A l'aide question typo et ortho

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
titicaro
Messages : 70
Inscription : 27 oct. 2011, 11:44
Contact :

Re: A l'aide question typo et ortho

Message non lu par titicaro » 17 avr. 2012, 11:59

prof a écrit :
titicaro a écrit : […] Je trouve, moi, […]
titicaro !
.....Il n'est pas dans mes intentions d'engager des polémiques à tout propos, mais seulement de faire remarquer aux débutants que notre métier n'est pas soumis à des règles — quoi qu'en prétendent certains —, que notre pratique relève de conventions issues du bon sens, que les façons de faire doivent s'adapter aux circonstances, et que les comportements évoluent avec le temps.
.....Je ne vous cite, à titre d'exemple, que celui des sigles où chaque lettre était jadis accompagnée de son point de suspension. Se trouve-t-il encore un ‹ code › pour préconiser cette marche ?
.....Cordialement.

Certes, j'ai bien vu qu'il y avait souvent plusieurs marches suivies selon les maisons, mais moi qui débute, j'aime avoir l'avis de personnes confirmées, ça ne mange pas de pain, et ça me permet d'élargir ma réflexion ;-) L'idéal serait que je trouve enfin un stage ou un poste dans un service de correction, mais ça, ça ne se trouve pas dans le c... d'une vache apparemment... :-( (si je puis faire cette offense à la langue de Molière) (excusez-moi, j'adore le langage fleuri, depuis qu'un professeur de français que j'adorais nous expliquât qu'il n'y avait de meilleur moyen d'être au plus vrai de son ressenti)
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: A l'aide question typo et ortho

Message non lu par ann65 » 17 avr. 2012, 13:31

titicaro a écrit : L'idéal serait que je trouve enfin un stage ou un poste dans un service de correction, mais ça, ça ne se trouve pas dans le c... d'une vache apparemment...(excusez-moi, j'adore le langage fleuri, depuis qu'un professeur de français que j'adorais nous expliquât qu'il n'y avait de meilleur moyen d'être au plus vrai de son ressenti)

Je croyais que tu ne voulais pas faire de stage, car cela équivalait à bosser gratos... :wink:

Je ne connais pas l'expression : "ça ne se trouve pas dans le cul d'une vache". Peut-être est-ce une expression régionale.

PS - Il me semble, mais c'est à vérifier que "depuis que" doit être suivi d'un indicatif et non d'un subjonctif.
Dernière modification par ann65 le 17 avr. 2012, 13:43, modifié 2 fois.
prof
Messages : 526
Inscription : 30 janv. 2007, 10:12
Localisation : Lot
Contact :

Re: A l'aide question typo et ortho

Message non lu par prof » 17 avr. 2012, 13:36

titicaro a écrit : […] j'aime avoir l'avis de personnes confirmées, […]
.....Il en est sur ce forum qui ne manquent pas de bonne volonté, mais qui n'apprécieront peut-être pas votre désinvolture (« ça ne mange pas de pain ») ou votre ressenti, aussi fleuri soit-il. Sans compter les éventuels fournisseurs de stages.
.....C'est certes dans les cassetins que vous avez des chances de trouver des conseils d'expérience, mais les places sont rares. Si vous n'en trouvez pas, je vous suggère de vous attacher les services d'un tuteur qui pourra guider vos premiers pas dans le métier.
.....Cordialement.
titicaro
Messages : 70
Inscription : 27 oct. 2011, 11:44
Contact :

Re: A l'aide question typo et ortho

Message non lu par titicaro » 17 avr. 2012, 14:12

ann65 a écrit :
titicaro a écrit : L'idéal serait que je trouve enfin un stage ou un poste dans un service de correction, mais ça, ça ne se trouve pas dans le c... d'une vache apparemment...(excusez-moi, j'adore le langage fleuri, depuis qu'un professeur de français que j'adorais nous expliquât qu'il n'y avait de meilleur moyen d'être au plus vrai de son ressenti)

Je croyais que tu ne voulais pas faire de stage, car cela équivalait à bosser gratos... :wink:

Je ne connais pas l'expression : "ça ne se trouve pas dans le cul d'une vache". Peut-être est-ce une expression régionale.

