Une tite blague pour la route !

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
audrey13

Message non lu par audrey13 » 03 juin 2006, 11:23

ça c'est du barbecue! merci pour cette éloge sur la gente féminine, c tro de considération pr nous merci lol

sinon vous savez pourquoi les femmes préfèrent être belles plutôt qu'intelligentes?
audrey13

Message non lu par audrey13 » 03 juin 2006, 11:26

parce que chez les hommes il y a beaucoup d'idiots que d'aveugles!

c t facil mé tellement vré :wink:
corsaire
Messages : 731
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 03 juin 2006, 21:23

IL y a aussi les deux assez souvent...
audrey13

Message non lu par audrey13 » 04 juin 2006, 07:57

Les femmes ont toujours le drnier mot

Le matin dans la salle de bains

lui: pourquoi tu mets un soutif ? t'as rien!
elle: tu mets bien des caleçons non!!!?


Le voyant dans sa tenue d'Eve

lui: on tire un coup vite fait?
elle: quelle différence cela ferait avec les autres fois?


ça continue dans la voiture sur le trajet du boulot

lui: on essaye une position différente ce soir?
elle: ouais, bonne idée! tu te mets derrière la table à repasser et je m'assieds sur le canapé devant la TV


Il s'inquiète de l'attitude de sa femme

lui: pourquoi tu me dis jamais quand tu jouis?
elle: je le ferais bien mais tu ne veux pas que je t'appelle au boulot


Il s'inquiète de + en +

lui: moi tu sais 5cm de + et je serais un roi
elle: oui et 2cm de - tu serais une reine


Il décide de trancher net

lui: pourquoi tu restes avec moi?
elle: pour avoir un sujet de conversation au bureau
Avatar de l’utilisateur
Lara Croft
Messages : 812
Inscription : 12 févr. 2004, 02:39
Contact :

Re: - Vr@iment -

Message non lu par Lara Croft » 05 juin 2006, 17:27

dani l a écrit :
Lara Croft a écrit : Il me semble bien que oui...


" L'hypocrisie est un homm@ge que le vice rend à la vertu "............Maximes, François de La Rochefoucauld


_ Merci
On est faux en différentes manières. Il y a des hommes faux qui veulent toujours paraître ce qu'ils ne sont pas. Il y en a d'autres, de meilleure foi, qui sont nés faux, qui se trompent eux-mêmes, et qui ne voient jamais les choses comme elles sont. [...]
Ce qui fait cette fausseté si universelle, c'est que nos qualités sont incertaines et confuses, et que nos vues le sont aussi : on ne voit point les choses précisément comme elles sont, on les estime plus ou moins qu'elles ne valent, et on ne les fait point rapporter à nous en la manière qui leur convient [...].
Il faut que la raison et le bon sens mettent le prix aux choses, et qu'elles déterminent notre goût à leur donner le rang qu'elles méritent et qu'il nous convient de leur donner ; mais presque tous les hommes se trompent dans ce prix et dans ce rang, et il y a toujours de la fausseté dans ce mécompte.
La Rochefoucault, Maximes et réflexions diverses, "Du faux".
La paranoïa est une psychose chronique, sans hallucinations, caractérisée par un délire à thème unique cohérent selon la logique propre du patient. Dans cette affectation, le délire ne part pas dans tous les sens et ne compromet pas une vie sociale normale. Le sujet délire dans un secteur particulier, élabore, à partir de signes anodins qui pour lui constituent des preuves, un raisonnement faux et s’y enferme (mécanisme interprétatif).
Définition tirée du « Dico de la psychanalyse et de la psychologie »,
Les dicos essentiels (1999), Evelyne Caralp, Alain Gallo, Editions Milan.


Les patients paranoïaques ont toujours constitué pour les psychiatres un lot de passionnants mais redoutables malades; passionnants car ils cherchent à attirer l’attention et la conviction avec de puissants moyens affectifs; redoutables car ils refusent fougueusement de se plier à la volonté curatrice du thérapeute, plus ou moins clairement imprégnée d’un désir de toute-puissance. L’étymologie de la paranoïa, « para nous », énonce qu’il s’agit de celui qui a « l’esprit tourné contre ». Effectivement ce sont des individus peu faciles à supporter.
Un petit conseil de lecture ?

