Livres indispensables

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: Livres indispensables

Message non lu par cilou » 04 déc. 2012, 10:03

Parallèlement à tes recherches sur les formations, je te conseille de contacter des boîtes très spécialisées en édition ou presse scientifique. Je me souviens qu'EDP Sciences, éditeur spécialisé en physique mais aussi en paramédical, avait recruté il y a quelques années quelqu'un pour son secrétariat de rédaction. Il me semble que cet éditeur cherchait avant tout un scientifique, prêt à vérifier des formules de maths et autres joyeusetés.
Bref, l'apprentissage "sur le tas" pour des revues ou livres très spécialisés dans ton domaine peut fonctionner. C'est en tout cas ce que j'ai fait, non pour la correction, mais pour le journalisme.
Chibana

Re: Livres indispensables

Message non lu par Chibana » 04 déc. 2012, 12:09

Merci Catherine_75, je tâcherai de ne plus faire cette erreur.

Merci cilou pour l'information, c'est effectivement intéressant et encourageant.
Avatar de l’utilisateur
loony
Messages : 273
Inscription : 02 mars 2010, 14:30
Contact :

Re: Livres indispensables

Message non lu par loony » 04 déc. 2012, 19:03

Catherine_75 a écrit :
Chibana a écrit :J'espère pouvoir rentrer dans une coopérative d'activité
Bonjour Chibana,

J'imagine que vous n'avez jamais intégré de coopérative ? Dans ce cas, vous pouvez espérer y entrer… pas y rentrer !

Je pense que vous ne vexerez pas de ma remarque, puisque vous dites vouloir apprendre.

Edit, 15 h 30 : d'autres verbes sont dans le même cas, comme rajouter, souvent utilisé de façon erronée à la place d'ajouter.
Permettez-moi Catherine : ne devrait-on pas dire :"Je pense que vous ne VOUS vexerez pas de ma remarque"? Je pense que oui mais en le répétant dans ma tête et à voix haute je n'en suis plus si sûre (à cause de l'allitération en "v" peut-être?)...
Avatar de l’utilisateur
loony
Messages : 273
Inscription : 02 mars 2010, 14:30
Contact :

Re: Livres indispensables

Message non lu par loony » 04 déc. 2012, 19:18

Chibana, Cilou a raison, c'est un peu ce que j'avais évoqué en te parlant de cette annonce que j'avais lue...
Je rencontre la semaine prochaine une jeune femme journaliste web d'un grand groupe de presse belge. Ils cherchent souvent des secrétaires de rédaction pour des remplacements (beaucoup de femmes dans ce milieu donc beaucoup de congés mat'). J'espère que je pourrai glaner le maximum d'infos et me faire pistonner pour le prochain poste qui se libère!! :mrgreen: Elle sait que je cherche du boulot et c'est une amie qui nous présente donc...

Je souhaite devenir correctrice avant tout, mais le métier de secrétaire de rédaction comporte souvent une grande partie de correction et ça me permettra(it) de m'améliorer.

Enfin et comme je le disais dans un autre post, en Belgique le statut d'AE n'existe pas, et être indépendant est compliqué (beaucoup de cotisations, taxes, etc, en gros en dessous de 2000 euros par mois c'est dur de t'en sortir). Mais il existe un statut d'indépendant complémentaire, qui permet de te lancer en indépendant sans payer tout ça, simplement tu dois être salarié à côté (comme son nom l'indique).

Bref je raconte un peu ma vie, mais expliquer tout ça sur le forum m'aide aussi à y voir plus clair! J'ai parfois du mal à me dépêtrer dans le marasme administratif. Qui plus est quand je ne suis pas dans mon pays...

Je pense qu'intégrer une entreprise en secrétariat de rédaction (ou autre) avant de se lancer, c'est le top. Tu apprends vachement (en étant payée) et tu as de quoi mettre sur ton cv quand tu démarches des clients par la suite en indépendant.

Je ne me suis pas encore renseignée du côté des coopératives ici, chaque chose en son temps, mais je profiterai de ma rencontre avec cette jeune femme pour lui demander.

