Partageons quelques rancoeurs dialectiques

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
Ann Pudeador

Message non lu par Ann Pudeador » 13 janv. 2004, 00:04

Tamaris, de Lyon, a écrit :et c'est quoi être féministe de nos jours. alonzo m'agace, et souvent elle me fait honte.
plus simplement, quand alonzo parle, j'ai l'impression d'être conne!!!!
:lol: Vrai que I. Alonso ne casse pas trois pattes à un canard. Elle connaît vaguement les bases du discours féministe, dit son amour de la lingerie fine et pérore chez Machin. A croire, parfois, que les Chiennes de Garde sont un sous-marin destiné à couler le féminisme.
Ce que tu dis est amusant, mais intéressant aussi dans le sens où c'est assez révélateur d'un phénomène: pour une femme, toutes les autres sont des miroirs. Souvent un miroir aux esclaves, d'ailleurs, un miroir haïssable renvoyant l'image d'une servitude in-combattue. L'image que renvoie une femme (hélas, pas qu'une!) plombe toutes les autres; l'acceptation des normes sexistes par une grande majorité, l'inconscience dans laquelle elles sont majoritairement des enjeux du féminisme et de la réalité des schèmes de pensée qui fondent leur infériorité, leur soumission irréfléchie aux impératifs de la séduction, tout participe de la persistance de l'image déplorable des filles et des femmes dans la tête des mecs.

Alonso est souvent ridicule, je te le concède. N'oublie pas cependant qu'ils divisent pour mieux régner.

Tam, c'est quoi, pour toi, être féministe de nos jours ? Crois-tu, vraiment, que ce soit un combat dépassé ?
tamaris
Messages : 85
Inscription : 21 nov. 2003, 16:46
Localisation : lyon
Contact :

Message non lu par tamaris » 13 janv. 2004, 02:16

trés rapidement car il est tard
d'abord je ne sais pas ce qu'est une féministe aujourd'hui ou d'aujourd'hui. ensuite le terme de combat m'embête : je ne pars pas en guerre contre les hommes...

à plus
tam
Crash

Message non lu par Crash » 13 janv. 2004, 10:27

Très rapidement, parce qu'il est tôt:


Et si c'était l'erreur grossière dans laquelle tombaient tous les mâles (sauf 1,2 ou 3...?) et une grande majorité de femelles ? Si les hommes n'étaient pas l'ennemi de ce combat, tout entier dirigé vers les chaînes, les impossibilités, les constructions culturelles, et sociales, qui font des femmes des humains de second catégorie, ici comme ailleurs: ici la violence symbolique faite aux femmes n'étant pas moindre que la violence faite aux pauvres, majoritairement des femmes, encore, les handicaps s'accumulant, finalement, ou que la violence physique faite aux femmes, ailleurs ? La violence symbolique s'exerce notamment par la parole; celle que doivent endurer les femelles porteuses d'un discours de lutte contre l'évidence de la séparation naturelle des rôles, de la différence naturelle homme-femme fondées sur le biologique (et pourquoi pas la distinction aryen-juif, tant qu'on y est ?) n'est pas des moindres: casse-couilles acariâtre est le gentil qualificatif dont j'ai récemment écopé. Encore orchidoclaste est plutôt joli, mais casse-couilles, c'est d'un naze...Ca vient évidemment de quelqu'un qui, à côté d'une jeune fille , paraîtrait pour le coup, vierge. J'attends qu'on me traite de "mal-baisée" pour "donner les noms", selon la formule désormais consacrée et bien rôdée.

Ce qui se conçoit en termes de privilèges (à l'emploi, à la promotion, au salaire, à l'élection, à la représentation, etc.), les hommes peuvent craindre, par ce combat, de le perdre. Certes. Personne n'y consent de gaieté de coeur. Ce serait dire que voir un homme arabe passer préfet avant moi, c'est chié. C'est-à-peu près le niveau des critique du féminisme.

