SCOOP: des rédacteurs du TCE (et de droite !) sont contre !

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
germain.leutwyler
Messages : 88
Inscription : 16 mars 2005, 12:43
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

SCOOP: des rédacteurs du TCE (et de droite !) sont contre !

Message non lu par germain.leutwyler » 27 avr. 2005, 12:59

Edifiant et inquiétant !!! Est-ce que votre lectorat sait ça ?

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=14058

Comment voter encore pour le OUI quand on apprend tout ça ?
Jigisu
Messages : 46
Inscription : 17 mars 2005, 16:25
Contact :

Message non lu par Jigisu » 27 avr. 2005, 22:15

Rien d'étonnant à ça... difficile de croire que 120 - ils étaient 120 n'est-ce pas ?-, que 120 personnes puissent être d'accord, même s'ils ont participés eux-même à l'élaboration de la constitution. Il y aura toujours des mécontents même s'il est vrai que la Constitution n'est pas parfaite.
Je la trouve trop longue.

Mais à lire le texte, j'ai l'impression qu'il a été écrit par des conventionnels plutôt souverainistes. Et quand on est souverainiste, il est plutôt logique de voter non à cette Constitution.
Pour moi, les arguments souverainistes sont les seuls à avoir une pertinence chez les nonistes.
Avatar de l’utilisateur
Biloune51
Messages : 38
Inscription : 27 avr. 2004, 15:23
Localisation : Nord Est
Contact :

Message non lu par Biloune51 » 27 avr. 2005, 22:25

Jigisu a écrit : Pour moi, les arguments souverainistes sont les seuls à avoir une pertinence chez les nonistes.
Mouais... Va dire ça aux ouvriers du Bas-Rhin qu'on propose de "reclasser" en Roumanie à 110 euros par mois... :? C'est beau, l'Europe, mais pas si elle nivelle par le bas...
germain.leutwyler
Messages : 88
Inscription : 16 mars 2005, 12:43
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message non lu par germain.leutwyler » 03 mai 2005, 13:40

...ou comme cette entreprise jurassienne qui propose un reclassement (qu'on ne peut refuser) quand on aime l'aventure, la vraie !) en Chine ou au Mexique POUR DEUX EUROS DE L'HEURE:



C'est ça l'ambition européenne qui constitutionalise une guerre économique ENTRE PAYS MEMBRES DE L'UE ET NON PAS POUR DEFENDRE L'EUROPE CONTRE L'EXTERIEUR AVEC CE TCE QUI A TOUT DES CONDITIONS GENERALES DE VENTES D'UN MARCHAND DE TAPIS ? Les marchands, on sait qui c'est, les tapis, c'est vous qui serez foulés au pied si ce TCE finan(s)ciement ultralibéraliste l'emporte...

Si vous voulez que les individus l'emportent sur le fric, il faut voter NON !

Si vous voulez l'inverse, pourquoi ne pas émigrer aux Etats-Unis ?

Ah oui, c'est vrai, il faut une green card ! Finalement, ils sont moins ultralibéralistes que nous sur ce plan là, et donc ils font plus de social en régulant ainsi leur marché de l'emploi...
glesclés
Messages : 39
Inscription : 10 mars 2005, 16:02
Contact :

Message non lu par glesclés » 03 mai 2005, 19:12

Le TCE pas démocratique ? Ouais.. bizarre quand même de passer à la moulinette d'un référendum... Normalement, on se passe du peuple quand on veut faire passer quelque chose d'a-démocratique...
Je suis d'accord avec Jigisu, les souverainistes sont les seuls tenants du "NON" qui sont cohérents. Ils veulent que l'Etat-nation garde sa souveraineté alors pour eux la construction européeenne, c'est l'ennemi à abattre... Seulement l'Etat-Nation n'a jamais empêché l'ultra-libéralisme d'y faire ses ravages, n'a jamais empêché les ouvriers du Bas-Rhin d'être licenciés... jamais... et n'a jamais lutté contre les délocalisations en général d'une façon efficace. Moi pour tout vous dire ce Traité plus je le lis plus je le déteste. Il est indigeste, il comporte plein de trucs inutiles, il est long, il est mal écrit, il a que des défauts... Mais il a une qualité qui pour moi balaie ses imperfections rédhibitoires, il est européen, il propose des institutions politiques qui seront capables de lutter conte les dérégularisations... il peut ne pas être ultralibérale, mais social, tout dépendra de ses dirigeants. Les nations ont échoué face au laminage de l'ultralibéralisme, il est temps d'essayer autre chose au lieu de rester dans l'inertie et de ne rien faire. En un mot comme en cent : vive le "OUI" .
germain.leutwyler
Messages : 88
Inscription : 16 mars 2005, 12:43
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message non lu par germain.leutwyler » 04 mai 2005, 08:22

Définition de "rédhibitoire": qui constitue un obstacle radical, d'où un NON de raison !

