Page 1 sur 6

la domination masculine, vrai ou faux ?

Publié : 05 avr. 2006, 14:42
par Rita
:D J'aimerai savoir si la gente masculine se sent toujours en proie dominante vis à vis du sexe opposé, dans le monde du travail ou des loisirs.

Et si, la femme (désolée de la citée pour ceux qui estiment que le sexe n'existe plus) pense être plus libre et moins proche des tâches féminines qui lui collaient à la peau durant plusieurs siècles, comme le linge etc.

Des exemples quotidiens sont les bien venus !

une idée de Lara Croft

Publié : 05 avr. 2006, 14:59
par corsaire
Etant amené à collaborer avec différentes compétences, du moment où la personne en face est compétente, le sexe importe peu. Après il faut trouver le bon équilibre pour que chacun s'exprime. Travailler en équipe suppose qu'on puisse échanger pour faire avancer le schmilblik. N'étant, selon les dires d'ex-collègues femmes pas macho, je ne sais pas si je suis un bon exemple.

Publié : 05 avr. 2006, 15:02
par Lara Croft
Merci Rita ! :D
J'ajoute ceci : à votre avis, pourquoi le terme "féministe" a-t-il pris aujourd'hui une connotation négative ?

Publié : 05 avr. 2006, 15:16
par corsaire
sans doute parce que la femme milite pour avoir des droits divers et variés au lieu de rester tranquillement chez elle à tenir sa maison, tricoter, être derrière ses fourneaux, servivr la bibine à son homme pendant qu'il mate Lyon se faire laminer par le Milan AC.. et parce qu'elle ose revendiquer le droit au travail, ce qui crée encore plus de chômage en France (dédiou) ?

Publié : 05 avr. 2006, 15:25
par Lara Croft
Mais non, c'est clair que c'est pas ça, c'est autre chose. Y a quarante ans, être féministe pour une femme ça voulait dire avoir de la cervelle (je parle des représentations). Aujourd'hui, je me demande d'ailleurs si qqn se revendique encore féministe, on ne peut plus être féministe, on ne peut plus que "se faire traiter de féministe", parce que le terme est devenu une insulte. (Par ex. selon certains il est de bon ton de scander "MLF, SPA, même combat !". Est-ce vraiment drôle :?: ). Bref, POURQUOI ?

Publié : 05 avr. 2006, 16:10
par cilou
Parce que quelques féministes jusqu'au boutistes (surtout aux Etats-Unis) sont passés de la revendication d'égalité au rejet du masculin. Dommage, elles ont ainsi dénaturé l'image du féminisme.
Personnellement, je ne me définis pas comme féministe, mais comme égalitarisme : mêmes droits pour tous (pas uniquement dans la loi, mais surtout dans les faits). Et contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce n'est pas encore acquis, même si on ne peut pas nier les progrès (du moins dans nos pays occidentaux).

Publié : 05 avr. 2006, 16:14
par Rita
:D Je pense donc je suis.... oui, mais je pense aussi que çà ne suffit pas.

La domination masculine, pour moi, existe. Parce que si, on disait tout simplement, "mettez-moi en titre !... La domination féminine"... tout le monde rigolerait.

Sans vouloir diminuer ce que je suis, tout est mathématique et expliquable.

Même si "masculin et féminin" arrivent à penser et à s'entendre ensemble, il n'en reste pas moins que la force physique fait balancer justement la tendance. En effet, la pensée ne se voit pas, donc tout le monde peut être intelligent (je résume). Quant au physique, ils se voit, il se pèse, il se mesure.

Pourquoi d'après vous il y a plus d'hommes politiques que de femmes, donc au pouvoir..... c'est malheureusement une question de force et de résistance.

Je ne pense pas que la croyance aurait pu tenir aussi longtemps si cela était uniquement une "histoire". Tout est mathématique :D

A ce jour, aux risques d'en voir hurler... l'homme est plus grand que la femme. Désolée mais l'égalité n'existe pas, par contre je pense qu'on a besoin de son contraire.... :roll:

Ainsi par défaut et mal interprété par le sexe masculin, le mot "domination" s'est vite encré dans les esprits.

ps : intéressant ton bouclage Lara ... :wink:

Publié : 05 avr. 2006, 16:32
par Chrystèle
Pour se faire une une idée de la domination toujours bien ancrée des hommes dans le travail, il suffit de faire le tour des entreprises, ttes tailles confondues, que vous connaissez et de compter le nombre de femmes qui en tient les rênes. C'est imparable !

