(espace ouvert et libre pour lui taper dessus) - DEFOULOIR

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
Avatar de l’utilisateur
mary31
Messages : 1068
Inscription : 11 déc. 2003, 16:12
Contact :

(espace ouvert et libre pour lui taper dessus) - DEFOULOIR

Message non lu par mary31 » 06 avr. 2004, 10:14

www.liberation.fr

Raffarin 3: Un Premier ministre fier de son passif
Hier, il s'est fendu d'un terne discours devant des députés indifférents.

Par Didier HASSOUX
mardi 06 avril 2004


'horloge de l'Assemblée indique 18 h 30. Le calendrier marque 5 avril, 184e séance. Au perchoir, Jean-Louis Debré lit, face à un hémicycle quasi désert, les résultats du scrutin : 379 députés (349 UMP, 29 UDF, un non-inscrit) viennent d'accorder leur confiance au gouvernement Raffarin contre 178 (PS, PCF et Verts). Manque un UDF à l'appel, Jean-Christophe Lagarde (Seine-Saint-Denis). Mais le Premier ministre n'est même pas là pour savourer des résultats prévisibles. A sa place, il y a Marie-José Roig, nouvelle ministre de la Famille et de l'Enfance. Pas très loin d'elle se tient le nouveau ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres. Et c'est tout. Sans illusion sur son propre avenir, Jean-Pierre Raffarin a rejoint Matignon depuis près d'une heure déjà.

Lorsqu'il quitte l'hémicycle, seuls ses proches conseillers (Michel Boyon, Jean-François Cirelli et Jean-Paul Davin) l'entourent, le couvent, le réconfortent. Il y a un mois, à l'occasion d'un débat de censure, Jean-Pierre Raffarin s'était fait voler la vedette par le président de l'UDF François Bayrou. Cette fois, c'est le socialiste François Hollande qui a prononcé un impeccable réquisitoire contre sa politique.

Silence critique. Deux heures plus tôt, Jean-Pierre Raffarin ânonne un discours sans souffle et sans âme à la tribune de l'Assemblée nationale. C'est son deuxième discours de politique générale. Le groupe socialiste a décidé de l'écouter sans un mot. «Un silence pour mieux souligner son insuffisance», explique Alain Vidalies (Landes). Pour ne pas apparaître non plus comme des revanchards, fiers de leur victoire électorale. Une seule fois, Henri Emmanuelli dérogera à cette règle qu'il a lui-même contribué à édicter. «Vous avez perdu !», lâche, à un moment, le député des Landes, apparemment à bout.

Cependant, à peine l'ex-président de la région Poitou-Charentes a-t-il commencé à discourir qu'un brouhaha parcourt les travées de la majorité. D'ordinaire, en pareille occasion, les députés écoutent, ou font semblant. Manière de marquer la solennité de l'événement. Là, le murmure est permanent.

A la tribune, Raffarin 3 passe son temps à féliciter Raffarin 2. Reconnaissant tout juste «des erreurs (qui) seront corrigées», il décline sur tous les tons la ritournelle du bon bilan. Volet sécurité : «Je suis fier de ce que nous avons fait ensemble pour combattre la violence, moderniser la justice.» Volet économique : «Nous avons tout mis en oeuvre pour renouer avec le dynamisme et la croissance.» Volet social : «Le gouvernement s'est attaché depuis deux ans à préserver et à améliorer le pouvoir d'achat des Français.» En matière de perspective, seule volonté affichée : «Je garde le cap de la réforme, de la réforme juste.» Ce qui signifie pour lui, concrètement : «Créer un droit de la deuxième chance», «préserver notre protection sociale» avec le débat «avant l'été» du projet de loi sur la Sécu, «la mise en place d'une procédure pluriannuelle de recrutement des enseignants», «engager avec les artistes un dialogue nouveau», «assurer l'avenir de la filière nucléaire» grâce à l'EPR (un réacteur de nouvelle génération) et, enfin, «apporter des améliorations au régime de l'allocation spécifique de solidarité».

«Gâchis». Après trente-cinq minutes pénibles, les députés UMP se lèvent péniblement. Encouragés du geste par un Alain Juppé, décidément homme-orchestre, ils applaudissent. Avant de se rasseoir vite pour écouter Maurice Leroy. Le député centriste du Loir-et-Cher leur dit le contraire de ce qu'ils viennent d'entendre : «Beaucoup de nos électeurs et de nos concitoyens, quand ils regardent les deux années qui viennent de s'écouler, ont un sentiment de gâchis.»

C'est au tour d'Alain Bocquet. Le président du groupe communiste sort la kalachnikov : «Votre bilan d'action et vos projets de reformatage de la société sont porteurs de tous les dangers.» Puis vient Jacques Barrot. Le président du groupe UMP réussit l'exploit d'être plus mauvais que le Premier ministre. L'ex-centriste finit même par un joli lapsus : «Les députés UDF (au lieu de UMP, ndlr) voteront la confiance.»

Ce qui ne sera pas le cas des socialistes. Le premier d'entre eux tape comme un sourd. François Hollande «s'interroge sur (l') autorité» du Premier ministre. Il estime que «la crédibilité du gouvernement est écornée». Accuse même le président de la République et son Premier ministre «d'avoir pris un risque. Celui de l'incompréhension, de la défiance, voire de la colère». Enfin, il emprunte à Jean-Louis Debré une de ses antiennes : «L'adaptation ne peut pas être une ambition.» Groggy, les députés UMP ne réagissent pas. Dans les cordes, Raffarin tente d'opposer sans gloire son propre bilan à celui de Lionel Jospin. A quand le jet de l'éponge ?

© Libération LE 06/04/2004
-----------------------------------------
La Tordue ne l'est jamais tout à fait!
SacriPanard

Nom : Raffarin Prénom : Quasimodo.

Message non lu par SacriPanard » 06 avr. 2004, 13:53

Nom : Raffarin Prénom : Quasimodo.

Je radote, et rabâche, à qui ne veut pas entendre, mais chacun aura compris que la « bonne politique définie en catimini », n’est que la bonne cuisine de ceux qui la préparent.
C’est le thème de ralliement, bien repris par la gauche plurielle, et de son fier, lancé dans la bataille, de nous assurer, la débâcle annoncée « que la programme du parti socialiste, ne sera élaboré qu’uniquement, et seulement au sein de son parti. Nom :Hollande Prénom :Fromage ».
J’ai failli dans mon endoctrinement de citoyen politiquement immature, me faire avoir.

Mon juge préféré m’aurait condamné pour cela; Attendu que le caractère exclusif des propos tenus en réunion est établi, à une amende et des dommages et intérêts car c’est bien là, Une Diffamation, et de tenir mordicus, jusqu’à la révision du procès, entre administratifs zélés qui sortent le nez en l’air de St Cyr, employés à la cour de cassation, et vous renvoient voir à la FNAC s’ils–y sont (Réel dans les faits, transposé dans le récit).

Bref, il y toujours une volonté de confusion, bien entretenue dans l’esprit de la masse populaire, qui ne profite qu’à l’un ou l’autre, « il faudra bien qu’entre les deux vous choisissiez. ». Nous « élysons » les caricatures bureaucrates qui nous le rendent bien.

« Les Français aimeraient Que…., il est possible De…, avec les moyens De…., Si nous parvenons A…., car nous avons en nos Mains…., Mais nous pouvons tenir compte du fait Que…., Nous pouvons donc Proposer…..» Il n’y a rien de privé, de projet personnel avec coloriage de L’ANPE, dans la gestion Républicaine.
Dernière modification par SacriPanard le 06 avr. 2004, 19:24, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
mary31
Messages : 1068
Inscription : 11 déc. 2003, 16:12
Contact :

Message non lu par mary31 » 06 avr. 2004, 15:00

j'en étais certaine!
Je le savais bien que j'allais te faire réagir Sacré Sacri!

