Carte de presse. Et maintenant ?

Tout savoir sur la carte de presse : comment l'obtenir ? Les conditions ? Les avantages de la carte de presse ? Abattement de charges et carte de presse ? Chômage et carte de presse ?
flagnico
Messages : 2
Inscription : 27 janv. 2003, 12:27
Contact :

Carte de presse. Et maintenant ?

Message non lu par flagnico » 20 oct. 2003, 12:08

Ca y est. Après six mois d'attente, j'ai enfin eu ma carte de presse.

Et maintenant. Qu'est-ce que j'en fait ?!! :shock:

Je la laisse bien au chaud dans mon portefeuille ou je la présente à la caissière de chaque magasin ?

A part le Louvre et les salons, quelle utilité ?

Merci de me faire part de vos expériences (et pourquoi pas les plus farfelues) grâce à ce petit bout de plastique.
lecordelier

Message non lu par lecordelier » 20 oct. 2003, 18:43

griller toute la queue et entrer dans les meetings de campagne (en période de campagne électorale)

griller toute la queue et entrer gratos dans les expos (refusé une fois au sénat)

- 5% sur les macs (je crois)

ne pas payer au grand palais, même pour les expos temporaires

parait que certains cinés font des réducs...

ça ct en 2002. en 2003 je l'ai plus, et j'en meurs pas.

peut etre un jour, de nouveau...
nicodem

Message non lu par nicodem » 20 oct. 2003, 19:25

De quel droit?
En quoi ce petit bout de plastique de donne le droit comme tu le dis si bien, de "griller toute la queue" (sans mauvais jeu de mots) ? Entrer dans les musées nationaux, OK, dans les expos, pourquoi pas, dans des lieux privés et commerciaux qui acceptent ce marché de dupes, passons. Mais pourquoi refuser de faire la queue pour une activité qui n'a d'autres objectifs que ta satisfaction personnelle ? J'ai du mal à trouver une justification. La seule qui me vient à l'esprit est : "Poussez-vous de là, la plèbe, moi, je ne suis pas n'importe qui, voyez vous, je suis journaliste". Et alors ?
Puisqu'on en est aux anecdotes, en voilà une qui va en plus me permettre de rebondir sur le poste du Cord'.
Une dizaine de personnes qui font la queue pour rentrer dans une expo à la maison de la photo à Paris. Arrive quelqu'un qui "grille la queue". La personne à l'accueil lui demande de quel droit il passe devant tout le monde. Très fier de lui, notre homme pressé dégaine sa carte pour l'exhiber à la maigre assemblée. "J'ai le droit de passer, je suis journaliste" lance-t-il, sûr que cette saillie va désamorcer toute velléité de râlerie de la part de tous les compagnons de queue, qui, ce jour-là, était exclusivement composée... de journalistes
Myrdin

Message non lu par Myrdin » 20 oct. 2003, 20:11

Et maintenant? tu peux jouer à Cat's eye, te faire des lignes de coke ( bien plus orginal qu'une platinium) :lol:
Tu as le respect de tes paires :lol:
sierrafox
Messages : 1
Inscription : 20 oct. 2003, 21:48
Localisation : Paris
Contact :

Une carte de presse est un titre professionnel avant tout !

Message non lu par sierrafox » 20 oct. 2003, 22:12

:evil:
et non un passe droit pour accèder à tout et surtout aux choses qui ont une valeur !
Désolée, mais en qualité de pro, tant mieux pour toi si tu rentres gratos dans les musées, si tu as des réducs chez Apple, ... une des meilleures réponses que tu as eu : pourquoi griller 500 personnes (également possesseurs d'une carte de presse) en refusant de faire la queue, en souhaitant avoir une priorité, des avantages,... en voulant récupérer des places gratos à tout prix et pour qui : toi, ta concierge, ton banquier,.... Tu as quel n°, le 95.000, je suppose ? A jouer à ce jeu là, tu vas vite te faire remarquer par tes pairs et tes supérieurs ! N'oublies pas qu'il y a environ 100.000 posseseurs de ce sésame aujourd'hui (ok un peu moins, car les premières sont très rares de nos jours)
Alors, un conseil de pro, utilises cette carte à bon escient, sans trop abuser des avantages qu'elle peut te procurer professionnellement, car à ce jeu là, tu seras très vite perdant !
On repère très vite, le rigolo et le pro ! Alors pour tes places à Roland Garros, au Stade de France ou ailleurs, t'as intêrét à montrer patte blanche, ta carte ne suffira pas ! Désolée, mais la 1ère chose à faire, avant de vouloir gruger sur tout et n'importe quoi, c'est de respecter l'organisme qui te l'a remise et surtout la profession que tu exerces :roll:
Elsa