Publié : 05 avr. 2006, 17:52
par cilou
Rita a écrit : Sans vouloir diminuer ce que je suis, tout est mathématique et expliquable.
Rien n'est moins mathématique que les relations humaines.
Même si "masculin et féminin" arrivent à penser et à s'entendre ensemble, il n'en reste pas moins que la force physique fait balancer justement la tendance. En effet, la pensée ne se voit pas, donc tout le monde peut être intelligent (je résume). Quant au physique, ils se voit, il se pèse, il se mesure.
Je pense que la force physique est en effet ce qui a permis la domination masculine depuis des millénaires. Mais aujourd'hui que, dans nos pays occidentaux, la force physique est beaucoup moins nécessaire que d'autres qualités, elle ne peut plus expliquer cette domination. Qui s'explique plutôt par la tradition et la lenteur des changements de mentalité.
Pourquoi d'après vous il y a plus d'hommes politiques que de femmes, donc au pouvoir..... c'est malheureusement une question de force et de résistance.
Les femmes sont aussi (et même souvent plus) résistantes que les hommes, ça fait longtemps que les physiologistes le savent. Quant à la force physique, je ne vois pas son utilité en politique. La domination des hommes en politique est culturelle (les hommes sont davantage "conditionnés" pour commander, et les anciens hommes politiques tendent à coopter leurs semblables : blancs, hommes, catégories sociopro élevée...).
La preuve : ta thèse de la "force masculine" n'explique pas pourquoi les politiques sont aussi peu représentatifs de la société. Je ne parle pas seulement de la répartition homme-femme, mais aussi de la répartition des métiers, des origines ethniques, des âges...
Je ne pense pas que la croyance aurait pu tenir aussi longtemps si cela était uniquement une "histoire". Tout est mathématique :D
La croyance de quoi ? Quelle histoire ?
A ce jour, aux risques d'en voir hurler... l'homme est plus grand que la femme. Désolée mais l'égalité n'existe pas, par contre je pense qu'on a besoin de son contraire.... :roll:
Tu veux dire que l'homme est plus haut ? :wink: L'égalité existe, mais être égaux ne signifie pas qu'on est pareils.
[/img]

Publié : 05 avr. 2006, 18:16
par cochongrouik
Je suis contre la femme.

Tout contre.

Publié : 05 avr. 2006, 18:39
par Rita
:D Salut Cilou !

Ah... je suis désolée mais certaines choses me dérangent, même si les mentalités sont lentes à changer...

Bien sûr que la force physique est moins nécessaire aujourd'hui mais elle sera toujours présente... (rectif : pas mathématique mais logique..)

Le mot "égalité", je n'aime pas trop ce mot révolutionnaire qui englobalise, médiatise une réflexion profonde et complexe que ce que l'on voudrait en réalité sur ce sujet si pointilleux.

Nous sommes ni pareils et ni égaux sur beaucoup de plans. C'est utopique de le croire. Tu te souviens du sujet "l'impact de la pup" ! et ben là c'est pareil... comment veux-tu arriver à une égalité masculin/féminin sachant que nous ne sommes pas pareil et que l'impact de l'image "mâle, force" reste et restera toujours présente ! tu n'y pourras rien !
Je préfère penser et dire que nous sommes complémentaires à la gente masculine et non l'égale de l'homme. Sinon, cela nous replonge dans le mouvement "féministe" qui veut à tout pris rivaliser...justement en étant complémentaire comme discours on se rapprochera plus d'eux. :wink:

A la maternelle, lorsque j'observe les enfants... tu t'aperçois vite, en majorité, que les garçons ont un "impact" sur les filles au niveau de la force physique, car elle est toujours présente et dominante chez un garçon, même s'il en a pas vraiment besoin... c'est inné, et quand je discute avec "la maîtresse". Je peux te dire que elle ! elle en voit des différences !

Je pense à une préparation psychologique et inné chez le garçon, qui lui sert plutard dans tous domaines dominants.

Je précise que cela n'enlève rien en nos qualité féminines. :D

ps : Le sujet de Lara est très difficile et je m'y attendais ... :wink:

Publié : 05 avr. 2006, 19:47
par TroupeauAveugle
Pardon ????? Je dois être en train de rêver...

Bien sûr que la domination masculine est une réalité. Par contre, Rita, tu ne fais qu'aligner les arguments d'autorité pour la justifier ; et pour reprendre le super-scientifique-man de Larcenet, j'aurais tendance à dire, à peu de chose près : "Mais qu'est-ce que c'est que ce monceau de conneries ?" (Et pardon pour la vulgarité.)

