Pourquoi je voterai : "OUI" !

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
glesclés
Messages : 39
Inscription : 10 mars 2005, 16:02
Contact :

Message non lu par glesclés » 16 avr. 2005, 14:16

Ecoute Futur Grande journaliste et tous les partisans du "NON", moi, je suis chômeur de longue durée au bord de la précarité... Je suis un ancien Grand journaliste !!! :D Je ne suis pas un financier ou un bobo qui méprise le peuple qui voterait "NON" ! C'est trop facile de nous dire méprisant alors que je dis en toute sincérité mon avis.... Il y a autant de partisans de Non que de Oui différents. Chez les Oui et chez les non, il y a des riches, des pauvres, des précaires, des fachos, des minoritaires, des salauds, des bons, des brutes, des truands, etc. Là, n'est pas la question ! Se décerner des certificats de vertu ou de vices selon notre camp n'a aucun intérêt !

Moi je pense que dire que ce traité est ultra-libéral est un non sens et certainement pas un argument fondé ! Il est aussi libéral que la France l'est actuellement ! Pas plus, ni moins. Ce sera aux politiques de donner une orientation précise, ceux que nous allons élire qui feront pencher la future constitution dans un sens ou dans un autre !

Ce qui donne des frissons, (et je le vis quotidiennement en tant que précaire) c'est des menaces réelles ou pas, je ne suis pas assez compétent pour le dire de dumping social... Style : directive Bolkestein (l'ai-je bien écrit ?) ou des transformations de CDD ou de CDI en contrats non identifiés qui favorisent la précarité ! Mais c'est ça l'Europe ! C'est risqué. Il y a des risques, cela a toujours été risqué de construire ! Il y a toujours une prise de risques énormes. Il n'y a que ceux qui ne bougent pas qui ne risquent rien, mais qui s'endorment dans leur inertie et leur déliquescence. L'Europe en gestation est quelque chose de révolutionnaire qui va changer notre vie quotidienne. On ne sait pas ce qu'il va arriver ! Peut-être le pire comme le meilleur. Moi je suis d'avis que c'est le meilleur : des pays sous le joug d'ex régimes communistes et totalitaires ou bien sous l'emprise de certains courants ultra-réactionnaires du catholicisme ou d'autres religions bougent enfin... La Pologne est à deux doigts de légaliser l'Ivg, l'Irlande aussi, le Portugal suivra sûrement. La Grèce vient de légaliser le mariage civil alors qu'il n'existait pas avant son entrée dans l'Europe. La France et l'Allemagne sont des alliés et plus les ennemis héréditaires d'hier... L'Angleterre, pays pro libéral et pro américain comprend enfin que son avenir se joue sur le vieux continent et plus sur le nouveau et fait des concessions ! Et j'en passe et des meilleurs ! Cela ne te galvanise pas toutes ces avancées ?

Si on en reste dans le domaine économique, regardons la situation de la France actuellement ! Elle est catastrophique ! Catastrophique ! Est-ce que cette constitution va encore empirer cet état de précarisation grandissant ? Personne ne peut être affirmatif et les experts es-économie qui font des prédictions alarmistes me font bien rigoler ! Ils se plantent à chaque fois dans leurs prédictions, ils sont à la limite de la charlatanerie ! Si on reste dans les rêts de ce traité de Nice et sous la coupe de nos technocrates franco-français, je crois bien que la situation va ne faire qu'empirer et que des séismes style 21 avril 2002 en série sont à prévoir ! Que n'a-t-on pas entendu au moment de la mise en service de l'euro ? Qu'on allait être coulé par cette monnaie nouvelle ou autres balivernes. Bien sûr, nous avons perdu du pouvoir d'achat, c'est incontestable, mais nous avons gagné une influence considérable face aux dollars. Les Américains l'ont bien compris et font plutôt profil bas aujourd'hui, sur ce sujet.

