qu'en pensez-vous mesdames?

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
Avatar de l’utilisateur
natha
Messages : 125
Inscription : 22 mai 2003, 09:45
Localisation : Hic et Nunc
Contact :

qu'en pensez-vous mesdames?

Message non lu par natha » 30 janv. 2004, 09:38

LE GUIDE DE LA BONNE EPOUSE









FAITES EN SORTE QUE LE DINER SOIT PRET; Préparez les choses à l'avance, le soir précédent s'il le faut, afin qu'un délicieux repas l'attende à son retour du travail. C'est une façon de lui faire savoir que vous avez pensé à lui et vous souciez de ses besoins. La plupart des hommes ont faim lorsqu'ils rentrent à la maison et la perspective d'un bon repas (particulièrement leur plat favori) fait partie de lanécessaire chaleur d'un accueil.



SOYEZ PRETE. Prenez quinze minutes pour vous reposer afin d'être détendue lorsqu'il rentre. Retouchez votre maquillage, mettez un ruban dans vos cheveux et soyez fraîche et avenante. Il a passé la journée en compagnie de gens surchargés de soucis et de travail. Soyez enjouée et un peu plus intéressante que ces derniers. Sa dure journée a besoin d'être égayée et c'est un de vos devoirs de faire en sorte qu'elle le soit.



RANGEZ LE DESORDRE. Faîtes un dernier tour des principales pièces de la maison juste avant que votre mari ne rentre. Rassemblez les livres scolaires, les jouets, les papiers, etc. et passez ensuite un coup de chiffon à poussière sur les tables.



PENDANT LES MOIS LES PLUS FROIDS DE L'ANNEE, il vous faudra préparer et allumer un feu dans la cheminée, auprès duquel il puisse se détendre. Votre mari aura le sentiment d'avoir atteint un havre de repos et d'ordre et cela vous rendra également heureuse. En définitive, veiller à son confort vous procurera une immense satisfaction personnelle.



REDUISEZ TOUS LES BRUITS AU MINIMUM. Au moment de son arrivée, éliminez tout bruit de machine à laver, séchoir à linge ou aspirateur. Essayez d'encourager les enfants à être calmes. Soyez heureuse de le voir. Accueillez-le avec un chaleureux sourire et montrez de la sincérité dans votre désir de lui plaire.







ECOUTEZ-LE. Il se peut que vous ayez une douzaine de choses importantes à lui dire, mais son arrivée à la maison n'est pas le moment opportun. Laissez le parler d'abord, souvenez-vous que ses sujets de conversation sont plus importants que les vôtres. Faites en sorte que la soirée lui appartienne.



NE VOUS PLAIGNEZ JAMAIS S'IL RENTRE TARD A LA MAISON ou sort pour dîner ou pour aller dans d'autres lieux de divertissement sans vous. Au contraire, essayez de faire en sorte que votre foyer soit un havre de paix, d'ordre et de tranquilitéoù votre mari puisse détendre son corps et son esprit.



NE L'ACCUEILLEZ PAS AVEC VOS PLAINTES ET VOS PROBLEMES. Ne vous plaignez pas s'il est en retard à la maison pour le dîner ou même s'il reste dehors toute la nuit. Considérez cela comme mineur comparé à ce qu'il a pu endurer pendant la journée. Installez-le confortablement. Proposez-lui de se détendre dans une chaise confortable ou d'aller s'étendre dans la chambre à coucher. Préparez-lui une boisson fraîche ou chaude. Arrangez l'oreiller et proposez-lui d'enlever ses chaussures. Parlez d'une voix douce, apaisante et plaisante. Ne lui posez pas de questions sur ce qu'il a fait et ne remettez jamais en cause son jugement ou son intégrité. Souvenez-vous qu'il est le maître du foyer et qu'en tant que tel, il exercera toujours sa volonté avec justice et honnêteté.



LORSQU'IL A FINI DE DINER, DEBARRASSEZ LA TABLE ET FAITES RAPIDEMENT LA VAISSELLE. Si votre mari se propose de vous aider, déclinez son offre car il risquerait de se sentir obligé de la répéter par la suite et après une longue journée de labeur, il n'a nul besoin de travail supplémentaire. Encouragez votre mari à se livrer à ses passe-temps favoris et à se consacrer à ses centres d'intérêt et montrez-vous intéressée sans toutefois donner l'impression d'empiéter sur son domaine. Si vous avez des petits passe-temps vous-même, faites en sorte de ne pas l'ennuyer en lui parlant, car les centres d'intérêts des femmes sont souvent assez insignifiants comparés à ceux des hommes.



