Manger de la viande tue...

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
Eclipse ?

Re: Manger de la viande tue...

Message non lu par Eclipse ? » 09 mars 2004, 16:10

Jipé a écrit :MANGER DE LA VIANDE TUE...

L’antispécisme
L’exploitation des animaux est fondée sur l’idée que les autres espèces sont inférieures aux êtres humains, qu’elles ne sont qu’une marchandise insensible. Leur mise à mort serait un mal nécessaire, car il serait « naturel » de tuer pour manger. Mais l’ordre naturel, qu’est-ce que c’est ? Cette notion a excusé et excuse encore toutes les discriminations.
Tiens, là. Alors puisque tu ne dis pas qu'il s'agit d'un tract, puisque tu ne précises pas si, toi, journaliste, tu l'as écrit ou simplement recopié, je peux dire que tu emploies le terme d'ordre naturel! :wink:
Jipé

Re: Manger de la viande tue...

Message non lu par Jipé » 09 mars 2004, 16:57

Eclipse ? a écrit : Tiens, là. Alors puisque tu ne dis pas qu'il s'agit d'un tract, puisque tu ne précises pas si, toi, journaliste, tu l'as écrit ou simplement recopié, je peux dire que tu emploies le terme d'ordre naturel! :wink:
Effectivement, dans ces conditions tu le peux :wink: donc je précise ici que je ne l'ai pas écrit et qu'il s'agit effectivement du texte du tract qui a été distribué devant le Salon de l'Agriculture samedi aprem :P
Avatar de l’utilisateur
boultan
Messages : 1299
Inscription : 18 sept. 2002, 13:09
Localisation : le très-haut
Contact :

Re: STOPPPPPPPP !

Message non lu par boultan » 09 mars 2004, 17:06

Jipé a écrit :
boultan a écrit : De toute évidence tu as bien du mal à répondre à de simples questions.
Que veux-tu ! Je n'ai pas l'intelligence et la répartie de certains. Faut dire : à force de vous entraîner ici, je comprends que vous soyez si forts. :roll:
Bottes en touche si tu ne veux pas répondre, mais évites l'ironie lourdingue stp.
A louer, bon état général, faire offre
usurpatrice de pseudo
Messages : 3
Inscription : 09 mars 2004, 17:11
Localisation : dans l'escalier
Contact :

stooooop aussi !!!

Message non lu par usurpatrice de pseudo » 09 mars 2004, 17:17

jipé, tu avais dit que tu te désinscrivais !!! tu vas finir végé si tu continues, fais gaffe :lol:

et dire que tu voulais simplement faire circuler l'info si jamais des pigistes étaient intéresséEs... :shock:
Jipé

Re: STOPPPPPPPP !

Message non lu par Jipé » 09 mars 2004, 20:39

boultan a écrit :
Jipé a écrit : Que veux-tu ! Je n'ai pas l'intelligence et la répartie de certains. Faut dire : à force de vous entraîner ici, je comprends que vous soyez si forts. :roll:
Bottes en touche si tu ne veux pas répondre, mais évites l'ironie lourdingue stp.
Heu l'ironie lourdinghe, je ne lis quasiment que ça sur les différents forums donc je ne vois pas pourquoi il y aurait deux poids deux mesures... :evil:
Eclipse ?

Message non lu par Eclipse ? » 09 mars 2004, 23:20

Un philosophe australien a écrit :Je pense qu'un chimpanzé a certainement plus conscience de lui-même qu'un nouveau-né. Il y a des circonstances dans lesquelles tuer un nouveau-né n'est pas mauvais, alors que tuer un chimpanzé l'est.
Je lis bien un nouveau-né. :shock:
mariabox
Messages : 272
Inscription : 10 févr. 2004, 11:16
Localisation : Paris
Contact :

Re: Arf...

Message non lu par mariabox » 09 mars 2004, 23:31

Jipé, tu as commencé les hostilités avec:
Jipé a écrit :Ce communiqué n'avait pas forcément vocation à provoquer (même si ça dérange toujours quand on rappelle à certains ce qu'ils ne veulent pas voir), mais surtout à informer. Cependant, je constate avec tristesse que les journalistes d'aujourd'hui (les pigistes en particulier) ne savent plus saisir les opportunités d'un bon sujet de fond quand il s'en présente un ! C'est tellement plus facile de rester le cul sur une chaise à essayer de pondre des articles en ne chassant l'info que sur le Web... Et après y en a qui râlent parce qu'ils arrivent pas à vivre de leur plume. Arf !
Aujourd'hui tu rajoutes ça:
"Que veux-tu ! Je n'ai pas l'intelligence et la répartie de certains. Faut dire : à force de vous entraîner ici, je comprends que vous soyez si forts."

