Le very best of des déclarations imbéciles

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
vandergraaf

Message non lu par vandergraaf » 14 avr. 2004, 16:13

Encore un qui carbure à la vodka-orange-produit pour lave-glaces...
clopinette
Messages : 25
Inscription : 15 janv. 2004, 20:59
Contact :

Message non lu par clopinette » 14 avr. 2004, 20:18

Tiens? Personne ne s'est encore jeté sur le discours de Bush?
Bon, j'commence (désolée, c'est en anglais) :

Balayons tout d'abord les détails :
It's not a civil war; it's not a popular uprising. Most of Iraq is relatively stable.
Et puis ils ont pas honte de poser des questions, là?
Q Mr. President, thank you. You mentioned 17 of the 26 NATO members providing some help on the ground in Iraq. But if you look at the numbers -- 135,000 U.S. troops, 10,000 or 12,000 British troops, then the next largest, perhaps even the second largest contingent of guns on the ground are private contractors -- literally, hired guns. Your critics, including your Democratic opponent, say that's proof to them your coalition is window dressing. How would you answer those critics? And can you assure the American people that post-sovereignty, when the handover takes place, that there will be more burden sharing by allies, in terms of security forces?

THE PRESIDENT: John, my response is, I don't think people ought to demean the contributions of our friends into Iraq. People are sacrificing their lives in Iraq, from different countries. We ought to honor that, and we ought to welcome that. (...)
Q Thank you, Mr. President. In the last campaign, you were asked a question about the biggest mistake you'd made in your life, and you used to like to joke that it was trading Sammy Sosa. You've looked back before 9/11 for what mistakes might have been made. After 9/11, what would your biggest mistake be, would you say, and what lessons have you learned from it?

THE PRESIDENT: I wish you would have given me this written question ahead of time, so I could plan for it. (Laughter.) John, I'm sure historians will look back and say, gosh, he could have done it better this way, or that way. You know, I just -- I'm sure something will pop into my head here in the midst of this press conference, with all the pressure of trying to come up with an answer, but it hadn't yet.
Où l'on voit que le Thanksgiving à l'aéroport de Bagdad a dû le marquer :
See, I happen to believe that we'll find out the truth on the weapons. That's why we've sent up the independent commission. I look forward to hearing the truth, exactly where they are. They could still be there. They could be hidden, like the 50 tons of mustard gas in a turkey farm.
J'aime bien aussi sa façon de confirmer que oui, la politique intérieure a été rayée de la liste des tâches présidentielles :
I guess if you put it into a political context, that's the kind of thing the voters will decide next November. That's what elections are about. They'll take a look at me and my opponent and say, let's see, which one of them can better win the war on terror? Who best can see to it that Iraq emerges as a free society?
Bravo quand même aux journalistes, qui ont remué le couteau dans la plaie avec un bel acharnement.
clopinette
Messages : 25
Inscription : 15 janv. 2004, 20:59
Contact :

Message non lu par clopinette » 14 avr. 2004, 23:55

Très cool, en effet! J'aime particulièrement celle-ci :
une cassure entre les citadins et les ruraux, puisque 80% des chasseurs habitent à la campagne
:mrgreen:

Déjà qu'ils sont pas très habiles pour se louper entre les arbres, qu'est-ce que ce serait s'ils se mettaient à faire des lâchers de pintades dans les escalators de La Défense...
(hein? de mauvaise foi, moi?)
Paul C. Marcinkus

Les Rois des Cons

Message non lu par Paul C. Marcinkus » 22 avr. 2004, 10:50

En voilà une belle, signé Debeuliou.
Proche Orient / Bush
La communauté internationale doit dire "merci" à Sharon

Reuters le 22/04/2004 02:47

par Adam Entous

WASHINGTON, 21 avril (Reuters) - Le président américain George Bush a estimé mercredi que la communauté internationale devait dire "merci" au Premier ministre israélien Ariel Sharon, et non le critiquer, pour sa proposition de retrait des colonies juives de la bande de Gaza.

