pourquoi les chaînes de télé me prennent pour un gros con ??

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
popeye ont he web

Message non lu par popeye ont he web » 07 févr. 2004, 20:06

merci les amis pour toutes ces intéressantes réflexions mais je me pose encore la question (je suis un peu naif je l'avoue) suivante : la télévision est-elle le reflet d'une société ??
en gros au plus les émissions sont débiles et au plus le peuple l'est ??
c'est vrai aussi qu'avec mon pouce j'ai le pouvoir d'éteindre ma télé et de brancher ma cervelle (cf fremion) mais c'est comme si je fermais ma gueule ou comme si je n'allais pas voter.
Et puis faudrait qu'on m'explique comment une société comme médiamétrie sort un chiffre du type :"hier l'émission intel à réuni 10 millions de spectateurs" ??
C'est quoi ?? une statistique basé sur un échantillon représentatif de la France ?? et c'est qui cet échantillon ?? une famille d'abrutis qui passent leur journée devant leur petit écran ??
merci de vos réactions.
Epeire
Messages : 226
Inscription : 17 sept. 2002, 20:27
Contact :

Message non lu par Epeire » 07 févr. 2004, 20:38

Bianca a écrit : mais donner à réfléchir tout en divertissant, ce n'est pas impossible quand même ?
Impossible non. Est-ce pour autant nécessaire dans tous les cas ?

Ce qui me gêne dans les spectacles que nous offre généralement TF1 (comme d'autres, qui acceptent de rentrer dans la même course), ce sont plus leurs travers bas, vulgaires et impudiques que le fait qu'ils puissent ne pas prétendre à autre chose qu'à divertir.

Donner à réfléchir, c'est un peu partir du principe que son point de vue est le bon et mérite attention. Une notion à manipuler avec précaution. Et est-ce que cela doit-être la seule vocation de la télévision?

Par ailleurs, la liberté est dans le choix et dans le fait d'assumer les conséquences de ce choix, pas dans l'imposition d'un type de programme formatté culturel. Il y aura toujours des gens qui préféreront le foot et le bricolage au pop art et à la musique classique. Et c'est tant mieux, cela créée de la diversité.

E.
Quis custodiet ipsos Custodes
Avatar de l’utilisateur
mickou
Messages : 592
Inscription : 17 sept. 2002, 21:31
Localisation : Hermosillo - Mexique
Contact :

Message non lu par mickou » 07 févr. 2004, 21:15

" La télévision, c'est du télé-objectif, tandis que le cinéma, c'est du grand-angle " .. avant qu'il y ait méprise, je vous rassure tout de suite, ce n'est pas de moi mais du cultissime David Lynch !

Un gars qui sait de quoi il parle au vu de son parcours et qu'a raté une occasion de dire un truc bête en sortant cette phrase car plus on avance et plus la télé se focalise finalement sur certains excés (l'envie d'être populaire, riche, adulé...) et pas sur la majorité de nos envies ou de nos journées.. maintenant comme tu le dis popeye, la zapette est un progrés technologique complétement inutile si tu ne t'en sers pas !
Crash

Message non lu par Crash » 07 févr. 2004, 21:21

Epeire a écrit :Les résultats des diverses études menées sur le contenu des programmes sont souvent édifiants. J'avais un jour été mortifié de lire, par exemple - je n'ai plus les chiffres exacts en tête - que sur une population représentative de l'audimat français, une vaste majorité des sondés considérait ARTE comme la plus intéressante / innovante / culturelle. Ceci est bien sûr à mettre en relation avec les parts de marché réelles de cette chaîne.
Rien de très étonnant à cela. L'inintérêt crasse de ce genre d'études sondagières réside dans le fait que les sondés répondent le plus souvent, 9 fois sur 10, ce qu'ils pensent qu'on attend qu'ils répondent. Ce qu'ils croient bien de répondre, pas ce qu'ils en pensent vraiment. Les gens "bien" se targuent de ne regarder qu'Arte, alors si les gens "bien" le disent, c'est qu'elle est bien cette chaîne...