Car c'est ça l'Europe, c'est l'entrée fracassante et risquée d'une nouvelle entité politique qui va enfin peser sur les décisions mondiales... Nous allons enfin exister en tant qu'Européens. Etre français aujourd'hui, c'est quoi ? A l'échelle planétaire, c'est un canton de 60 millions d'habitants avec ses fromages, ses vins et ses vieux, son passé qui ressemble de plus en plus à des valeurs poussiéreuses et pessimistes à ranger au rencart ou dans les musées... Quel avenir ? A part le lent et inéluctable déclin.... La France aujourd'hui a une marge de manoeuvre très faible. La seule façon qu'elle a pour se redresser c'est de transfuser ses vieux principes dans du sang neuf de 24 autres nations qui partagent nos valeurs... C'est un pari ! Moi, je tente, on verra bien après ce qu'il va se passer... Il sera toujours temps ensuite d'ajuster le tir s'il s'avère déficient. En tout cas, il ne faut plus trop attendre, on est en état d'urgence ! On a plus à gagner qu'à perdre !

Ceux qui contestent ce traité en brandissant l'épouvantail de l'ultra-libéralisme se trompent de cible ! D'ailleurs qui sont-ils ? Des alter-mondialistes ? S'il y a bien une institution qui permet de mettre en application les idées "alter", c'est bien ce traité. D'ailleurs les Verts pro "OUI", n'arrêtent pas de le dire !

Maintenant sur l'interprétation du texte du Traité, il ne faut pas se leurrer ! Peux-t-on voter sur un texte sans interpréter ? Bien sûr que non ! Il faut interpréter ! Autant les "OUI" que les "NON" interprètent. Ce qui est en jeux dans ce référendum, c'est bien notre interprétation que nous nous faisons de ce traité qui n'est pas un texte biblique à prendre au pied de la lettre !

Cela dit, j'admets complètement que l'on puisse voter "NON" parce que ce traité ne nous convient pas pour "X" raisons valables, justifiés et argumentées... Mais n'est-ce pas en votant "OUI" qu'on pourra changer enfin les choses au niveau européen cette fois-ci ? N'est-ce pas en ayant pour la première fois dans l'histoire européenne, un embryon d'institution politique que l'on pourra constester et modifier ? Faut-il encore attendre des années et des années pour que tout le monde se mette d'accord pour commencer une Europe politique ? Commençons tout de suite, nous verrons bien, rien n'est irrémédiable, tout peut changer et être changé... encore une fois notre situation présente au niveau national est tellement catastrophique, on est tombé si bas que nous ne pourrons que nous relever au niveau européen. Telle est mon interprétation et mon voeu le plus cher !!!! Vive la révolution européenne !!!! Vive le rêve européen !!! Vive le "OUI" ! Rêvons pour changer la réalité !!!

Ai-je été bon ? Ou bien suis-je mauvais ? En tout cas, j'ai fait dans le lyrisme... C'est comme ça que je voudrais que les tenants du "OUI" s'expriment à la télévision... Pourquoi ne le font-il pas ? :?
future grande journaliste
Messages : 299
Inscription : 08 oct. 2003, 15:51
Contact :

Message non lu par future grande journaliste » 16 avr. 2005, 14:54

Ce que je ne comprends pas, c'est que tu me dises, votons oui, et si ça va pas, on pourra toujours changer... Eh, t'as lu la Constitution ? Une fois adoptée, il faudra l'unanimité des pays membres pour la changer. A 25, je ne vois pas comment c'est possible. Soit tu votes oui, et je peux le comprendre (à chacun ses idées), et dans ce cas tu assumes jusqu'au bout, soit y a des trucs qui ne te conviennent pas et tu dis non.
C'est comme ces soit-disant socialistes du PS qui disent qu'il faut voter oui parce que c'est le projet le plus social qui ait jamais existé... Bein oui, c'est vrai, c'est la première fois que le mot social apparaît dans un texte européen. Mais il n'y a pas d'avancée sociale, pas de sûreté sur ce que l'Europe garantit (à part l'égalité homme-femme)... On y parle de progrès, de compétitivité, d'économie de marché...
Et juste un mot sur Bolkenstein, son texte va tout droit dans ce que nous dit la constitution sur la libéralisation des services... Mais bon, ce ne doit pas être un signe de l'ultra-libéralisme de cette Constitution... Je dois me tromper...
"ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres !"
glesclés
Messages : 39
Inscription : 10 mars 2005, 16:02
Contact :

Message non lu par glesclés » 16 avr. 2005, 15:48

Ce que je ne comprends pas, c'est que tu me dises, votons oui, et si ça va pas, on pourra toujours changer... Eh, t'as lu la Constitution ? Une fois adoptée, il faudra l'unanimité des pays membres pour la changer. A 25, je ne vois pas comment c'est possible.
Et tu crois qu'en votant "Non", on va tomber d'accord sur un nouveau texte miraculeux qui va satisfaire 25 pays différents, tu rêves ! Ce n'est pas possible. Autant prendre ce texte comme départ, même s'il n'est pas parfait et qu'il est même en certains endroits détestable...

