Pourquoi je voterai : "OUI" !

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
corsaire
Messages : 750
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

pourquoi je voterai toujours non

Message non lu par corsaire » 29 avr. 2005, 16:20

Je maintiens, ne t'en déplaise, que ce traité place l'Europe dans l'ultra libéralisme. Je pense que ce traité masque beaucoup les réalités auxquelles nous pourrions être confrontées. Je reprendrai les textes ce week end pour te répondre plus amplement (entre deux réponses, je suis censé travailler...).
Ceci dit je suis contre ce traité mais pas contre l'Europe, et le fait de dire non ne me met pas pour autant dans la même idéologie raciste de certains dont je n'ose même pas prononcer les noms.
elliott
Messages : 1
Inscription : 07 mars 2005, 09:59
Contact :

Message non lu par elliott » 29 avr. 2005, 17:26

il n'y a pas de Non européen. C'est une absurdité. Il faut assumer messieurs dames, si vous votez non, c'est que vous êtes contre l'Europe, et que vous pensez que la France sera mieux armée pour lutter seule contre les dérives ultra-libérales et la mondialisation. et donc que vous êtes bien naïfs. Quelle mauvaise idée que de demander aux Français de porter fièrement et démocratiquement ce texte en montrant l'exemple. C'était oublier un peu vite que ce sont pour un trop grand nombre des veaux, des xénophobes et des crétins.
DLZA

oula, ça s'embale

Message non lu par DLZA » 29 avr. 2005, 19:22

Dommage de craquer comme ça, c'était bien parti pourtant...
Les convictions, oui, les dérapages, non !

Je ne pense pas que c'est en s'énervant que tu feras passer ton message, ni en jetant les armes au bout de quelques messages...

Je voulais juste intervenir pour rappeler que le référendum est un trompe-l'oeil démocratique. A chaque référendum, on ne demande pas l'avis des français, on leur fait comprendre qu'il n'y a pas le choix. Et pour l'Europe, euh pardon, l'acceptation de la constitution européenne (rédigée rappelons le par un très vieux monsieur à 1000 lieux de son temps), c'est complètement le cas quand on écoute les hommes et femmes politiques.

Pour moi, il n'y a pas débat, parce qu'il y a démagogie. Pourquoi après tout, ce serait une catastrophe de voter non. Pourquoi il est absolument inenvisageable pour tous de tenter de réécrire ce premier essai de constitution ? Cela prendrait-il des années ? Pourquoi n'essayons-nous pas une nouvelle forme de textes, de langage politique ?

Je suis profondément pour l'Europe, pour un espace multiculturel, riche d'histoire et de savoirs... Mais pas pour cette constitution qui rend le système de redistribution économique obsolète et hors la loi...

Aussi, j'ai lu pas mal de messages, on ne peut pas parler de rêve européen (il aurait fallu le construire il y a 50 ans), mais bien une sorte de voile protecteur, fragile et peu novateur...

C'est là où ce débat est mauvais... Les idées se comptent sur les doigts de la main. Quel est l'objectif, quels sont les moyens ? Contre ou avec qui jouons-nous ? Apparemment, ça a l'air d'être clair pour tout le monde... Pas pour moi.
germain.leutwyler
Messages : 83
Inscription : 16 mars 2005, 12:43
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message non lu par germain.leutwyler » 30 avr. 2005, 08:00

