RADIO FRANCE, GREVE JUSTIFIEE ?

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
archaud
Messages : 660
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

RADIO FRANCE, GREVE JUSTIFIEE ?

Message non lu par archaud » 11 févr. 2004, 15:24

Bonjour,

Que pensez-vous de la grève qui agite actuellement la Maison ronde ? Pour ma part, bien sûr, je la soutiens, ne fût-ce que parce qu'il me semble légitime que les journalistes du service public aient une grille salariale identique, sans dicrimination d'aucune sorte.

Cependant, et vous pardonnerez mon esprit bien peu corporatiste, je trouve que cette grève-là ressemble à s'y méprendre à toutes les autres grèves, de l'Education nationale à la SNCF. En somme, les grévistes se gardent bien d'étaler sur la place publique leurs avantages, et je crains que cette discrétion ne soit pas motivée par la pudeur : doit-on rappeler que les journalistes de Radio France, s'ils disposent d'un contrat de droit privé, ne sont pas franchement sur un siège éjectable et que, au bout de quelques années, leurs émoluments s'élèvent à quelque 3000 euros nets (fois 13, comme il se doit) : par le temps qui courent, le nombre de journalistes affamés, il y a comme une espèce d'impudeur qui me met mal à l'aise, même si, une fois encore, les motifs de ladite grève ne sont pas illégitimes.

Quel est votre point de vue ?

A+
Avatar de l’utilisateur
boultan
Messages : 1246
Inscription : 18 sept. 2002, 13:09
Localisation : le très-haut
Contact :

Message non lu par boultan » 11 févr. 2004, 15:31

Mon point de vue c'est qu'ils ont bien raison de défendre leurs acquis sociaux, c'est pas quand il accepteront de se faire marcher dessus que les pigistes de PQR verront leurs fiches de paie grimper. Comme dit le gros cul en noir, "c'est injuste, mais la vie est injuste".
Dernière modification par boultan le 11 févr. 2004, 16:25, modifié 1 fois.
A louer, bon état général, faire offre
Valwanderlust

Message non lu par Valwanderlust » 11 févr. 2004, 16:18

Pitié !!! Oubliez les "avantages". Parler d'"acquis sociaux", c'est interdit ? C'est une position de bolchévique, le couteau entre les dents ??? Ca suffit, non, de lire partout ces préférences de vocabulaire pour ne pas se les recogner sur Catego...

D'ailleurs, sur Acrimed, il y a même un aide-mémoire au cas où la logorrhée droitière aurait fait trop de casse dans le vocabulaire:
http://www.acrimed.org/article.php3?id_article=1131

Ca s'appelle "lexique pour temps de grèves et de manifestations". Rafraîchissant.
Bianca
Messages : 689
Inscription : 17 sept. 2002, 20:12
Localisation : 44 (L.A.)
Contact :

Re: RADIO FRANCE, GREVE JUSTIFIEE ?

Message non lu par Bianca » 11 févr. 2004, 17:07

archaud a écrit :En somme, les grévistes se gardent bien d'étaler sur la place publique leurs avantages, et je crains que cette discrétion ne soit pas motivée par la pudeur : doit-on rappeler que les journalistes de Radio France, s'ils disposent d'un contrat de droit privé, ne sont pas franchement sur un siège éjectable et que, au bout de quelques années, leurs émoluments s'élèvent à quelque 3000 euros nets (fois 13, comme il se doit) : par le temps qui courent, le nombre de journalistes affamés, il y a comme une espèce d'impudeur qui me met mal à l'aise, même si, une fois encore, les motifs de ladite grève ne sont pas illégitimes.A+
A ce rythme-là, à partir du moment où on a un boulot, on ferme sa gueule, c'est ça ? A partir de quel salaire une grève est-elle justifiée pour toi ?
Eclipse ?

Message non lu par Eclipse ? » 11 févr. 2004, 17:13

Finalement, du moment qu'il s'agit d'emmerder la tutelle actuelle, de souligner la radinerie du budget voté par l'Assemblée UMP, à côté des baisses d'impôt "on vous a promis de raser gratis" et des baisses de l'ISF, que cela participe d'une grogne sociale à l'encontre d'une saleté de gouvernement comme on n'en avait pas vu depuis des lustres, ça me va. Même si, avantagés par des acquis sociaux, qui vont des salaires à la sécurité de l'emploi, ils sont, effectivement, loin d'être à plaindre. Quand ils se comparent, ils se consolent certainement. Mais le point, à mon avis, n'est pas là.

Valwanderlust, thx, hop, dans les favoris.
archaud
Messages : 660
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Oh là !

Message non lu par archaud » 11 févr. 2004, 18:40

Pouce ! Où ai-je dit que cette grève-là était sans fondement ?
Je ne suis ni de droite, ni de gauche, mais de grâce, épargnez-moi ce langage formaté, ces débats sans issue, qui consisteraient à se battre pour savoir si au fond l'on doit parler d'acquis sociaux ou d'avantages, et je vous assure, on peut très bien se passer de ce que d'aucuns considérent comme une presse Internet alternative indispensable à la compréhension de notre petit monde médiatique, en l'espèce Acrimed, dont on repère, après une lecture attentive, les prises de position altermondialistes dans ce qu'elles ont de plus détestables, de plus méprisants.

Pourquoi devrait-on se voiler la face ? Il y a des journalistes chanceux, ceux de Radio France, bénéficiant d'un quasi statut de fonctionnaires, avec un salaire plus qu'honorable (3000 euros net, pas mal tout de même), et des gens tout aussi compétents, mais auxquels la chance a moins souris, en tout cas jusque-là : reconnaître cette évidence, stigmatiser cette dichotomie entre ces deux univers, c'est enfoncer des portes ouvertes peut-être, mais d'aucune manière, il faut jeter "dictatorialement" l'opprobre sur ceux ou celles qui en font le constat. Et encore une fois, demander l'alignement des salaires sur France Télévisions est juste. Mais pour que les gens, la "France d'en bas", puissent les soutenir, encore faudrait-il que tout le monde joue carte sur table, et le syndicalisme français, dont on sait l'esprit obtus, n'y pas toujours pas prêt.
Avatar de l’utilisateur
boultan
Messages : 1246
Inscription : 18 sept. 2002, 13:09
Localisation : le très-haut
Contact :

Message non lu par boultan » 11 févr. 2004, 18:51

- Les gens de radio France n'ont pas besoin du soutien de la France d'en Bas et de Douillet réunis pour obtenir gain de cause, je ne vois pas le rapport
- Pour que tout le monde joue carte sur table avec les acquis sociaux, faudrait déjà que tout le monde soit syndiqué. Les syndicats défendent les syndiqués, après c'est du zèle et du bénévolat, c'est pas le jour du grand soir ou du plan social qu'il faut réaliser que ça peut être utile d'avoir une carte.
- Y'en a des bien payés et des mal payés, soit. Personne ne conteste le constat. Et après, on fait quoi ? Dans un monde merveilleux, tous les journaleux feraient leur travail consciencieusement et vivraient confortablement de ce travail. Dans le monde réel, y'a dix fois plus de candidats que de place, et le système en profite pour en maintenir une bonne partie au régime sandwich histoire qu'ils ne râlent pas trop sur leurs émoluments. Après, y'a des chanceux, ou des malins, ou des doués qui tirent mieux leur épingle du jeu, c'est tout. Perso je suis pas jaloux de mon collègue qu'en branle pas une mais qui gagne plus que moi (allez, on en a tous un, vous le voyez, il erre de rdv en réunion avec sa tronche de surbooké). Tant mieux pour lui.
A louer, bon état général, faire offre
Eclipse ?

Message non lu par Eclipse ? » 11 févr. 2004, 19:01

Hum, tout cela est bien dit, mais ... Peux-tu me dire, dans le rapport de force qui oppose les grévistes à leur direction et/ ou à leur ministre de tutelle, ce que vient faire le Peuple ? Pourquoi devrait-il soutenir qui que ce soit d'autre que lui, le Peuple, en tant qu'entité distincte des élites dominantes ? Ca commence à bien faire. On lui demande toujours son soutien. Mais qui le soutient, lui ?
C'est le combat d'une petite partie de la profession, pas un mouvement général de lutte contre les privilèges d'une minorité et l'exploitation d'une majorité. Le Peuple, il s'en fout, il doit gagner son loyer et sa bouffe et de quoi rembourser Cetelem, Cofidis et sa banque. Ca ne veut pas dire qu'il est contre. Juste que ce n'est pas son combat.

------------------
Same player plays again: Croisement avec Boultan.
archaud
Messages : 660
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Message non lu par archaud » 11 févr. 2004, 19:27

Boultan, je suis d'accord, il ne s'agit pas bien sûr d'être jaloux du voisin-d'en face, journaliste de son état, qui gagne bien sa vie sans rien foutre de ses journées, alors que d'autres remuent ciel et terre pour des piges à trois sous, payables dans 3 mois ; mais je continue à penser que l'esprit corporatiste tue la profession, de journaliste comme de cuisinier, de facteur comme de déménageur.

Cela dit, s'interroger sur ce que foutent quelque 300 ou 400 journalistes (je ne parle pas des pigistes), salariés de France Télévisions, toute la journée, penser que peut-être ils sont trop nombreux, ce n'est pas faire offense à la profession que nous avons embrassée, mais bien un signe de lucidité, n'en déplaise à beaucoup de gens.

A+
Bianca
Messages : 689
Inscription : 17 sept. 2002, 20:12
Localisation : 44 (L.A.)
Contact :

Re: RADIO FRANCE, GREVE JUSTIFIEE ?

Message non lu par Bianca » 11 févr. 2004, 19:56

archaud a écrit :doit-on rappeler que les journalistes de Radio France, s'ils disposent d'un contrat de droit privé, ne sont pas franchement sur un siège éjectable et que, au bout de quelques années, leurs émoluments s'élèvent à quelque 3000 euros nets (fois 13, comme il se doit)
Je répète donc, tu fais grève en dessous de combien sans devenir "indécent" ?
Avatar de l’utilisateur
boultan
Messages : 1246
Inscription : 18 sept. 2002, 13:09
Localisation : le très-haut
Contact :

Message non lu par boultan » 11 févr. 2004, 19:58

J'entend bien, et je ne pleure pas sur le sort des journalistes de RF. Pour tout dire, tiens-toi bien, je m'en fout un peu. Après, je n'ai pas la compétence ni l'organigramme sous les yeux pour juger s'ils sont trop nombreux ou pas assez. Ayant encore quelques contacts particulièrement baobabés de la paume chez Canal qui, si l'on en croit certain, est pourtant devenu un goulag sibérien pur jus, je relativise les effets d'annonces :wink: Et je ne suis pas non plus réputé pour porter les journalistes dans mon coeur, à part les gens biens, évidemment 8)
A louer, bon état général, faire offre
archaud
Messages : 660
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Re: RADIO FRANCE, GREVE JUSTIFIEE ?

Message non lu par archaud » 11 févr. 2004, 20:40

Bianca a écrit :
archaud a écrit :doit-on rappeler que les journalistes de Radio France, s'ils disposent d'un contrat de droit privé, ne sont pas franchement sur un siège éjectable et que, au bout de quelques années, leurs émoluments s'élèvent à quelque 3000 euros nets (fois 13, comme il se doit)
Je répète donc, tu fais grève en dessous de combien sans devenir "indécent" ?
Tout dépend...journaliste homme ou journaliste femme ? Faudrait pas non plus tout confondre.
Pour les femmes : droit de grève, mais on leur enlève par journée de grève le double de leur salaire journalier. Faut pas pousser, hein, on leur donne déjà le droit de travailler !
Pour les hommes : faut voir. Mais rester tolérant, négocier
Crash

Message non lu par Crash » 11 févr. 2004, 22:47

:shock:

Oh p...! Kiki fait l'enquête (je n'suis ni journaliste, ni à Panam) ?
Avatar de l’utilisateur
boultan
Messages : 1246
Inscription : 18 sept. 2002, 13:09
Localisation : le très-haut
Contact :

Message non lu par boultan » 11 févr. 2004, 23:40

Crash a écrit ::shock:

Oh p...! Kiki fait l'enquête (je n'suis ni journaliste, ni à Panam) ?
Sur le salaire des journaleux à Paris ou pour trouver l'adresse d'Archaud histoire de lui faire passer sa mysoginie ? :wink:

pi y'en a des combines pour aligner 3000 boules... faut pas être trop regardant, c'est tout...
A louer, bon état général, faire offre
Crash

Message non lu par Crash » 12 févr. 2004, 00:30

woah, merci de me rattraper l'coup, B.! L'avions point gép' qu'il s'agissait de politique fiction..Un monde comme ça, j'y crois bille en tête, moi...
Répondre

Revenir à « Discussion générale »