Quand Jacques Chirac dit démagogiquement que votrer NON, c'est être anti-européen, et même ne pas être honnête, il atteint des sommets...

Le fait qu'il ait tant insisté pour que la directive Bokelstein acceptée par l'UE et par ses condisciples chef d'états, soit retirée, ou plutôt suspendue, fait de lui le plus grand anti-européen, si je raisonne aussi bêtement, ou plutôt mensongèrement que lui !

Hier soir, nous avons eu droit à un étalage permanent de mensonges, bien-sûr pas étayés par la moindre citation d'un article de ce TCE.

La voie du référendum a été choisie par le gouvernement actuel pour emmer... les socialistes qui ont eux aussi participés à la même politique européenne du temps de la cohabitation et qui devraient donc se déjuger en allant contre ce TCE. La claque prise par Lionel Jospin au soir du 21 avril n'est due qu'à la politique de moins en moins sociale qu'il a menée lorsqu'il était aux affaires.

C'est vrai que c'est une raffarinade de dire qu'il devient difficile de faire du social avec les baisses d'impôts décidées par Jacques Chirac, avec les 50 milliards de manque à gagner pour l'Etat en résultant.

Mais soyons rassurés, l'impôt sur les sociétés est passé en moyenne de 45% à 30%. J'espère que vos impôts ont aussi baissés d'un tiers, non ?

Un monde où une croissance des bénéfices à deux chiffres pour contenter les actionnaires est devenue la règle, en devant faire toujours mieux que l'année précédente, sinon ils vont mettre leur fric ailleurs, c'est suicidaire pour l'emploi puisque seule la réduction des coûts de production reste comme ultime levier pour les chefs d'entreprises.

Il n'y a pas si longtemps, une bonne entreprise était celle qui ne perdait pas tout le temps de l'argent. Maintenant, pour gagner encore plus on délocalise à tour de bras ! Mais cela n'en fait pas de bonnes entreprises, puisque la ressource principale, les salariés, sont dépréciés.

Les lendemains vont être très douloureux et les guerres vont reprendre, même en Europe, cette fois-ci pour des raisons d'injustices sociales, quand les peuples se révolteront contre tant de mercantilisme et de précarité...

Voter NON, c^'est faire comprendre aux politiques ce pour quoi ils ont été élus: défendre les faibles contre les forts et assurer l'égalité pour tous. Quand seuls les riches pourront se payer des services actuellement fournis par l'Etat, telle que la santé, alors que toutes les assurances maladie seront vendues par des groupes privés, que croyez-vous qu'il adviendra ?

On sait déjà ce qui arrive en matière d'investissement structurels lorsqu'on passe du public au privé. Comme le credo, c'est les bénéfices, on en fait un minimum pour s'en mettreplein les fouillles un maximum.

Après l'abandon du principe de pollueur payeur, l'achat entre pays du droit de polluer, on se rend compte quelles valeurs motivent l'Europe: ce sont les valeurs boursières !!!

NON au référendum, pour un avenir meilleur pour les individus, pas pour les seules multinationales !
glesclés
Messages : 39
Inscription : 10 mars 2005, 16:02
Contact :

Message non lu par glesclés » 04 mai 2005, 17:29

Je m'en fous moi de Chirac, Jospin et de leurs manoeuvres politico-politiciennes. Quel intérêt ? La seule question qui vaille c'est celle-ci et pas une autre "Est-on pour ou contre la construction européenne ? " OUI ou NON et basta, faut pas aller plus loin, c'est un référendum pas un colloque de constitutionnalistes...
Quant à enfermer ce TCE dans une prétendue camisole de force ultra-libérale, cela est pour moi un faux débat. Ce traité n'est pas plus ultra-libéral que ce qui a été fait jusqu'à présent au niveau européen depuis 1957. Si on veut orienter le TCE vers plus de social, on peut le faire en votant pour des dirigeant qui aspirent à plus de social... pas en votant contre la mise en place de ce TCE... c'est trop bête de jeter le bébé avec l'eau du bain... Votez "OUI", c'est faire démarrer l'Europe politique et il est temps parce que ça urge... face à la Chine aujourd'hui bien réveillée, à l'Inde prête à tous les coups fourrés et aux Etat-Unis pourris par le conservatisme impérialiste de Bush... il es temps que l'Europe s'affirme.
germain.leutwyler
Messages : 88
Inscription : 16 mars 2005, 12:43
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message non lu par germain.leutwyler » 04 mai 2005, 20:36

VOUS AVEZ RIEN COMPRIS GLECLES: LE PRINCIPAL DEFAUT DE CE TCE, CONTRAIREMENT AUX TRAITES PRECEDENTS LIMITES DANS LE TEMPS, C'EST QU'IL AURA FORCE DE LOI PENDANT DES DECENNIES ET SANS POSSIBILITES PRATIQUES DE LE MODIFIER OU DE L'ABROGER, BON OU MAUVAIS !!!