CONSTITUTION EUROPÉENNE ET "MODÈLE SOCIAL" EUROPÉEN : ANALYSE JURIDIQUE D’UNE IMPOSTURE POLITIQUE

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=13394
La simple lecture attentive d’un tel projet ne peut laisser de doutes quant à sa nature profonde et si l’adhésion des libéraux paraît légitime, on reste, en revanche confondu par la position de ceux qui prétendent défendre une Europe sociale, et assurer la pérennité des services publics sur la base d’un tel texte. Des calculs politiciens extérieurs au texte, agrémentés pour certains d’une certaine ignorance de celui-ci, et pour d’autres d’une authentique conviction libérale qui n’ose dire son nom, aboutissent, en tout cas, à tisser la trame d’une réelle imposture politique.
La mauvaise foi de certain(e)s ci-dessus n'y pourra rien: le 29 mai, les politiques apprendront à leurs dépens qu'ils ont été élus pour défendre ceux qui les ont choisi(e)s, et non pas pour défendre leurs propres intérêts et ceux de leurs petits amis bien nantis...
glesclés
Messages : 39
Inscription : 10 mars 2005, 16:02
Contact :

Message non lu par glesclés » 30 avr. 2005, 15:10

Té réjouis pas trop vite Germain, les sondages se suivent et ne se ressemblent plus…

Pour la première fois le "OUI" au référendum sur la Constitution de l'UE est majoritaire en France !!!!!!
PARIS (AFP) - 30/04/2005 11h49 - La campagne pour le référendum sur la Constitution européenne va accaparer l'essentiel de l'actualité politique de la semaine, alors qu'un premier sondage donne la victoire au oui (52%) après une litanie de 23 enquêtes qui ont placé le non en tête un mois et demi durant. Rendue publique samedi, l'enquête TNS-SOFRES pour RTL-Le Monde-LCI se traduit par un bond de 7 points du oui, qui passe de 45 à 52%, tandis que le non régresse dans les mêmes proportions, au regard d'un sondage du même institut réalisé à la mi-avril.
La simple lecture attentive d’un tel projet ne peut laisser de doutes quant à sa nature profonde et si l’adhésion des libéraux paraît légitime, on reste, en revanche confondu par la position de ceux qui prétendent défendre une Europe sociale, et assurer la pérennité des services publics sur la base d’un tel texte.
Hé pourtant, Germain, c’est exactement ma position. J’ai lu le traité et pour moi il ne fait aucun doute que c’est un projet qui peut être social. C’est même pour cette raison que je vote « OUI » ! Je n’ai jamais été un libéral, je serais plutôt un keynésien et un partisan invétéré de l’intervention de l’Etat dans tous les domaines sociaux. Seul l’Etat peut lutter contre les injustices que laissent faire le marché ou la loi du plus fort. Telle est ma conviction intime et c’est pour ça que je vote encore et toujours « OUI » !
Des calculs politiciens extérieurs au texte, agrémentés pour certains d’une certaine ignorance de celui-ci, et pour d’autres d’une authentique conviction libérale qui n’ose dire son nom, aboutissent, en tout cas, à tisser la trame d’une réelle imposture politique.
Des libéraux en France, il n’y en a pas autant que ça…On est le pays de Colbert et de l’Ena ! Même les patrons du Medef sont les premiers à réclamer l’intervention ou les subsides de l’Etat quand leur entreprise ne va pas. Quant aux calculs politiciens, c’est inévitable… Moi je ne me sens pas tout un imposteur. Juste un citoyen qui se réjouit que le rêve européen puisse s'incarner enfin.... Vive l'Europe et vive l'Europe politique ! VOTEZ OUI ET OUI ET RE-OUI ! :lol:
Jigisu
Messages : 46
Inscription : 17 mars 2005, 16:25
Contact :