Rita a écrit : Bien sûr que la force physique est moins nécessaire aujourd'hui mais elle sera toujours présente... (rectif : pas mathématique mais logique..)
Ah oui ? C'est ton petit doigt qui te l'a dit ou es-tu en mesure d'argumenter sur ce point ? Je ne vois pas pourquoi une aptitude rendue obsolète par les modifications sur l'environnement immédiat devrait nécessairement se perpétuer. On pourrait tenter un parallèle avec l'odorat , par exemple...
Rita a écrit :Le mot "égalité", je n'aime pas trop ce mot révolutionnaire qui englobalise, médiatise une réflexion profonde et complexe que ce que l'on voudrait en réalité sur ce sujet si pointilleux.
Plaît-il ???
Rita a écrit :comment veux-tu arriver à une égalité masculin/féminin sachant que nous ne sommes pas pareil et que l'impact de l'image "mâle, force" reste et restera toujours présente ! tu n'y pourras rien !
Toi qui apprécie tant la pub, tu as sûrement remarqué que les canons de beauté évoluent. On n'en serait pas justement à l'androgyne-roi ?
Rita a écrit :Je préfère penser et dire que nous sommes complémentaires à la gente masculine et non l'égale de l'homme. Sinon, cela nous replonge dans le mouvement "féministe" qui veut à tout pris rivaliser...
Pardon, j'avais oublié nos complémentarités... Le fait qu'Ils sont capables de lire une carte et pas nous, alors que Nous sommes tellement plus compétentes en compositions florales et si sensibles... Pardon ! Je me repens ! Un instant, j'ai oublié ma condition pour tenter de "rivaliser" avec les hômes ...
Rita a écrit :c'est inné
Encore une fois, l'inné a bon dos... et tend à justifier la ségrégation, et la dominations d'êtres humains par d'autres. C'est comme tous ces gens "de couleur" qui nous sont inférieurs, c'est la faute à la biologie ! (grincement de dents)
Rita a écrit :Je pense à une préparation psychologique et inné chez le garçon
Inné ou acquis ? Il faudrait choisir...
Rita a écrit :Je précise que cela n'enlève rien en nos qualité féminines. :D
Hihihi ! Huhuhu ! (gloussement de pure féminité accompagné d'un mouvement de ma crinière de boucles en cascade) :P


Aargh ! [reprise du mode sang-froid]

Et pour conclure plus sereinement, je dirai simplement que l'égalité de fait entre les deux sexes me semble aussi nécessaire - car aussi évidente - que celle entre bruns et roux ! (qui n'a pas toujours été de soi)

- Cit@tion -

Publié : 05 avr. 2006, 21:28
par dani l
Sacha Guitry a écrit :Je suis contre les femmes, tout contre.
.......................... :roll:...
...
.........

Publié : 05 avr. 2006, 21:46
par Rita
:lol: laisses-moi rire...

Ce doit être sans doute les gaz de la manifestation qui te font oublier le monde réel !

Lorsque tu auras fait des enfants ! préviens-moi surtout ! penses-tu ! ........
ils vont être tous mignons, tous égaux avec les mêmes potentiels... ? :P.

non mais... çà c'est ce qu'on apprend à l'école !
car aussi évidente - que celle entre bruns et roux ! (qui n'a pas toujours été de soi)
oh zut alors, mais pourquoi ils ne sont pas tous bruns ou roux...
:P
Bien sûr que la domination masculine est une réalité.
Hé oui... ce n'est pas une égalité mais une réalité....c'est comme çà depuis combien d'années déjà ?
Non je suis désolée un garçon n'est pas une fille, rien que cela ! c'est une évidence d'inégalité !

Heu... chez les animaux, tenez le dauphin une intelligence proche de l'homme... çà me fait mal au coeur mais bon...
le dauphin "mâle" emprisonne sa partenaire ou (ses) pour l'empêcher d'aller ailleurs.

Oui oui je sais ... on est résistante mais pas dominante....

Publié : 05 avr. 2006, 22:09
par TroupeauAveugle
Bonjour, dani l ! 'faisait longtemps ! :D Oui, encore en train de m'embrouiller avec Rita...


Quant à toi, Rita, je ne vais pas me fatiguer à te donner la réplique, car tes affligeants raccourcis me navrent. Je me contenterai d'insister sur un point :
Rita a écrit : Non je suis désolée un garçon n'est pas une fille, rien que cela ! c'est une évidence d'inégalité !
Ce n'est pas une inégalité - sauf si l'on part du principe que l'un est supérieur à l'autre -, c'est une différence.