Bon courage Chibana, tiens nous au courant de la suite!
Catherine_75
Messages : 697
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: Livres indispensables

Message non lu par Catherine_75 » 04 déc. 2012, 19:50

Permettez-moi Catherine : ne devrait-on pas dire :"Je pense que vous ne VOUS vexerez pas de ma remarque"? Je pense que oui mais en le répétant dans ma tête et à voix haute je n'en suis plus si sûre (à cause de l'allitération en "v" peut-être?)...
Bien sûr, vous avez raison. Je ne m'étais pas relue. À plus de 1 h 30, je n'avais qu'une envie : dormir. J'ai donc rédigé ce message à la va-vite.
Avatar de l’utilisateur
loony
Messages : 273
Inscription : 02 mars 2010, 14:30
Contact :

Re: Livres indispensables

Message non lu par loony » 04 déc. 2012, 20:14

:wink:
Chibana

Re: Livres indispensables

Message non lu par Chibana » 18 déc. 2012, 15:30

J'ai reçu le test d'entrée à la formation de correcteur du CEC et je peux dire que je suis bien contente d'avoir déjà quelques livres sur le sujet !
anothomb
Messages : 6
Inscription : 26 déc. 2012, 17:07
Contact :

Re: Livres indispensables

Message non lu par anothomb » 27 déc. 2012, 09:52

Bonjour,

Auriez-vous une référence particulière à me conseiller en matière de syntaxe ? Je suis un peu perdue dans la jungle de tous les titres existants.

Merci d'avance !
Avatar de l’utilisateur
J-Fabien
Messages : 120
Inscription : 16 nov. 2012, 02:51
Contact :

Re: Livres indispensables

Message non lu par J-Fabien » 14 janv. 2013, 23:41

J’apporte ma modeste contribution. Je suis actuellement en formation au C.E.C. et depuis un an j’ai amassé une jolie collection de bouquins.

D’abord, j’en distinguerais deux types : les bouquins « de fond » pour potasser les fondamentaux (grammaires et consorts) et les bouquins « de consultation », qu’on a à portée de main pendant une correction pour régler et éclaircir les problèmes rencontrés.
Si vous n’avez que le Grevisse à disposition pour dissiper tel ou tel doute au moment de corriger, je vous conseille de commencer par appeler votre employeur pour le prévenir que vous risquez d’avoir 24 voire
48 h de retard sur les délais prévus … :lol:

Dans la première catégorie, on rangera bien sur le Grevisse sus-cité. Mais honnêtement, il existe des tas de précis de grammaire, autrement plus concis (et moins chers), pour revoir ses bases. Si vous avez besoin de dix pages d’explication pour comprendre que l’adjectif s’accorde avec le substantif auquel il se rattache, le Grevisse est fait pour vous ; le métier de correcteur peut-être moins. :D (« Laisse béton, j' démystifie »).

Par contre, du même auteur, mention spéciale à l’accord du participe passé d’une clarté limpide qui permet de démêler et comprendre pas à pas tous les cas possibles.

Comme tout le monde au début, j’ai raflé tous les opuscules genre « Dico d’or », « Dites …, ne dites pas … », etc. Ils ont aujourd’hui vocation (comme disait notre ex-président) à ramasser la poussière sur un coin d’étagère. En général, ils sont hétéroclites (un peu d’orthographe, un peu de conjugaison, un soupçon de typo …) et ne permettent pas de saisir une règle particulière, et complètement inutiles quand on se souvient vaguement d’avoir vu un truc, mais où ?...

En ce qui concerne la seconde catégorie, c’est-à-dire les bouquins que j’utilise pour corriger, pour l’instant je tourne principalement sur ces quatre-ci (par ordre de préférence) :

1) l’inévitable Thomas
2) le lexique du Français pratique (Berthier / Colignon)
3) le code typo de l’Imprimerie Nationale
4) le dictionnaire d’orthographe et de difficultés du français (Robert)


Pour l’instant, à chaque vérification, je m’astreins à consulter chacun d’eux (et quelques autres) pour apprendre à les utiliser, c’est-à-dire à savoir dans lequel j’aurais le plus de chance de trouver ce que je cherche.

Bon, en ce qui concerne le Thomas, je ne m’étends pas : articles courts, réponses précises, une mine ! Incroyable, tout ce qu’on trouve dans un si petit bouquin !

Le lexique du Français pratique m’a été conseillé par un ami correcteur (qui le préfère même au Thomas). Beaucoup plus d’entrées que le Thomas, orienté culture générale (hommes célèbres, marques, mots rares …) ce qui évite bien des allers-retours dans un dico, et traitant beaucoup de cas particuliers, ce qui évite de revoir toute la règle (p. ex., une entrée nation pour savoir s’il faut ou non une CAP).

