Brève : Une tête à deux balles

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
SacriPanard
Messages : 173
Inscription : 26 oct. 2012, 16:31
Contact :

Brève : Une tête à deux balles

Message non lu par SacriPanard » 20 août 2019, 10:02

L’équilibre, la proportion, la propension,… sont une approche d’un regard sur l’extérieur par rapport à soi. Elle se situe dans la moralité de la généralité d’une nature humaine, c’est-à-dire qu’il y a une inversion avec le formalisme d’une culture, et une inversion dans sa prétention.
Avoir une appréciation de l’image, dans le sens de dépeindre le tableau d’une situation, son ‘équilibre’, ‘sa proportion’,… ne peut pas être le fait premier d’une prétention culturelle communautaire ou d’appartenance, d’avoir ceci culture, dans ses retranchement obscures, d’apartés, de hauteurs ou de surimpression de son pointillisme, mais que ce fait appréciatif puisse être organisé comme généralement un comparatif de « formalisme culturel », est l’idée d’une culture.

A contrario l’idée communautaire est celle du formalisme dans ses grossièretés d’intérêt d’extensions quantitatives (lèche botte culturel pour être poli), dans ses nécessités d’alinéa et d’intervention d’occultisme pointilleux et des son obscurantisme (vous ne pouvez pas comprendre, il est normal que vous n’ayez pas la culture, vous n’êtes pas « Partie de », ou de la partie…) de prétentions privées comparatives.
Cette expansion, ce parasitisme communautaire, se veut, se voit, comme celui du formalisme collectif, (il est nécessaire et impératif que vous recouriez à, que vous passiez par, etc…) image prétendue d’être l’idée d’une culture.

L’incorrection par rapport au non formalisme, l’intention par rapport à l’idée, le manquement comme absence par rapport au pointillisme de l’alinéa, la suffisance ordinaire de soi (pour ne pas utiliser le mot culturel de « responsabilité de soi ») par rapport à une suprématie sociale ‘administrée’, etc.… passent allégrement sous la jambe de ces revendications outrageusement grossies de formalisme, de présence, de ‘services’, de « nations »…

Les couillons montrent le juron d’impatience (ou le costume).. Et revendiquent l’alinéa du formalisme ‘exemplaire’, sa quantité et sa nécessité… surligne la forme dans le débat de fond émet un formalisme en regard d’une ‘ inconnue discussion’… évoque l’allusif en regard d’une précision à avoir…invoque le surréalisme en regard du point formaliste (il fallait ‘comprendre’ euh..) etc.… uniquement des revendications comparatives.

La difficulté est effectivement qu’il y ait des jurons, des costumes, des formalismes, …et ainsi … ces formes abusives, outrancières, parasitaires, reconnues comme « culturelles », ou différentes cultures.
Répondre

Revenir à « Discussion générale »