Message non lu par Elsa » 20 oct. 2003, 22:14

Pourquoi vous dévalorisez tellement la carte de presse? Vous êtes ou voulez tous être journaliste non? On est quand même un des seuls, voire le seul pays à avoir cette reconnaissance par nos pairs uniquement.

Certes la valeur est surtout symbolique, mais quand même, cela prouve que la profession reconnait ton boulot, et puis derrière il y a qd même un respect de déontologie.

Ca m'énerve vraiment qd on vient d'obtenir sa carte et kon se demande ce kon va faire avec. Pourquoi l'avoir demandé alors? Quellesignification tu mets derrière?
Phil

Message non lu par Phil » 20 oct. 2003, 22:59

Elsa a écrit : On est quand même un des seuls, voire le seul pays à avoir cette reconnaissance par nos pairs uniquement.
Mais non, voyons... D'où sors tu cette idée ?
Elsa

Message non lu par Elsa » 20 oct. 2003, 23:08

Alors cite moi les pays où la carte de presse n'est donnée que par des journalistes, uniquement par des journalistes, sansjuge ni autre professionnel, car je ne les connais pas et serais ravie de les connaitre
Avatar de l’utilisateur
jyl
Messages : 69
Inscription : 17 sept. 2002, 20:19
Localisation : paris, 75018.
Contact :

Message non lu par jyl » 20 oct. 2003, 23:16

Juste pour info...

Dans certaines boites, selon l'ancienneté de votre carte, et à condition que celle-ci soit actualisée, vous pouvez voir le montant de votre pige passer du simple au double. Question de barême. Des boites vous demandent d'être titulaires d'une carte pour bosser pour eux...
L'intérêt de la carte ce n'est pas seulement de bénéficier de passe droit ou je ne sais quel reduc sur tel ou tel ordi, ou appareil numérique...
Avatar de l’utilisateur
Avenger
Messages : 327
Inscription : 01 juil. 2003, 10:46
Contact :

Message non lu par Avenger » 21 oct. 2003, 10:03

Pour ce qui concerne les entrées gratuites au musée, je note que les profs ont exactement le même avantage, et peut-être pour la même raison que nous : ils sont des prescripteurs culturels, ou supposés tels. Ce qui veut dire qu'ils sont censés pouvoir accéder aisément à ce type de manifestation, pour mieux en parler ensuite à leurs lecteurs, ou à leurs élèves.
Après, aller griller la file d'attente (sauf, bien sûr, dans les musées où la carte est à présenter directement au contrôle sans passer par un guichet), ça s'appelle de la muflerie pure et simple.
lecordelier

Message non lu par lecordelier » 21 oct. 2003, 14:28

juste une mise au point comme dirait l'autre

quand je dis "griller la queue", il s'agit bien évidemment de passer par l'entrée presse quand il y en a une (ca m'est arrivée 1 fois)... Sinon au Grand Palais, g fé la queue comme tout le monde sauf que j'ai pas payé arrivé au guichet. Au musée d'histoire naturelle du jardin des plantes, on paye moitié prix aussi.

Mais dans le fond, je m'en fous un peu. j'aimerai avoir la carte de presse en 2003, pas pour resquiller mais bien parce que ça voudrais dire que je bosse dans ma branche, et non que je suis aux assedics entre 2 piges dans la com'.

quoique avec la carte chomeur, on a aussi des réducs, mais je l'ai paumée

voilà vous savez tout
Slib'

Message non lu par Slib' » 21 oct. 2003, 19:40

Ouh là là, c'est vraiment vilain d'espérer profiter des choses ??