Message non lu par Jigisu » 01 mai 2005, 12:08

Jigisu : ton argumentaire contient des failles. Tu te permet parfois des facilités ou des raccourcis sans doute par relâchement, lassitude ou colère. 95% de ton texte est difficilement attaquable, très bien formulé, très bien argumenté. malheureusement tu te fais attaquer sur les 5% du texte qui reste, qui est parfois beaucoup moins bon, très partisan ou trop facile.
Ce traité n’est pas un dogme et je ne suis pas un pape infaillible. :( J’essaye de mettre en avant ses avantages et c’est pas évident. Le fond du débat sur le référendum du 29 mai prochain est le même que celui de Maastricht en 92. On est hostile ou favorable à la construction européenne. Que je sois attaqué sur ces failles, tant pis… mais l’indifférence et l’abstention, c’est pire.
Ce n'était pas une attaque, juste un conseil.
C'est justement parce que je trouve ton argumentaire excellent que je trouve dommage qu'il puisse être attaqué sur ses quelques failles.
Au lieu de reprendre point par point ce que tu avances, les adversaires te reprennent juste sur les points discutable, les 5 % du texte (comme ton attaque malheureuse sur les Suisses).
En procédant ainsi, il montre du doigt la petite faiblesse et la transforme en monstrueuse tare; oubliant sciemment tous les arguments auxquels ils n'ont aucune réponse acceptable, rendant vaine une partie de tes efforts.

Bien sûr c'est impossible dans l'absolu d'avoir un raisonnement parfait, il y aura toujours des petites faiblesses, cependant en les réduisant au minimum, cela empêche les adversaires de répondre quelquechose de sensé. Ils répondront quand même pour ne pas se sentir ridicule, mais si l'argumentaire est quasi-inattaquable, la réponse sera ridicule en elle même et probablement complétement à côté de la plaque.

Je pense qu'on a maintenant bien fait le tour de la question, il n'y a plus vraiment de nouveaux arguments, même si le "combat" n'est pas encore fini; il durera au moins jusqu'au 29 Mai.

Pour moi c'est OUI, définitivement...
Avatar de l’utilisateur
Manuel
Messages : 12
Inscription : 07 févr. 2004, 20:48
Localisation : sous les toits
Contact :

Message non lu par Manuel » 01 mai 2005, 18:44

Que de naïvetés sur les bonnes intentions humanistes du petit monde des eurocrates... Et pourtant si vous n'êtes pas des "English Mother Tongue Journalist" (journaliste de langue maternelle anglaise), c'est à dire de la "bonne race" (la supérieure, celle que l'on ne peut acquérir que par la naissance :evil: ), l'Europe n'est pas pour vous, rentrez chez vous !

ENGLISH MOTHER-TONGUE JOURNALISTS (Bruxelles-BE)
Ecrit par Equipe Categorynet.com
29-04-2005
Function description:
We are looking for a number of junior journalists who will be responsible for drafting European publications. These are full-time posts, based in Brussels. Work is expected to start in the second half of 2005.

Profile:
- You should have a university-level degree in either journalism, political science, economics, the social sciences or a related field;
- You should be able to demonstrate an excellent knowledge of the European institutions and policies, acquired either through your studies or through work experience;
- You should be mother-tongue English, with a good knowledge of written and spoken French;
- You should have excellent writing and researching skills, an ability to summarise clearly and accurately, and be a good communicator and team player;
- You should be familiar with current office software and the internet;
- Previous professional experience in this sector (journalism, communication or European affairs) would be an advantage

Pour postuler à cette annonce, vous devez vous rendre sur le site "Source".
Source : http://www.references.be/
L'Europe telle que la voient ces gens-là sera anglophone ou ne sera pas !

C'est drôle de voir que les Britanniques qui n'ont aucune intention de faire partie un jour de la zone euro (cf le dernier discours de campagne de Tony Blair) et ont toujours eu un pied à Bruxelles et l'autre à Washington ont à présent le quasi-monopole des postes des préposés à la propagande bruxellois... Postes qui figurent parmi les mieux payés qui soient en ce domaine soit dit en passant. Mais je ne suis pas sûr que les sociétés basées sur la propagande soient les plus invincibles qui soient.
vbnvbn
Messages : 5
Inscription : 24 mars 2005, 17:49
Contact :

