carte de presse et déduction d'impôts

Tout savoir sur la carte de presse : comment l'obtenir ? Les conditions ? Les avantages de la carte de presse ? Abattement de charges et carte de presse ? Chômage et carte de presse ?
huskill
Messages : 7
Inscription : 28 févr. 2006, 12:16

carte de presse et déduction d'impôts

Message non lu par huskill » 28 févr. 2006, 13:43

Bonjour,
Je me permets une question. Qui parmi vous exerce son métier de journaliste SANS avoir pour autant sa carte de presse ? Et qui peut me dire si la déduction de 7650 € sur les revenus nets est liée à la carte de presse OU au métrier de journaliste ?
J'ai pour ma part exercé mon métier de SR chez un provider internet, mais sans avoir pu renouveler ma carte de presse puisque ledit provider, comme tous les autres, n'est pas considéré comme un organisme de presse. Pourtant j'y ai bien exercé ma profession de Secrétaire de rédaction, comme stipulé sur mon bulletin de salaire.

La fameuse déduction de 7650 € peut-elle être autorisée si on n'es plus titulaire de sa carte de presse.

Merci pour vos réponses.
lila
Messages : 99
Inscription : 29 janv. 2004, 15:28
Contact :

Message non lu par lila » 28 févr. 2006, 14:11

Je voulais savoir combien fallait-il avoir gagner dans l'année pour avoir droit à cette déduction?
Merci
Eleria
Messages : 25
Inscription : 14 avr. 2005, 17:56
Contact :

Message non lu par Eleria » 01 mars 2006, 10:32

Bonjour,

A priori, cette réduction s'entend uniquement au métier de journaliste professionnel : si l'on gagne 60% de ses revenus dans le journalisme, l'abattement fiscal ne marche que pour ces 60%. Et pour avoir droit, de toute façon, à cet abattement, il faut avoir sa carte de presse, preuve aux yeux de la loi qu'on est bien journaliste professionnel.

Par contre, je n'ai pas la moindre idée de ce qu'il faut gagner dans l'année pour y avoir droit...

Bon courage,
Eleria.

(PS : Huskill, je comprends qu'on puisse se sentir frustré que personne ne réponde tout de suite à nos questions... Mais nous ne passons pas tout notre temps ici - en ce qui me concerne, par exemple, c'est très épisodique -, et on peut n'avoir pas vu ton message, tout simplement... Take it easy... Nous sommes tous plus ou moins dans la (les) même(s) galère(s) ! :|)

---
Galère "presse magazine", septième rang à droite en entrant, au bout.
brében
Messages : 51
Inscription : 05 janv. 2006, 15:29
Contact :

voici donc la fameuse question!

Message non lu par brében » 01 mars 2006, 11:01

à partir du moment où la totalité (ou l'essentiel?) de tes revenus sont issus du journalisme (avec les fiches de paie comme preuve) je pense que tu peux déduire l'abattement. Perso, salarié licencié avant d'avoir pu demandé ma carte je ne vais pas m'en privé. Je connais plusieurs journalistes qui n'ont pas de carte et qui déduisent l'abattement chaque année On leur a jamais demandé la carte de presse.
Ptitjeune

Message non lu par Ptitjeune » 01 mars 2006, 11:43

Les plus aptes à te répondre seront les fonctionnaires du centre des impôts dont tu dépends.

Sinon, tu ne réponds pas beaucoup aux questions de ton côté. Tu sembles beaucoup attendre des autres et avoir l'insulte facile
MarcB
Messages : 141
Inscription : 10 oct. 2004, 04:10
Localisation : Paris 75002
Contact :

Message non lu par MarcB » 01 mars 2006, 11:47

Ptitjeune a pas tort... Sur 5 messages postés pas une seule réponse à quelqu'un... :)
Moi je pensais que l'abbatemment d'impot était lié à la carte de presse mais apparemment j'ai tort
philorev
Messages : 7
Inscription : 19 mars 2005, 11:20
Contact :

Message non lu par philorev » 01 mars 2006, 11:49

Bonjour,
Un journaliste en France (je ne sais pas pour la Belgique et le Suisse) doit tirer 50% de ses revenus annuels d'une activité journalistique. Preuves à l'appui : à savoir les salaires et ta qualification indiquée sur tes fiches de paie (on ne peut pas te reprocher de ne pas avoir de carte de presse, tout le monde ne la demande pas surtout comme pigiste debutant).
Si tu es payée en droits d'auteur (agessa) tu n'y a pas droit à ma connaissance. Si tu es correspondant de presse non plus (c'est un statut de travailleur indépendant).
Le mieux c'est encore de t'adresser au SNJ (http://www.snj.fr)



*****************************
Http://www.universmedias.com
philorev
Messages : 7
Inscription : 19 mars 2005, 11:20
Contact :

Message non lu par philorev » 01 mars 2006, 12:00

Ah oui, j'oubliais. Mais c'est p-être important dans ton cas : il faut avoir travaillé... dans une entreprise de presse. Les journalistes d'entreprise ne beneficient pas de la carte de presse, ni de la deduction fiscale.
Désolé.
Londres
Messages : 21
Inscription : 22 mars 2005, 11:28
Contact :