Ce plan est assorti d'un maintien de la plupart des implantations juives de Cisjordanie, considérées par de nombreux pays étrangers comme un obstacle à un réglement définitif du conflit du Proche-Orient car les Palestiniens revendiquent l'intégralité de ce territoire.

De source diplomatique, on affirme que si Bush a pris un virage diplomatique historique la semaine dernière en soutenant le plan Sharon, les deux hommes ont également réglé leurs différends concernant la très controversée "clôture de sécurité" bâtie par Israël autour de la Cisjordanie.

"La clôture n'est plus un problème", a-t-on dit de source diplomatique. Celle-ci avait par le passé été qualifiée par Bush d'obstacle à la paix.

Son changement de position serait consécutif au fait qu'Israël aurait accepté de modifier certains aspects du tracé de cette clôture, qui prend en certains endroits la forme d'un mur.

Bush s'en est pris mercredi devant des journalistes à Washington à la direction palestinienne qui a "laissé tomber son peuple, année après année" et refusé de lutter contre le terrorisme.

"Ariel Sharon est venu à Washington et a dit 'Nous nous retirons de la bande de Gaza et de certaines parties de Cisjordanie'", a dit Bush à Washington.

"A mon avis, le monde entier aurait dû dire 'Merci Ariel. Nous avons désormais la chance de pouvoir commencer la construction d'un Etat palestinien pacifique'".

Le revirement de position de Bush a provoqué la fureur du monde arabe./JCL

© 2004 Reuters Limited. Click for Restrictions.
La campagne présidentielle américaine est décidément aussi intelligente que la main du Ragondin.
lupercales

Message non lu par lupercales » 22 avr. 2004, 21:37

Dabeuliou again, pour du plus léger cette fois:

"Je suis sûr que quelque chose va surgir dans ma tête, là, pendant cette conférence de presse, toute cette pression pour essayer d'arriver avec des réponses. Mais ce n'est pas encore là." :lol: :lol: a répondu le chef de la Maison Blanche lorsqu'on lui a demandé quelles leçons il tirait de tout ce qui s'était passé depuis le 11 sept. (Washington Post)

A lire également dans le WaP, article de Richard Cohen :!: qui qualifie Bush d"ayatollah de l'Amérique", qui "parle comme si la foi seule était plus que suffisante, comme si exiger des preuves était un signe d'athéisme"

Le même auteur (re- :!: ) plaide pour l'établissement d'une "Commission sur la stupidité crédule", devant laquelle il accepte d'être le premier à témoigner...
Mozaik

Dans la rubrique "la noix d'honneur" du canard de

Message non lu par Mozaik » 23 avr. 2004, 12:00

Made in USA, by Richard Myers :
"Il n'y a jamais et dans l'histoire de la guerre -et la guerre est par nature cruelle- une campagne plus humaine que celle menée par la coalition."
C'est ce que doivent penser les (officielement) 9000 civils iraquiens tués depuis le 19 mars 2003...
Paul C. Marcinkus

Re: Dans la rubrique "la noix d'honneur" du canard

Message non lu par Paul C. Marcinkus » 26 avr. 2004, 13:56

Mozaik a écrit :Made in USA, by Richard Myers :
Même famille que Mike Myers ?

...

:oops:
Paul C. Marcinkus

Comment dit-on "top crédibilité" en hébreu ?

Message non lu par Paul C. Marcinkus » 26 avr. 2004, 17:19

Yaalon: l'Irak avait des armes chimiques et voulait viser Israël

Reuters le 26/04/2004 14:01

JERUSALEM, 26 avril (Reuters) - L'ancien régime irakien disposait d'armes chimiques et d'avions prêts à des attaques contre Israël avant l'invasion anglo-américaine de mars-avril 2003, assure le chef d'état-major de l'armée israélienne dans une interview publiée lundi par le journal israélien Yedioth Ahronoth.

Le général Moshe Yaalon affirme que les services de renseignement militaires israéliens avaient recueilli des éléments selon lesquels, huit mois avant le début de la guerre, les Irakiens avaient adapté des avions pour des raids à l'arme chimique contre Israël.