Re: OUI à l'Europe, NON au traité actuel

Message non lu par vbnvbn » 01 mai 2005, 19:49

Jigisu a écrit :
vbnvbn a écrit :Je voterai NON justement parce que je crois à l'Europe. NON parce que ce Traité Constitutionnel est en soi un non- sens. Accoler "Constitution" et "Traité" est un oxymore. L'objectif d'une contitution est de fixer des règles générales et constitutives -d'où le nom. Un traité au contraire gère des cas particuliers, en l'occurence lié au commerce et à la circulation des marchandises. Ce qu'on essaie de nous faire passer pour une constitution, c'est-à-dire une loi des lois n'est qu'un ensemble de points complexes directement inspirées de l'AMI et allant dans le sens de l'ultra-libéralisme (d'ou l'enthousiasme du MEDEF pour le oui) . Qui veut nous faire croire que l'on combattra la Chine en facilitant le commerce avec l'Europe de l'Est ? Ceux qui ont tout à y gagner, c'est-à-dire les grandes entreprises installées dans plusieurs pays d'Europe. Si être Européen consiste à se retrouver au chomage au profit d'un Letton plutôt que d'un Chinois, alors NON!
Quand deux pays ouvrent leurs frontière pour le commerce l'un et l'autre et que les deux pays ont a peu près le même niveau de développement l'ouverture des frontière profitent aux deux pays qui s'enrichissement mutuellement.

En effet, mais lorsque leurs niveaux sont différents, c'est l'inverse.
Au mieux les pays les moins riches connaitront un accroissement de leurs ressources et une baisse des classes pauvres au profit des classes moyennes; au mieux les entreprises françaises pourront-elles faire plus de bénéfices, mais je ne voit pas en quoi nous en profiterons. Et n'allez pas me dire que la bonne santé des entreprises bénéficiaires sera profitable (je vous rappel que le commerce n'a jamais été aussi florissant qu'en se moment).
germain.leutwyler
Messages : 83
Inscription : 16 mars 2005, 12:43
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message non lu par germain.leutwyler » 01 mai 2005, 20:19

S'il faut choisir entre soutenir les friqués ou soutenir les démunis, je préfère soutenir CEUX QUI EN ONT VRAIMENT BESOIN:



Le gouvernement n'échappera pas le 29 mai à un vote sanction, car c'est la même politique ultralibérale qu'il exerce dans l'Hexagone et dans le Conseil des Ministres européen !

Quelle belle hypocrisie de voter la directive Bokelstein, puis de faire mine de ne plus la vouloir (car elle n'est que mise temporairement de côté) uniquement pour rassurer les gens qui râlent...

Pour une fois qu'on vous demande votre avis, donnez-le: un NON ne pourra déboucher que sur une Constitutions meilleure, plus respectueuse de vos droits et de vos revendications ! Un OUI ne pourra déboucher que sur le pire, le règne du FRIC ET DU PLUS FORT pour des décennies.

Si vous connaissez une chômeuse ou un chômeur en France, demandez-lui si l?Europe ou une certaine politique gouvernementale est responsable de sa condition précaire et si ce TCE va la ou le sortir d'affaire...

Signé: un patron qui gagne son salaire en travaillant, pas en boursicotant ! De plus, j'aime mieux passer pour un démago que pour un salaud !
vbnvbn
Messages : 5
Inscription : 24 mars 2005, 17:49
Contact :

Message non lu par vbnvbn » 01 mai 2005, 20:36

Morceaux choisis...

"Je suis de l’avis des conservateurs britanniques qui trouvent ce traité trop social… Il est bien social, il n’est pas ultra-libéral !"

On parle beaucoup du social dans ce traité mais il faut savoir quelle valeur est donnée aux mots. Ainsi, dans l'article 1-1-3 concernant l'économie de marché, cette économie est qualifiée de sociale.
Allons, soyons sérieux, ce traité n'est pas social, il prône l'économie de marché.