_ Merci
BRIGE
Messages : 203
Inscription : 27 avr. 2006, 10:15
Contact :

Message non lu par BRIGE » 05 juin 2006, 18:44

"La Rochefoucauld est le moraliste qui me plaît le plus. J'aime chez lui cette amertume qui devait être constante, quotidienne pour avoir à tel point imprégné sa pensée. Ensuite quelle délicatesse de tour, quel soin à ennoblir par la forme une bile si ostensible ! Je ne prise tant rien que l'amertume élégante."
Cioran
Avatar de l’utilisateur
Lara Croft
Messages : 812
Inscription : 12 févr. 2004, 02:39
Contact :

addendum

Message non lu par Lara Croft » 05 juin 2006, 19:00

Euh... À propos de la parano, j'crois bien qu'y a une erreur sur le site et qu'ils ne voulaient pas dire "dans cette affectation" mais plutôt "dans cette affection"... Voilà voilà, hum...
Sinon, vraiment je vous conseille la lecture du "Président Schreber", c'est très très drôle, et très instructif aussi, si vous voulez en savoir plus sur les "assassinats d'âmes" ou sur le "miracle" de la défécation par exemple ! (Mieux encore : lire, avant l'analyse du "cas" par Freud, les Mémoires de Schreber...).

Hello Brige ! J'espère que tu m'as trouvé une nouvelle portée de chatons à déchiqueter, ch'uis en manque là...
:wink:
Quel dommage que Cioran n'ait pu faire un tour sur Catego... Il y aurait sans doute trouvé son bonheur... pour la bile en tout cas... car la forme fait souvent défaut, hélas, et les citations même les meilleures ne valent pas une pensée originale...
corsaire
Messages : 731
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 06 juin 2006, 15:10

LA VRAIE VERSION DE LA MORT D' ARAFAT

Arafat, hospitalisé à Paris, se réveille d'un premier coma et
interroge son médecin :
- Docteur, qui êtes-vous ?
- Je suis le professeur Israël. (Véridique !)

L'émotion est trop forte. C'est l'alerte cardiaque à nouveau. Les
médecins se précipitent et réussissent à réanimer le leader palestinien.

- Où suis-je ? demande-t-il alors.
- Vous êtes à Villejuif, répondent en choeur les médecins.
Nouvelle alerte.... Le cardiologue prévient :
- Encore une alerte comme celle-ci et je ne réponds plus de rien...

Arafat ouvre alors une dernière fois les yeux :
- Quel temps fait-il dehors ?
Et tous de répondre en choeur :
- Mossad.

Arafat a fermé les yeux pour toujours...
corsaire
Messages : 731
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 08 juin 2006, 19:31

Un gosse voit dans la rue un chien en train de saillir une chienne et
demande à son père ce qu'ils font. Le père embarrassé explique que la
chienne qui se trouve dessous ne veut pas rentrer à la niche, et que le
chien est en train de la pousser pour la ramener.
Le gosse :
- C'est comme maman hier, heureusement qu'elle se tenait bien au
lavabo, sinon le facteur l'emmenait à La Poste !
Avatar de l’utilisateur
dani l
Messages : 2609
Inscription : 24 sept. 2003, 12:36
Localisation : France-(59)-62-92-94-
Contact :

- Bonnes bl@gues -

Message non lu par dani l » 08 juin 2006, 22:09

_ parfois, je me demande où tu vas les chercher !
"Chaque employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence." Peter et Hull
corsaire
Messages : 731
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 08 juin 2006, 22:12

jamais très loin, rassure-toi ! Et exclusivement pour toi :

Un homme se trouvait dans le coma depuis un certain temps et
son épouse était à son chevet jour et nuit Un jour, l'homme se
réveilla.
Il fit signe à son épouse de s'approcher, et lui chuchota :
- Durant tous ces malheurs tu étais à mes côtés
- Lorsque j'ai été licencié, tu étais là pour moi,
- Lorsque mon entreprise a fait faillite, tu m'as soutenu,
- Lorsque nous avons perdu la maison, tu es restée près de moi,
- Et lorsque j'ai eu des problèmes de santé, tu étais toujours
et encore à mes côtés. Tu sais quoi ?
Les yeux de la femme s'emplirent de larmes d'émotion...
- Quoi donc, mon chéri ? " Chuchota-t-elle.
- Je crois que tu me portes la poisse, connasse.
BRIGE
Messages : 203
Inscription : 27 avr. 2006, 10:15
Contact :

Message non lu par BRIGE » 09 juin 2006, 00:07

Ahahahahahahahahahahahahahaaaaaaaahhhhh ! Une autre !
Avatar de l’utilisateur
Fabien_Lorch
Messages : 416
Inscription : 04 nov. 2005, 14:36
Localisation : Quelque part dans le bas-monde
Contact :

Message non lu par Fabien_Lorch » 09 juin 2006, 11:29

C'est un type qui rentre dans une banque la banque petite guichetière l'accueille.

- Bonjour monsieur
- Ouais je veux ouvrir un putain de compte dans ta putain de banque.
- Pardon ?
- Tu es sourde je veux ouvrir un putain de compte dans ta putain de banque.
- Calmez vous ou j'appelle le directeur.
- C'est cela appelle le avant que je foute mon point sur ta putain de gueule.

La jeune fille appelle le directeur qui arrive.

- Il y a un problème monsieur ?
- Ouais je veux ouvrir un putain de compte dans ta putain de banque parce que j'ai touché un putain d'héritage d'un milliard.
- Et cette connasse te fais chier ?
Il n'y a que les sots et les morts qui ne changent pas d'opinion.
Avatar de l’utilisateur
Fabien_Lorch
Messages : 416
Inscription : 04 nov. 2005, 14:36
Localisation : Quelque part dans le bas-monde
Contact :

Message non lu par Fabien_Lorch » 09 juin 2006, 11:36

Une dame arrive devant une animalerie et remarque l'offre d'un perroquet à seulement vingt euros. La jeune femme interloqué par le pris aussi bas demande des explications au vendeur.

- Ben vous voyez madame il parfait ce perroquet mais il a un langage légèrement déplacé car il a vécu auparavant dans un bordel. Mais sinon il est tout ce qu'il y a de plus normal.

Intéressé par le prix elle décide de l'acheter se disant qu'elle s'habituera. Elle l'installe donc chez elle et sur le champ le perroquet lance.

- Nouveau bordel, nouvelles putes.

Légèrement choquée elle continue à vaquer à ses occupations. Arrive plus tard ses deux petites filles. Le perroquet dit alors.

- Nouveau bordel et deux nouvelles petites putes.

La mère explique alors à ses filles que le perroquet vient d'un bordel et que son langage peut choquer. Plus tard rentre Robert, le mari, le père de famille qui reviens content du travail.

- Nouveau bordel, deux nouvelles petites putes mais toujours ce bon vieux Robert.
Il n'y a que les sots et les morts qui ne changent pas d'opinion.
corsaire
Messages : 731
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 09 juin 2006, 12:49

Jésus, dans un état d'énervement avancé, convoque tous ses disciples et apôtres pour une réunion d'urgence concernant la trop forte consommation de drogue sur terre. Après avoir mûrement réfléchi, ils arrivent à la conclusion que pour régler le problème, ils doivent d'abord goûter les drogues eux-mêmes et ensuite décider de la façon de régler le problème. Il fut donc décidé qu'une commission formée d'apôtres retourne sur terre afin
de collecter les différentes drogues. L'opération secrète se déroule donc, et 2 jours après, les apôtres mandatés commencent à revenir au paradis.
Jésus attend à la porte et demande au premier :

-Qui est là?

-C'est Paul. Jésus ouvre la porte.

-Qu'as-tu ramené Paul?

-Haschisch du Maroc.

-Très bien mon fils, entre.

-Qui est là?

-C'est Marc. Jésus ouvre la porte.

-Qu'as-tu ramené Marc?

-Marijuana de Colombie.

-Très bien mon fils, entre.

-Qui est là?

-C'est Mathieu. Jésus ouvre la porte.

-Qu'as-tu ramené Mathieu?

-Cocaïne de Bolivie.

-Très bien mon fils, entre.

-Qui est là?

-C'est Jean. Jésus ouvre la porte.

-Qu'as-tu ramené Jean?

-Crack de New York.

-Très bien mon fils, entre.

-Qui est là?

-C'est Luc Jésus ouvre la porte.

-Qu'as-tu ramené Luc?

-Speed d'Amsterdam.

-Très bien mon fils, entre.

-Qui est là?

-C'est Judas. Jésus ouvre la porte.

-Qu'as-tu ramené Judas?

-Le FBI bande de cons. Tous contre le mur!
Répondre

Revenir à « Discussion générale »