Page 1 sur 2

Susceptibilité des auteurs

Publié : 04 nov. 2012, 17:23
par capcaro
Je vois que CathyBerberian soulève un problème auquel je fais face actuellement : la susceptibilité des auteurs. En effet, vous est-il déjà arrivé d'avoir à justifier point par point votre correction, car l'auteur a décidé que des phrases sans verbes, des lourdeurs, des pléonasmes, des fautes de grammaire ou des néologismes valaient mieux que votre travail ?
Je suis en train de reprendre toute ma correction et de vérifier chaque point (gratuitement, bien sûr). Pour lui faire plaisir, je veux bien lui laisser son style lourd et mal tourné, mais jamais je ne voudrais laisser de fautes.
Pourriez-vous me faire part de votre expérience ?

Re: Susceptibilité des auteurs

Publié : 06 nov. 2012, 19:04
par ann65
capcaro a écrit : vous est-il déjà arrivé d'avoir à justifier point par point votre correction, car l'auteur a décidé que des phrases sans verbes, des lourdeurs, des pléonasmes, des fautes de grammaire ou des néologismes valaient mieux que votre travail ?
Je suis en train de reprendre toute ma correction et de vérifier chaque point (gratuitement, bien sûr). Pour lui faire plaisir, je veux bien lui laisser son style lourd et mal tourné, mais jamais je ne voudrais laisser de fautes.
Pourriez-vous me faire part de votre expérience ?
Quand j'étais SR, il est arrivé que des collègues rédacteurs me demandent pourquoi j'avais apporté telle ou telle correction à leur article.
Lorsqu'il s'agit d'une correction orthographique, syntaxique ou grammaticale, il est très aisé de justifier ses interventions. Et elle ne soufrent d'aucune contestation.
Quand les interventions portent sur le style, il est beaucoup moins aisé de les justifier puisque les "corrections" apportées sont évidemment subjectives. Je n'aime pas du tout le style ampoulé de certains auteurs qui ont pourtant été distingués par des prix littéraires...Si j'avais eu à les ecorriger", j'aurais été bien malheureuse...

Il me semble que le travail du correcteur n'est pas de faire plaisir à Pierre, Paul ou Jacques, ni de changer un style qui ne lui plaît pas.... mais de corriger ce qui est incorrect...

Quand ça nous démange, je pense qu'il vaut mieux en parler avec l'auteur avant d'intervenir... en usant de diplomatie.

Re: Susceptibilité des auteurs

Publié : 07 nov. 2012, 08:30
par capcaro
Merci ann65 pour cette réponse.
Je pense que c'est le lot de tous correcteurs. Ce qui est correct ou pas c'est facile à définir, mais ce qui est lourd, mal tourné ou mal venu est difficile à justifier. Après tout, si l'auteur veut un texte mal rédigé, c'est son probllème ! C'est juste frustrant, car j'ai l'impression d'avoir mal travaillé.

Re: Susceptibilité des auteurs

Publié : 07 nov. 2012, 08:49
par cargo06
C'est à l'éditeur, si elles lui conviennent, de faire passer les corrections auprès de l'auteur. C'est lui qui est responsable du livre fini. Il n'est pas toujours bon, vous en êtes la preuve, que le correcteur soit en contact direct avec l'auteur. Bon courage !

Re: Susceptibilité des auteurs

Publié : 07 nov. 2012, 10:04
par ann65
capcaro a écrit :Merci ann65 pour cette réponse.
Je pense que c'est le lot de tous correcteurs. Ce qui est correct ou pas c'est facile à définir, mais ce qui est lourd, mal tourné ou mal venu est difficile à justifier. Après tout, si l'auteur veut un texte mal rédigé, c'est son probllème ! C'est juste frustrant, car j'ai l'impression d'avoir mal travaillé.
Les auteurs te confient directement leurs ouvrages ? Mais par qui sont-ils édités alors ?

Si un éditeur choisit d'éditer un auteur c'est parce qu'il apprécie son style... Ce style ne doit donc pas être "dénaturé" par le correcteur qui le trouverait trop ampoulé, trop familier, trop ceci ou pas assez cela.

Tu devrais peut-être présenter à tes clients des interventions sur le style comme des "propositions", des "suggestions", plutôt que comme des corrections. Ca passerait peut-être mieux. Sur Word une fonction permet cela me semble-t-il.

Re: Susceptibilité des auteurs

Publié : 07 nov. 2012, 10:28
par capcaro
En fait, c'est la maison d'édition qui m'a fait remonter les commentaires de 9 pages de l'auteur. Je n'ai pas de contact direct avec l'auteur.
Quand je corrige, j'utilise plusieurs couleurs sur Word, : une pour les fautes otho, typo... et une autre pour les reformulations. Comme cela, tout est bien distinct.
C'est un peu particulier, car c'est une maison d'édition à compte d'auteur, donc les auteurs ont forcément leur mot à dire !

Re: Susceptibilité des auteurs

Publié : 07 nov. 2012, 10:37
par nesk
Pour ma part, tout ce qui est faute évidente, donc non discutable (orthographe, temps, date erronnée, etc.), je corrige directement (dans le texte sur Word ; en rouge sur papier).

Quand il s'agit de reformuler, de signaler une lourdeur, une incohérence, une incompréhension, etc., d'une, je prends ma paire de pincettes pour soigner la susceptibilité de l'auteur :lol: , et de deux, je suggère, soit en vert sur le papier, soit en commentaire sur Word.