Dans le cas d'une victoire du "NON", on est dans l'impasse des négociations impossibles dont l'aboutissement est plus qu'incertain... et on va devoir subir en plus d'une crise économique une crise politique sans précédent. Avec tous les démagos europhobes (style Le Pen) qui vont tirer à boulets rouges sur l'idéal européen pour leur délire suicidaire de France aux Français !

Dans le cas du "OUI", l'Europe est partie sur les rails, ne reste qu'à changer les directions si elle ne nous plaît pas ! C'est quand même mieux, non ? Et puis cette révision possible qu’à l’unanimité, ce n’est pas nouveau. L’actuel traité de Nice obéit aux mêmes principes... On est en train de le réviser, non ? Les révisions seront toujours possibles. La preuve on a pas arrêté de réviser depuis les tous débuts de l’Europe jusqu’à aujourd’hui : acte unique, Maastricht, Amsterdam, Nice, Bruxelles. Et sache que dès l’entrée en vigueur du traité (en 2006) le Parlement pourra faire des propositions de révision. Des révisions européennes et non plus françaises, on sera bien dans une nouvelle ère... rien qu'européenne si européenne...
Soit tu votes oui, et je peux le comprendre (à chacun ses idées), et dans ce cas tu assumes jusqu'au bout, soit y a des trucs qui ne te conviennent pas et tu dis non.
Il ya plein de trucs que j'aime pas dans ce texte de traité européen. Plein ! Il faut faire des concessions à ses opinions sinon on y arrivera jamais ! Le rêve européen passe pour moi avant tout ! As-tu déjà été à la tête d'une collectivité ou d'une association avec une direction collégiale ? C'est un vrai casse-tête pour prendre, ne serait-ce qu'une décision... Ce qui n'empêche pas que la cause servie par cette collectivité peut être juste et justifiée....
C'est comme ces soit-disant socialistes du PS qui disent qu'il faut voter oui parce que c'est le projet le plus social qui ait jamais existé... Ben oui, c'est vrai, c'est la première fois que le mot social apparaît dans un texte européen.


Alors ? Tu vois qu'il y a des points positifs ! Ce mot "social" qui fleure bon notre modèle européen contre le modèle inhumain et américain est une arme très efficace pour plaider contre l'ultralibéralisme...
Mais il n'y a pas d'avancée sociale, pas de sûreté sur ce que l'Europe garantit (à part l'égalité homme-femme)... On y parle de progrès, de compétitivité, d'économie de marché...
C'est un fourre-tout sans nom... je l'admets qui dit tout et le contraire de tout... Progrès ? Je suis plutôt pour ! Compétitivité ? C'est inévitable et il faut la tempérer par l'intervention de l'Etat. Economie de marché ? On nage dedans... tu veux qu'on retourne à une économie administrée et sclérosée ? Moi j'aime bien la compétitivité innovante quand elle s'accompagne d'un "projet social" pour les exclus !
Et juste un mot sur Bolkenstein, son texte va tout droit dans ce que nous dit la constitution sur la libéralisation des services... Mais bon, ce ne doit pas être un signe de l'ultra-libéralisme de cette Constitution... Je dois me tromper...
C’est sous l’empire des traités actuels, celui de Nice ou de l’Acte unique que Fritz Bolkestein a entrepris de faire adopter sa directive. C’est l’adoption du traité qui peut protéger de la directive Bolkestein, et non le contraire ! Il y a autant de liens entre notre Constitution de 1958 est les lois Raffarins que son gouvernement a votées que de liens existant entre cette directive et le nouveau Traité !
future grande journaliste
Messages : 299
Inscription : 08 oct. 2003, 15:51
Contact :