J'ai la sale impression que tu nous prends pour des feignasses qui ne font qu'attendre leurs assedic en s'amusant sur le web. Tu sais quoi, Jipé? Paraît que ce qu'on n'aime pas chez les autres, c'est ce qu'on n'aime pas non plus chez nous. Quelqu'un s'est déjà pris une veste en écrivant ça, plus haut dans le forum, mais je persiste. Source: Louise L. Hay, chef de file de la philosophie New Age.
Eclipse ?

Message non lu par Eclipse ? » 10 mars 2004, 00:11

Et alors, Maria ? Y a pas de honte à être une feignasse qui attend le 6 du mois...En tous cas je n'en ressens aucune. Quel luxe d'avoir mon temps à moi, quand même. Pour faire, par exemple, des conneries comme: chercher ce qu'a bien pu proférer comme âneries Peter Singer, philosophe australien. Où je trouve encore que le bonhomme ne s'est pas contenté de "je-penser-que" la supériorité d'un chimpanzé sur un nouveau-né. Il s'est autorisé, également à penser la supériorité d'un homme valide sur un handicapé, de penser le choix de vie entre l'un et l'autre, d'en conclure que la vie du valide valait davantage que celle du handicapé. Et ce Singer là voudrait nous faire accroire qu'il n'existe pas de gradation entre l'homme et l'animal ...
J'hésite à fouiller davantage. Je risquerais de tomber sur un passage où le bonhomme prône l'utilisation de handicapés lourds plutôt que de chimpanzés pour les études préalables aux essais cliniques sur l'humain. Pour une raison que je ne m'explique pas tout à fait, mais qui doit tenir à l'esprit utilitariste, raciste, sexiste ET spéciste qui est le mien, impérialiste et capitaliste, aussi, cette idée me choque encore. Plus même que de savoir que les batteries de tests incluent la recherche de la dose létale. En quoi il y a très certainement des améliorations à apporter. De fait, la recherche, si je me rappelle bien ce que j'ai appris lors de mon dernier gagne-Assedic, se fait par dose décroissante. On tue bien plus d'animaux ainsi (surtout des macaques, au fait, en passant, très rarement, voire jamais de chimpanzés dans la recherche pharmaceutique: rats, puis macaques) que si on montait la dose jusqu'à la dose létale. Il y en aurait un qui crèverait, à ce moment. En l'occurrence, il y en a un qui sauve sa peau quand dix sont morts avant lui. J'imagine qu'un discours scientifique étaye cette logique. Je ne suis pas contre le fait de contrer cette logique. Mais mon postulat de départ est et restera ma supériorité en tant qu'humain, capable de subjectiver l'animal.
Eclipse ?

Message non lu par Eclipse ? » 10 mars 2004, 00:15

aïe, voilà que ça re-déconne... :oops:
Dernière modification par Eclipse ? le 10 mars 2004, 00:29, modifié 1 fois.
Eclipse ?

Message non lu par Eclipse ? » 10 mars 2004, 00:18

idem
Dernière modification par Eclipse ? le 10 mars 2004, 00:32, modifié 1 fois.
Eclipse ?

Message non lu par Eclipse ? » 10 mars 2004, 00:20

Ter..miné.
Epeire
Messages : 226
Inscription : 17 sept. 2002, 20:27
Contact :

Message non lu par Epeire » 10 mars 2004, 07:44

On va cesser de se renvoyer des philosophes from down under et des théories du complot rouge-brun fumeuses à la figure deux minutes.

J'ai quelques questions à poser: êtes vous déjà allés dans un abattoir pour assister au travail? Avez-vous pu constater de visu, pas dans Le droit de savoir ou 90 minutes, les conditions de transport des animaux destinés à l'abattage? Avez-vous entendu les cris, avec vos propres oreilles? Avez vous visité les chaines d'abattage de volailles, avec leurs guillotines circulaires à grande vitesse? Ou des salles de stockage de cages de laboratoires pharmaceutiques?

Moi oui. Je ne suis pas végétarien, encore moins végétalien, et je reconnais la supériorité de la race humaine sur toutes les autres. Je n'ai jamais eu aucun souci pour donner la mort à un animal et ensuite manger sa chair, puisque je chasse.

Mais à mon avis, ce que nous faisons, dans ces différentes activités mortifères, est indigne de nous et de cette soi-disant supériorité. Et je vais retourner un argument majeur des contradicteurs de Jipé contre eux: je crois que tant que nous serons capables de tolérer que ce genre de choses se déroulent ainsi, il y a fort peu de chance que nous soyons en mesure de nous émouvoir pour, d'aider et d'aimer sincèrement nos semblables.