SANS PARLER DE SON CONTENU, RIEN QU'A CAUSE DE CELA, IL EST PLUS QUE RAISONNABLE DE VOTER NON, A MOINS D'ETRE INCONSCIENT OU REVEUR...
ratone invitée

Message non lu par ratone invitée » 04 mai 2005, 21:23

glesclés a écrit : Quant à enfermer ce TCE dans une prétendue camisole de force ultra-libérale, cela est pour moi un faux débat. Ce traité n'est pas plus ultra-libéral que ce qui a été fait jusqu'à présent au niveau européen depuis 1957. Si on veut orienter le TCE vers plus de social, on peut le faire en votant pour des dirigeant qui aspirent à plus de social... pas en votant contre la mise en place de ce TCE... .
Certes mais tout cela ressemble à un chantage qui n'a rien de démocratique. On nous demande de choisir mais finalement on nous donne la consigne de voter oui sinon on risque de plonger dans le chaos (version périmée depuis) de donner à la France une image de vilaine - bouh la honte ! (version nationaliste à sa manière) de garder le traité de Nice qui est pire (bravo maintenant on peut avoir confiance) ceci dit le TCE étant aussi une compilation de tous les traités, j'en perds un peu mon latin excusez-moi.
Enfin on nous dit "l'Europe est en marche" (sous entendu l'Europe où les services publics seront soumis à la concurrence) et voter non ne changera en rien l'orientation libérale : on peut se demander par conséquent si nous sommes encore en démocratie.
(d'ailleurs le TCE a été élaboré selon des voies diplomatiques et non démocratiques.)

On est quand même en droit de se demander ce que cette partie III vient faire dans une constitution ? On pourra voter à babord toute que cela ne changerait rien ou accessoirement car si je ne m'abuse les compétences partagées (pas très clairement) sont de moindre importance.

Question de fond : Un service privatisé est-il plus efficace, plus rentable ? Certainement.
Défend-il mieux la notion d'intérêt général ? On peut en douter. L'expérience actuelle nous permet elle d'affirmer, d'infirmer ?
Entre nous, la lettre d'amour de notre chéri(e) expatrié(e) ne risque t-elle pas de finir dans le hachoir à jambon puisque l'épicier aura la casquette de facteur?
Enfin, le TCE tend vers le plein emploi (c'est un objectif pas une obligation qui relèverait par exemple d'une sanction, bah oui tant qu'à faire) et on ne voit nulle part exactement quel taux d'emploi "élevé" l'UE souhaite atteindre. 90 % c'est élevé après tout...
L'UE semble prête à déroger à la libre concurrence hautement compétitive dans des situations dites "graves" et pour donner un seul exemple lorsqu'il y un grave déséquilibre économique dans une région. Quel est ce niveau de gravité ? A quoi correspond-il ?



Comme ça en passant à ceux qui caricaturent le noniste en souverainiste: perso j'ai une double nationalité, qui plus est j'ai habité un certain temps dans un pays tiers, et enfin ma progéniture est métisse :twisted:
Jigisu
Messages : 46
Inscription : 17 mars 2005, 16:25
Contact :

Message non lu par Jigisu » 05 mai 2005, 00:06

germain.leutwyler a écrit :VOUS AVEZ RIEN COMPRIS GLECLES: LE PRINCIPAL DEFAUT DE CE TCE, CONTRAIREMENT AUX TRAITES PRECEDENTS LIMITES DANS LE TEMPS, C'EST QU'IL AURA FORCE DE LOI PENDANT DES DECENNIES ET SANS POSSIBILITES PRATIQUES DE LE MODIFIER OU DE L'ABROGER, BON OU MAUVAIS !!!

SANS PARLER DE SON CONTENU, RIEN QU'A CAUSE DE CELA, IL EST PLUS QUE RAISONNABLE DE VOTER NON, A MOINS D'ETRE INCONSCIENT OU REVEUR...
Il y a un argument du non que je ne comprends vraiment pas. Il s'agit de l'agument selon lequel voter non c'est "graver dans le marbre" les détestées orientations libérales de l'Europe, j'aimerais bien que l'on m'explique clairement ce "qu'on grave dans le marbre".

Car pour moi ce traité est aussi facile à réviser qu'il est facile d'en ratifier un autre, voire d'en modifier un existant.

Si je ne m'abuse pour modifier la Constitution la procédure est celle de la double unanimité: unanimité des Etats membres et unanimité de la ratification par ces Etats membres.