Message non lu par future grande journaliste » 16 avr. 2005, 16:10

mais moi aussi je suis pour le progrès, la compétitivité... Mais pas quand c'est au détriment des citoyens ! Désolée, mais je ne pense pas qu'en adoptant cette constitution, notre modèle social soit préservé ! Je suis Rmiste, j'ai un mal fou à trouver une place stable, et franchement quand je lis ce texte, je pense surtout que je vais devoir cumuler les contrats précaires parce que "j'ai le droit de travailler et que l'Europe aspire au plein emploi" et non pas avoir un CDI qui me permettrait de faire des projets d'avenir et de louer un appart... oui, je sais, ce sont des arguments bien futiles comparés à l'idée d'une Grande Europe !
"ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres !"
glesclés
Messages : 39
Inscription : 10 mars 2005, 16:02
Contact :

Message non lu par glesclés » 16 avr. 2005, 21:17

Ecoute Grande journaliste, il est vraiment rigolo ton pseudo... moi aussi je suis professionnellement dans la merde et la précarité et en plus je ne suis plus tout jeune et ma femme attend un gosse... Voilà, et bien ça ne me fait pas pour autant voter "NON" !
Bon ce dernier argument est un peu stupide... mais il est la réplique du tien... Je n'ai pas l'impression que notre Europe actuele du Traité de Nice soit à même de changer quelque chose à la situation économique désastreuse... Alors pourquoi pas lever la tête vers l'avenir et voter "OUI" ? Comme un défi, un pari vers un avenir économique plus radieux ? Cela changerait du pessimisme, des jérémiades et des aigreurs habituels... Voilà, c'est tout ce je peux te dire... Cela dit, si tu es sûre de ton opinion vote "NON" ! Il semble bien que tous les sondages donnent ce vote "négatif"... Dommage ! C'est un peu pour moi le vote du pire, en espérant que du pire sortira du meilleur... c'est bien ta position, non ? Sans rancune et avec le sourire, bonsoir... :wink:
Et le 29 mai, votez OUI ou NON, mais votez quoi qu'il arrive....
Jigisu
Messages : 46
Inscription : 17 mars 2005, 16:25
Contact :

Message non lu par Jigisu » 16 avr. 2005, 23:54

Oui, aujourd'hui L'Europe est libérale, et justement c'est la possibilité de changer les choses... La Constitution n'instaure pas une Europe sociale... effectivement elle en parle, mais pour ma part, je ne vois rien de concret... On parle de plein emploi, de droit de travailler (et non pas de droit au travail), mais rien sur les CDD, CDI, contrat d'intérim... Bref, ça cache la précarité !
Les CDD, les CDI et l'interim relève plus de la loi non ?
Je ne pense pas qu'on parle de CDD, de CDI ou d'interim dans la constitution française.
Pour moi une constitution ça reste un cadre général dans lequel s'inscrit des politiques qui dépendent des partis et des hommes qui les animent. Je ne crois pas qu'une constitution a vocation à être très concrète sauf pour le fonctionnement des institutions.
Jigisu
Messages : 46
Inscription : 17 mars 2005, 16:25
Contact :

Re: OUI à l'Europe, NON au traité actuel

Message non lu par Jigisu » 17 avr. 2005, 00:01

vbnvbn a écrit :Je voterai NON justement parce que je crois à l'Europe. NON parce que ce Traité Constitutionnel est en soi un non- sens. Accoler "Constitution" et "Traité" est un oxymore. L'objectif d'une contitution est de fixer des règles générales et constitutives -d'où le nom. Un traité au contraire gère des cas particuliers, en l'occurence lié au commerce et à la circulation des marchandises. Ce qu'on essaie de nous faire passer pour une constitution, c'est-à-dire une loi des lois n'est qu'un ensemble de points complexes directement inspirées de l'AMI et allant dans le sens de l'ultra-libéralisme (d'ou l'enthousiasme du MEDEF pour le oui) . Qui veut nous faire croire que l'on combattra la Chine en facilitant le commerce avec l'Europe de l'Est ? Ceux qui ont tout à y gagner, c'est-à-dire les grandes entreprises installées dans plusieurs pays d'Europe. Si être Européen consiste à se retrouver au chomage au profit d'un Letton plutôt que d'un Chinois, alors NON!
Quand deux pays ouvrent leurs frontière pour le commerce l'un et l'autre et que les deux pays ont a peu près le même niveau de développement l'ouverture des frontière profitent aux deux pays qui s'enrichissement mutuellement. Cela a été prouvé par l'économiste Ricardo dans la théorie des avantages comparatifs et on a pu le vérifier dans la pratique (par exemple avec l'Espagne et dans une moindre mesure le Portugal). Par conséquent l'ouverture des frontières avec l'Europe de l'Est est je crois une bonne opportunité pour la France de donner un coup de pouce à sa croissance et à son emploi.
Jigisu
Messages : 46
Inscription : 17 mars 2005, 16:25
Contact :