J’avoue que j’ai eu du mal à mettre le nez dans (on prend sa respiration) le lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie Nationale (on respire !), tellement il est austère. On sent qu’ ça rigole pas à l’Imprim’ Nat’, manifestement c’est pas ambiance bouclage à Charlie-Hebdo du temps du Pr Choron …
Et puis dans un premier temps, pas très pratique ; pour savoir comment écrire golfe du Lion (trempe, trempe ta plume ô mon vieux tabellion) ou le pertuis Breton, ne cherchez pas à lieux ou toponymes (pas d’entrée) mais à géographie ! Par contre, la Côte Fleurie est à … surnom ! Donc, nécessité de bien le connaître pour le manier.
Mais il recèle des trésors que sont ses listes : listes d’abréviations, de noms géographiques, d’unité de mesures,etc., quand on sait les retrouver il n’est pas rare de tomber directement sur le mot qui nous pose problème.
En outre, une partie conséquente sur les écrits scientifiques que je me garde sous le coude pour le jour où je corrigerais une thèse sur les mathématiques appliquées à la finance (saint Gutenberg priez pour moi !).

Le dictionnaire d’orthographe et de difficultés du français, auquel a participé Annick Valade, est avant tout un dictionnaire orthographique auquel on a adjoint des tables de conjugaisons illisibles (back to Bescherelle !), un guide typo et d’autres sections que je n’ai pas encore pris le temps de regarder. Je pense qu’il remplace avantageusement (du point de vue pécuniaire, en tous cas) le Jouette.

Coté dicos, et même si grand’maman vous a fait un joli chèque pour la Noël, ne cassez pas votre tirelire pour un Littré, dictionnaire magnifique mais peu adéquat aux besoins du correcteur. D’abord, pour Littré, la Belle-Langue est celle du XVIIe ; un article de L’Équipe lui ferait danser le hula hoop dans sa tombe. Surtout, il ne peut donner une règle de syntaxe sans immédiatement la faire suivre de dix citations d’écrivains reconnus contredisant ladite règle. Résultat : confusion totale !

Le Bob, grand ou petit, est parfait quant au sens mais absolument pas fiable pour la typo (CAP, div, ital., etc.), parfois même pour la syntaxe (cf. kanji variable ou invariable suivant les années). Lui préférer un bon Larousse, maison réputée pour sa longue tradition de rigueur en matière d’orthotypographie.

Pour finir (tout arrive !), je citerais, pour qui veut « se faire l’œil » le jeu des 7 fautes, ed. Broquet, recueil de 75 textes dans chacun desquels il faut repérer … vous l’aurez deviné … sept fautes, de tout ordre.

J’ai acheté dernièrement La typographie cent règles, croyant acquérir un mémento de typo au format de poche. Que nenni ! C’est bourré d’approximations voire d’erreurs et pour atteindre les cent entrées promises, on a le droit au nom du moindre créateur de police d’écriture. Aucun intérêt.

Par contre, je signale le Petit dictionnaire d’orthographe et de typographie pour le sous-titrage, PDF d’une soixantaine de pages libre de droit qu’on trouve sur le site http://www.orthosub.fr et qui, contrairement à ce que son titre semble indiquer, ne fait que quelques remarques liées au sous-titrage mais reprend de façon concise et rigoureuse les règles essentielles de typo.

Voili-voilou, comme d’hab, j’ai fait trop long, c’était mon état des lieux, subjectif et certainement révisé dans quelques années, de ce que j’ai pu éprouvé jusque-là.

Je serais ravi de vos remarques, peut-être divergentes, et surtout de vos suggestions, en particulier, pour ce qui est de vos livres « de consultation ».