PS - Il me semble, mais c'est à vérifier que "depuis que" doit être suivi d'un indicatif et non d'un subjonctif.

Oui, c'est une expression, peut-être pas homologuée par l'Académie française, mais ça se dit, en tout cas par chez moi (région parisienne).

Sinon, Anne, je suis bluffée ! Effectivement, je ne pense pas qu'on puisse mettre le subjonctif derrière "depuis que" et pourtant, quand je l'ai écrit, je trouvais que ça sonnait bien. En même temps, si je mets à la place le passé simple, ça sonne pareil ! ;-) Cela dit, je trouve que c'est vraiment pas facile de savoir quand on doit ou peut mettre ce foutu imparfait du subjonctif (et le plus-que-parfait du subjonctif). Enfin, je veux dire, dans les cas ou celui-ci n'équivaut pas simplement à la transposition d'un verbe au subjonctif présent au passé. Genre je veux que tu fasses tes devoirs / Je voulais qu'il fît ses devoirs. (Là ça va.) Mais dans les autres cas, quand il a par exemple valeur de conditionnel : si j'eusse été sage, j'eusse pu regarder la télévision. Voulût-il être plus près qu'il se serait cassé la figure, là ça se corse pour moi.

Je ne voulais pas faire de stage dans l'absolu, parce qu'on me dit trop que c'est de l'exploitation, mais en fait, j'en ai besoin, d'avoir des gens dispos pour m'aider et me rassurer... Alors je ne vois pas trop d'autres moyens, plus j'y réfléchis. Et puis, la correction seul dans son coin, c'est sympa, mais... on est seul dans son coin. Enfin. Pour l'instant, j'ai corrigé deux ouvrages, une autobiographie (200 000 signes) et un roman (400 000 signes), et le retour concernant l'autobiographie a été bon. La personne était satisfaite, alors je ne me décourage pas. Cela dit, j'avoue avoir du mal à joindre les deux bouts, avec mes 200 euros pour le premier et 500 pour le second pour le mois, auxquels on va m'enlever pas mal de charges... Aïe. Ca fait mal. Mais bon, c'est la vie.

Voilà Anne, je suis en plein questionnement, ce qui fait que je me contredis peut-être parfois... ;-)
titicaro
Messages : 70
Inscription : 27 oct. 2011, 11:44
Contact :

Re: A l'aide question typo et ortho

Message non lu par titicaro » 17 avr. 2012, 14:24

prof a écrit :
titicaro a écrit : […] j'aime avoir l'avis de personnes confirmées, […]
.....Il en est sur ce forum qui ne manquent pas de bonne volonté, mais qui n'apprécieront peut-être pas votre désinvolture (« ça ne mange pas de pain ») ou votre ressenti, aussi fleuri soit-il. Sans compter les éventuels fournisseurs de stages.
.....C'est certes dans les cassetins que vous avez des chances de trouver des conseils d'expérience, mais les places sont rares. Si vous n'en trouvez pas, je vous suggère de vous attacher les services d'un tuteur qui pourra guider vos premiers pas dans le métier.
.....Cordialement.
Bof, ce n'est pas tant de la désinvolture que la vérité : on m'a assez reproché de poser mes questions, soi-disant que je faisais faire par d'autres un travail qui me revenait, que je n'avais qu'à chercher dans mes bouquins... et moi je dis que ça ne mange pas de pain de poser mes questions sur un forum où j'ai une chance qu'on me réponde catégoriquement et qui me permette de trancher entre les réponses parfois très disparates apportées par les bouquins.

Voilà. Va pour le cul de la vache, qui fait plus désinvolte que le bout de pain que je ne mange pas... ;-) Mais je vais faire des efforts, c'est vrai, au cas où il y ait des gens à la recherche de stagiaires motivés ! :-)
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: A l'aide question typo et ortho

Message non lu par ann65 » 17 avr. 2012, 14:43

Effectivement, je ne pense pas qu'on puisse mettre le subjonctif derrière "depuis que" et pourtant, quand je l'ai écrit, je trouvais que ça sonnait bien. En même temps, si je mets à la place le passé simple, ça sonne pareil ! ;-)
Je ne sais pas si ma technique peut t'aider, en tous cas je te la donne. J'utilise le moins souvent possible le subjonctif... parce que j'ai peur de l'utiliser à mauvais escient et de passer pour une précieuse... ridicule ! :wink: Et puis cette forme est de moins en moins usitée et fait un peu "prout prout ma chère", surtout quand il est au passé !