Message non lu par Jigisu » 17 avr. 2005, 00:32

future grande journaliste a écrit :Ce que je ne comprends pas, c'est que tu me dises, votons oui, et si ça va pas, on pourra toujours changer... Eh, t'as lu la Constitution ? Une fois adoptée, il faudra l'unanimité des pays membres pour la changer. A 25, je ne vois pas comment c'est possible.
Et pourtant c'est possible... très très difficile mais possible.
Mais d'ailleurs ce n'est pas si grave si on ne la révise pas... Ce n'est pas la constitution en elle même qui est le plus important. Ce qui importe plus ce sont les politiques qui seront menées et les hommes qui les porteront. La constitution parle de valeurs très générales: "social" "libéral", "égalité" sont des mots qui ne sont pas très précis, chacun à sa propre définition et interprétation des termes: par exemple un fervent défenseur du libéralisme pourrait être en même temps un homme très charitable s'engageant dans des opérations humanitaires et aidant son prochain en toutes circonstances. Au contraire, un homme ayant des idées socialistes pourrait s'avérer être un tyran dans les faits. Et inversement.
Pour moi ce n'est pas la constitution qui donnera un visage "libéral" ou "social" à l'europe, ce sont des hommes, des lois et le peuple !
La constitution est juste le cadre qui permet aux politiques de s'exprimer, ce n'est pas elle qui dictera la conduite des dirigeants de demain, comme disait capitaine jesaipluki dans Pirates des Caraïbes à propos du code des pirates "ce ne sont pas de véritables règles, c'est plutôt une ligne de conduite".
Soit tu votes oui, et je peux le comprendre (à chacun ses idées), et dans ce cas tu assumes jusqu'au bout, soit y a des trucs qui ne te conviennent pas et tu dis non.
Il faut peut être parfois savoir faire des compromis au risque sinon de tomber dans l'immobilisme.
Jigisu
Messages : 46
Inscription : 17 mars 2005, 16:25
Contact :

Message non lu par Jigisu » 17 avr. 2005, 00:39

glesclés a écrit : Et le 29 mai, votez OUI ou NON, mais votez quoi qu'il arrive....
Attends je la refait:
Et le 29 mai, votez OUI ou ne votez pas NON, mais votez quoi qu'il arrive... :lol:
future grande journaliste
Messages : 299
Inscription : 08 oct. 2003, 15:51
Contact :

Message non lu par future grande journaliste » 17 avr. 2005, 09:57

Je suis d'accord avec toi, la Constitution devrait fixer les lignes de conduite, et laisser les politiques donner un sens à ce que sera l'Europe... Mais ce n'est pas ce que je lis !!! Pourquoi la Constitution Européenne est-elle si longue ? Pourquoi développe-t-elle des sujets économiques ? Pourquoi ne s'est-on pas contenter des deux premières parties, qui fixent les droits et devoirs des citoyens européens, et la façon dont sont votées les lois ou lois cadres européennes ?
C'est pour ça que je dis que cette Constitution n'est pas bonne, elle fixe des règles qui ne devraient pas la regarder, elle devrait se contenter d'édicter des grands principes... Or elle va plus loin (et à mon avis pas dans le bon sens, mais enfin...).
Voilà, et je tiens à dire que je voterai Non aussi pour une autre raison, pas du tout économique, mais militaire : pas mal de propos de cette Constitution me font croire qu'une troisième guerre mondiale serait possible en l'adoptant (des efforts militaires à faire pour les pays membres, une stratégie militaire soumise à l'OTAN, la solidarité de tous les pays membres si l'un d'entre nous est attaqué par un autre pays ou en cas d'attaque terroriste...). Je sais, on va me dire que c'est déjà le cas, mais pour une fois qu'on nous demande notre avis, moi, c'est Non !
Juste un point sur lequel je suis d'accord avec toi, Gesclés, OUI ou NON, allez voter !
"ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres !"
Jigisu
Messages : 46
Inscription : 17 mars 2005, 16:25
Contact :

Message non lu par Jigisu » 17 avr. 2005, 11:05

future grande journaliste a écrit :Je suis d'accord avec toi, la Constitution devrait fixer les lignes de conduite, et laisser les politiques donner un sens à ce que sera l'Europe... Mais ce n'est pas ce que je lis !!! Pourquoi la Constitution Européenne est-elle si longue ? Pourquoi développe-t-elle des sujets économiques ? Pourquoi ne s'est-on pas contenter des deux premières parties, qui fixent les droits et devoirs des citoyens européens, et la façon dont sont votées les lois ou lois cadres européennes ?
C'est pour ça que je dis que cette Constitution n'est pas bonne, elle fixe des règles qui ne devraient pas la regarder, elle devrait se contenter d'édicter des grands principes... Or elle va plus loin (et à mon avis pas dans le bon sens, mais enfin...).
C'est vrai que la constitution est très longue, l'est-elle trop ?
J'aurais préféré qu'elle soit plus courte car j'ai une préférence pour la simplicité. La constitution est longue mais si c'est un défaut ça ne peut être qu'un défaut mineur à mon avis. On ne va pas rejeter un texte juste parce qu'on le trouve un peu trop long...
Après son contenu peut sembler trop directif, mais l'est-il vraiment ?
Je prend par exemple l'article III-184 "1.Les Etats membres évitent les déficits excessifs."
Certains analyse cette article comme un obstacle aux politiques budgétaires de l'Union, les Etats ne pouvant pas dépasser un certain seuil de déficit. Je ferais juste trois remarques.
Tout d'abord cette disposition existe déjà, les Etats n'ayant pas le droit de dépasser un déficit de 3% de leurs PIB. Donc rien de nouveau sous le soleil.
Ensuite on dénonce le fait que cette disposition - comme beaucoup d'autres- sera "gravée dans le marbre", que les Etats sont condamnés à ne plus pouvoir jamais pratiquer de politiques budgétaires. C'est faux. Car il est -à mon avis- très simple de contourner cette difficulté. Si jamais un jour, la majorité européenne devient interventionniste et souhaite mener une politique de relance de la consommation par des déficits budgétaires alors elle n'aura qu'à simplement voter pour changer la valeur de référence des déficits, en passant par exemple de 3% à 25% du PIB ce qui leur laisse toute la marge de manoeuvre possible. Car même si la constitution parle de ne pas dépasser un déficit "excessif" elle ne donne pas de chiffre précis, car celui-ci reste déterminé par les politiques, qui n'ont aucunes raisons de garder éternellement un déficit maximum à 3% du PIB. Bien sûr unilatéralement un pays ne pourra pas dépasser cette valeur de référence sous peine de sanctions financières, mais ça ce n'est pas nouveau, à la limite je pense même que la constitution permet une plus grande souplesse au niveau budgétaire que ne le permettait le traité de Maastricht, dans le sens ou une révision des valeurs de référence est plus facile à réaliser.
Enfin troisième remarque qui reprend ce que j'ai dit juste avant:
la constitution européenne ne fixe pas un taux de référence (par exemple 3%), elle parle juste d'"éviter des déficits publics excessifs". Si jamais les politiques décident de mettre ce taux à 50%, c'est comme s'il n'y avait pas de taux tant celui-çi est grand: les politiques de chaque pays serait donc totalement libres de mener la politique budgétaire qu'ils veulent: politique de relance par des déficits ou bien politique de contrôle des dépenses. La constitution dans ce domaine fixe donc des dispositions très générales laissant une totale liberté aux politiques européens.
future grande journaliste
Messages : 299
Inscription : 08 oct. 2003, 15:51
Contact :

