formation CEC à distance octobre 2012-juin 2013

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
MaraDesBois
Messages : 89
Inscription : 04 sept. 2012, 15:18
Contact :

Re: formation CEC à distance octobre 2012-juin 2013

Message non lu par MaraDesBois » 09 janv. 2013, 14:19

Bonjour Angelita et bienvenue !

Cymbelmude, j'en viens à me demander si ce n'est pas délibéré. Je trouve que le devoir 6 était difficile, sans cours associé, particulièrement pour la typo. (D'ailleurs, je dédie ma correction du texte sur l'Italie à Google, mon ami, et au Lexique des règles typo...)

Peut-être se disent-ils "Laissons les étudiants se casser les dents sur l'exercice, et le cours viendra avec le corrigé."

Mais j'ai une autre question, si un correcteur expérimenté passe par ici ! Dans mon corrigé, J. Décourt indique qu'il n'y a jamais de virgule entre deux ni. Mais quand je vérifie dans le Thomas, je lis la chose suivante :

Quand une proposition renferme deux ni peu éloignés l'un de l'autre, on ne les sépare généralement pas par une virgule.

C'est moins catégorique, comme affirmation. Commment pratiquez vous ? Pour des ni plus éloignés, utilisez-vous quand même une virgule ?
Cymbelmude
Messages : 10
Inscription : 08 oct. 2012, 14:15
Contact :

Re: formation CEC à distance octobre 2012-juin 2013

Message non lu par Cymbelmude » 09 janv. 2013, 18:57

Dans Un point c'est tout ! on trouve quelques éléments de réponse :

La virgule avec "ni": Les problèmes de ponctuation avec "ni" concernent surtout le cas où les deux termes, les deux groupes de mots, sont précédés de cette conjonction. La règle, non absolue, est de ne pas mettre de virgule:

- Il ne faut ni l'approuver ni le rejeter.
- Ce ministre ne distingue ni le vrai du faux ni le juste de l'injuste.

Mais quand les termes précédés par les deux ni sont d'une bonne longueur, la virgule est souvent utilisée:

- Il ne voulait ni des colifichets dérisoires de la variété dont raffolent les politiciens, ni des remerciements lyriques que prodiguent à profusion les braves gens.

On peut vouloir, aussi, appuyer sur le second terme. Auquel cas il convient de mettre une virgule devant le deuxième ni:

- Elle n'a rien de fin, ni de distingué !

Lorsqu'il y a plus de deux ni, on met des virgules (mais il serait fautif de placer une virgule devant le premier ni:

- L'erreur ne vient ni du rédacteur, ni du correcteur, ni du claviste.

S'il n'y avait qu'un ni, la virgule serait justifiée soit par le souci de mettre en relief le dernier terme, la dernière proposition, soit par la nuance de disjonction:

- Ne vantez pas votre puissance devant un humble, ni votre richesse devant un miséreux.

Hors ces cas, la virgule n'est pas nécessaire:

- Ils ne pourront céder ni démissionner.

Cas particulier avec ni :

Attention aux importantes nuances de sens entraînées par la virgule... ou par son absence ! La personne concernée - par prudence, d'ailleurs, nous n'avons mis dans l'exemple ci-dessous ni un patronyme, ni un titre, ni une profession ! - pourrait bien vous attaquer en justice si vous écrivez :

- M. Z... ne fait rien, ni par intérêt ni par altruisme.

Ce qui signifie textuellement: "M. Z... est un fainéant, qui ne fait jamais rien, ni inspiré par l'intérêt, ni guidé par l'amour du prochain."
Au contraire, qui pourrait se fâcher - en tout cas, pas M. Y... - si vous écrivez : "M. Y... ne fait rien ni par intérêt ni par laxisme". Car, là, le propos est assurément à l'honneur de la personne mentionnée, qui travaille selon sa conscience, en ne tenant compte que de son devoir. L'appétit de pouvoir, ou l'esprit de lucre, ou bien la recherche de notoriété, sont absents de ses préoccupations. Et cette personne ne montre aucune faiblesse, aucun laisser-aller.
Dans cette seconde acception, et là se reconnaît la nuance, on peut supprimer le premier ni, sans que le sens de la phrase soit alteré.

Autre cas particulier : "ni" en présence de "ne":

On met une virgule entre deux ni lorsqu'ils renforcent un sens négatif exprimé par ne répété:

- Je ne veux, ni ne dois, ni ne puis obéir.

Remarque: Contrairement à certains auteurs, on n'indiquera pas de virgule dans les constructions telles que la phrase suivante : "Un homme sage ni ne se laisse emporter par la passion ni ne se laisse abuser par la flatterie."