Nous « élysons » les caricatures bureaucrates qui nous le rendent bien. dis tu.

Mais cela fait si longtemps que nous n'"élysons" plus personne, mon grand! On ne vote plus pour des convictions ou par estime d'un homme... On élit contre un autre.
C'est la maniére de voter qui a changé.... et c'est un peu cette politique du toujours les mêmes et du toujours pas de "personnel".

Mais avant de taper sur les autres, tapons sur l'un, qui se fout ouvertement de toi, de moi, de ton voisin de palier et de nombreux de ses concitoyens.... C'est assez indamissible cette purée de carottes qu'on veut nous faire gober en nous vantant les mérites du potiron, tu ne trouves pas? - Désolée, pour les images un peu naïves, j'essaie de faire au moins aussi bien que toi, Sacripan (sur le bec!).

Allez, un bisou en passant, avant d'aller cracher sur la tête de l'abruti du Poitou qui ne m'empêche pas de dormir, mais me donne la nausée dans le courant de l'aprés-midi...

sacré veinard, SacriPanard! Quel pied tu dois prendre quand-même en ce moment!
-----------------------------------------
La Tordue ne l'est jamais tout à fait!
future grande journaliste
Messages : 299
Inscription : 08 oct. 2003, 15:51
Contact :

Message non lu par future grande journaliste » 06 avr. 2004, 17:03

«Le gouvernement s'est attaché depuis deux ans à préserver et à améliorer le pouvoir d'achat des Français.»
Ah,ah,ah !!!! Putain, ce Raffarin, il est encore plus marrant que sa marionnette des Guignols !!! A moins qu'il ne croit réellement à ce qu'il dit, mais je ne veux pas croire qu'on soit gouverner par des cons ! :roll: Il veut pas aussi nous faire croire qu'il a fait diminuer le chômage (bien sûr, c'est facile, quand on radie des listes des milliers de personnes, on peut dire que le chômage a baissé), permit à la culture française de se développer dans des conditions exceptionnelles, augmenter le personnel hospitalier et qu'on a eu tort de voter à gauche parce que la droite n'a jamais été meilleur qu'en ce moment ?! Raffarin retourne dans ton Poitou et laisse les Français tranquilles !
guenuchette
Messages : 35
Inscription : 17 mars 2004, 13:47
Localisation : rhone alpes
Contact :

Message non lu par guenuchette » 06 avr. 2004, 17:19

Le JDD en a sorti une qui lui va bien finalement: Raffarin: le Poitou-tou charentaises..... :lol:
Avatar de l’utilisateur
Kitano
Messages : 546
Inscription : 18 oct. 2002, 19:05
Localisation : Le nez sur l'écran
Contact :

Message non lu par Kitano » 06 avr. 2004, 17:21

Et même chez lui, ils n'en veulent plus. C'est dire...
Quand la femme du torero dort sur ses deux oreilles, à qui appartiennent les oreilles ?
Bianca
Messages : 748
Inscription : 17 sept. 2002, 20:12
Localisation : 44 (L.A.)
Contact :

Message non lu par Bianca » 06 avr. 2004, 17:45

C'est vrai que pour voter en masse pour Ségolène, faut vraiment être désespéré !
Avatar de l’utilisateur
mary31
Messages : 1068
Inscription : 11 déc. 2003, 16:12
Contact :

Message non lu par mary31 » 06 avr. 2004, 17:46

Tapez pas assez fort, j'trouve, perso...
Et faites que ce grand espace soit le plus virulent de vos punching-ball!

Allez, j'commence...ET je me la joue trés 19éme siécle pour un paralléle tout beau spéciale dédicace au Medef...

Pour Raffarin, et en pensant au projet de la sécu qui arrivera cet été:
-----------------------------------------
La Tordue ne l'est jamais tout à fait!
Répondre

Revenir à « Discussion générale »