Est-ce qu'un combat spécifiquement féministe est nécessaire, ou faut-il traiter la pauvreté, la violence, sans distinction de genre, sans prendre en compte le fait que des maux spécifiques, ou généraux, touchent généralement, ou spécifiquement, des femmes ?
ponofob

Message non lu par ponofob » 13 janv. 2004, 12:07

Crash a écrit :
Est-ce qu'un combat spécifiquement féministe est nécessaire, ou faut-il traiter la pauvreté, la violence, sans distinction de genre, sans prendre en compte le fait que des maux spécifiques, ou généraux, touchent généralement, ou spécifiquement, des femmes ?
C'était, si je ne m'abuse, le genre de débat qui avait lieu lors des querelles idéologiques que je n'ait pas connues. La lutte d'abord, ces broutilles après, ou tout en même temps ? Le problème à vouloir considérer que le féminisme n'est qu'un aspect, mineur, de la lutte contre un système inique, c'est qu'on oublie très vite de s'en occuper. Les organisations et autres groupes, qui s'affirmaient révolutionnaires, avaient en tout cas une nette tendance à l'oublier, et à reproduire les shémas tribaux de leurs ennemis, y compris au niveau des constructions hiérarchiques…
À mon avis, ne serait-ce que pour éviter qu'il ne s'y dilue, le combat féministe doit être traité spécifiquement.
Avatar de l’utilisateur
Avenger
Messages : 359
Inscription : 01 juil. 2003, 10:46
Contact :

Message non lu par Avenger » 13 janv. 2004, 12:28

Ah, ah ! Les fleurets mouchetés sont de sortie.

C'est ma tournée ! Qui veut du Earl Grey ?
Epeire
Messages : 226
Inscription : 17 sept. 2002, 20:27
Contact :

Message non lu par Epeire » 13 janv. 2004, 13:19

Alonso, poil au dos!

C'était ma contribution (mouchetée) à ce grand débat.

E.
Quis custodiet ipsos Custodes
Valwanderlust

Ca presse

Message non lu par Valwanderlust » 13 janv. 2004, 13:48

Avenger, Epeire, merci.

Les flots d'acide se répandent, finalement. J'espère que j'aurai assez de chlorate de soude pour neutraliser le bouillon. Le problème des ulcères, c'est que ça inhibe l'humour. Qu'ils se développent spontanément ne m'étonne pas outre mesure, mais, las, tel n'était pas mon but.
J'assume donc le retard de la livraison annoncée. L'affaire va bon train: 2093 approche. A très bientôt, donc, qu'on se marre.
tamaris
Messages : 85
Inscription : 21 nov. 2003, 16:46
Localisation : lyon
Contact :

Message non lu par tamaris » 13 janv. 2004, 14:45

en amérique du nord être féministe c'est être soldat. là bas c'est l'art de la guerre.
cet été je suis allée au canada. avec des amis nous sommes allés dans un bar à strip. tout est normal!!! il fait sombre, les filles danses nues, c'est le principe. des hommes seuls ou en groupe regardent, c'est le principe. des billets st glissés dans les bottes, y pas de string. jusque là tout est normal!!!
puis une fille vient du fond de la salle, glisse aussi son billet. une autre demande une danse privée...... est ce là une bataille gagnée par les féministes??
j'apprends aprés qu'il y a aussi des bar à strip masculin. je suis tout aussi intéressée. allons donc voir ces adonis s'éffeuiller. pareil que pour les filles, ils dansent nus, les filles regardent.... sauf que les filles st plus expressives, c'est de la folie furieuse. ça hurle, tape des mains et des pieds. on dirait des fans. est ce là aussi une bataille gagnée par les féministes??

en tout cas n'en déplaise à alonzo et comparses je me suis bien amusée!!! :wink:
Dernière modification par tamaris le 13 janv. 2004, 18:40, modifié 1 fois.
tam
tamaris
Messages : 85
Inscription : 21 nov. 2003, 16:46
Localisation : lyon
Contact :

Message non lu par tamaris » 13 janv. 2004, 16:26

ouh la faute biensur c'est ça hurle :oops:
tam
Avatar de l’utilisateur
BARA
Messages : 406
Inscription : 25 mars 2003, 11:48
Localisation : Cherchez...

Message non lu par BARA » 13 janv. 2004, 18:20

Valwan', une bonne injection de chlorure de sodium, plutôt, nan ?
Ton ironie acerbe, pour les personnes qui ne sont pas moi et ont décidé d'embrayer sur ce sujet que tu t'amuses à lancer comme une mouche, sans te préoccuper de tes lignes plus qu'un pêcheur en bassins, me semble déplaisante.
Pris dans les filets de certaines (me-) nasses, tu ne sembles pas faire preuve de beaucoup d'humour.
Personnellement, certaines choses ne me font pas rire. Les Marie-Pas-Claires avaient réussi à tourner en dérision la domination masculine. C'est tout à leur honneur. Si tu veux t'amuser, je ne peux que t'envoyer sur le blog de leur dernière présidente, avant dissolution.

En attendant, pond ton oeuf, ou cesse de caqueter. Veux-tu ?
tamaris
Messages : 85
Inscription : 21 nov. 2003, 16:46
Localisation : lyon
Contact :

Message non lu par tamaris » 13 janv. 2004, 18:43

ça va????
tam
tamaris
Messages : 85
Inscription : 21 nov. 2003, 16:46
Localisation : lyon
Contact :

Message non lu par tamaris » 13 janv. 2004, 18:44

ça va????
tam
Valwanderlust

oui

Message non lu par Valwanderlust » 13 janv. 2004, 18:44

Ok Bara. Je vais tâcher de me concentrer sur mon oeuf sans faire voler trop de plumes.

Sorry pour le ton, qui t'a paru un peu déplacé. Aurais mieux fait de laisser le débat finalement installé se poursuivre tranquillement. Dont acte, d'ailleurs. Mais quoi. J'attendais de la ferraille, je tombe sur de la joaillerie. Surpris donc, et, tel un enfant à qui l'on vole son jouet, je me suis mis à bouder.
Je prends mon gros chiffon et j'éponge l'acide. 2093 ferait bien, décidément, de se presser... Et si l'on me dit pour l'omelette que l'oeuf est punais, j'arrêterai d'élever des sujets en batterie.
Valwanderlust

oui

Message non lu par Valwanderlust » 13 janv. 2004, 18:46

Ok Bara. Je vais tâcher de me concentrer sur mon oeuf sans faire voler trop de plumes.

Sorry pour le ton, qui t'a paru un peu déplacé. Aurais mieux fait de laisser le débat finalement installé se poursuivre tranquillement. Dont acte, d'ailleurs. Mais quoi. J'attendais de la ferraille, je tombe sur de la joaillerie. Surpris donc, et, tel un enfant à qui l'on vole son jouet, je me suis mis à bouder.
Je prends mon gros chiffon et j'éponge l'acide. 2093 ferait bien, décidément, de se presser... Et si l'on me dit pour l'omelette que l'oeuf est punais, j'arrêterai d'élever des sujets en batterie.
Valwanderlust

oui

Message non lu par Valwanderlust » 13 janv. 2004, 18:47

Ok Bara. Je vais tâcher de me concentrer sur mon oeuf sans faire voler trop de plumes.

Sorry pour le ton, qui t'a paru un peu déplacé. Aurais mieux fait de laisser le débat finalement installé se poursuivre tranquillement. Dont acte, d'ailleurs. Mais quoi. J'attendais de la ferraille, je tombe sur de la joaillerie. Surpris donc, et, tel un enfant à qui l'on vole son jouet, je me suis mis à bouder.
Je prends mon gros chiffon et j'éponge l'acide. 2093 ferait bien, décidément, de se presser... Et si l'on me dit pour l'omelette que l'oeuf est punais, j'arrêterai d'élever des sujets en batterie.
Répondre

Revenir à « Discussion générale »