Page 1 sur 2

SOS planète

Publié : 16 juin 2005, 12:39
par ennahej
Notre chère planète a besoin de nous.
Que pouvons-nous faire si nous ne sommes ni politicien ni industriel ni riche ni doté d'un pouvoir ?
Comment pouvons-nous faire agir, réagir, nos dirigeants et les pouvoirs politiques, économiques et commerciaux pour que cesse la destruction de la planète et de l'humanité ?
Comment conscientiser les gens à l'urgence d'agir ?
Merci à tous qui oeuvrent déjà pour un monde meilleur et une planète plus saine.
Merci à tous ceux qui s'engagent dans ce combat pour notre survie.
Merci à ceux qui agissent pour le bien de tous.
Merci aussi à ceux qui veulent bien m'aider aussi à agir.
Jehanne (Belgique)

Publié : 16 juin 2005, 12:42
par ratone invitée
Dis moi tout ce que tu consommes et je te dirai qui tu es...

Publié : 16 juin 2005, 13:14
par ennahej
ratone invitée a écrit :Dis moi tout ce que tu consommes et je te dirai qui tu es...
je consomme simple et naturel, je suis donc ...

Mon coeur bat et mon corps vibre au rythme de la Terre.
Elle me parle, je l'écoute.

Publié : 16 juin 2005, 14:39
par mariabox
Dans ces conditions tu n'as vraiment besoin de personne d'autre pour obtenir les réponses à toutes tes questions. En d'autres termes, tu détiens déjà la solution.

Publié : 16 juin 2005, 15:30
par ratone invitée
hop là pas si vite...

c'est quoi simple et naturel, parce que j'imagine que tu ne vis pas au coeur de Brocéliande, vêtu(e) d'une peau de bête à manger des racines et que tu dois forcément consommer ce qui suit :

- de l'énergie polluante (pétrole, EDF). Fais-tu des économies d'énergie, par l'isolation de ton habitation, laisses-tu les lumières allumées quant tu n'es pas dans la pièce, laissses-tu ton frigo ouvert plus d'une minute, penses-tu à le dégivrer régulièrement ainsi que ton congélo, remplis tu ton lave linge pour rentabiliser chaque lavage, laisses-tu couler l'eau inopinément,

As tu une piscine, traitée au chlore,
As-tu la clim ????

As tu une éolienne perso ?
Chauffes tu ton eau au système solaire?

- des produits chimiques (de la photo argentique au déodorant en passant par les lessives, les détergents, le service pressing, le rideau ignifugé, le meuble en bois traité, les textiles synthétiques ou pas, les cuirs traités et teints chimiquement, les colorations pour cheveux, les vernis, etc).

N'achètes tu que des vêtements en cotons et des cuirs non traités, de la pierre d'argile comme produit détergent, des lessives et produits bio, ou te jettes tu sur les lingettes jetables, les produits blanchissant le linge, les adoucissants pour le linge, les désodorisants, et tout ce qui sent "bon" ????

- de l'alimentation industrielle (polluante et polluée). Achètes tu local, prends tu un panier au lieu d'un sac en plastic, jardines-tu, recycles tu tes épluchures en compost naturel, ne consommes tu que ce qui est issu de l'agriculture bio ou artisanale ????

- des emballages, du papier de toutes sortes, des encres, des composants electroniques : tu as un ordinateur, un portable, un caméscope etc? En changes tu comme de chemise, réutilises tu les papiers cadeaux ?

- enfin tries tu soigneusement tes déchets, les piles, à moins que tu n'utilises les accus ou pour la lampe de poche, l'universelle, tes emballages, le verre, les magazines.

Où déposes tu tes vieux pots de peintures, ton vernis à bois, l'huile de vidange de ta voiture. Roules tu uniquement à vélo. Vas-tu pour une semaine de vacances prendre l'avion? Souvent ?

Cette liste n'est pas exhaustive tu peux la compléter.

Mais consommer simple et naturel ça me paraît impossible. On peut au mieux jouer sur la qualité, la quantité, recycler à max, signer des pétitions, rejoindre des asso, saluer l'initiative de Nicolas Hulot, s'informer, limiter ses petites pulsions qui nous poussent vers l'indifférence, le refuge du confort, l'illusion du mieux disant technologique.

Après tu peux aussi faire des tracts, petit format, noir et blanc, à moindre coût, tu les distribues à la sortie des écoles, des supermarchés, une fois par mois, pour livrer des infos, notamment sur les gestes au quotidien ceux qui sauvent la planète. T'abordes un thème tous les mois en quelques lignes.

Faut savoir que depuis 2004 la charte sur l'environnement a inscrit dans la constitution française (en Belgique je sais pas) entre autres, le devoir pour chaque citoyen de protéger l'environnement.