Il m'arrive de l'employer, bien sûr, parce que j'ai "l'intuition" (ou le vague souvenir) qu'il est nécessaire... Mais dans ce cas, je vérifie systématiquement que c'est la forme correcte ! Je ne me fie jamais à mon oreille.

Dans ta phrase, un passé simple aurait fait l'affaire ! Ou même un imparfait tout simple, car je suppose que ce prof de français que tu adorais ne vous pas expliqué qu'une seule fois que le langage fleuri etc. Il avait sans doute l'habitude de dire que etc.

je trouve que c'est vraiment pas facile de savoir quand on doit ou peut mettre ce foutu imparfait du subjonctif (et le plus-que-parfait du subjonctif). Enfin, je veux dire, dans les cas ou celui-ci n'équivaut pas simplement à la transposition d'un verbe au subjonctif présent au passé. Genre je veux que tu fasses tes devoirs / Je voulais qu'il fît ses devoirs. (Là ça va.) Mais dans les autres cas, quand il a par exemple valeur de conditionnel : si j'eusse été sage, j'eusse pu regarder la télévision. Voulût-il être plus près qu'il se serait cassé la figure, là ça se corse pour moi.
[Je voulais qu'il fît ses devoirs] Pourquoi ne pas écrire tout simplement "Je voulais qu'il fasse ses devoirs" ?
[Si j'eusse été sage, j'eusse pu regarder la télévision] Je ne pense pas que la forme "si j'eusse" soit très heureuse. Et franchement, c'est un peu prout-prout. Un "si j'avais été sage, j'aurais pu regarder la télé" me semble plus efficace.
[Voulût-il être plus près qu'il se serait cassé la figure] Là, j'aurais opté pour un très basique "S'il avait voulu être plus près de de moi, il se serait cassé la figure".


Quant à la question des stages... Tu te fais déjà "exploiter" par tes clients quand tu leur vends des corrections à si bas prix. Donc quitte à te faire exploiter, autant en profiter pour apprendre. Et si tu trouves un stage dans un service où travaille déjà un correcteur... eh bien, tu ne perdras ton temps car tu pourras échanger avec lui.
titicaro
Messages : 70
Inscription : 27 oct. 2011, 11:44
Contact :

Re: A l'aide question typo et ortho

Message non lu par titicaro » 17 avr. 2012, 15:31

ann65 a écrit :
Effectivement, je ne pense pas qu'on puisse mettre le subjonctif derrière "depuis que" et pourtant, quand je l'ai écrit, je trouvais que ça sonnait bien. En même temps, si je mets à la place le passé simple, ça sonne pareil ! ;-)
Je ne sais pas si ma technique peut t'aider, en tous cas je te la donne. J'utilise le moins souvent possible le subjonctif... parce que j'ai peur de l'utiliser à mauvais escient et de passer pour une précieuse... ridicule ! :wink: Et puis cette forme est de moins en moins usitée et fait un peu "prout prout ma chère", surtout quand il est au passé !

Il m'arrive de l'employer, bien sûr, parce que j'ai "l'intuition" (ou le vague souvenir) qu'il est nécessaire... Mais dans ce cas, je vérifie systématiquement que c'est la forme correcte ! Je ne me fie jamais à mon oreille.

Dans ta phrase, un passé simple aurait fait l'affaire ! Ou même un imparfait tout simple, car je suppose que ce prof de français que tu adorais ne vous pas expliqué qu'une seule fois que le langage fleuri etc. Il avait sans doute l'habitude de dire que etc.
je trouve que c'est vraiment pas facile de savoir quand on doit ou peut mettre ce foutu imparfait du subjonctif (et le plus-que-parfait du subjonctif). Enfin, je veux dire, dans les cas ou celui-ci n'équivaut pas simplement à la transposition d'un verbe au subjonctif présent au passé. Genre je veux que tu fasses tes devoirs / Je voulais qu'il fît ses devoirs. (Là ça va.) Mais dans les autres cas, quand il a par exemple valeur de conditionnel : si j'eusse été sage, j'eusse pu regarder la télévision. Voulût-il être plus près qu'il se serait cassé la figure, là ça se corse pour moi.
[Je voulais qu'il fît ses devoirs] Pourquoi ne pas écrire tout simplement "Je voulais qu'il fasse ses devoirs" ?