:twisted: En fait, dans l'esprit, je crois que je suis un mufle... Si je peux "griller" une queue parce que je suis journaleux, pk pas ? Certes, je ne l'ai jamais fait et, à dire vrai, ma carte ne m'a servi quasiment à rien en un an. En plus, vu que je suis au chom-du je vais pê la perdre ! Mais tout ce que je viens de lire me fait bien rire. Nous, journalistes, chevaliers blancs dans cette société trop noire... Si vous êtes toujours journaliste dans 10 ans, on verra quel sera votre comportement... Dans toutes les professions il y a des avantages de ce genre : les architectes se font faire de travaux à bas prix, les vendeurs d'auchan chopent des putains de promos (croyez moi, j'en étais, et oui)...
En tous cas, je ne serai pas choqué si vous me passez devant... juste un peu jaloux :wink:
selea

Message non lu par selea » 22 oct. 2003, 14:43

Le principal avantage de la carte de presse, c'est que tes employeurs sont obligés de te payer en salaire (légalement, ni honoraires, ni droit d'auteur ne sont autorisés). Ce qui veut dire qu'ils cotisent aux différentes caisses : retraite, mais aussi maladie (si tu es hospitalisé pendant un mois, tu as moyen de toucher ton salaire moyen). Par rapport au travailleur indépendant lambda, qui doit s'inscrire à l'URSAFF, c'est un statut plus avantageux.
Ensuite, tu as droit à un avantage fiscal : tu enlève du montant de ta déclaration annuelle d'impôt 50 000 F (je ne sais plus l'équivalent en euros). Tu n'oublie pas d'écrire une bafouille d'accompagnement, dont tu trouveras une copie auprès de n'importe quel syndicaliste, ainsi que de joindre une photocopie de ta carte de presse.
La carte de presse vaut aussi preuve de ton ancienneté dans la profession : c'est à dire que les entreprise de presse doivent normalement valoriser ton salaire (que tu sois permanent ou pigiste) selon le nombre d'années inscrites à ce compteur : toutes ne le font pas, mais bon, autant le savoir.
Ensuite, sache qu'elle est une carte professionnelle et qu'elle est donc fréquemment demandée par les autorités (gendarmerie, police, etc), sur les événements importants : gros faits divers, procès d'assises etc. Si tu ne l'as pas, tu te fais refouler.
Et pour en finir sur le côté passe-droit si exciting de la carte de presse, c'est très largement un mythe : tu entres gratuitement dans les expos et dans les musées nationaux, mais en ayant la délicatesse de passer par l'accueil. Et c'est en effet en tant que prescripteur culturel. Par contre, pour les concerts, boîtes de nuits, avant-première, je te conseille de dealer l'affaire avec l'attaché(e) de presse concerné(e). Ca fait belle lurette qu'on ne passe plus une entrée en brandissant seulement la carte.
Avatar de l’utilisateur
Kitano
Messages : 489
Inscription : 18 oct. 2002, 19:05
Localisation : Le nez sur l'écran
Contact :

Message non lu par Kitano » 22 oct. 2003, 14:50

Carte ou pas carte, de toutes façons, la rémunération en salaire est obligatoire, ceux qui prétendent le contraire ne sont que d'éhontés et fieffés menteurs. Mais bon, on ne va pas revenir là-dessus, le sujet occupe déjà de (trop ?) nombreux posts sur ce forum.
Quand la femme du torero dort sur ses deux oreilles, à qui appartiennent les oreilles ?
Loïc
Messages : 35
Inscription : 14 oct. 2003, 12:15
Contact :

Message non lu par Loïc » 24 oct. 2003, 10:01

bizare ta question!
pourquoi l'avoir demandé si tu ne sais pas quoi en faire?
Et je trouve aussi trés bizare que tu consideres un peu cette carte comme un laissé passer pour faire des trucs farfelues ?
Quitte à passer pour rabat-joie mais ce "bout de plastique"est un outil professionel(pas indispensable certe) mais qui est censé nous permettre de travailler dans de meilleures conditions.
Répondre

Revenir à « Carte de presse »