E.
mariabox
Messages : 272
Inscription : 10 févr. 2004, 11:16
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par mariabox » 10 mars 2004, 08:12

Eclipse ? a écrit :Et alors, Maria ? Y a pas de honte à être une feignasse qui attend le 6 du mois...En tous cas je n'en ressens aucune. Quel luxe d'avoir mon temps à moi, quand même. Pour faire, par exemple, des conneries comme: chercher ce qu'a bien pu proférer comme âneries Peter Singer, philosophe australien (...)
Pareil pour moi, Eclipse, mais c'est le ton sur lequel l'autre nous "parle" qui m'a énervée hier soir.
... "the stars look very different today"
D Bowie in Space Oddity ...
usurpatrice de pseudo
Messages : 3
Inscription : 09 mars 2004, 17:11
Localisation : dans l'escalier
Contact :

et on continue !!!!

Message non lu par usurpatrice de pseudo » 10 mars 2004, 08:26

Eclipse ? a écrit :
Un philosophe australien a écrit :Je pense qu'un chimpanzé a certainement plus conscience de lui-même qu'un nouveau-né. Il y a des circonstances dans lesquelles tuer un nouveau-né n'est pas mauvais, alors que tuer un chimpanzé l'est.
Je lis bien un nouveau-né. :shock:
c'est marrant hein ?
dans la phrase "les rats valent autant que des humains", certainEs comprennent "alors mettons des tapettes géantes pour tuer les humains" et pas "les rats ont une vie, ils sont sensibles, ne les tuons pas"... Pourquoi ?

Concernant ce passage de Singer, ne trouvez-vous pas qu'il existe un décalage, que dis-je un gouffre !, entre la valeur octroyée à la vie humaine, que ce soit avant la naissance ou après la mort, et la vie animale, qui, elle, ne vaut jamais rien ?

L'avortement : sujet épineux, les femmes qui avortent sans en souffrir sont des monstres, etc.

l'euthanasie volontaire : légalisée seulement dans quelques pays, sujet à débats infinis. Le droit de mourir dans la dignité et sans souffrance n'est qu'un vain mot dans un monde où la vie humaine est sacralisée. Concernant les autres cas d'euthanasie (notamment pour les bb, qui ne peuvent pas donner leur consentement), et bien ils existent, seulement ils sont pratiqués dans le secret. Pourquoi avoir honte d'abréger les souffrances d'un être humain ?
Là je me permet une digression... On refuse l'eugénisme, on imagine tout de suite les drapeaux à croix gammé flottant au vent, mais où sont les handicapés ? Pas d'école, pas de travail, pas de vie sociale, parqués dans des asiles, confinés dans des CAT. Non, la vie humaine est précieuse, on l'accepte comme elle est, mais on ne fait pas le minimum d'effort pour intégrer tout les humains dans notre belle société... Hypocrisie, quand tu nous tient (et attention, je ne parle des forumeuses/eurs, mais de la société en gal :wink: )

bref, tous les humains doivent naître, aucun ne doit précipiter sa mort. Ce serait attenter à un principe sacré.
Par contre les animaux, tuons les pour bouffer, nous vêtir, tester, s'amuser, etc.

Au 19e s en France, la médecine a fait d'énormes progrès sur le cerveau en utilisant des prisonniers. Ben oui, ils valent quand même moins que les honnêtes citoyenNEs.
Un jour peut-être, nous étendrons notre empathie à l'ensemble des êtres vivants sensibles...

question subsidiaire :
Boultan, si un jour on se retrouve coincéEs dans les Andes sans rien d'autre à manger que des cadavres humains, j'en mangerais (voui, même toi :wink: )... Je ne refuse pas la viande par dégoût culinaire.
Avatar de l’utilisateur
Makhno
Messages : 429
Inscription : 17 sept. 2002, 19:02
Localisation : Chez moi
Contact :

Message non lu par Makhno » 10 mars 2004, 08:30

Ce fil me rappelle une diatribe d'un Leepstick passablement alcoolisé contre une civilisation qui ne fait plus aucun rapport entre le bout de viande standardisé qui échoue dans son assiette et l'animal dont il est "extrait". Je vous passe les détails sur le fermier qui tue lui même son cochon, etc. L'apogée fut atteint lorsqu'il vitupera sur le poulet et tous ses dérivés comestibles (ou si peu). C'était vraiment à voir et à entendre. Un grand moment de défense de les animals de la ferme qu'on mange. Depuis, je noie mes nuggets au clamoxyl dans la sauce barbecue à la dioxine pour ne pas me donner trop mauvaise conscience...
"Rien n'est là pour flatter beaucoup la soif du mieux. Qu'y faire ?"
Auguste Blanqui
Répondre

Revenir à « Discussion générale »