Parce que je crois que rigoureusement, ce n'est pas correct ? Au niveau de la concordance... La subordonnée doit subir le changement de temps aussi si l'on passe la principale au passé ? Non ?

[Si j'eusse été sage, j'eusse pu regarder la télévision] Je ne pense pas que l'on puisse écrire "si j'eusse". Il me semble que la forme correcte serait "eussè-je été sage". Mais franchement, c'est un peu prout-prout. Un "si j'avais été sage, j'aurais pu regarder la télé" me semble plus efficace.
[Voulût-il être plus près qu'il se serait cassé la figure] Là, j'aurais opté pour un très basique "S'il avait voulu être plus prêt de de moi, il se serait cassé la figure".


Oui, c'est sûr, finalement, ce n'est pas plus mal, mais je ne crois pas que ce soit faux de l'écrire comme je l'ai fait ? Si ?


Quant à la question des stages... Tu te fais déjà "exploiter" par tes clients quand tu leur vends des corrections à si bas prix. Donc quitte à te faire exploiter, autant en profiter pour apprendre. Et si tu trouves un stage dans un service où travaille déjà un correcteur... eh bien, tu ne perdras ton temps car tu pourras échanger avec lui.
Oui, je cherche donc. ;-)
titicaro
Messages : 70
Inscription : 27 oct. 2011, 11:44
Contact :

Re: A l'aide question typo et ortho

Message non lu par titicaro » 17 avr. 2012, 15:33

Oups. Dans mon message précédent, j'ai eu des problèmes avec les citations, scusez.

J'ai donc répondu dans ce que je cite, c'est bizarre... hum.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: A l'aide question typo et ortho

Message non lu par ann65 » 17 avr. 2012, 18:32

titicaro a écrit :Oups. Dans mon message précédent, j'ai eu des problèmes avec les citations, scusez.

J'ai donc répondu dans ce que je cite, c'est bizarre... hum.
Il aurait fallu sélectionner puis "quoter" chaque passage pour lequel tu souhaitais apporter une réponse.

Tes questions sur l'utilisation du subjonctif montrent combien ce métier de correcteur est difficile. Il faut être sacrément sûr de son coup et de soi pour prendre l'initiative de changer les temps que l'auteur a choisis pour son texte..
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: A l'aide question typo et ortho

Message non lu par coco47 » 18 avr. 2012, 01:28

nono14 a écrit :Et que j'en fais une autre !
Vous parlez de « que j'en ai inventée une », je suppose. Pas grave, c'est le métier qui rentre.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: A l'aide question typo et ortho

Message non lu par coco47 » 18 avr. 2012, 02:27

ann65 a écrit :PS - Il me semble, mais c'est à vérifier que "depuis que" doit être suivi d'un indicatif et non d'un subjonctif.
Sans compter qu'il n'y a aurait aucune raison que ce subjonctif fût imparfait. Mais peut-être Titicaro elle voulu dire « nous expliqua » ?
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: A l'aide question typo et ortho