Sauf si l'éditeur me laisse carte blanche et attend de moi, justement, qu'il ait le moins de révision possible à effectuer ensuite.
C'est vraiment au cas par cas.

Re: Susceptibilité des auteurs

Publié : 07 nov. 2012, 10:40
par ann65
capcaro a écrit :En fait, c'est la maison d'édition qui m'a fait remonter les commentaires de 9 pages de l'auteur. Je n'ai pas de contact direct avec l'auteur.
Quand je corrige, j'utilise plusieurs couleurs sur Word, : une pour les fautes otho, typo... et une autre pour les reformulations. Comme cela, tout est bien distinct.
C'est un peu particulier, car c'est une maison d'édition à compte d'auteur, donc les auteurs ont forcément leur mot à dire !
La prochaine fois, peut-être devrais-tu indiquer clairement en début de mission que tu PROPOSERAS des interventions sur le style, mais qu'il ne s'agit QUE de suggestions. A l'auteur de décider si elles lui agréent ou non, de les garder ou non. Tu gagneras du temps...

Re: Susceptibilité des auteurs

Publié : 07 nov. 2012, 10:43
par ann65
nesk a écrit :Pour ma part, tout ce qui est faute évidente, donc non discutable (orthographe, temps, date erronnée, etc.), je corrige directement (dans le texte sur Word ; en rouge sur papier).

Quand il s'agit de reformuler, de signaler une lourdeur, une incohérence, une incompréhension, etc., d'une, je prends ma paire de pincettes pour soigner la susceptibilité de l'auteur :lol: , et de deux, je suggère, soit en vert sur le papier, soit en commentaire sur Word.
.
Moi aussi je "suggère" quand il s'agit d'intervenir sur le style... Et je n'utilise surtout pas le rouge pour ces suggestions (le rouge rappelle trop les corrections des profs).

Re: Susceptibilité des auteurs

Publié : 07 nov. 2012, 10:52
par capcaro
Merci pour vos conseils, cela m'évitera du travail inutile !

Re: Susceptibilité des auteurs

Publié : 07 nov. 2012, 11:15
par nesk
ann65 a écrit :
nesk a écrit :Pour ma part, tout ce qui est faute évidente, donc non discutable (orthographe, temps, date erronnée, etc.), je corrige directement (dans le texte sur Word ; en rouge sur papier).

Quand il s'agit de reformuler, de signaler une lourdeur, une incohérence, une incompréhension, etc., d'une, je prends ma paire de pincettes pour soigner la susceptibilité de l'auteur :lol: , et de deux, je suggère, soit en vert sur le papier, soit en commentaire sur Word.
.
Moi aussi je "suggère" quand il s'agit d'intervenir sur le style... Et je n'utilise surtout pas le rouge pour ces suggestions (le rouge rappelle trop les corrections des profs).
Oh oui, moi j'utilise un vert qui apaise bien les esprits :lol: et quand je tombe sur une phrase soit écrite en hollandais, soit complètement indéchiffrable dans notre langue, je mets : "Peu clair, à revoir" (même si je pense : "Complètement illisible, ne veut rien dire du tout", voire carrément : "Hein ??!!"........ :lol: ).

Re: Susceptibilité des auteurs

Publié : 07 nov. 2012, 11:28
par prof
ann65 a écrit : Et je n'utilise surtout pas le rouge pour ces suggestions (le rouge rappelle trop les corrections des profs).
Bonjour !
     Sur épreuves papier, les suggestions faites aux auteurs s'écrivent au crayon-mine afin que l'auteur puisse les faire disparaître en les gommant. Sur écran, ces propositions peuvent être exprimées soit au cours du texte (l'auteur les efface sans peine), soit en notes de fin (que l'auteur peut imprimer avant de supprimer les appels de notes).

Re: Susceptibilité des auteurs

Publié : 07 nov. 2012, 11:32
par ann65
prof a écrit :
ann65 a écrit : Et je n'utilise surtout pas le rouge pour ces suggestions (le rouge rappelle trop les corrections des profs).
Bonjour !
     Sur épreuves papier, les suggestions faites aux auteurs s'écrivent au crayon-mine afin que l'auteur puisse les faire disparaître en les gommant. Sur écran, ces propositions peuvent être exprimées soit au cours du texte (l'auteur les efface sans peine), soit en notes de fin (que l'auteur peut imprimer avant de supprimer les appels de notes).
Sur Word j'utilise la fonction "commentaire" pour suggérer des formulations à mes clients. Il en font ensuite ce qu'ils veulent...

Re: Susceptibilité des auteurs

Publié : 07 nov. 2012, 16:21
par prof
ann65 a écrit :Sur Word j'utilise la fonction "commentaire" pour suggérer des formulations à mes clients. Il en font ensuite ce qu'ils veulent...
     Cela peut être suffisant. D'autres méthodes permettent une communication plus riche entre le correcteur et l'auteur, relation plus performante et adaptée à chacune des situations qui se présentent.

Re: Susceptibilité des auteurs

Publié : 07 nov. 2012, 19:54
par nesk
Personnellement, je ne suis jamais en relation avec les auteurs ; tout se passe entre l'éditeur et moi, puis entre l'éditeur et l'auteur.

Comme ann65, je fais des suggestions quand j'estime cela nécessaire, et ils font le tri qui leur convient ensuite, je n'en suis pas spécialement informée.