"Il est mauvais ce texte ? Alors, il faudrait le changer… Etes-vous sûr qu’une fois changée, vous allez voter « OUI » ? Hé, bien, je suis sûr que non… il y aura encore des éléments scandaleux qui ne vous plairont pas et l’Europe ne se fera jamais…"

Ben c'est vrai, si le prochain est mauvais, poubelle aussi. C'est quoi ce délire de fuite en avant ? Vous sous-entendez que vous allez voter oui "parce qu'il le faut bien" ?
Moi je rétorque que si l'on nous demande notre avis c'est parce qu'on le vaut bien !


"Et puis traquer des terroristes fanatiques qui tuent des innocents et ce à 25 pays, je trouve que c’est faire appliquer la Justice démocratique."

Il a bon dos le terrorisme. C'est un mensonge florissant : "tu fais passer mes résistants tchétchènes pour des terroristes et moi je t'aide à mettre les attentats islamistes (?) sur le dos des Basques".
Les polices d'Europe, les polices du monde entier, n'ont absolument pas besoin de ce traité pour collaborer, comme elles le font déjà. Interpole, ça vous dit quelque chose ?


"Les Anglais deviennent de plus en plus européens et de moins en moins monarchistes… Pourquoi les autres pays accepteraient-ils de revoir un traité que eux, ils auront approuvé ?"

Pourquoi ? Parce que, une fois de plus, ON NOUS POSE LA QUESTION et qu'il est légitime de refuser ce traité s'il ne nous convient pas.
La question sera également posée aux Pays-Bas le 1er juin.
Et puis bon, vous êtes au courant que ces "Anglais de plus en plus européens" ne sont toujours pas passés à l'Euro. Vous savez, la monnaie européenne...
Jigisu
Messages : 46
Inscription : 17 mars 2005, 16:25
Contact :

Re: OUI à l'Europe, NON au traité actuel

Message non lu par Jigisu » 01 mai 2005, 21:29

moi a écrit : Quand deux pays ouvrent leurs frontière pour le commerce l'un et l'autre et que les deux pays ont a peu près le même niveau de développement l'ouverture des frontière profitent aux deux pays qui s'enrichissement mutuellement.

En effet, mais lorsque leurs niveaux sont différents, c'est l'inverse.
Au mieux les pays les moins riches connaitront un accroissement de leurs ressources et une baisse des classes pauvres au profit des classes moyennes; au mieux les entreprises françaises pourront-elles faire plus de bénéfices, mais je ne voit pas en quoi nous en profiterons. Et n'allez pas me dire que la bonne santé des entreprises bénéficiaires sera profitable (je vous rappel que le commerce n'a jamais été aussi florissant qu'en se moment).
Et bien si la Constitution peut aider des lettons, des polonais ou des hongrois à sortir de la misère et bien je vote OUI; et cela même si notre richesse doit diminuer:
j'appelle cela de la solidarité.

Il y a un dicton en économie -croyez le ou non- je vous le donne:
"les profits d'aujourd'hui sont les investissements de demain et les emplois d'après demain".

Je suis tout à fait d'accord: les profits ne sont pas bien redistribués:
Au lieu d'investir les entreprises préfèrent payer des dividendes, parait-il qu'il ne savent pas quoi faire de leurs sous... :x

Mais encore distribuer des dividendes ne serait pas si dramatique si ils étaient mieux distribués. Le problème c'est que ces dividendes vont à des gars déjà hyperfriqués plutôt qu'au travailleurs qui gagne le SMIC depuis 15 ans comme caissière à Carrefour, c'est à dire ceux qui en ont réellement besoin.