"Nous les avons identifiés: des drones, des Tupolev-16, des Soukhoï", explique Yaalon, qui abonde ainsi dans le sens des Américains pour lesquels l'Irak, avant mars 2003, disposait d'armes de destruction massive (ADM). Aucune ADM n'a été retrouvée en territoire irakien depuis la chute du régime de Saddam Hussein.

"Ils étaient spécialement équipés pour ce genre de missions - répandre des armes chimiques. Il n'y a pas besoin de quantités énormes(...). On avait affaire à des dizaines, ou alors pas plus de quelques centaines de kilos de substances chimiques", précise-t-il.

Selon le général Yaalon, la perspective de représailles semble avoir dissuadé Bagdad d'utiliser son arsenal chimique et l'avoir incité à éliminer toute preuve de possession de telles armes./EF

© 2004 Reuters Limited. Click for Restrictions.
Avatar de l’utilisateur
boultan
Messages : 1282
Inscription : 18 sept. 2002, 13:09
Localisation : le très-haut
Contact :

Message non lu par boultan » 26 avr. 2004, 17:28

Bah évidemment, ils avaient des super-armes mais comme y'a eu la guerre, ils s'en sont pas servi, c'est logique :lol:
A louer, bon état général, faire offre
Avatar de l’utilisateur
boultan
Messages : 1282
Inscription : 18 sept. 2002, 13:09
Localisation : le très-haut
Contact :

Message non lu par boultan » 28 avr. 2004, 13:53

mercredi 28 avril 2004, 12h33
Le diable toujours à l'oeuvre, selon Jean Paul II

CITE DU VATICAN (Reuters) - Le diable est le grand "instigateur" des maux qui secouent la planète, a déclaré le pape Jean Paul II lors de son audience hebdomadaire.
"Il y a dans le monde un mal agressif qui a Satan comme chef d'orchestre et instigateur", a déclaré le souverain pontife, qui a déjà pratiqué plusieurs exorcismes.
Par le passé, Jean Paul II a déjà fait savoir qu'il considérait le diable non seulement comme une figure abstraite mais comme une véritable force toujours vivante.
A louer, bon état général, faire offre
Paul C. Marcinkus

Message non lu par Paul C. Marcinkus » 28 avr. 2004, 13:55


Il est vraiment, il est vraiment, il est vraiment phé-no-mé-nal...
Avatar de l’utilisateur
LeLapin
Messages : 35
Inscription : 26 avr. 2004, 11:24
Localisation : Pays Basque

Message non lu par LeLapin » 28 avr. 2004, 14:58

boultan a écrit :CITE DU VATICAN (Reuters) - Le diable est le grand "instigateur" des maux qui secouent la planète, a déclaré le pape Jean Paul II lors de son audience hebdomadaire.
Des maux qui secouent ? Tiens ça me rappelle quelque-chose ça...! Eh Jipé, c'est ta Parkinson diabolique qui te travaille ? (pardon ;))
boultan a écrit :"Il y a dans le monde un mal agressif qui a Satan comme chef d'orchestre et instigateur", a déclaré le souverain pontife, qui a déjà pratiqué plusieurs exorcismes.
Décidément, pour paraphraser un vrai bon pondeur de bulles : "Satan l'habite"...
boultan a écrit :Par le passé, Jean-Paul II a déjà fait savoir qu'il considérait le diable non seulement comme une figure abstraite mais comme une véritable force toujours vivante.
Simultanément ? Aaahhh la dualité onde-corpuscule ! D'Einstein à la transsubstanciation : on devrait lancer un thread sur le sujet. Ya une rubrique Philo-délire ici ?

Au passage, bravo à tous pour ce fil du plus haut intérêt qui nous rappelle justement une citation faussement attribuée à Einstein : "La bêtise humaine est comme l'Univers : infinie. Quoique pour l'Univers je ne sois pas certain."
Martin K

Message non lu par Martin K » 28 avr. 2004, 15:09

J'suis pas catho, même pas chrétien, pas davantage croyant. Enfin, de là à dire que JP II est bête, quand même ...

C'est un signe de bêtise d'avoir une foi ?
Répondre

Revenir à « Discussion générale »