Voici les règles que l'on peut trouver dans ce livre. En espérant t'avoir aidé... :D
Voyageuse
Messages : 10
Inscription : 10 nov. 2012, 11:13
Contact :

Re: formation CEC à distance octobre 2012-juin 2013

Message non lu par Voyageuse » 09 janv. 2013, 20:13

Cymbelmude a écrit : Quand je pense au prix qu'on paye, même si par rapport à l'autre formation ce n'est pas grand chose, il pourrait au moins nous aider à comprendre nos erreurs au lieu de nous laisser, par sa négligence (ou son j'en-foutisme, on ne sait jamais) patauger dans la semoule... Apparemment, vos remarques - pour celles et ceux qui ont eu le courage de s'adresser directement au C.E.C - n'ont pas fait mouche, et c'est dommage...
Il faut croire que nous ne sommes pas assez nombreux à rouspéter, et donc pas de réactions flagrantes du CEC, hélas...
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: formation CEC à distance octobre 2012-juin 2013

Message non lu par coco47 » 10 janv. 2013, 06:30

Les exemples cités par Cymbelmude sont très intéressants et parlants. Je souscris entièrement à chacun d'eux. Mais je doute qu'on puisse à leur sujet parler de « règles » qu'il faudrait étudier, disséquer et se mettre dans le crâne « par cœur ». Ce serait à mon avis impossible et vain. Il me semble que ces choses-là doivent « se sentir ». Elles procèdent de la connaissance de la langue, qui s'acquiert par la lecture. C'est par la lecture que l'œil « se fait », comme l'oreille « se fait » à l'écoute de la musique. (C'est une façon de parler : je sais, bien entendu, que dans les deux cas c'est le cerveau qui « se fait » à travers l'œil et l'oreille.) Il faut acquérir le sens de la langue. Mais ça prend du temps… Cela dit, n'ayons pas d'inquiétude : un certain nombre de correcteurs n'ont pas, ni n'auront jamais ce sens-là. Un certain nombre d'auteurs non plus. Cela n'empêche ni les uns ni les autres de pratiquer. Heureusement.
Pour en revenir à notre sujet, on peut se demander si les apprentis correcteurs n'obtiendraient pas des résultats au moins aussi bons en achetant de bons ouvrages comme celui cité par Cymbelmude et en les étudiant. Ils économiseraient et leur argent, et leur temps, et leur énergie. (On remarquera que tout ce qui a été expliqué plus haut pour ni, ni vaut également pour et, et, et on pourra s'amuser à reprendre chacun de ces exemples en utilisant et à la place de ni, en changeant quelques mots pour que les phrases ne soient pas absurdes.) Nous sommes quelques-uns sur ce forum à avoir conseillé tel ou tel ouvrage de référence, tel ou tel manuel, telle ou telle «bible ».
MaraDesBois
Messages : 89
Inscription : 04 sept. 2012, 15:18
Contact :

Re: formation CEC à distance octobre 2012-juin 2013

Message non lu par MaraDesBois » 12 janv. 2013, 20:27

Merci Cymbelmude, pour ces précisions, le "jamais" du corrigé était donc un brin catégorique.

Merci aussi pour votre avis Coco, je pense aussi qu'il faut du temps pour acquérir cette sensibilité. Du temps, et beaucoup de pratique aussi !
Petit-Pierre
Messages : 17
Inscription : 14 janv. 2013, 11:44
Contact :

Re: formation CEC à distance octobre 2012-juin 2013

Message non lu par Petit-Pierre » 14 janv. 2013, 11:46

Bonjour,
je découvre ce forum, et serai ravie d'échanger avec vous ! Pour le moment, je patauge encore dans le devoir 6...
angelita

Re: formation CEC à distance octobre 2012-juin 2013

Message non lu par angelita » 14 janv. 2013, 20:28

Petit-Pierre a écrit :Bonjour,
je découvre ce forum, et serai ravie d'échanger avec vous ! Pour le moment, je patauge encore dans le devoir 6...
Bonsoir et bienvenue,

J'ai pas mal pataugé aussi sur ce devoir 6. Beaucoup de recherches nécessaires concernant les références italiennes...
Courage, voici déjà le devoir 7 !
bolinette83

Re: formation CEC à distance octobre 2012-juin 2013

Message non lu par bolinette83 » 15 janv. 2013, 15:26

Bonjour,
J'ai reçu le devoir n°7 mais j'ai l'impression qu'il me manque des pages. Le cours porte sur les erreurs, la ponctuation, l'orthotypographie et la présentation des dialogues mais comme devoir je n'ai qu'une seule page recto-verso sur les majuscules et minuscules...
C'est pareil pour vous?
Merci.
Petit-Pierre
Messages : 17
Inscription : 14 janv. 2013, 11:44
Contact :

Re: formation CEC à distance octobre 2012-juin 2013

Message non lu par Petit-Pierre » 15 janv. 2013, 16:49

bolinette83 a écrit :Bonjour,
J'ai reçu le devoir n°7 mais j'ai l'impression qu'il me manque des pages. Le cours porte sur les erreurs, la ponctuation, l'orthotypographie et la présentation des dialogues mais comme devoir je n'ai qu'une seule page recto-verso sur les majuscules et minuscules...
C'est pareil pour vous?
Merci.

Oui, même chose pour moi, à mon avis c'est normal. Un devoir court après l'interminable n° 6 ne fera pas de mal ...
angelita

Re: formation CEC à distance octobre 2012-juin 2013

Message non lu par angelita » 15 janv. 2013, 18:18

bolinette83 a écrit :Bonjour,
J'ai reçu le devoir n°7 mais j'ai l'impression qu'il me manque des pages. Le cours porte sur les erreurs, la ponctuation, l'orthotypographie et la présentation des dialogues mais comme devoir je n'ai qu'une seule page recto-verso sur les majuscules et minuscules...
C'est pareil pour vous?
Merci.
J'ai reçu la même chose : majuscules, minuscules, fautes d'orthographe et expressions comportant des noms d'animaux.
MaraDesBois
Messages : 89
Inscription : 04 sept. 2012, 15:18
Contact :

Re: formation CEC à distance octobre 2012-juin 2013

Message non lu par MaraDesBois » 16 janv. 2013, 22:25

J'aurais aimé quelques exercices supplémentaires sur les dialogues, par exemple !
bolinette83

Re: formation CEC à distance octobre 2012-juin 2013

Message non lu par bolinette83 » 16 janv. 2013, 23:00

Merci pour vos réponses. J'ai envoyé un mail à M. Décourt pour avoir une confirmation mais je n'ai pas eu de réponse...
Melban

Re: formation CEC à distance octobre 2012-juin 2013

Message non lu par Melban » 20 janv. 2013, 18:05

Bonjour à tous !
J'ai suivi la formation du CEC l'année dernière. :D Je n'ai bien sûr pas trouvé de travail dans ce domaine (pour l'instant...) et je voudrais revenir sur un "fameux" (fumeux ?) conseil de Jacques Descourt, à savoir, ne pas se former à InDesign. Il nous a sorti la même chose l'année dernière, tout comme il nous a affirmés que " Alalalalala mais si mes braves gens, du travail il y en a pour les correcteurs !"...
1654 demandes stages plus tard où on m'a demandé, à chaque fois, si je connaissais InDesign, j'en viens à me dire que peut-être, oui peut-être, Jacques Decourt est resté bloqué en 1990...
Dans certaines régions, il est possible de se faire financer la formation par le Conseil Général (c'est mon cas), n'hésitez pas à vous renseigner. :D
Je ne sais pas si cette formation va me donner du travail, mais on ne pourra pas dire que je ne me suis pas donné les moyens de mes ambitions !

Sinon un dernier petit mot concernant la formation à la réécriture qu'on vous proposera à la fin de celle de correcteur : il faut savoir qu'il n'y a pas de cours. Dans le premier envoi, il y avait le devoir ainsi qu'une note indiquant qu'il était difficile de donner un support de cours dans cette matière et qu'il n'existait pas de bibliographie. J'ai le sentiment d'avoir jeté 600 euros par la fenêtre...
prof
Messages : 533
Inscription : 30 janv. 2007, 10:12
Localisation : Lot
Contact :

Re: formation CEC à distance octobre 2012-juin 2013

Message non lu par prof » 20 janv. 2013, 21:39

     Répondant aux nécessités actuelles du métier, le.cassetin@orange.fr assure par courriel une formation individualisée à la correction sur écran. L'enseignement commence et se poursuit au gré de l'apprenant.
Fripouille

Re: formation CEC à distance octobre 2012-juin 2013

Message non lu par Fripouille » 21 janv. 2013, 09:55

Melban a écrit : tout comme il nous a affirmés que...
Bonjour Melban,
J'espère que vos 1654 lettres de candidature ne comportaient pas ce genre de faute :oops:.
Je pense que même pour un stage, les places sont chères et le tri est vite fait :( .
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »