Page 1 sur 2

Livres indispensables

Publié : 27 nov. 2012, 12:28
par Chibana
Bonjour,

Me voilà fringante et pleine d'espoir, à parcourir depuis quelques heures ce forum qui est une mine d'or pour moi. Mais pour commencer, une petite présentation s'impose : Chibana, 27ans, chercheuse [de travail]. En vrai, je possède un M2 en biologie, je suis spécialisée en botanique, mais malheureusement, la recherche française n'a pas assez de sioux pour m'embaucher... et me voilà avec un diplôme qui ne me sert à rien. Je vivote de cours particuliers et d'aide aux devoirs, j'ai même découvert que cette activité me plaisait (notamment avec des enfants dyslexiques). Mais pour compléter mon salaire, je souhaite me tourner vers un autre domaine, une passion depuis toute petite, mais que j'avais laissé tomber pour me tourner vers la science. L'écriture, le français, les livres... Je redécouvre maintenant avec plaisir ce monde-là, à travers un projet que j'essaie laborieusement de monter : devenir correctrice de travaux scientifiques.

Il est trop tard pour envisager cette année de faire la formation au CEC qui m'intéresse beaucoup ; mais pour prendre de l'avance, j'aimerais commencer à apprendre par moi-même ce beau métier, histoire de ne pas tomber dans le piège du "je-suis-pas-trop-mauvaise-en-orthographe-alors-je-me-lance". J'ai conscience en vous lisant que c'est bien plus que cela, et que j'ignore tout, depuis la base jusqu'au sommet.

J'en viens donc à vous demander divers conseils éclairés, et notamment une liste d'ouvrages complètement indispensables pour bien assimiler les règles de base. J'ai pu comprendre qu'il y avait déjà ceux-là :
- Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie nationale
- Dictionnaire des difficultés de la langue française (A.V. Thomas - Larousse)
- Dictionnaire d'orthographe et d'expression écrite (André Jouette - Robert)
J'ai aussi repéré les livres de Jean-Pierre Colignon qui ont l'air sympathiques, sans savoir toutefois lesquels choisir ni s'ils en valent vraiment le coup. Que conseille-t-on de se procurer au CEC ? Je n'arrive pas à trouver cette fameuse bibliographie.

Et enfin, tout bêtement, existe-t-il un ouvrage sur le métier de correcteur, une sorte de "La Correction pour les Nuls", où les différents niveaux de correction seraient décrits précisément, avec les méthodes, les étapes, en bref, tout pour découvrir le métier ?


Merci par avance, et soyez indulgents si vous trouvez quelques fautes (en espérant qu'il n'y en ait que "quelques"), je suis loin d'être une pro comme vous et je ne me revendique pas en tant que tel.

Re: Livres indispensables

Publié : 28 nov. 2012, 15:21
par loony
Bonjour Chibana!

Bienvenue sur ce forum qui, comme tu l'as déjà constaté, est une vraie mine d'or.
Par rapport à ton parcours, n'aies crainte. Etre spécialisée dans un domaine peut largement te servir. Je me souviens d'une annonce de secrétariat de rédaction pile dans ton domaine... Bon c'était bien mal payé rapport au boulot demandé mais bon (tu pourras d'ailleurs trouver cette annonce dans la première page du post viewtopic.php?f=21&t=21773)
Bon ok, le post ne risque pas de te remonter le moral, mais c'est pour dire qu'une spécialité peut être un sérieux atout.

Je suis dans le même cas que toi, j'ai fait autre chose avant et j'ai déjà prévu, une fois mon activité lancée, de démarcher de ce côté. J'ose y croire!

Dans mon cas j'aurais surtout besoin d'apprendre l'aspect technique et administratif du métier (le reste aussi bien sûr, mais disons que j'avais déjà abordé une bonne partie du programme du CEC lors de mon Master) : monter sa petite entreprise, démarcher les clients, leur proposer des devis, les logiciels (ProLexis, InDesign), les étapes de correction (prépa de copie, première correction, etc.). En somme, je dois tout apprendre du protocole de correction! Même si comme me l'a justement affirmé une intervenante du forum, du bon sens, du sérieux, et une bonne communication jouent pour beaucoup, si ce n'est pour l'essentiel.

J'essaie de me lancer en semi-autodidacte, mais comme je manque de confiance en moi j'ai souvent besoin de légitimer mes connaissances et compétences par des formations peut-être plus techniques, dans l'idée de donner une enveloppe plus "pro" à mon profil. C'est un peu mon problème, même quand j'ai les capacités (au moins d'apprendre et d'être un jour bonne dans un domaine), j'ai le syndrome de l'imposteur.

Bref, le tout est de trouver un juste milieu entre le "je suis bonne en orthographe youpi je suis correctrice embauchez moi" et le Formacomiste ultra pointu qui peut déjà bénéficier d'un carnet d'adresses.

Pour ce qui est de la biblio, tu peux rajouter (je cite brièvement) :
- Le français écorché
- Ce français qu'on malmène
- Un point c'est tout
- Accords parfaits
- Le Grévisse (dans les indispensables, moi c'est ma Bible)
- un bon dictionnaire
- le Bescherelle aussi bien sûr...

J'essaie de remettre la main sur la bibliographie de mon Master mais ce n'est pas une mince affaire. Donc liste à compléter! Je cherche aussi le maximum de références, et comme toi sur le métier de correcteur (j'avais trouvé un bouquin/témoignage sur le métier mais il faut que je retrouve la référence là aussi :? ).

Bon courage Chibana et tiens moi au courant si tu trouves d'autres titres!;)

Re: Livres indispensables

Publié : 28 nov. 2012, 18:20
par Chibana
Merci loony pour ta réponse, je me retrouve tout à fait dans tout ce que tu dis (pour le côté administratif je n'y connais rien non plus, et je compte aussi apprendre l'utilisation des logiciels du type ProLexis et InDesign). Je viens de découvrir aussi grâce à toi le syndrome de l'imposteur, j'en reste bouche bée de voir combien ça me correspond...

De toute façon je pense qu'un diplôme en plus sur le CV, qui légitime mon virage à 180° (et non 360° comme j'ai lu quelque part sur le forum), ne peut pas faire de mal et peut rassurer mes futurs clients (avec beaucoup de chance).

Le Bescherelle ne m'a pas quittée depuis le collège et tout le monde possède au moins un dictionnaire il me semble, pour le reste je vais devoir investir, et avec plaisir !

Re: Livres indispensables

Publié : 28 nov. 2012, 20:30
par FlorentT
loony a écrit :Pour ce qui est de la biblio, tu peux rajouter (je cite brièvement) :
- Le français écorché
- Ce français qu'on malmène
- Un point c'est tout
- Accords parfaits
- Le Grévisse (dans les indispensables, moi c'est ma Bible)
- un bon dictionnaire
- le Bescherelle aussi bien sûr...
En complément du fil précédent, pour la ponctuation le livre de Jacques Drillon intitulé Traité de la ponctuation française est une lecture passionnante et porte un regard critique quelquefois bienvenu sur les règles que Colignon résume dans son ouvrage bien plus synthétique. Je ne trouve pas que l'acquisition d'un Grévisse soit indispensable au début : il est très cher, et avec ses nombreux exemples parfois contradictoires refuse parfois de choisir, ce qui peut être un handicap pour un correcteur. Le Girodet (un dixième du prix :wink: ) me semble bien plus utile pour commencer, quitte à lire Grévisse plus tard, ce qui peut être enrichissant bien évidemment.

Re: Livres indispensables

Publié : 28 nov. 2012, 21:11
par loony
Ravie de t'avoir été utile Chibana! ;)
Pour ce qui est des dictionnaires, évidemment on en a tous un chez nous, mais comme la langue est en perpétuelle évolution, que des nouveaux mots arrivent et que certaines règles changent... Je pense moi même à investir dans un bon gros Larousse!

Florent merci pour la référence! Je vais me procurer cet ouvrage qui a l'air fort intéressant ma foi. Pour ce qui est du Grévisse, je vais peut-être en faire bondir certains mais je triche un peu, je me sers du petit Grévisse, celui-ci : http://www.coopuqam.com/98047-Livres-Re ... oduit.html
et je dois avouer qu'il est quand même très pratique (car petit comme son nom l'indique) et je m'en suis beaucoup servi pendant mes études de lettres. Son prix est abordable.