Pas de rapport entre carte de presse et abattement

Message non lu par Londres » 01 mars 2006, 14:22

Bonjour,
Pour info, il n'y a pas de rapport entre la détention de la carte de presse et l'abattement. Je ne sais pas si ça marche pour un SR, mais je connais des journalistes dans des cas similaires au tien qui pratiquent l'abattement. Et contrairement à ce que disait Philorev, comme la loi n'apporte pas de précision, un journaliste d'entreprise, pourvu que son contrat stipule sa fonction de journaliste et qu'il apporte la preuve de cette activité, peut pratiquer l'abattement.
D’après les textes, l’allocation pour frais d’emploi s’applique en effet à tous les journalistes, sans distinction. (Extrait d’un texte trouvé sur le site Internet des impôts : « Ce dispositif vise les professions journalistiques énoncées à l’article 81-1° du Code général des impôts à savoir : les journalistes, les rédacteurs, les photographes, les directeurs de journaux, les critiques dramatiques et musicaux. Le bénéfice de ce dispositif est lié à l’exercice effectif de la profession de journaliste. Par conséquent la simple possession de la carte d’identité professionnelle de journaliste ne permet pas à elle seule de bénéficier de ces dispositions. A l’inverse l’exercice de la profession de journaliste de manière effective et continue sans détention de la carte ouvre droit au bénéfice de ces dispositions. »)
Sinon, comme le précisait Aleria, il faut faire un prorata de l'abattement correspondant à tes activités : si tu as été journaliste dix mois et GO pendant l'été, tu déduiras les 5/6e de 7650 euros..., mais là n'était pas la question...
Autre précision pour répondre à Philorev qui disait qu'"Un journaliste en France doit tirer 50% de ses revenus annuels d'une activité journalistique. " Il s'agit des conditions pour obtenir la carte de presse, pas pour être journaliste (on peut l'être sans en tirer un centime), ni pour pratiquer l'abattement...
Dernière chose : tu auras du mal à trouver un interlocuteur aux impôts, mais ce qui est sûr, c'est que sans carte de presse et sans la mention "journaliste" sur ton contrat, ils risquent de t'attendre au tournant...
A plus,
Ptitjeune

réponse

Message non lu par Ptitjeune » 01 mars 2006, 20:26

voci ce que j'ai reçu en MP de l'auteur du sujet.

Sujet: andouille va
je suis sur ce site depuis hier, et tu m'accuses de ne pas répondre aux gens ? Mort de rire. Tu mérites bien ton pseudo, tiens
archaud
Messages : 660
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Message non lu par archaud » 01 mars 2006, 20:39

Il n'est pas nécessaire d'être encarté pour faire la déduction fiscale - uniquement sur les revenus journalistiques, attention !
Il existe d'ailleurs un texte de l'administration fiscale à ce propos, (page 4 "Les personnes concernées", dernier chapitre) :


La confusion est fréquente : si l'on peut faire la déduction même si l'on n'est pas détenteur de la carte, à l'inverse, l'entreprise de presse ne peut faire l'abattement de 30% sur les charges pesant sur le salaire du journaliste si ce dernier n'est pas détenteur de la carte de presse.
A+
huskill
Messages : 7
Inscription : 28 févr. 2006, 12:16

merci à Londres et à Archaud

Message non lu par huskill » 02 mars 2006, 08:40

pour leurs explications, qui éclairent sérieusement ma lanterne, et vont dans le sens de ce que je pensais, à savoir qu'en effet cette déduction d'impôts est indépendante de l'obtention de la carte de presse.
J'ai fait établir une attestation par mon employeur (qui, cela dit, refuse de porter la mention "journaliste" sur ladite attestation) afin d'obtenir un descriptif précis de mes activités de SR. J'espère que ces éléments, ajoutés aux copies des articles dont vous me parlez, suffiront à leur faire entendre raison.

Un grand merci à vous deux.

Huskill
Avatar de l’utilisateur
havas
Messages : 1537
Inscription : 12 févr. 2003, 10:51
Localisation : Lyon
Contact :

Message non lu par havas » 25 mars 2006, 11:44

Ton employeur est en tort
Ginette Tabou
Messages : 1
Inscription : 06 mars 2007, 20:55
Contact :

Message non lu par Ginette Tabou » 06 mars 2007, 21:08

Bonjour,
Je suis journaliste institutionnelle dans un Conseil général (contractuelle mais pas fonctionnaire) et les impôts me cherchent des noises pour l'abattement. Qui pourrait me donner les références de jurisprudences ou autres moyens de me défendre. Comment présenter la chose au Tribunal administratif ? J'ai été journaliste "encartée" et je ne vois guère de différence dans mon fonctionnement (oui je sais, je suis passée du côté obscur de la force), ni dans mes "frais professionnels" (arrêtons l'hypocrisie)
J'ajoute que mon mag a un numéro d'ISSN et que je figure dans l'ours
Merci de vos réponses rapides, on me menace de représailles sur 2004 et 2005 si je ne paie pas le redressement dans les 15 jours
Ginette Tabou
NM

Message non lu par NM » 08 mars 2007, 01:10

le fisc va faire jouer le fait que le conseil régional n'est pas une "entreprise de presse" donc que tu ne fais pas du journalisme mais de la communication. Contacte le SNJ, ça sera plus simple (et rapide).
Répondre

Revenir à « Carte de presse »