Message non lu par coco47 » 18 avr. 2012, 02:49

Concernant la règle des titres, je me souviens de cette explication qu'on m'a fournie jadis : cette règle a pour but, me disait-on, de permettre le classement des livres dans les rayons des bibliothèques, l'ouvrage étant classé d'après sa ou ses capitales. En effet, si on ne mettait la CAP qu'au mot initial, la plupart des livres seraient classés à L. Bonjour la recherche ! (On s'en rend compte d'ailleurs aujourd'hui sur Internet, où le classement dans les listes s'effectue ainsi la plupart du temps.)
Mais si vous mettez la CAP au substantif, vous aurez Les (ou les, on s'en fiche) Malheurs de Sophie classé à M et La (j'en reste à La parce que c'est mon habitude) Fille de… classé à F. Vous trouverez classés à J La Jeune Fille de… et à V La Vieille Fille de… Pour classer La Belle Jeune Fille de… et La Vilaine Jeune Fille de…, on mettra aussi une CAP à Belle et à Vilaine. On ira même jusqu'à La Très Belle Jeune Fille de… (cf. Les Très Riches Heures du duc de Berry). Un chapeau de paille d'Italie sera classé à U et Des souris et des hommes à D, parce que des titres commençant par un article indéfini, il n'y en a pas autant que des titres commençant par le, la, les. D'une manière générale, pour tous les titres ne commençant pas par un article défini, la CAP au premier mot suffira : De l'amour, Je l'aimais, Ce vice impuni, la lecture. Pour les titres formant une phrase complète, on mettra une CAP uniquement au premier mot, là encore. On classera ainsi à L La vie est un long fleuve tranquille, Les oiseaux se cachent pour mourir, L'homme est une femme comme les autres, à O On ne badine pas avec l'amour et à M Ma femme s'appelle Maurice.
Cette règle et cette logique sont peut-être compliquées pour l'esprit de M. Guéry, mais, moi, elles me vont bien. Je les trouve distrayantes et j'aime bien que l'on s'adresse à mon intelligence. Elle est d'ailleurs effrayante, cette tendance à vouloir tout simplifier, tout rendre primaire, en considérant les lecteurs comme des imbéciles ou des paresseux, alors que tant de gens adorent exercer leur esprit, dans les jeux télévisés, les mots croisés, le sudoku… Certains s'amusent même à faire des dictées !
Dernière modification par coco47 le 18 avr. 2012, 18:29, modifié 19 fois.
FlorentT
Messages : 138
Inscription : 09 févr. 2012, 15:45
Localisation : Luxembourg
Contact :

Re: A l'aide question typo et ortho

Message non lu par FlorentT » 18 avr. 2012, 08:29

Très bon résumé ! Le site Orthotypographie (ici : http://www.orthotypographie.fr/volume-I ... e-d_oeuvre) apporte une foule de précisions sur le classement alphabétique et l'emploi de la capitale. Caroline, je vous conseille de le lire attentivement, surtout les commentaires et les échanges avec les internautes.

Concernant l'emploi ou non des capitales initiales ou « intermédiaires », je me permets une anecdote qui peut-être pourra vous aider. Lorsque j'ai commencé à corriger des livres, l'éditeur qui me les confie n'avait pas vraiment de marche particulière. J'ai donc suggéré l'usage des majuscules accentuées par exemple. Pour les capitales dans les titres d'œuvres, comme l'éditeur fait partie d'un groupe de presse, j'ai tout simplement cherché à savoir comment les journaux francophones du même groupe écrivaient les titres, puis codifié cet usage dans un petit document désormais utilisé par l'éditeur pour communiquer les conventions aux auteurs publiés. (Ma préférence personnelle va à la capitale initiale par habitude et fidélité au Lexique de l'Imprimerie nationale, qui m'a appris les bases, ainsi qu'aux capitales intermédiaires que Coco47 a défendues bien mieux que je ne saurais le faire ci-dessus.)
titicaro
Messages : 70
Inscription : 27 oct. 2011, 11:44
Contact :

Re: A l'aide question typo et ortho

Message non lu par titicaro » 18 avr. 2012, 09:50

coco47 a écrit :
ann65 a écrit :PS - Il me semble, mais c'est à vérifier que "depuis que" doit être suivi d'un indicatif et non d'un subjonctif.
Sans compter qu'il n'y a aurait aucune raison que ce subjonctif fût imparfait. Mais peut-être Titicaro elle voulu dire « nous expliqua » ?

Yes !!

bravo pour la réponse qui en utilise un par contre ;-), c'est vraiment une réponse de correcteur. ;-)
CathyBerberian
Messages : 120
Inscription : 05 oct. 2011, 20:59
Contact :

Re: A l'aide question typo et ortho

Message non lu par CathyBerberian » 18 avr. 2012, 11:57

coco47 a écrit :Concernant la règle des titres, je me souviens de cette explication qu'on m'a fournie jadis : cette règle a pour but, me disait-on, de permettre le classement des livres dans les rayons des bibliothèques, l'ouvrage étant classé d'après sa ou ses capitales.
coco47, ne le prends pas pour une attaque personnelle, mais dans les bibliothèques les livres sont rangées par genre (littérature, technique, pratique…) puis par le nom de l'auteur.
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »