formation aux US

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
Littlecat
Messages : 2
Inscription : 20 juil. 2004, 09:15
Localisation : Paris
Contact :

formation aux US

Message non lu par Littlecat » 10 août 2004, 23:16

Bonjour,

Est-ce que quelqu'un ici en sait un peu sur les formations en journalisme aux US (niveau master) ? Que valent les prestigieux diplômes de Columbia ou Berkeley en France ?
Et inversement, les diplômes français (CFJ, ESJ...) sont-ils reconnus à l'étranger, en particulier dans les pays anglo-saxons ?

Merci d'avance de vos réponses !
nevrah
Messages : 4
Inscription : 22 juil. 2004, 12:19
Contact :

Message non lu par nevrah » 12 août 2004, 10:55

Hello :-)

je n'ai aucune idée des équivalence ni de la "reconnaissance" des diplômes. D'ailleurs en passant, beaucoup d'écoles en France délivrent un enseignement de qualité et des diplômes de journalisme sans que ces derniers soient reconnus par l'Etat et sans pour autant que cela empêche les nouveaux diplômés de trouver du travail.

Pour avoir étudier à la fois en France et aux US, notamment dans la filière communication/journalisme à UCLA, je peux te dire que la vision du métier du journaliste est radicalement différente dans les 2 pays.
Personnellement j'ai beaucoup plus appris et apprécié la version US, plus humble à mon sens : là-bas j'ai appris ce qu'investigation, recherches d'info et enquêtes signifiaient.
En France, on a d'abord commencé par me dire que c'était le journaliste qui faisait l'info, qui régnait en maître absolu sur l'info et qui choisissait de la transmettre ou non à un public totalement passif et prêt à avaler n'importe quoi. Les profs que j'ai eu ont tous eu ce discours genre "nous journalistes sommes au dessus des autres"...Discours que je n'ai jamais entendu aux US (mais qui existe peut-être....).

Si tu as déjà une idée du pays où tu veux exercer, alors je te conseille de choisir une formation dans ce pays ; les règles sont vraiment différentes et il faut bien les connaître avant de se lancer dans la vie professionnelle.
Par exemple aux US, un journaliste n'acceptera jamais d'être invité au restaurant par qq un qu'il interviewe ou une attachée de presse. Or en France cela ne pose aucun problème aux journalistes.

D'après ce que j'ai entendu, le diplôme de Berkeley est un très bon passeport aux US...Tu devrais te renseigner sur les forums de journalistes américains.
Bonne chance!
lnlabriet
Messages : 3
Inscription : 12 mars 2004, 23:30
Contact :

journaliste aux US

Message non lu par lnlabriet » 12 août 2004, 16:17

Bonjour,
je suis une jeune journaliste, diplômée de l'IUt de Bordeaux, année spéciale, et je vis aux US, en Californie, depuis presqu'un an. Je n'ai rencontré aucun problème pour que mon diplôme français soit reconnu, d'autant que je travaille en tant que free-lance. cela me laisse le champ libre pour travailler à la fois pour la France et pour les US. Avant d'intégrer Bordeaux, j'ai posé ma candidature pour faire un master en journalisme à Berkeley et à Stanford, malheureusement, l'entrée est quasi impossible si l'on n'a pas beaucoup d'expérience dans le métier.

je pense qu'en france, les diplômes américains ne sont pas récompensés et reconnusà leur juste valeur. Mieux vaut travailler ensuite aux US avec un master délivré par une de leurs universités.

Une question pour l'intervenant précédent: comment se sont passées vos études à UCLA? Avez vous rencontré des difficultés pour y entrer?
nevrah
Messages : 4
Inscription : 22 juil. 2004, 12:19
Contact :

Message non lu par nevrah » 13 août 2004, 11:59

Pour rentrer à UCLA, pas de difficultés particulières (tests + dossier).
Mais avant ça, j'ai passé quelques mois dans une autre université de LA, à prendre des cours de communication et à travailler pour rentrer à UCLA.
Je pense aussi que je suis tombée sur les bonnes personnes au bon moment, qui m'ont vraiment beaucoup aidé.
Je crois qu'on peut dire que j'ai eu de la chance :-)

En plus c'est un campus magnifique!
boul
Messages : 7
Inscription : 13 août 2004, 15:32
Localisation : Bruxelles
Contact :

Message non lu par boul » 13 août 2004, 15:49

Pour suivre des cours aux states le plus facile reste de loin les programmes d'échanges offert éventuellement par l'école ou tu te forme, si ça c'est pas possible, alors ça devient effectivement extrêmement compliqué.
Dans son dossier d'admission, un étudiant US normal doit mettre ça moyenne des quatre dernière années qui pour les bonnes unifs ne peut être inférieure à 3,75 GPA, ce qui en français correspond à un bon 85% de moyenne chose quasi impossible chez nous. De plus ils doivent donner leurs score à des tests standardisés appelé SAT, ce que tu n'as pas fait vu que ça ne se fait qu'au States entre la 1e et la teminale (enfin les deux dernières années du secondaires quoi, je suis bleges alors je m'y perd dans les appellation françaises). Mais tu peux compenser en effectuant un test appelé le TOEFL (ou quequchose du style) en fait c'est pas dure, si t'as pas au moins 1600 (ce qui est un bon niveau) à ce test c'est même pas la peine ils n'examineront même pas ton dossier (évidemment le test est payant et est organisé en France) Et puis il te faut une lettre de motivation béton, un CV énorme (avec tout ce que tu fait, activité extra scolaire, implication dans la vie associative,... ils aiment les étudiants qui s'impliquent dans la ve) et un max de travaux que tu aurais déjà fait. L'esprit c'est qu'ils fonctionnent en toute petites classes, 50 max et qu'ils ont beaucoup trop de demandes, donc les ricains passent en premier (quand c'est pas carrément les gens de l'état), A toi donc d'avoir un dossier tellement éblouissant qu'il te remarqueront et voudront te garder.
Enfin n'oublie pas que ça coûte la peaux des fesses. Ce qui m'amène à la considération suivante. As tu pensé au Université anglophone du Québeq comme Concordia (j'y ai étudié un semestre) ou Mc Gill. Je m'explique, la France a passer des accords avec le Québec ce qui te permet de bénéficier de tarif même plus avantageux que les canadiens.
Enfin si tu te lance la dedans bonne chance parce que c'est pas évident.
Boul.
boul
Messages : 7
Inscription : 13 août 2004, 15:32
Localisation : Bruxelles
Contact :

Message non lu par boul » 13 août 2004, 15:53

Oh et puis le visa étudiant, le fameux F1... tout un poème... surtout que depuis 9/11 c'est encore plus ridiculement bureaucratique qu'avant.
Boul.
Avatar de l’utilisateur
Izzy
Messages : 165
Inscription : 10 oct. 2002, 15:28
Localisation : Montréal
Contact :

Message non lu par Izzy » 13 août 2004, 18:05

Je confirme que Concordia est une excellente université en plus d'être à Montréal.
J'ai étudié là et j'ai adoré. Venez ce côté de la rive :)
santino
Messages : 88
Inscription : 29 mars 2004, 23:47
Localisation : Quebec capitale
Contact :

Message non lu par santino » 14 août 2004, 22:07

En France, on a d'abord commencé par me dire que c'était le journaliste qui faisait l'info, qui régnait en maître absolu sur l'info et qui choisissait de la transmettre ou non à un public totalement passif et prêt à avaler n'importe quoi. Les profs que j'ai eu ont tous eu ce discours genre "nous journalistes sommes au dessus des autres"...Discours que je n'ai jamais entendu aux US (mais qui existe peut-être....).


Salut Nevrah,

je ne suis pas journaliste mais je suis un peu surpris du jugement que tu portes sur la pratique de ce métier outre atlantique. J'ai toujours eu l'impression au contraire que les grands médias de presse ou audiovisuels américains faisaient la pluie ou le beau temps là-bas. T'as pas eu l'impression qu'avec la guerre en Irak les journalistes américains n'ont pas fait preuve de beaucoup d'objectivité? Finalement, c'est peut-être pas si mal que le journaliste s'estime au dessus des autres plutôt que de se soummettre aux directives du pouvoir en place ou aux intérêts de certains lobby, non? Mais ça je sais, ça reste que de l'utopie.
AgnèsBzh

Des études au Canada

Message non lu par AgnèsBzh » 16 août 2004, 22:24

Bonjour,
J'ai dépassé les 30 ans mais je me remettrais bien aux études au Québec pour connaître autre chose que le journaliste à la française. J'aimerais bien en tous cas y travailler quelques mois... Quelqu'un peut il me dire s'il est possible de reprendre ses études alors qu'on est déjà professionnel?
aleksane

Message non lu par aleksane » 17 août 2004, 13:34

Bonjour,

Je suis également très intéressée par une formation journalistique aux US ou au Canada pour Septembre 2005. Par contre je ne sais pas du tout comment m'y prendre ni comment cela se passe. J'ai un bac+4 et je fini ma formation à l'IPJ l'année prochaine mais je ne sais pas du tout si elle peut être prise en compte à l'étranger.
L'université Concordia ou encore UCLA m'intéresserait mais faut il être une parfaite bilingue pour y entrer ? (ce n'est pas mon cas). Comment s'y inscrit-on ?

J'espère que vous pourrez m'aider.

Aleksane
julienB

journaliste ac carte verte

Message non lu par julienB » 17 août 2004, 15:36

Bonjour à tous,

Je suis journaliste spécialisé en économie internationale, télécommunication & IT.

Je tiens à réagir sur les messages précédents. Pour moi, il est clair que l'expérience professionnelle prime davantage aux Etats-Unis qu'en France. Il est ainsi assez facile de se lancer ds le journalisme aux Etats-Unis même si l'on a pas la formation requise (ce qui est mon cas). Les rédacteurs sont assez faciles d'accès. Au fait, Boston University propose un excellent "Master of journalism" (Je pourrais vous envoyer le lien).

En attente de carte verte programmée pour le 25 Août 2004 (ma femme est Américaine), je m’apprête à repartir pour les Etats-Unis (Boston) afin de poursuivre ma carrière de journaliste.

Je travaille pour des médias Français (BNP Paribas corporate magazine, Décision Micro & Réseaux, Le journal des Télécoms, Zdnet.fr) et Britannique (Total Telecom magazine) et Américain (venuestoday..). J'ai également travaillé aux Etats-Unis pendant 17 mois, et notamment à Boston pour le compte d'Ovum Inc une société de recherche et d'expertise, specialisée en télécommunication, IT & Software.

Je crois savoir que certains des intervenants de ce forum exercent la fonction de journaliste aux Etats-Unis. Donc, si vous avez de bonnes adresses ou contacts en France ou aux Etats-Unis, merci de me le faire savoir.

merci,

julien
AG
Messages : 20
Inscription : 25 juil. 2003, 10:06
Contact :

Message non lu par AG » 18 août 2004, 09:40

Hi there !

Après l'IUT de Tours et quelques années d'expériences en France, j'ai suivi mon mari à San Francisco. Impossible d'avoir un visa de travail (il faut un minimum de bac +4). J'ai donc pris des cours d'anglais et passer le TOEFL, sésame indispensable pour les étrangers qui veulent suivre des études. Je suis allée voir à Berkeley et Stanford pour m'inscrire aux masters de journalisme, très réputés. Deux problèmes alors : le bac +2 n'est pas reconnu là-bas, et le prix est totalement inabordable... (de l'ordre de 20 000$ le trimestre si mes souvenirs sont bons, hors frais annexes). Je me suis donc tournée vers San Francisco Sate University, la "fac" locale, qui a un département journalism. Après toute une batterie de tests (math, anglais, etc) et avoir payé pour une traduction certifiée de mes diplômes et Cv français, j'ai été reçue. Je me suis inscrite dans le département journalism et j'ai pu faire valoir quelques équivalences de l'IUT de Tours. Le semestre est à 3000$ environ, hors bouquins...
Après trois ans intensifs, j'en suis ressortie avec un Bachelor (GPA 3,85, cum laude) et une formation journalistique béton et très complémentaire de ce que j'avais appris en France. J'ai eu des profs excellents, notamment un des fondateurs des Rolling Stones, une expérience pratique avec journal étudiant et stage, et j'ai été plongée dans la vie estudiantine américaine, rien à voir avec la France !
Résultat de tout ça ? Je suis rentrée en France et quand je cherchais du boulot, tout le monde se moquait bien de savoir que j'avais un diplôme US. THE deception... Les Français n'ont pas du tout le même état d'esprit que là-bas, se bouger, reprendre les études, accumuler des expériences différentes et enrichissantes, etc., etc., ça ne veut rien dire en France. Ici, on s'intéresse uniquement à mon diplome français... heureusement que j'ai celui-là !
Donc, si tu veux obtenir un diplôme US, fonce, c'est un apport inestimable... personnel ! Ne t'attends à rien en rentrant en France. Mieux, si tu peux décrocher un visa de travail, ou mieux, une carte verte, reste là-bas ! Sauf, que la France et sa petitesse et repli sur soi finit par manquer. Huge Paradoxe !
Sinon, il est vrai que la vision qu'on a des médias US en France est très réduite : certes, il y a des dérapages quand on regarde comment la guerre en Irak a été traitée par exemple. Mais au moins, après coup, ils savent faire leur mea culpa. Et surtout, les médias US ne se limitent pas à ce qu'on peut lire et voir en France. Il y a de très bons médias, valant très largement ce qu'on a en France. Et côté investigation, on n'a vraiement rien à leur envier !

Ok, that's all for today, désolée pour la longueur, mais j'aime ce pays et j'ai beaucoup à dire sur ces fichus Amerlocks que je ne supporte pas mais qui me manquent ;)
boul
Messages : 7
Inscription : 13 août 2004, 15:32
Localisation : Bruxelles
Contact :

Message non lu par boul » 18 août 2004, 10:49

Pour ce que j'en sait c'est assez courant au States de reprendre des études plus tard. Pour la connaissance de l'anglais, faut vérifier mais je pense que le toefl (examen reconnu internationalement qui évalue les connaissance en anglais et qu'on peut passer à Paris) est indispensable en tout cas pour les unif US j'en suis quasi sûr, pour Concordia je sais pas, moi j'ai pas dû mais bon j'ai un bac US en poche, ça aide. Pour ce qui est de connaitre l'anglais pour suivre les cours, à Concordia, les cours et les bouquins sont forcément en anglais, mais les lois québequoise les oblige à autoriser les étudiants à rendre leur travaux en français, ce qui peut aider.
Boul.
boul
Messages : 7
Inscription : 13 août 2004, 15:32
Localisation : Bruxelles
Contact :

Message non lu par boul » 18 août 2004, 10:56

(AG) Ok, that's all for today, désolée pour la longueur, mais j'aime ce pays et j'ai beaucoup à dire sur ces fichus Amerlocks que je ne supporte pas mais qui me manquent

c'est vrai que les ricains sont des petites bêtes attachantes :wink:
Boul.
aleksane

Message non lu par aleksane » 22 sept. 2004, 15:00

Re bonjour,

Je suis en train de me renseigner pour poursuivre ma formation de journalisme aux us ou au canada: mes choix se portent pour l'instant sur concordia... mais je me demande si ma formation en alternance à l'ipj et ma licence de lettres seront suffisantes pour pouvoir intégrer un master (je termine ma maitrise en juin 2005)...
qu'en pensez vous ? j'aimerais bien que ceux d'entre vous qui ont une expérience au us ou au canada me renseignent sur les processus d'inscription (surtout aux us) et les connaissances pré-requises car là je suis perdue...

Vous pouvez me joindre également par MP

Merci beaucoup

Biz'

Aleksane
Verrouillé

Revenir à « Discussion générale »