Après, je pense que chacun se constitue au fur et à mesure de ses expériences sa bibliographie idéale. Encore merci à ceux qui voudront bien nous communiquer la leur!;)

ps : j'ai bu deux-trois bières, il est possible qu'il y ait des fautes dans ce message... :mrgreen:

Re: Livres indispensables

Publié : 28 nov. 2012, 21:36
par Chibana
Grâce à vous je viens déjà de faire une première commande (disons que ce sera mon cadeau de noël en avance) :
"Pour ne plus faire de fautes d'orthographe : 300 trucs et astuces efficaces et faciles" Colignon, Jean-Pierre
"Ce français qu'on malmène" Berthier, Pierre-Valentin
"Accords parfaits" Jacques Decourt
"Dictionnaire des difficultés de la langue française" Collectif
"Un point c'est tout ! la ponctuation efficace" Jean-Pierre Colignon
"Le français écorché" Jean-Pierre Colignon
"Difficultés du français" Colignon, Jean-Pierre
"Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie Nationale" Collectif

Et si j'arrive au bout de tout ça ce sera déjà un bon début ! J'avoue que les livres de M. Colignon me font particulièrement envie, ne serait-ce que pour l'humour qu'ils dégagent. Mais je retiens pour plus tard de me procurer le Traité de la ponctuation française et le Girodet.

Re: Livres indispensables

Publié : 29 nov. 2012, 17:57
par loony
Effectivement te voilà déjà parée pour affronter la correction! Bon j'insiste mais le petit Grévisse est somme toute bien pratique pour un rappel des règles de grammaire. Disons que ça pourrait compléter ta liste! Enfin ce n'est qu'une suggestion, et tu trouveras vite ce dont tu as encore besoin pour apprendre et travailler.

J'ai oublié de te dire que le CEC ouvre une deuxième session pour la formation à distance en mars 2013. Si Pôle emploi m'aide un peu j'envisage de la faire. Mais il me manquera toujours l'aspect technique du métier en lui-même. Comment faire quand on ne peut pas envisager Formacom (pour le moment)?

Je réitère donc ta demande, amis lecteurs/correcteurs, auriez-vous des ouvrages à nous conseiller sur le métier?

Re: Livres indispensables

Publié : 30 nov. 2012, 10:23
par MaraDesBois
J'utilise aussi le petit Grévisse, qui est vraiment pratique, complet, et abordable.

Re: Livres indispensables

Publié : 30 nov. 2012, 10:25
par Chibana
Je retiens le petit Grévisse, mais je ne peux pas tout acheter d'un coup tout de même... Il sera dans mon prochain lot, promis !

Bon par contre surprise surprise, je ne savais pas qu'ils ouvraient une formation en mars ! Du coup, je m'interroge... Est-il possible de partir un peu en vacances en suivant la formation, avec un devoir tous les quinze jours ? Voilà qui me semble un peu raide.
Mais je viens de voir que la formation durait onze mois tandis que celle commencée en novembre se termine en juin il me semble. Il y a peut-être une pause l'été justement ?

Loony, je ne veux pas te décevoir, mais la conseillère qui me suit pour le bilan de compétence (par un organisme autre que Pôle Emploi) m'a certifié que ni PE ni la Région ne finançaient jamais les cours par correspondance car il y a eu trop d'abus. Après moi je n'ai droit à rien, je ne touche rien de leur part, vu qu'ils considèrent que les stages ne sont pas du vrai travail. Peut-être que tu auras plus de chance que moi si tu es indemnisée.

Re: Livres indispensables

Publié : 30 nov. 2012, 12:25
par loony
Bonjour Chibana!

Tu as raison, ton filet garni l'est déjà bien! (Garni). Bonne lecture alors!

La formation CEC qui démarre en mars est exactement la même que celle débutant en octobre. Effectivement, l'été les choses sont ralenties, c'est pour ça que la formation est étalée sur 11 mois.

Quant à mon rdv Pole emploi dont je reviens tout juste, ma conseillère m'a dit exactement la même chose : ils ne financent pas les formations à distance. Comme j'avais lu le témoignage d'un jeune homme ici qui était parvenu à se faire financer... Peut-être suit-il les cours du soir? Tout ce qui est possible de faire, c'est une participation à hauteur de mon DIF portable (les heures que je n'ai pas utilisées donc), ce qui ferait un peu plus de 200 euros. C'est pas grand chose mais c'est toujours ça.

Mais mon rdv s'est révélé contre toute attente très positif. En lisant le détail de la formation, ma conseillère m'a demandé pourquoi je souhaitais la faire, étant donné mon parcours. Or, c'est exactement la réserve que je gardais quant à suivre ces cours du CEC : j'ai peur qu'ils soient une redite de mon Master pro. En effet, tout le programme, je l'ai déjà étudié lors du premier semestre de mon Master. Mais c'était il y a longtemps et... J'ai un sérieux manque de confiance en moi! C'est ce que je lui ai expliqué donc, ce sentiment de ne pas être légitime pour un emploi auquel je pourrais pourtant largement prétendre. C'est mon gros problème! Du coup, passés les arguments psycho sur mes hésitations, et l'explication de mon souhait de me former plutôt à l'aspect technique du métier, elle m'a encouragé vivement à foncer et postuler avec l'EMT : évaluation en milieu de travail. En fait c'est une convention qui te permet de passer une semaine ou deux (pas plus) en entreprise, à la fin desquelles l'employeur t'évalue. C'est comme un test. Ca pourrait être pas mal pour postuler sans craindre d'avoir la prétention d'être la personne qu'il leur faut! Et ça permettrait de me situer, de me rassurer, de voir ce dont je suis capable et ce qu'il me reste à apprendre.

Ca, ce serait l'idéal. Je ne suis pas naïve, je connais la conjoncture du métier. Je me doute bien que les boites n'ont pas de temps à perdre avec des gens comme moi, m'enfin je me dis que finalement, ce ne serait pas si loin des tests de correction parfois demandés aux pros.

Bref, tout ça pour dire qu'avant de mettre 1450 euros dans une formation qui ne serait pas inutile certes (les révisions sont toujours utiles) mais pas forcément indispensable, je vais foncer foncer foncer, et m'estimer enfin capable!

Je suis ultra-motivée, et déterminée, j'y arriverai!:)

Re: Livres indispensables

Publié : 30 nov. 2012, 13:42
par loony
Suis en train de regarder Alain Bentolila au 13h sur France 2. Intéressant ce qu'il dit... Très intéressant. Il vient de sortir un "La langue française pour les nuls". :mrgreen:

Re: Livres indispensables

Publié : 01 déc. 2012, 11:34
par Chibana
L'EMT est un stage pour découvrir un métier, il est renouvelable. Mais j'ai du mal à voir comment tu peux être encadrée par un correcteur pendant ce temps-là, à part dans les grosses boîtes d'édition où ils doivent avoir un bureau ?

Sinon tu as aussi l'AFPR : tu intègres une entreprise pendant que tu suis une formation (alors soit dans un organisme, soit c'est l'entreprise qui te forme). Attention : pendant la formation (1 à 4mois) tu n'es pas rémunérée mais tu conserves tous tes droits de PE (donc ce n'est intéressant que lorsqu'on touche le chômage en gros). Par contre l'entreprise doit te faire une promesse d'embauche de 6 à 12mois en CDD après la formation, et ce qui est intéressant pour l'entreprise, en plus de ne pas te payer pendant quelques mois, c'est qu'elle touche jusqu'à 2000e d'aides pour te prendre en AFPR.


Mais globalement tout ça ne sert à rien si tu veux travailler en indépendant (et de toute façon si j'ai bien compris, même si tu ne veux pas, tu es un peu obligée de passer par là vu le métier). Au lieu de se lancer auto-entrepreneur, tu peux intégrer une coopérative d'activités. Il y en a partout en France et le concept est un peu le même qu'une boîte de portage salarial, mais en mieux. Tout simplement parce que tu as une phase de test de ton activité, qui peut durer deux ou trois ans il me semble. En gros, tu utilises le SIRET de la coopérative d'activité et tu restes demandeuse d'emploi pendant ce temps (donc tu continues d'avoir tes indemnités). La boîte te forme à la compta/gestion et compagnie, tu es accompagnée personnellement par un conseiller pour t'aider à monter ton entreprise. Et pour tout ça, tu dois reverser 10% de ton chiffre d'affaire à la boîte. Je ne suis pas experte là-dedans, mais j'avais étudié la question pour y rentrer ; mais il faut soit avoir le diplôme dans le domaine où l'on veut créer son entreprise, soit trois ans d'expérience. Toi tu as le diplôme, donc ça ne posera pas de problème. C'est vraiment un bon deal je trouve, tu es indépendante donc tu te gères comme tu veux, mais tu as aussi de l'aide par la coopérative si tu en as besoin. Tu n'es pas toute seule à galérer dans ton coin...

Re: Livres indispensables

Publié : 01 déc. 2012, 13:35
par loony
Merci Chibana pour tout ça!

Alors justement, dans l'idée, l'EMT n'est pas tout à fait un stage : tu n'es pas censé apprendre et être formé, comme c'est (en principe) le cas lors d'un stage. Non là tu es vraiment en immersion, on te demande de faire une correction par exemple, comme si tu étais un nouvel employé, et à toi de te débrouiller. Bien sûr il faut un tuteur dans les parages, ne serait-ce que pour vérifier ton boulot et faire un petit papier d'évaluation à la fin.
Mais je suis d'accord avec toi, dans les faits ça peut ressembler à un court stage (d'autant que perso, lors du stage dans une petite maison d'édition lyonnaise, on ne m'a rien appris, j'ai occupé un vrai poste, et c'est malheureusement bien souvent le cas...).

Disons que je me dis qu'ayant peur de me lancer "telle quelle", proposer à une boite une espèce de test pendant une ou deux semaines (même à distance pourquoi pas?!) peut me permettre de me sentir plus légitime pour postuler. Je sais c'est peut-être bête m'enfin... Puis quand bien même ça s'apparenterait à un stage, ce serait tout bénèf pour moi! Certains apprenants du CEC en font, c'est même fortement conseillé. Un stage de 6 mois je ne pourrais pas, mais une semaine ou deux pour voir comment ça marche justement (ce qui me manque quoi!), sans trop de pression... Why not!

Pour l'AFPR j'étais au courant, ma conseillère m'a aussi proposé le truc hier. Mais là pour le coup, je me dis qu'à moins d'un miracle, je ne vois pas tellement comment je peux être recrutée pour au moins 6 mois par une entreprise, en ayant en plus besoin d'une formation au préalable. Mais bon, je vais tout tenter alors... C'est toujours bon à savoir!

Je vois que tu es bien au courant de tout, merci infiniment pour ces précieuses infos! Comme tu dis on est un peu seuls dans nos coins alors un peu d'entraide ça fait du bien.

J'ai également entendu parler des Scop (coopératives), mais... Je vis à Bruxelles! Bon je suis pour le moment presque la moitié du temps en France pour raisons personnelles mais je suis en plein questionnement : que faire? AE en France? Indépendant à Bxl (mais c'est merdique)? C'est terrible, je nage littéralement dans tout ça.

Et toi? Qu'envisages-tu?

Re: Livres indispensables

Publié : 03 déc. 2012, 19:31
par Chibana
J'espère pouvoir rentrer dans une coopérative d'activité, mais je vais sans doute tenter le CEC en premier. Si la coopérative d'activité ne m'accepte pas, je prendrai le statut d'autoentrepreneur, à la fin de la formation.

Re: Livres indispensables

Publié : 04 déc. 2012, 01:37
par Catherine_75
Chibana a écrit :J'espère pouvoir rentrer dans une coopérative d'activité
Bonjour Chibana,

J'imagine que vous n'avez jamais intégré de coopérative ? Dans ce cas, vous pouvez espérer y entrer… pas y rentrer !

Je pense que vous ne vexerez pas de ma remarque, puisque vous dites vouloir apprendre.

Edit, 15 h 30 : d'autres verbes sont dans le même cas, comme rajouter, souvent utilisé de façon erronée à la place d'ajouter.