C'est mon problème avec Arte: le parti pris chiantement intellectualiste, l'habillage austère, l'absence de parole populaire dans les débats (comme partout, certes, mais c'est pire que partout: il faut au moins être docteur es enculage de mouches pour être invité). On voudrait rebuter les popus qu'on ne s'y prendrait pas autrement. Pas de déconnade de qualité, ou une fois l'an. Pas de Rapido, pas d'Antoine de Caunes susceptible de fidéliser, d'apprivoiser un public populaire. Même plus Black Adder.

Demander à la TV de cultiver ou d'éduquer, c'est limite.
Je te rejoins un peu, E., dans cette prévention contre ceux qui prétendent vouloir éduquer: qui peut se prévaloir de suffisamment de sagesse pour ce faire ? Eduquer à quoi ? Quelles valeurs va-t'on imposer ? Les valeurs de QUEL MILIEU, de quelle classe, HMMM ?
Ensuite, pour la culture...On ne retient rien de la TV. Quelques images fortes (le diable de Tasmanie ramenant une femelle dans son terrier pour en faire un jouet sexuel) mais surtout pas le bla-bla.
Les commentaires sont trop rapides pour qu'on puisse vraiment noter des trucs, les images exigent l'attention du spectateur, un docu n'est pas un cours. Sur la 5ième, ils passent pafois des cours professoraux, très tôt le matin. Là, OK. Un prof a de notions de pédagogie. La différence avec un docu est flagrante. Dans un cours, certaines notions sont répétées. Pas de redites dans un docu! Le rythme n'est pas le même, la diction est différente, plus lente. Etc.

Divertissement de qualité ? Pour moi, c'est une bonne série US (ou anglaise, le Prisonnier est une série anglaise, Black Adder aussi), un bon sitcom, bons dialogues, bons acteurs.

Sinon, pour penser, rien de mieux qu'une Tv sans le son. Un bon support de rêveries réfléchies.
Avatar de l’utilisateur
mickou
Messages : 592
Inscription : 17 sept. 2002, 21:31
Localisation : Hermosillo - Mexique
Contact :

Message non lu par mickou » 07 févr. 2004, 21:52

t'as déjà tenté avec la mire ?! .. regardée soit-dit en passant par 0,09% du panel de médiamétrie chaque nuit depuis que les sondés ont le droit de s'endormir devant.. :roll:
Avatar de l’utilisateur
boultan
Messages : 1299
Inscription : 18 sept. 2002, 13:09
Localisation : le très-haut
Contact :

Message non lu par boultan » 07 févr. 2004, 21:55

Et j'la sauve comment moi la princesse Zelda sans télé au-dessus de la console ? Hein ? Non mais ! Sans blague !
A louer, bon état général, faire offre
Crash

Message non lu par Crash » 07 févr. 2004, 22:19

mickou a écrit :t'as déjà tenté avec la mire ?! .. regardée soit-dit en passant par 0,09% du panel de médiamétrie chaque nuit depuis que les sondés ont le droit de s'endormir devant.. :roll:
Non, c'est beaucoup trop intrusif. Trop prenant.
Boultan a écrit :Et j'la sauve comment moi la princesse Zelda sans télé au-dessus de la console ? Hein ? Non mais ! Sans blague !
Pis, au moins, sur la TV, l'est rudement en valeur le cygne en crochet que ta g-mère a ramené d'Alençon.
tamaris
Messages : 85
Inscription : 21 nov. 2003, 16:46
Localisation : lyon
Contact :

Message non lu par tamaris » 07 févr. 2004, 22:39

d'abord, il y a des émissions à la con et des émissions qui nous prennent pour des cons. ces doc d'actualité dans un pays X qui grâce à la distance, l'avid et astuces de montage tel que le fameux plan de coupe font dire tout et n'importe quoi à n'importe qui. qui vérifiera??? on me prend pour une conne quand on me vend la télé comme LA fenêtre sur le monde.
sinon si ça t'interresse karl popper "la télévision : un danger pour la démocratie"


ps : désolée pour le ton mais j'avais écrit un belle et longue réponse qui a disparu de mon écran pour je ne sais quelle raison. sinon salut et bon WE
tam
Avatar de l’utilisateur
mary31
Messages : 1068
Inscription : 11 déc. 2003, 16:12
Contact :

Message non lu par mary31 » 08 févr. 2004, 02:25

Crash a écrit :
mary31 a écrit :Suis d'accord avec toi si tu dis "mais y'avait Pollack, tt de même!"....
Tu veux sans doute parler de Michel, plutôt que de Sidney. Polac, donc.
C'est bien de Michel que je voulais parler, en effet.. (J'ai écrit ce post en vitesse dans la torpeur d'un samedi aprés-midi, avec encore les yeux plein de chlore de piscine et même avec peut-être encore mes lunettes de bains sur la tête... )
Merci Crash.. Et désolée pour l'ortho.
Avant qu'on ne m'y reprenne, j'ai oublié un "d" à Roland...

Putain d'chlore, ça nique bien les yeux quand-même!!!

-----------------------------------
La Tordue ne l'est jamais tout à fait!
Avatar de l’utilisateur
mary31
Messages : 1068
Inscription : 11 déc. 2003, 16:12
Contact :

Message non lu par mary31 » 08 févr. 2004, 02:51

Epeire a écrit :[. Ceci est bien sûr à mettre en relation avec les parts de marché réelles de cette chaîne.

2 - Nous avons le choix de nous cultiver ou divertir autrement. Et l'argent n'est plus vraiment une barrière à l'entrée (et le peuple l'a rarement autant eu, le choix, peut-être trop - trop de choix tue le choix).

E.
La TV ne prend personne pour un gros con, elle prend tt le monde pour un consommateur... Et donc, reste à savoir comment lui extirper son flouze au maximum, et rien à foutre de lui refiler le cancer du cerveau, puisque finalement ce sont les mêmes qui n'en ont rien eu à foutre de :
-contaminer tes gosses avec de la vache folle dans les MacDos
-bousiller ton frére hémophile avec une transfusion contaminée
ou encore, imprimer "Fumer tue" sur ton paquet de clopes mais en prenant conscieusement la peine de te vendre une super caisse qui va plus vite que le vent...
Veulent qu'on consomme, et on consomme. Le truc marche pas mal...

Le choix de nous divertir autrement??Certes, certes.... Rien que pour aujourd'hui samedi... Une expo Botéro ( Plein tarif: 8 Euros), un cinéma en soirée ( tarif plein: 8, 60 Euros), quelques pages d'un roman en cours acheté en poche (j'te fais pas l'décompte à la page, mais le livre en soit: 6, 25 euros)... Soit pour me cultiver (un peu et pour un choix personnel) un total de 22,85 Euros.
A ce tarif, j'connais ch'tite famille de 3 qui bouffent pour trois repas.
La culture a un prix, encore et toujours, même en 2004 et l'Homme (les hommes et les femmes, Epeire :o ) sont toujours à vendre...

J't'embrasse (à la volée).

----------------------------
La Tordue ne l'est jamais tout à fait!
Epeire
Messages : 226
Inscription : 17 sept. 2002, 20:27
Contact :

Message non lu par Epeire » 08 févr. 2004, 08:55

mary31 a écrit : Le choix de nous divertir autrement??Certes, certes.... Rien que pour aujourd'hui samedi... Une expo Botéro ( Plein tarif: 8 Euros), un cinéma en soirée ( tarif plein: 8, 60 Euros), quelques pages d'un roman en cours acheté en poche (j'te fais pas l'décompte à la page, mais le livre en soit: 6, 25 euros)... Soit pour me cultiver (un peu et pour un choix personnel) un total de 22,85 Euros.
A ce tarif, j'connais ch'tite famille de 3 qui bouffent pour trois repas.
La culture a un prix, encore et toujours, même en 2004 et l'Homme (les hommes et les femmes, Epeire :o ) sont toujours à vendre...
Bien sûr que la culture a un prix et heureusement d'ailleurs, sinon de quoi vivrait la partie des créateurs qui ne tombe pas dans les catégories encore protégées par le système de l'assurance-chômage?

Mais ton calcul est partiel et partial: il ne prend absolument pas en compte les réductions de toutes sortes, les bibliothèques, les cinémathèques, les abonnements, etc. Et il tient peu compte de l'évolution vers le bas dudit prix de la culture. Aujourd'hui, on peut lire pour moins d'argent qu'au début du siècle dernier.

La culture n'est pas gratuite mais est nettement plus accessible. Les gens y accèdent-ils plus pour autant? Ont-ils envie d'y accéder? Faut-il les forcer à le faire, en les privant de tout autre choix, plus facile, comme semble le recommander Bianca?

Je n'en suis pas sûr.

E.
Quis custodiet ipsos Custodes
Crash

Message non lu par Crash » 08 févr. 2004, 12:59

Au risque de me répéter, je crois que vouloir chercher la culture uniquement dans le théâtre, les concerts, l'opéra, les expositions, c'est avaliser une conception bourgeoise de la culture. C'est non seulement limitatif, mais encore dangereux, dans ce que cela donne des armes à la distinction, et, à la légitimité des dominants, plus de force encore. (Aïe, trois mots bourdivins à la suite, je ne vais pas tarder à être absconse). Alors, évidemment, ces activités (ceci dit, poser son cul pour voir et entendre, je ne trouve pas cela très actif) réclament des gages pécuniaires. Tout le monde ne doit pas y avoir accès, sans quoi il deviendrait impossible de se distinguer, entre "gens de goût" et "gens du kitsch".
Maintenant, que tout le monde ne souhaite pas aborder ce versant-là de la culture ne me gêne pas outre mesure. Il y a pour moi autant de culture à savoir distinguer la zone calcaire des Pyrénées des zones granitiques qu'à savoir reconnaître l'impressionnisme du fauvisme. La culture est dans la bourrée, aussi.
Eclipse ?

Message non lu par Eclipse ? » 08 févr. 2004, 13:15

Pour ma part, je ne vais pas tant voir d'expos, e.g., pour me cultiver que pour mettre en branle ma boîte à émotions.

Bien sûr, je chipote légèrement, puisque je sais que les sujets des peintures, nord-américaines ou sud-américaines, européennes ou africaines, sont une fenêtre sensible sur...la culture de ces pays. Puisque je sais que l'absorption de biens culturels dans un pays me fonde à lui appartenir, à incorporer ses mythes, sa vision de l'Autre, du monde. Je suis chrétienne, malgré tout, aussi parce que le Louvre est plein de sujets religieux (entre autres). Je ne vois pas une pomme comme on la voit à Kinshasa.

Enfin, pour vous mettre d'accord sur le définition de la culture, pourquoi ne pas simplement regarder le dico ?
1-"Ensemble des usages, des coutumes, des manifestations artistiques, religieuses, intellectuelles qui définissent et distinguent un groupe, une société"
2- "Ensemble de convictions partagées, de manières de voir et de faire qui orientent plus ou moins consciemment le comportement d'un individu, d'un groupe"
3- Ensemble des connaissances acquises dans un ou plusieurs domaines"
Avatar de l’utilisateur
Olivier T
Messages : 863
Inscription : 17 sept. 2002, 22:42
Localisation : l'outre-tombe
Contact :

Message non lu par Olivier T » 08 févr. 2004, 13:44

Pfoulala, c'est dimanche alors on sort le débat à la crême ? :roll:

Z'êtes très conventionnels vous parfois.

Un demi-point pour Bara lorsqu'elle rajoute une liste de magasins de bricole et de jardinage (quoique m'entailler la main avec une perceuse, je ne vois pas trop l'aspect loisirs de la chose !). Un demi seulement car ce sont des loisirs très payants. J'avais pris la précaution de citer des lieux peu coûteux voire gratuits.

De plus, si je ne pratique pas de comparaison, ni de gradation entre les plaisir procurés, je reste convaincu qu'il est meilleur pour tout le monde de se cultiver que de refaire sa tapisserie (même avec talent).

Ceci dit, étant donné ma première intervention, je ne me risquerai pas à juger des qualités et défauts intrinsèques de chaque chaine. Ma télé fonctionne comme une visionneuse : je ne fouille que très rarement dans la boite à prospectus et préfère glisser dedans quelques bons films (coût moyen : 6 euros).

Je notre tout de même un événement rare : je suis d'accord avec Epeire !

D'accord sur la notion de loisir qu'il ne faut pas confondre avec éduquer (et encore moins les masses).

D'accord sur la notion de culture de plus en plus accessible. Aujourd'hui, celui qui souhaite s'éduquer le peut sans trop bourse délier (en France en tous cas). Reste à le vouloir (et ça ce n'est offert qu'avec déjà un minimum d'éducation justement).

En revanche, Bara, je te trouve particulièrement culottée sur un point. Tu dis rejoindre "un peu" Epeire lorsqu'il refuse que l'on éduque tout le monde "de force".