Les dividendes vont tout de même en partie aux salariés, puisque 10% des salariés du privée sont propriétaires de leurs entreprises: ils touchent donc une partie des dividendes par le biais de l'intéressement et des participations (quelqu'un connaît-il la différence ?).
10% c'est bien, mais c'est encore trop peu: j'espère que dans les années à venir cette proportion montera pour atteindre des niveaux beaucoup plus importants
Vous imaginez: les salariés propriétaires de leurs outils de travail ! Le rêve communiste est possible au sein même du Capitalisme !!
...
Ca vous la coupe hein ??
:lol:

Donc en fin de compte, si les profits des entreprises françaises augmentent, cela profitera à la france (si les entreprises investissent ces profits), ça profitera aux travailleurs (si les syndicats s'organisent pour permettre aux travailleurs de racheter leurs entreprises).

Voilà, pour moi pourquoi nous profiterons des profits... :wink:
germain.leutwyler
Messages : 83
Inscription : 16 mars 2005, 12:43
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message non lu par germain.leutwyler » 02 mai 2005, 08:24

L'Europe, une loterie...où l'on perd à tous les coups avec le TCE:

http://www.campus.attac.org/IMG/swf/rou ... tution.swf
germain.leutwyler
Messages : 83
Inscription : 16 mars 2005, 12:43
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message non lu par germain.leutwyler » 03 mai 2005, 12:27

Dans la série "Jacques a dit" une petite vidéo sur un grand mensonge de Monsieur Chirac, à la fin de cet article:

http://www.cuverville.org/Cuverville-sa ... 43163.html

C'est ça, c'est un oubli de la part des rédacteurs ! Heureusement qu'il l'a vu lui ! Il arrivera à nous dire un jour que travailler et chômer c'est la même chose, pour sûr !

Lui qui ne sait même pas que la fracture sociale existe vraiment et que beaucoup de gens en souffrent ! Comment pourrait-il en être autrement, lui qui n'avait eu, avant la poussée du NON au référendum, que des problèmes de livraison ou de factures (pas sociales pour un sou) pour ses frais de bouche avec Fauchon ! Pour quelque 4000FF en moyenne PAR JOUR, de 1987 à 1995, pour un total de 14 MILLIONS de FF quand même...

Le danger, avec ce genre d'affirmation mensongère, c'est que les gens qui ne prennent pas la peine ou le temps de vérifier par eux-mêmes la différence se font couillonner en beauté par ces politiciens sans scrupules !

Et pour terminer en apothéose, quelques propos et actions du Sieur Chirac en vrac
glesclés
Messages : 39
Inscription : 10 mars 2005, 16:02
Contact :

Message non lu par glesclés » 03 mai 2005, 18:56

Chirac est un démago c'est une certitude, un prévenu accusé de corruption qui échappe à une décision de justice parce qu'il est resté à l'Elysée, c'est un fait... mais quel rapport avec le référendum du TCE ? Mitterrand, dans le genre, il était pas mieux... et puis on ne gouverne pas un pays comme la France en étant un enfant de choeur... Y en a marre de la morale à la petite semaine... et toi Germain, t'a jamais truandé quelque part une fois dans ta vie ? Ben... moi si... Et je n'ai jamais été pris... et c'est tant mieux pour moi... Alors si Chirac se goberge à nos frais chez Fauchon et qu'il se paie des danseuses aux frais du contribuable, c'est blâmable, scandaleux, mais bon, moi ça ne m'empêchera pas de dormir... Et puis toi Germain, tu la connais la pauvreté ? Moi je la connais et Chirac, je ne lui en veux pas vraiment avec ses frais de bouche chez Fauchon... Si il avait pu m'inviter ces jours-là où il a ripaillé avec l'argent de mes impôts, je serais bien venu pour en croquer un peu... :lol:
germain.leutwyler
Messages : 83
Inscription : 16 mars 2005, 12:43
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message non lu par germain.leutwyler » 04 mai 2005, 08:39

Chirac n'est pas le seul à se contredire régulièrement:



Un peu plus d'honnêteté est attendue de la part de ces gens qui nous gouvernet. Mais c'est vrai qu'ils sont entrés en politique, pas en religion, et donc tous les coups (bas) sont permis...
Répondre

Revenir à « Discussion générale »