Confraternellement,

J.-Fabien (2CAP-div)
Dernière modification par J-Fabien le 16 janv. 2013, 21:26, modifié 5 fois.
FlorentT
Messages : 138
Inscription : 09 févr. 2012, 15:45
Localisation : Luxembourg
Contact :

Re: Livres indispensables

Message non lu par FlorentT » 15 janv. 2013, 08:55

J-Fabien a écrit :Coté dicos, et même si grand’maman vous a fait un joli chèque pour la Noël, ne cassez pas votre tirelire pour un Littré, dictionnaire magnifique mais peu adéquat aux besoins du correcteur. D’abords, pour Littré, la Belle-Langue est celle du XVIIe ; un article de L’Équipe lui ferait danser le hula hoop dans sa tombe. Surtout, il ne peut donner une règle de syntaxe sans immédiatement la faire suivre de dix citations d’écrivains reconnus contredisant ladite règle. Résultat : confusion totale !
Le Littré est indispensable si l'on veut corriger des textes du XVIIIe ou du XIXe siècle. Oui, je sais, ça n'arrive plus beaucoup de nos jours, mais dans le cadre de mes activités de bénévole pour les livres numériques libres de droits, c'est le dictionnaire auquel je me réfère presque exclusivement pour corriger les premières éditions (souvent pas très bien réalisées au niveau typographique au moins) de Paul d'Ivoi ou de Fortuné du Boisgobey. Il permet de connaître les orthographes désuètes, qu'il ne faut pas confondre avec des fautes. Il y a bien longtemps que le Littré, dans le domaine public, est disponible sur Internet gratuitement, notamment via l'excellent Dictionnaires d'autrefois, ce qui permet d'économiser beaucoup d'argent effectivement.

Pour un dictionnaire moderne et tout aussi indispensable sur Internet, on préférera le TLFi.

Je n'ai jamais consulté le Lexique du français pratique, mais dans la description que je viens de lire en ligne, j'ai lu qu'il prenait parmi ses références le dictionnaire Quillet. Je me souviens avec un peu de nostalgie du Quillet en plusieurs volumes que j'aimais consulter au hasard lorsque j'ai appris à lire. On ne le voit plus cité très souvent, sauf dans le site Orthotypographie.
Avatar de l’utilisateur
J-Fabien
Messages : 120
Inscription : 16 nov. 2012, 02:51
Contact :

Re: Livres indispensables

Message non lu par J-Fabien » 16 janv. 2013, 21:06

FlorentT a écrit : Le Littré est indispensable si l'on veut corriger des textes du XVIIIe ou du XIXe siècle. [...] c'est le dictionnaire auquel je me réfère presque exclusivement pour corriger les premières éditions [...] de Paul d'Ivoi ou de Fortuné du Boisgobey.
Oui, j'imagine combien, dans le cadre de ce travail, le Littré peut vous être précieux. Mais cela revient quasiment à le classer dans une troisième catégorie, celle des ouvrages spécialisés.

Puisque nous parlons de ce cher Émile, je conseille aux amateurs de beau français de lire la préface du dictionnaire ou sa causerie intulée Comment j'ai fait mon dictionnaire (de mémoire). Littré écrit dans un français classique sans être pédant, recherché et précis et pourtant d'une totale fluidité, un régal !
Ce qui prouve qu'on peut être lexicographe et très bien écrire, ce que je pensais impossible depuis que j'ai tenté de lire Mille ans de langue française d'Alain Rey. :D

Les références toilesques que vous indiquez me font penser qu'il ne serait pas inintéressant de créer un nouveau fil de discussion pour faire le départ, parmis la profusion de sites parlant ou croyant parler d'orthotypo, de grammaire ou syntaxe, entre le bon grain et l'ivraie c'est-à-dire ceux auxquels nous pouvons utilement nous référer et ceux qui ne ferons que nous fourvoyer.

Qui se lance ?

J.-F.
Avatar de l’utilisateur
J-Fabien
Messages : 120
Inscription : 16 nov. 2012, 02:51
Contact :

Re: Livres indispensables

Message non lu par J-Fabien » 19 janv. 2013, 06:39

FlorentT a écrit :En complément du fil précédent, pour la ponctuation le livre de Jacques Drillon intitulé Traité de la ponctuation française est une lecture passionnante et porte un regard critique quelquefois bienvenu sur les règles que Colignon résume dans son ouvrage bien plus synthétique.
On trouve sur France-Culture une interview de J. Drillon.
anothomb
Messages : 6
Inscription : 26 déc. 2012, 17:07
Contact :

Re: Livres indispensables

Message non lu par anothomb » 19 janv. 2013, 08:19

Merci à tous pour vos conseils !
Chibana

Re: Livres indispensables

Message non lu par Chibana » 01 févr. 2013, 20:23

Je donne de mes nouvelles ici, j'ai reçu la réponse du CEC pour le test de niveau : je suis acceptée.
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »