sortie de l'école, vaux mieux pas compter sur l'ISCPA... :cry:
magnolia
Messages : 31
Inscription : 20 oct. 2003, 18:12
Contact :

Message non lu par magnolia » 30 oct. 2003, 14:24

ISCPA Paris et Lyon même combat !
Et alors, tu t'en sors maintenant ?
future grande journaliste
Messages : 507
Inscription : 08 oct. 2003, 15:51
Contact :

Message non lu par future grande journaliste » 30 oct. 2003, 16:08

J'ai trouvé un boulot en tant que pigiste, rémunéré au lance-pierres, mais c'est mieux que rien... Quant à l'ISCPA, j'ai contacté la nouvelle secrétaire, lui demandant si elle avait pas quelques offres ou des contacts... Seule réponse : "si vous le souhaitez, nous pouvons prendre rendez-vous pour étudier votre méthode de recherche"!! Ca va, chercher du boulot, je sais le faire, mais les contacts c'est ce qui me manque, et elle est pas capable de me filer un nom!!!! Vive l'ISCPA!!! :roll:
P.S : "y a un début à tout" et "future grande journaliste", c'est la même persone...
"ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres !"
Invité

Message non lu par Invité » 02 nov. 2003, 15:43

c'est trange ces ex-étudiants et neo-journalistes qui gueulent de ne pas trouver un taf parce qu'ils n'ont pas de "piston". :shock:
Belle initiative :evil:
Bravo :!:
future grande journaliste
Messages : 507
Inscription : 08 oct. 2003, 15:51
Contact :

Message non lu par future grande journaliste » 03 nov. 2003, 16:06

Le problème, cher invité, c'est que la secrétaire est payée pour ça, filer des pistons, chercher des offres d'emplois ou de stages. Et qui c'est qui paye??? Les étudiants... D'où le coup de gueule...
"ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres !"
Invité

Message non lu par Invité » 06 nov. 2003, 11:39

Je suis fraîchement diplomée de l'Iscpa Paris et effectivement pour le moment peu d'entre nous sont placés. L'école ne nous aide pas beaucoup d'autant que la directrice vient apparemment de démissioner! En fait, pour se faire des contacts, on compte sur les camarades de promo. Si nous arrivons à créer un bon réseau d'anciens, l'école pourrait un jour avoir ses lettres de noblesse.
magnolia
Messages : 31
Inscription : 20 oct. 2003, 18:12
Contact :

Message non lu par magnolia » 06 nov. 2003, 16:32

C'est vrai que l'on se plaint de ne pas être pistonnés mais c'est pas évident de trouver quelque chose sans ça actuellement. Quand tu viens d'un petit village en Province, c'est dur de se créer des contacts à Paris. Et, c'est là que l'école entre en jeu pour faciliter les échanges entre médias et élèves et permettre aux provinciaux d'avoir les mêmes chances que les parisiens, qui eux, ont déjà sûrement un cercle établi.
En Province, les médias étant très peu nombreux, c'est encore le piston (et le talent bien sûr) qui t'aident à rentrer en presse écrite par exemple. Même les rédac chefs et chefs d'agence locale le disent. Les CDI sont réservés à des personnes que l'on connait, avec ou sans formation professionnelle. Donc, c'est pas facile...
Pour info pour "En devenir", moi, je fais des CDD et cherche toujours une place stable. L'école, ça fait bien longtemps, qu'elle m'a oublié ! Deux mois après ma remise de diplôme, c'était déjà du passé !
Et au fait, est-ce qu'à Lyon, ils ont développé ce système des anciens élèves ? Ca pourrait aider ça peut-être ?!!
En devenir
Messages : 15
Inscription : 24 oct. 2003, 14:28
Contact :

Message non lu par En devenir » 07 nov. 2003, 09:45

L'info m'est parvenue. Mais dans ces métiers comme dans les autres, il faut savoir un peu laisser le temps au temps. Et un CDD, je pense, ce n'est pas la pire façon de travailler.
Invité

AVIS AUX ISCPIENS 2

Message non lu par Invité » 08 nov. 2003, 09:18

je suis en troisième année à l'iscpa lyon en journalisme et les choses changent ...la nouvelle secrétaire est compétente et elle trouve des stages sur l'année en TV RADIO ET PRESSE ECRITE . elle m a permis de trouver quelque chose en rédaction ( autre que le progrès) et c'est très positif
si vous avez du piston tant mieux. moi j'en ai pas .je bosse depuis 2 ans au progrès et franchement je pense que c'est cette expérience est formidable et je compte uniquement sur cette expérience pour faire valoir des candidatures à des postes dans les canards. l'ecoles est vraiment en train de changer. le directeur essaie je crois de revoir ses critères de sélection. CDD SUR CDD ? je sais que c'est ce qui nous attends tous à la soirtie de l'école. et c'est le même combat des anciens de certaines écoles reconnues aussi . a moins d'avoir le piston du siècle, le CDI vient au bout de trois ans ou cinq ans. les piges à coup de lance pierre ? ben oui faut pas s'attendre à mieux quand on est encore à l'école. pour faire son trou dans ce métier faut juste un peu d'humilité et arrêtez de dire que ce que l'on nous propose à l'école ou dans les journaux, c'est pas assez bien pour les compétences qu'on a. bon courage à tous.
future grande journaliste
Messages : 507
Inscription : 08 oct. 2003, 15:51
Contact :