Tu réclames dans de belles envolées marxistes et/ou bourdivines, plus de culture pour le peuple.

J'ai souvenir que nous nous sommes arrachés la gueule dans la discussion sur le voile parce que je refusais d'exclure des gamines de l'accès à l'éducation sous prétexte qu'elles portent le hidjab (parait qu'il faut dire comme ça, ça fait mieux en société, plus respectueux de la culture "supposée" de ces demoiselles et ça évite de confondre avec la cornette de soeur Marie-Thérèse, pasque tout de même ce n'est pas la même chose mon pauvre ami. Alors soit). Tu ne sens pas comme une incohérence ?




(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Avatar de l’utilisateur
BARA
Messages : 406
Inscription : 25 mars 2003, 11:48
Localisation : Cherchez...

Message non lu par BARA » 08 févr. 2004, 15:08

Attend, attend...C'est précisément parce que je reprenais l'argument, timidement avancé par Zazie avant qu'elle ne se fît rembarrer méchamment, de la potentielle exclusion des filles du système scolaire normal, par une loi sur l'interdiction du voile A l'ECOLE, que j'ai enfourché cette cavale furieuse de l'interdiction GENERALE du voile sur TOUT le domaine PUBLIC.

Ensuite je ne parlais pas tellement d'éducation forcée, plutôt de légitimité à vouloir éduquer.

Pour en finir avec cette parenthèse voilesque, même si le hidjab, foulard, en raison de son histoire, de ses liens avec le fondamentalisme wahhabite est spécifique et spécifiquement dérangeant, il y a aussi des chadors, fantômes noirs sur pattes, qui se trimballent et m'écorchent autant la cornée que le cerveau. Je garde voile, quand même, puisqu'il ne s'agit pas de porter l'estoc uniquement sur les bent-aït, les jeunes filles nubiles bonnes à marier pour un musulman du village et respectueuses des thèses fondamentalistes, sinon en vrai, du moins dans le symbole.

(fin de la parenthèse)

Pour en revenir aux loisirs, jardinage, bricolage, jonglage, je vois, moi, dans ces activités actives l'intérêt suivant: elles exigent des connaissances (tailler un arbre, un rosier, mettre la fumure au bon moment...) et impliquent une réflexion. Il ne s'agit certes pas de jongler avec des concepts, mais elles sollicitent tout de même l'intelligence tournée vers la résolution de problèmes, l'imagination, la faculté de projection spatiale. Outre que je persiste à refuser de considérer la culture sous sa seule acception limitative et bourgeoise, je trouve intéressant aussi, sinon ausi intéressant, qu'on fasse fonctionner sa matière grise ainsi.

Il n'y a que les bouquins, quels qu'ils soient, qui trouvent réellement grâce à mes yeux dans cette volonté de culture, ou d'éducation...mais là encore, quelque chose dans la confusion, ou le rapporchement sans nuance des deux dans ton propos me fait question. Je ne sais pas encore exactement laquelle.
Tout le reste, films, pièces de théâtres, opéras, expos, n'est, à mon estime, que le prétexte à discussions stériles entre initiés et exclusion de cette dignité-là des non-initiés. Ca ne fait avancer aucun schmilblick. Même si cela doit me mettre en porte-à-faux face à Vitez et son "théâtre élitaire pour tous", aux Etats Généraux de la Culture de Jack (Ralite, évidemment), et face à d'autres, je conchie cette culture-là.

J'ai bien l'impression d'être un peu obtuse dans cette forme de détestation de ce qui fonde l'acception bourgeoise de la "culture", mais c'est, pour le moment, mon cheval de bataille. Refuser la primauté à ces formes légitimes.

Alors, disons que le coût de ces activités n'est pas l'obstacle le plus crédible. Mais je refuse de mettre le peu d'appétence des masses populaires pour ce genre de loisirs culturels sur une éducation défaillante. Certes, la lutte des classes est terminée depuis que la classe supérieure a réussi à l'emporter, notamment par l'imposition, violence symbolique, de la supériorité de ses valeurs. Il n'est pas nécessaire d'en rajouter.

Ouaip, bon, bref.
Voulez-vous ? Voulez-vous ? Voulez-vous ?
Répondre

Revenir à « Discussion générale »