A LA FIN DE LA SOIREE, rangez la maison afin qu'elle soit prête pour le lendemain matin et pensez à préparer son petit déjeuner à l'avance. Le petit déjeuner de votre mari est essentiel s'il doit faire face au monde extérieur de manière positive. Une fois que vous vous êtes tous les deux retirés dans la chambre à coucher, préparez-vous à vous mettre au lit aussi promptement que possible.





BIEN QUE L'HYGIENE FEMININE soit d'une grande importance, votre mari fatigué ne saurait faire la queue devant la salle de bains, comme il aurait à la faire pour prendre son train. Cependant, assurez-vous d'être à votre meilleur avantage en allant vous coucher. Essayez d'avoir une apparence qui soit avenante sans être aguicheuse. Si vous devez vous appliquer de la crème pour le visage ou mettre des bigoudis, attendez son sommeil, car cela pourrait le choquer de s'endormir sur un tel spectacle.



EN CE QUI CONCERNE LES RELATIONS INTIMES AVEC VOTRE MARI, il est important de vous rappeler vos v¦ux de mariage et en particulier votre obligation de lui obéir. S'il estime qu'il a besoin de dormir immédiatement, qu'il en soit ainsi. En toute chose, soyez guidée par les désirs de votre mari et ne faites en aucune façon pression sur lui pour provoquer ou stimuler une relation intime.



SI VOTRE MARI SUGGERE L'ACCOUPLEMENT, acceptez alors avec humilité tout en gardant à l'esprit que le plaisir d'un homme est plus important que celui d'une femme, lorsqu'il atteint l'orgasme, un petit gémissement de votre part l'encouragera et sera tout à fait suffisant pour indiquer toute forme de plaisir que vous ayez pu avoir.



SI VOTRE MARI SUGGERE UNE QUELCONQUE DES PRATIQUES MOINS COURANTES, montrez-vous obéissante et résignée, mais indiquez votre éventuel manque d'enthousiasme en gardant le silence. Il est probable que votre mari s'endormira alors rapidement ; ajustez vos vêtements, rafraîchissez-vous et appliquez votre crème de nuit et vos produits de soin pour les cheveux.



VOUS POUVEZ ALORS REMONTER LE REVEIL afin d'être debout peu de temps avant lui le matin; Cela vous permettra de tenir sa tasse de thé du matin à sa disposition lorsqu'il se réveillera.
ceci est la fidèle traduction d'un AUTHENTIQUE extrait d'un manuel scolaire d'Economie Domestique anglo-saxon, publié en 1960).
pas-mal, nan?
"Il n'y a pas de femmes moches...juste pas assez de vodka"
Proverbe Letton
Leepstick

Message non lu par Leepstick » 30 janv. 2004, 09:42

"SI VOTRE MARI SUGGERE L'ACCOUPLEMENT, acceptez alors avec humilité tout en gardant à l'esprit que le plaisir d'un homme est plus important que celui d'une femme, lorsqu'il atteint l'orgasme, un petit gémissement de votre part l'encouragera et sera tout à fait suffisant pour indiquer toute forme de plaisir que vous ayez pu avoir. "

Oui oui, je n'en demande pas plus. :D
Avatar de l’utilisateur
Kitano
Messages : 546
Inscription : 18 oct. 2002, 19:05
Localisation : Le nez sur l'écran
Contact :

Re: qu'en pensez-vous mesdames?

Message non lu par Kitano » 30 janv. 2004, 10:24

natha a écrit :Si vous devez vous appliquer de la crème pour le visage ou mettre des bigoudis, attendez son sommeil, car cela pourrait le choquer de s'endormir sur un tel spectacle.
:lol: :lol:
Quand la femme du torero dort sur ses deux oreilles, à qui appartiennent les oreilles ?
lecordelier

Message non lu par lecordelier » 30 janv. 2004, 12:06

très anglais comme conception de l'accouplement (les anglais sont les êtres les moins sexuels qui soient).

Tu as trouvé ça où ?
Crash

Message non lu par Crash » 30 janv. 2004, 12:09

Les femmes ont pendant des siècles servi aux hommes de miroirs, elles possédaient le pouvoir magique et délicieux de réfléchir une image de l'homme deux fois plus grande que nature. Sans ce pouvoir la terre serait probablement encore marécage et jungle. (...) Les surhommes et les Doigts du Destin n'auraient jamais porté de couronnes, ou ne les auraient jamais perdues. Les miroirs peuvent avoir de multiples visages dans les sociétés civilisées; ils sont en tout cas indispensable à qui veut agir avec violence ou héroïsme. C'est pourquoi Napoléon et Mussolini insistent tous deux avec tant de force sur l'infériorité des femmes; car si elles n'étaient pas inférieures, elles cesseraient d'être des miroirs grossissants. Et voilà pourquoi les femmes sont souvent si nécessaires aux hommes.(...) Comment l'homme continuerait-il de dicter des sentences, de civiliser des indigènes, de faire des lois, d'écrire des livres, de se parer, de pérorer dans les banquets, s'il ne pouvait se voir pendant ses deux repas principaux d'une taille pour le moins double de ce qu'elle est en vérité. (...) C'est sous le charme de cette illusion, pensai-je, regardant par la fenêtre, que la moitié des gens sur ce trottoir courent vers leur travail. (...) ils savent que miss Smith les attend pour le thé; ainsi commencent-ils leur journée confiants, réconfortés; entrant dans la pièce ils se disent "Je suis supérieur à la moitié des gens qui se trouvent ici", et c'est pour cela qu'ils parlent avec cette confiance en eux, cette assurance si lourde de répercussions sur la vie publique et qui aboutit à de si curieuses notes en marge de l'esprit individuel. (...) j'espère que vous en continuerez l'enquête quand vous aurez cinq cent livres de rentes bien à vous (...)
Virginia Woolf, Une chambre à soi
pach

Message non lu par pach » 30 janv. 2004, 12:24

j'avais déjà lu ce grand ouvrage.
C'est tout simplement affligeant. Et dire que nos grands-mères ont vraiment vécu ça!!!E parfois tenté de l'inculquer à leurs filles :-/
Crash

Message non lu par Crash » 30 janv. 2004, 13:49

10/1 que ce sont d'ailleurs des femmes qui ont commis cet ouvrage d'Economie domestique. Miroirs grossissants pour les hommes, miroirs aux esclaves pour elles-mêmes.
Il n'est d'espèce mieux protégée que captive.
Leepstick

Message non lu par Leepstick » 30 janv. 2004, 15:01

Ne peut-on pas aujourd'hui facilement intervertir, dans ce texte, les mots homme et femme ?
Janus Bifrons

Message non lu par Janus Bifrons » 30 janv. 2004, 15:15

Je vois pas de quoi vous vous offusquez. Je le trouve très bien ce petit manuel.

Une citation dont j'ai oublié l'auteur :
"Tout le malheur du monde vient de ce que les femmes ne savent plus tenir leur place"

Les hommes au bistro, les femmes à la vaisselle, c'est un monde qui tourne.

Aïeuuuh ! Pas sur la tête ! :twisted:
Leepstick

Message non lu par Leepstick » 30 janv. 2004, 15:22

Janus Bifrons a écrit :"Tout le malheur du monde vient de ce que les femmes ne savent plus tenir leur place"
Heu... Philippe De Villiers ?
pach

Message non lu par pach » 30 janv. 2004, 16:36

Leepstick a écrit :
Janus Bifrons a écrit :"Tout le malheur du monde vient de ce que les femmes ne savent plus tenir leur place"
Heu... Philippe De Villiers ?
ou... Pascal Sevran???!!! :roll:
Loïc
Messages : 38
Inscription : 14 oct. 2003, 12:15
Contact :

Message non lu par Loïc » 30 janv. 2004, 19:17

pach a écrit :
Leepstick a écrit : Heu... Philippe De Villiers ?
ou... Pascal Sevran???!!! :roll:
ou...Bertrand Cantat !!?? :lol:
Magali
Messages : 17
Inscription : 19 août 2003, 11:35
Contact :

qu'en pensez vous mesdames?

Message non lu par Magali » 30 janv. 2004, 19:58

Salut!

Cette théorie est tout à fait applicable en adaptant son contenu à notre vie actuelle. :wink: L'harmonie au sein d'un couple est possible si les deux communiquent et sont attentifs aux besoins et de l'un, et de l'autre.
Une femme qui tente de tout faire pour être agréable à son compagnon n'est pas inférieure à une business woman qui passe et qui pense 20h/24 à son boulot. Je pense que son homme lui en sera (je l'espère!) reconnaissant. Quand aux mecs, ils peuvent en faire autant, dans la mesure où ils le font par amour, c'est tout à leur honneur. :D
Avatar de l’utilisateur
BARA
Messages : 406
Inscription : 25 mars 2003, 11:48
Localisation : Cherchez...

Message non lu par BARA » 30 janv. 2004, 20:43

"Dans notre société actuelle", la femme est le pire ennemi des femmes.
Janus Bifrons

Message non lu par Janus Bifrons » 30 janv. 2004, 23:04

Ca devait être lui... ou son frère !
Répondre

Revenir à « Discussion générale »