Message non lu par future grande journaliste » 17 avr. 2005, 14:02

Tu es optimiste ou naïf, Jigisu, je ne sais pas quoi choisir ! Ce que tu dis est faut ! Les etats membres n'auront plus de marge de manoeuvre... On ne va pas relever les taux ! C'est déjà le cas d'ailleurs, puisque la France s'est fait taper sur les doigts plus d'une fois sur ce point là ! Et pour modifier la constitution, faut l'unanimité !!!! Pas possible à 25...
Mais vote oui, rien ne t'en empêche, mais ça m'énerve que tu dises que pleins de choses ne te conviennent pas dans ce texte, mais pour l'Europe tu diras oui... Faut faire des conscessions... va dire ça au Medef sur le statut des intermittents, ils vont te rire au nez ! D'ailleurs, sur la culture, la Constitution ne dit rien, ou presque, juste une ligne... C'est vrai que c'est moins intéressant que l'économie qui fait des pages et des pages... :roll:
Ne surtout pas voir là-dedans que l'Europe ne jure pas que par l'économie...
"ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres !"
Jigisu
Messages : 46
Inscription : 17 mars 2005, 16:25
Contact :

Message non lu par Jigisu » 17 avr. 2005, 14:48

future grande journaliste a écrit :Tu es optimiste ou naïf, Jigisu, je ne sais pas quoi choisir ! Ce que tu dis est faut ! Les etats membres n'auront plus de marge de manoeuvre... On ne va pas relever les taux ! C'est déjà le cas d'ailleurs, puisque la France s'est fait taper sur les doigts plus d'une fois sur ce point là ! Et pour modifier la constitution, faut l'unanimité !!!! Pas possible à 25...
???
Pas besoin de modifier la constitution pour modifier les taux. Justement ce que je dit c'est que ce sont des lois qui modifieront ces taux, la Constitution n'indique justement aucun taux, elle parle juste de "valeur de référence", mais elle ne les fixe pas explicitement (en tout cas je ne l'ai trouvé nul part). Donc j'en conclus que ce sont des lois votés par le parlement européen qui fixeront ces taux, et que pour modifier les taux, nul besoin de changer la Constitution, ce qui permet donc une grande liberté d'action aux politiques.
Mais vote oui, rien ne t'en empêche, mais ça m'énerve que tu dises que pleins de choses ne te conviennent pas dans ce texte, mais pour l'Europe tu diras oui... Faut faire des conscessions... va dire ça au Medef sur le statut des intermittents, ils vont te rire au nez ! D'ailleurs, sur la culture, la Constitution ne dit rien, ou presque, juste une ligne... C'est vrai que c'est moins intéressant que l'économie qui fait des pages et des pages... :roll:
Ne surtout pas voir là-dedans que l'Europe ne jure pas que par l'économie...
Ce texte me convient très bien, et pour l'instant je ne trouve pas grand chose à redire dessus. Je le trouve peut être un peu trop long mais ce n'est certainement pas une raison suffisante pour voter non.
Jigisu
Messages : 46
Inscription : 17 mars 2005, 16:25
Contact :

Message non lu par Jigisu » 17 avr. 2005, 15:28

Connaissez vous un forum où des spécialistes calés sur le sujet de la Constitution européenne pourrait nous répondre de manière très précise sur cette Constitution ?
Par des spécialistes, j'entend des juristes, des économistes... et toute autre personne compétente sur des questions très technique.
Ce forum est bien, mais ceux qui le fréquente -moi y compris- n'ont peut être pas le bagage suffisant pour parler de la Constitution: j'aimerais avoir des explications de spécialistes sans devoir perdre des heures à fouiller à droite et à gauche à la recherche d'une petite précision sur une partie du texte, précision que de toute façon je ne trouverais pas... :?
ratone invitée

Message non lu par ratone invitée » 17 avr. 2005, 20:44

Je n'ai pas tout lu, mais cela explique par exemple en quoi les droits fondamentaux priment sur les constitutions nationales et sont bien moindres que les anciens traités européens et surtout que la constitution de la Vème République. En effet, ce sont les annexes qui donnent un éclairage différent aux articles de la Charte.
Lisez un peu, cela vous donnera une meilleure idée de ce qui nous attend.

De toutes façons déjà primo, je ne comprend toujours pas pourquoi le Parlement européen a si peu de poids. Ou est elle la séparation des pouvoirs ?

Il s'agit bien d'un traité qui consiste à aligner l'Europe sur l'Otan, à la rendre compétitive sans tenir compte des droits sociaux. C'est clair. Que ceux qui votent oui ne disent pas le contraire, après s'ils veulent d'un système ultra-libéral c'est leur choix mais qu'on arrête l'hypocrisie.
Répondre

Revenir à « Discussion générale »