Publié : 19 juin 2005, 01:38
par cochongrouik
Ratone yé t'aime ! Toi t'es une gentille qui pense à l'avenir de la planète. Yé té fé oun bizou, et yé mé soui lavé dans l'argile naturel... mwah!

Publié : 19 juin 2005, 18:41
par ratone invitée
cochongrouik a écrit :Ratone yé t'aime ! Toi t'es une gentille qui pense à l'avenir de la planète. Yé té fé oun bizou, et yé mé soui lavé dans l'argile naturel... mwah!
Tiens toi au courant mon cochon, il s'agit pas simplement de bons sentiments

Publié : 21 juin 2005, 15:53
par future grande journaliste
le sort de notre planète est dans les mains de tout un chacun... Oh, bien sûr ce ne sont que de petites pierres, mais elles permettront de vivre dans un monde meilleur...
Perso : je trie mes déchets, n'achète pas de produit "spécial célibataire" avec des emballages à n'en plus finir, je vais faire mes courses avec un sac à dos pour ne pas prendre de sac en plastique, je prends mes fruits et légumes au marché en vérifiant la provenance de la marchandise (que mes fruits et légumes viennent de mon département ou de ma région pour en limiter le transport routier), je prends le plus possible les transports en commun, ma voiture n'a pas de clim... et j'en passe...

...

Publié : 27 juin 2005, 11:48
par Fennek
ratone invitée, force est de constater que faut être plutôt riche pour être écolo.

Le riche recycle pour briller dans les soirées mondaines, le pauvre recycle la gloire du riche pour vivre.

En attendant le droit économique et international de flatuler au visage de nos enfants les gazs d'une ére industrielle qui ne profite plus à personne...
Que pouvons-nous faire si nous ne sommes ni politicien ni industriel ni riche ni doté d'un pouvoir ?
Voter pour un politicien qui ne se mouche pas avec le protocole de Kyoto. Ruiner l'industriel en le boycottant.
Comment pouvons-nous faire agir, réagir, nos dirigeants et les pouvoirs politiques, économiques et commerciaux pour que cesse la destruction de la planète et de l'humanité ?
Voir plus haut, si tu as un billet ou une carte d'électeur à la main quand tu cries, ils t'écouteront.
Comment conscientiser les gens à l'urgence d'agir ?
En crevant leurs pneus les jours d'alerte à l'ozone pour sauver du lobby automobile mémé et le petit dernier (je plaisante mais à peine...).

Re: ...

Publié : 28 juin 2005, 09:50
par ratone invitée
Fennek a écrit :ratone invitée, force est de constater que faut être plutôt riche pour être écolo.

Oui et non. Pas de clichés sur l'écolo STP..

- oui quand il s'agit de consommer du bio, et uniquement du bio.
Mais il faut faire un distinguo entre certains de ces produits (je pense à la cosmétique par ex) qui ne sont pas plus chers que d'autres vendus dans des enseignes qui par ailleurs pratiquent parfois un mode de management douteux.

- non, faut pas être riche quand il s'agit de consommer moins, plus intelligemment ou trier ses déchets.

Calcule pas seulement à court terme mais à long terme : par exemple, l'investissement demandé pour chauffer son eau à l'energie solaire est certain mais vite rentabilisé (je crois en deux ou trois ans). Pour les classes moyennes c'est pas inaccessible.




C'est vraiment une question de priorité. Soit ton môme se ballade avec des Nike à 1000 balles, soit tu dépense 5 euros de plus pour de la lessive bio. Donc c'est pas une question de tunes. Ok quand on ne peut pas se permettre le premier, on peut pas forcément s'autoriser le second, mais j'en vois des pas très riches qui croulent sous des tas de gadget de m... qui ne servent à rien. La majorité des Français pourraient de temps en temps faire un geste pour acheter utile. Seulement ils n'en voient pas l'intérêt : le bio ne fait pas de matraquage publicitaire.

Fennek a écrit :Le riche recycle pour briller dans les soirées mondaines, le pauvre recycle la gloire du riche pour vivre.

Nan; le riche très riche et le moyen riche consomment, consomment, comme des cons. Le riche qui réfléchit pas est vraiment le maillon central de cette chaîne merdique;
quand on voit des Adriana Karembeu acheter chez Leader Price....

Comment conscientiser les gens à l'urgence d'agir ?
En crevant leurs pneus les jours d'alerte à l'ozone pour sauver du lobby automobile mémé et le petit dernier (je plaisante mais à peine...).[/quote]

c'est con mais j'y ai pensé (des clous sur la chaussée :twisted: )

Publié : 28 juin 2005, 10:07
par ratone invitée
Et puis dans mon premier post en réponse à ennahej je voulais simplement rappeler que no one is innocent.

...

