Le brassage social, rien à foot.

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
SacriPanard

Le brassage social, rien à foot.

Message non lu par SacriPanard » 17 nov. 2006, 19:21

Au risque de me répéter, il n’y a rien de nouveau à constater que l’état la¨Français n’est qu’un congloméra disparate, de communautés, sociales, religieuses, de fonctions ou de formes, dont l’état caractéristique est de se tirer dans le pattes le plus bassement possible.

Il n’y qu’une vitrine péjorativement mercantile, ou chacun expose débilement le pavillon hissé de sa nature sociale, ou anthropologique.
L’inventeur de la discrimination positive, et leurs défenseurs ont l’imbécillité de croire qu’il peut y avoir une exemplarité à dispatcher en fonction de la morphologie communautaire.

L’égalité inverse serait, et elle existe déjà, de ‘patienter’ ou de quémander, à tour de rôle en fonction de l’état de ce à quoi vous appartenez, pour ce dont vous ne prétendez même pas être, avec la fierté d’être choisi, c'est-à-dire avec l’arrogance de croire en la qualité de ce que l’on est pour ce que l’on est, sans en avoir la conscience.

L’effort, ou le « mérite » à ‘parvenir’ ou ‘obtenir’ devrait certainement être identitaire dans ses moyens, et assuré dans une égalité renforcée, et ne pas correspondre à l’état ou à la volonté d'un tiers. Qu’est-ce que le mérite, s’il n’est pas la possibilité d’être, de faire et d’agir, par un effort librement consenti, dans des conditions équitables ?

La discrimination positive est ainsi une incohérence, une insanité, un contraire, qui substitue une égalité, à une passivité d’attendre en fonction d’un état de la nature.

Il y a confusion entre, communauté et collectivité, entre liberté et contrainte totalitaire, c'est-à-dire apparaître ou ressembler au critère du choix discriminatoire; il faut être, penser, devenir, avoir, ‘l’autre’ car ‘l’autre’ obtient de ce qu’il est ou de ce qu’il a, ce qui est une représentativité non libre d’un état démocratique.

La règle communautaire prévaut sur la règle collective, lorsqu’elle n’est pas le rayonnage d’un état que l’on veut exposer, et son application est l’atteinte au tiers « communauté » à par entière qui y voit une ingérence.
L’universalité de ‘l’acte’, du ‘fait’, du ‘parlé’, n’est plus reconnue dans l’appartenance collective, mais dans celle de l’appartenance communautaire.

La laïcité se résume ainsi à porter un costume trois pièces, qui définit une communauté en soit, à ne pas être « religieux » ce qu’il est possible qu’il soit, à ne pas voire l’Idiotie d’un fait qui émane de l’individu d’une communauté, du fait de son état, et à ne pas qualifier l’état de la communauté, sous peine d’être discriminatoire.

Oui une équipe de foot peut ne pas être représentative d’une collectivité générale. Oui une boîte de nuit publique, un quartier, fréquenté exclusivement d’arabes, de juifs, de têtes rondes, de boulangers, de garagistes, de gros, de grands, n’est pas représentatif d’une collectivité Française, ni dans son esprit ni dans sa lettre, ni dans sa volonté écrite, mais elle est un passé d’exposition sans nul doute.

La volonté de représentation resterait à définir entre le gain à ‘tout prix’ représentatif d’une nation, et celui d’une nation dans sa vie collective. Ce qui ne fait que correspondre en exemple, aux propos tenus.

Quel bordel que la France me direz vous. ! Toutes les contraintes d’une démocratie sans les privilèges d’une libre, libérale et sociale égalité.
PierreAndré
Messages : 787
Inscription : 29 mai 2006, 15:09
Contact :

Re: Le brassage social, rien à foot.

Message non lu par PierreAndré » 19 nov. 2006, 10:05

SacriPanard a écrit :Quel bordel que la France me direz vous !
Je tiens juste à signaler que non, je ne vous dirais pas ça.
SacriPanard

Message non lu par SacriPanard » 20 nov. 2006, 13:11

" Veut p’être lui sucer la bite le m’sieur broadback, à deux chiourmes de l’heure " comme le dirait ma grand mêre
Avatar de l’utilisateur
Fabien_Lorch
Messages : 426
Inscription : 04 nov. 2005, 14:36
Localisation : Quelque part dans le bas-monde
Contact :

Message non lu par Fabien_Lorch » 20 nov. 2006, 16:05

SacriPanard a écrit :" Veut p’être lui sucer la bite le m’sieur broadback, à deux chiourmes de l’heure " comme le dirait ma grand mêre
Elle en dit des choses ta grand-mère, moi elle dit juste à mon cousin de faire attention en traversant. :lol:
Il n'y a que les sots et les morts qui ne changent pas d'opinion.
PierreAndré
Messages : 787
Inscription : 29 mai 2006, 15:09
Contact :

Message non lu par PierreAndré » 20 nov. 2006, 19:08

C'est pas les mêmes grand-mères, c'est pour ça.
Avatar de l’utilisateur
Fennek
Messages : 285
Inscription : 11 mai 2004, 19:12
Contact :

Message non lu par Fennek » 21 nov. 2006, 12:44

Je vois que Sacripanard "sévit" encore avec des textes toujours aussi engagés...
well I'm sorry but I'm not interested in gold mines, oil wells, shipping or real estate...
What would I liked to have been?
everything you hate!
SacriPanard

Message non lu par SacriPanard » 21 nov. 2006, 13:00

moi elle dit juste à mon cousin de faire attention en traversant.
Autrement dit, Tous les chemins mènent à Rome, mais pas avec les mêmes sandales. Une forme d’engagement politique.
Avatar de l’utilisateur
Fabien_Lorch
Messages : 426
Inscription : 04 nov. 2005, 14:36
Localisation : Quelque part dans le bas-monde
Contact :

Message non lu par Fabien_Lorch » 21 nov. 2006, 15:40

PierreAndré a écrit :C'est pas les mêmes grand-mères, c'est pour ça.
Sûrement.
Il n'y a que les sots et les morts qui ne changent pas d'opinion.
Avatar de l’utilisateur
Fabien_Lorch
Messages : 426
Inscription : 04 nov. 2005, 14:36
Localisation : Quelque part dans le bas-monde
Contact :

Message non lu par Fabien_Lorch » 21 nov. 2006, 15:41

SacriPanard a écrit :
moi elle dit juste à mon cousin de faire attention en traversant.
Autrement dit, Tous les chemins mènent à Rome, mais pas avec les mêmes sandales. Une forme d’engagement politique.
Une forme d'engagement politique chez Grande Mamy ? Je l'ai jamais vu, sauf sans qu'en elle dit que le maire fait que des conneries.
Il n'y a que les sots et les morts qui ne changent pas d'opinion.
Invité

Message non lu par Invité » 26 nov. 2006, 19:14

Alors que le maire ne fait pas que des conneries. Il en dit, aussi.
Répondre

Revenir à « Discussion générale »