Message non lu par future grande journaliste » 12 nov. 2003, 16:50

Oui, je constate aussi que l'école de Lyon change en bien, des étudiants me l'ont certifié... Tant mieux pour vous. Vous aurez peut-être moins de difficultés pour l'après école... Mais je ne veux pas te sapper le moral, mais je ne crois pas que ton expérience au Progrés te soit vraiment d'une grande aide pour trouver un job dans une autre rédaction... Par contre, n'hésite pas à faire des stages dans les rédactions nationales, ça marche quelques fois... Le mieux pour trouver un job, c'est pas d'être correspondant pendant des années, c'est de faire un stage dans une rédaction qui s'apprête à recruter...
"ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres !"
pariss...i

Iscpa, mes années collèges

Message non lu par pariss...i » 12 nov. 2003, 22:23

je suis issue de la promo 99, et il est vrai que nous n'avons pas été aidés par l'ISCPA Paris... au jour d'aujourd'hui, les seul(e)s qui ont "réussi", c'est à dire un CDI dans un organe de presse qui paie décemment, sont celles et ceux qui ont galéré par eux-même, avec leur propre réseau...

petit conseil donc : n'hésitez pas à solliciter les profs, et quant aux étudiants, misez à fond sur vos stages... après l'Ecole, comme dans la vie, vous ne pourrez compter que sur vos ressources persos et pro.

signé : une ex-étudiante qui, elle n'a pas su tirer profit suffisamment de son conseil... toujours la galère...
Who's that girl ?!

Message non lu par Who's that girl ?! » 13 nov. 2003, 16:34

Les jeunes étudiants ne manquent plus d'air maintenant : "Je paie ma formation, donc tu me files du piston!" Drôle d'esprit. :?
Dites vous qu'il y a du monde, beaucoup de monde, dans la boucle et ce que vous avez payés c'est votre diplôme, pas votre premier CDI. D'ailleurs le premier qui retrouve aujourd'hui un CDI dans la presse qu'il m'appelle.
Bienvenue dans la profession... z'avez plus qu'à vous relever les manches, comme des grands ! Bonne chance
lezazou

pas de mépris siouplait sur la pqr

Message non lu par lezazou » 14 nov. 2003, 00:09

éh oh vous avez quoi contre le Progrès, éh les mecs la pqr ça existe et il y a des mecs là bas qui font du vrai boulot, il se trouve que j'ai fait mes armes au Progrès et aujourd'hui je bosse pour un des plus grands quotidiens français dans un service international comme quoi hein (et je dirai pas lequel...) bon quant à l'iscpa j'ai pris pour la première fois l'année dernière un stagiaire de Lyon, pour la première fois parce que c'était la première fois que je ne prenais pas un surdoué des écoles dites reconnues. Conclusion : une vraie pro, débrouillarde, humble, pleine d'idées, pas formatée, cultivée, superbe écriture. Alors je sais pas ce qu'il y a dans cette école (j'ai su que j'y avais de bons copains comme profs dont le génial Rosenzweig), mais cette nana était déjà une super journaliste. Creusez votre trou, bossez, lisez.
alegrya

Message non lu par alegrya » 14 nov. 2003, 12:36

Bon... Maintenant que j'ai testé l'école (Lyon), je peux en parler un peu...
Profs pros, intéressants, qualifiés et bien souvent passionnés, le programme est bien ficellé, bien qu'en première année la pratique manque cruellement (un peu difficile pour ceux qui comme moi ont déjà taté de la presse écrite et TV). Il semble effectivement que le directeur ait de grands projets pour l'avenir de l'école, il n'est pas dupe des faiblesses de son établissement mais a un pt'it côté marchand de tapis (volant, non c'est mieux??? :D ), qui donne à son message un air franchement commercial, parfois peu crédible ( patron rôdé à la communication avant d'être directeur rôdé à la pédagogie!!! ).
Côté points négatifs, les frais de scolarité, j'ai beau chercher, j'ai du mal à comprendre où passe l'argent: pas de salle de travail, pas de CDI, il faut payer ses photocopies et cerise sur le gateau, amener ses feuilles lorsque l'on veut imprimer qqch :shock: . Perso, j'appelle ça du FOUTAGE DE GUEULE, à pus de 5000 Euro (aggggr, ça fait mal!!!) l'année, on croit rêver... Certes, certes l'école déménage dans de nouveaux locaux l'année prochaine, ce qui explique en partie ces frais prohibitifs.
Côté ambiance, géniale, si on a 20 ans ou moins, un peu plus difficile de s'y plonger vraiment au delà, mais ça reste sympathique. Les étudiants sont issus d'horizons variés et loin d'être tous des enfants de bonne familles. Mélange plutôt intéressant, ce qui explique l'abscence de formatage à la sortie, car on est bien loin de science po' et de l'univers CFJ... A tort ou à raison...
Côté stage, je partage les avis précedemment émis, à savoir qu'il vaut mieux ne compter que sur soi- même, mais qu'il n'est pas déplacé de parler de ses projet à ses profs, sait-on jamais...(concluant ds mon cas!)
Répondre

Revenir vers « ISCPA »