Mais alors quelle est donc la différence avec la ratification d'un nouveau traité ?
Imaginons que le non l'emporte en Europe, la construction européenne sera sans doute bloquée pendant quelques années avant de reprendre.
Le plus probable possibilité est que cette reprise se fera par le biais d'une création d'un nouveau traité.
Mais pour que ce traité entre en vigueur, il faudra qu'il soit d'abord accepté à l'unanimité par les 25 chefs d'Etats et de Gouvernements, ensuite ratifié à l'unanimité par les 25 Etats.
(à moins bien sûr de valider l'idée d'une Europe à géométrie variable).



Pour réviser la Constitution ou pour mettre en oeuvre un nouveau traité, la double unanimité est requise dans les DEUX CAS.
Alors QUELLE EST LA DIFFERENCE ???
Pourquoi refuser cette Constitution alors qu'il est AUSSI FACILE de la modifier que de proposé un nouveau traité ?

Cette Constitution ne grave rien du "tout dans le marbre", sauf peut-être la parano incessante de certains ultra-gauchos :twisted: (oups désolé :lol: )...
Violaine
Messages : 61
Inscription : 12 déc. 2003, 17:46
Contact :

Rappel = Vous êtes Suisse!

Message non lu par Violaine » 05 mai 2005, 10:03

Cher Germain,

Vous êtes Suisse, n'est-ce pas ? Il me semble important de vous rappeler car vous semblez l'avoir oublié : la Suisse a refusé d'entrer dans l'UE et donc ne fait pas partie de l'UE. De fait ce Traité ne vous concerne pas.

Pourquoi donc alors faites-vous votre petite campagne ? Quels est votre intérêt ?
germain.leutwyler
Messages : 88
Inscription : 16 mars 2005, 12:43
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message non lu par germain.leutwyler » 05 mai 2005, 11:03

La nationalité est secondaire. On peut être Suisse et pour l'Europe. Mais pas n'importe quelle Europe !

De plus je vis en France depuis 1979, année dans laquelle j'ai épousé une Française et nous avons deux enfants qui vivent en France. Et donc je "vis" l'Europe tous les jours, dans ces bienfaits et dans ces excès...

La différence entre les traités précédents et le TCE c'est que, par exemple celui de Nice, sera appliqué jusqu'en 2009, quel que soit le résultat du référendum. Si le OUI l'emporte, le TCE ne pourra pas être appliqué avant la fin de l"application du Traité de Nice.

Mais le TCE n'a pas, lui, de date de fin d'application: il est sur les rails pour des décennies !!! C'est pour cela qu'il est si précis dans sa partie III.

De plus l'unanimité à 15 n'est pas la même chose que l'unanimité à 25, surtout si les 10 nouveaux pays sont des pays de l'Europe de l'Est, avec tous leurs particularismes...

A noter que certains changements ne se font pas à l'unanimité (comme tout ce qui concerne le social), mais à une certaine majorité (pour tout ce qui concerne l'augmentation de l'ultralibéralisme de la partie III par exemple). Les changements seront donc infiniment plus faciles dans ce dernier cas !!!

Savez-vous que nous venons, encore, d'être couillionés:
ratone invitée

Message non lu par ratone invitée » 08 mai 2005, 20:30

Jigisu a écrit : Cette Constitution ne grave rien du "tout dans le marbre", sauf peut-être la parano incessante de certains ultra-gauchos :twisted: (oups désolé :lol: )...
Parano peut-être, ultra-gaucho certainement pas... (à moins que Fabius, Emmanuelli, Mélenchon et tous ceux qui pensent non en soient) :roll:
germain.leutwyler
Messages : 88
Inscription : 16 mars 2005, 12:43
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message non lu par germain.leutwyler » 12 mai 2005, 14:15

Et encore un membre de la Convention ayant rédigé le projet de TCE qui s'estime trahie:

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=14848

Effectivement, les chefs d'Etats sont passés par là et on commence à savoir qu'il ne gouvernent pas pour le bien de leurs concitoyens, mais pour celui de leurs bons (et riches) amis...
germain.leutwyler
Messages : 88
Inscription : 16 mars 2005, 12:43
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message non lu par germain.leutwyler » 19 mai 2005, 13:59

Une prof de droit qui n'est pas une NONette et qui ne se laisse pas compter des soeurnettes:

http://mrc92.free.fr/GROUPE_EUROPE_MRC/ ... is_non.htm

C'est vrai que dans sa profession, ce TCE doit faire mal aux yeux...

Il faudrait faire ravaler ce Texte Capitaliste Ehonté à Giscard d'Estaing et à François, pour ses dérives du second mandat !

Le premier l'a Valery, le second l'i Mitterrand...
Répondre

Revenir à « Discussion générale »