Publié : 28 juin 2005, 16:08
par Fennek
Bien sûr ratone invitée faut eviter le cliché.

Mais bon pour ce qui es d'être riche pour consommer ecolo je persiste. Tu me parles d'investissements à long terme... C'est vrai que tu t'y retrouves facilement mais faut déja les 2000-3000 euros à balancer cash, ce qui n'est pas forcement fesable pour les classes moyennes. Ou alors tu prend un prêt et tu oublies les vacances...

Ensuite je vais te parler de mon cas. je suis pauvre (rmiste). J'achéte mes steack à 3'50 le kilo, a ce prix certainement produit au bresil sur ce qui était la foret primale amazonienne. Je mangerait bien des legumes, mais à 2€ le kilo de tomate c'est pour les bourges... Et encore les tomates à 2 euros sont produites par des marocains limite réduits en esclavage en Espagne.

Quand tu es pauvre, tu n'as pas le choix de ce que tu consommes, tu prend le moins cher. Donc tu prend des produits agricoles made in FNSEA dont chacun connais l'attachement à notre mére la nature et aux subventions Euro.

Pour moi c'est la grande distribution qui dois se serrer la ceinture, pas des gens qui savent pas comment boucler leurs fins de mois.

Re: ...

Publié : 28 juin 2005, 23:16
par mariabox
Fennek a écrit :(...)Pour moi c'est la grande distribution qui dois se serrer la ceinture, pas des gens qui savent pas comment boucler leurs fins de mois.
Mais elle ne joue pas à ça, la grande distribution... Elle s'en fout complètement que tu n'aies pas une thune. Tu n'as pas encore remarqué?

...

Publié : 29 juin 2005, 12:18
par Fennek
Mais elle ne joue pas à ça, la grande distribution... Elle s'en fout complètement que tu n'aies pas une thune. Tu n'as pas encore remarqué?
Quel commentaire pertinent, quelle fine analyse... On parlait d'écologie, pas de la poursuite du bénéfice au détriment de l'homme dans les société capitalistes.

Comment ça, c'est le même débat??? :wink:

Re: ...

Publié : 29 juin 2005, 13:28
par ratone invitée
Fennek a écrit :Bien sûr ratone invitée faut eviter le cliché.

Mais bon pour ce qui es d'être riche pour consommer ecolo je persiste. Tu me parles d'investissements à long terme... C'est vrai que tu t'y retrouves facilement mais faut déja les 2000-3000 euros à balancer cash, ce qui n'est pas forcement fesable pour les classes moyennes. Ou alors tu prend un prêt et tu oublies les vacances...
Un chauffeau solaire coute en 3000 et 5000 euros. L'aide publique peut monter à 1400 euros ce qui fait un investissement de 1600 euros au moins, ce qui est moins que les 2000-3000 euros dont tu parles. A cela s'ajoute un crédit d'impôt à 15 %. Donc si au lieu de se payer 15 jours de vacances à 10 000 kms, Duchemin part moins loin et moins cher, non seulement il nous fera l'économie du kérosène mais en plus il contribuera à la survie de la planète et je dirai même de ses habitants, et fera des économies au bout de deux ou trois ans. Certes, un chauffeau solaire c'est moins sexy en photo que le désert du Mexique...

Fennek a écrit :Ensuite je vais te parler de mon cas. je suis pauvre (rmiste). J'achéte mes steack à 3'50 le kilo, a ce prix certainement produit au bresil sur ce qui était la foret primale amazonienne. Je mangerait bien des legumes, mais à 2€ le kilo de tomate c'est pour les bourges... Et encore les tomates à 2 euros sont produites par des marocains limite réduits en esclavage en Espagne.
Oui forcément, plus le pouvoir d'achat est faible moins on a le choix, mais on consomme moins aussi, ce qui fait à mes yeux, des pauvres, les champions de la citoyenneté en matière d'écologie, bien malgré eux/nous.
A l'autre extrémité, les classes aisées qui se permettent de faire la fine bouche mais font aussi les soldes chez Tati.
Fennek a écrit :Quand tu es pauvre, tu n'as pas le choix de ce que tu consommes, tu prend le moins cher. Donc tu prend des produits agricoles made in FNSEA dont chacun connais l'attachement à notre mére la nature et aux subventions Euro.
C'est vrai, mais t'as le choix entre allez chez Mac Do ou manger chez toi, et consommer moins d'emballages.
Fennek a écrit :Pour moi c'est la grande distribution qui dois se serrer la ceinture, pas des gens qui savent pas comment boucler leurs fins de mois.
Ce n'est pas son rôle, elle n'est pas là pour ça.
Cependant il me semble que le capitalisme sauvage et l'exploitation des ressources qu'elles soient humaines ou naturelles sont liées.